AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 17:05

Jeong Haneul
" seul le sang fait tourner les roues de l'histoire "



vingt-trois ans premier janvier Dalis militaire
célibataire dictatoriaux Jo Bo Ah


Myself

∞ Caractère : Au fil des années, l’enfant enjoué devint une femme plus calme, silencieuse au visage inexpressif. Et pourtant, elle était celle qui tendait la main à un camarade tombé, remarquait avant tout le monde les blessures d’un frère d’arme, et donnait sans un mot une épaule où chacun pouvait s’y appuyer.  Elle s’efforçait de mettre de la distance avec les autres, si au début la tâche était simple, au fur et à mesure qu’elle apprenait à connaitre ceux qui partageaient maintenant son quotidien, cela devenait de plus en plus difficile. Elle aussi, voulait rire à gorge déployé et partager ses petites anecdotes autour du feu la nuit tombée. Mais elle ne pouvait pas, elle riait avec eux silencieusement et les observaient, envieuse de leur liberté.
Le passé n’étant plus que des bulles de savon, elle est redevenue une enfant. Curieuse, spontanée et infiniment chaleureuse. Bien que silencieuse, il est simple de savoir lorsqu’elle rit, boude ou est en colère. Tout son corps s’exprime à défaut de pouvoir parler. Elle se laisse facilement fascinée, mais derrière ses sourires, elle reste troublée. Hantée par ce vide, cette absence de souvenir.

∞ Physique : Malgré son petit mètre soixante-six, la finesse de ses bras ou encore la pâleur de sa peau, la jeune femme n’est reste pas moins un adversaire redoutable sur le terrain, qui a su gagner l’approbation de son unité.  Sa rapidité, sa précision et son efficacité compensent son manque de force. Bien ses réflexes lui ont permis d’éviter certaines blessures, elle garde néanmoins des cicatrices visibles sur sa peau, bien que dissimulées derrière ses vêtements. Poitrine bandée, vêtue de plusieurs chemises pour cacher la minceur de ses membres et donner l’illusion d’une certaine masse physique. Peu importe la saison ou la température extérieur, même blessée, elle refuse de montrer sa blessure préférant endurer la douleur plutôt qu’exposer sa chair et peut-être donner sans le vouloir, un indice sur sa véritable nature.
Bien que souffrant d’amnésie, la jeune femme garde ses réflexes et peut inconsciemment mettre à terre un homme alors qu’il lui a simplement attraper l'épaule pour l'appeler.


My Story

« J’aurais voulu que tu disparaisses »  murmure la petite fille, visage baissé, poings serrés tandis que le petit garçon surpris cette soudaine déclaration se retourna vers elle, elle qui était son parfait reflet. Elle s’était arrêtée, au milieu du sentier, au milieu de nulle part, au milieu de sa vie. Elle n’arrivait plus à avancer sans se heurter à cette ombre que projetait son frère sur son existence, peu importe où elle allait, il n’y avait que de l’obscurité. Ses cris étaient des appels muets, ses larmes l’expression d’une détresse intérieure et pourtant, ses mains n’arrivaient jamais à saisir celle de cet homme. Cet homme souriant lorsqu’il voyait la petite tête brune de son fils et tantôt froid quand il regardait sa jumelle. « Haneul, Haneul, Haneul, il ne prononce que ces mots dès qu’il rentre » sa voix est grave, comme si ces mots lui avaient été arrachés, tremblante car c’était la première fois qu’elle lui avouait, ce qu’elle ressentait. Et quand elle lève ses yeux, troublée par ce silence, elle regrette ses mots. Haneul était ainsi, aussi clair que le ciel dont il avait hérité du nom. Il suffisait de le regarder pour savoir si quelque chose l’ennuyant, le réjouissait ou bien le blessait. Elle lisait dans son regard, une tristesse qu’elle n’avait jamais aperçu auparavant. Elle avait l’impression de le poignarder, lui et ses mots gentils, lui et sa sincérité. « P-Pardon. Je ne voulais pas dire- » elle lui attrape le poignet mais il la repousse et court, s’enfonçant vers le sentier, la forêt finissant par l’avaler.  Elle court à sa poursuite, pour la première fois, elle courrait derrière son ombre, et quand elle voulut l’attraper, elle disparut dans l’océan. Le chemin s’était transformé en falaise et la mer fut sa dernière demeure.

Plus jamais il ne la regardait, il n’était plus que l’ombre de lui-même lorsqu’il rentrait. Passant les soirées le visage entre ses mains, à murmurer des paroles inintelligibles. Elle, elle regardait, impuissante. Cela faisait une semaine qu’il s’était dissous dans l’éther, mais elle avait la sensation que cela faisait bien au contraire, une éternité.  Un jour, elle poussa le petit tabouret et le mis en face de levier sur lequel était surmonter une glace. Elle prit une paire de ciseau qu’elle trouva dans un des tiroirs de la cuisine et coupa ses longs cheveux couleur nuit, devant la glace elle se transforma. Plus les mèches s’éparpillaient sur le sol, et plus elle se métamorphosa, elle devint Haneul. Haneul était revenu, tandis qu’elle, elle venait de mourir. Dans une petite boîte en ferraille, elle déposa ses cheveux et enterra son secret sous cet arbre près de la falaise ; cet arbre qui l’avait vu tombé, cet arbre qui était le seul témoin. Quand le père rentra, il tomba à genou devant l’enfant et le serra dans ses bras. L’enfant ne savait pas si c’était l’étreinte de son père qui était trop forte, ou bien si c’était son cœur qui le serrait qui lui faisait autant mal mais il sourit « Je suis de retour, Papa » sa voix est faible et un sourire se dessiner sur son visage ; pour la première fois, il la voyait. Elle se promettait d’accomplir ce qu’elle avait enlevé à Haneul. Quittes à vivre une vie qui n’était pas la sienne, elle voulait se faire pardonner d’avoir arraché trop prématuré à la terre cette vie. Puisse-t-il lui pardonner, lui qui était retourné auprès de leur mère.  Le sens du mot sacrifice se révéla à elle.

Entrainée depuis l’âge de neuf ans par son père, afin qu’elle puisse intégrer l’école militaire sans avoir à redouter les faiblesses dont la nature l’avait prédisposé, Haneul ne connut par l’insouciance et la naïveté qu’apportait l’enfance. Les insomnies nocturnes étaient les seuls moments où elle pouvait s’échapper de cette réalité en rêvant parfaitement consciente ; elle ne regrettait pas sa décision et ne pouvait plus revenir en arrière, elle avait franchi le point de non-retour depuis ce fameux jour. Ainsi, lorsqu’elle entra à l’école militaire, elle savait parfaitement quel rôle elle devait jouer. Cacher sa véritable nature tout en étant à la hauteur des espérances de son père, mais les regards étaient posés sur elle, le « fils du Général Jeong ».  Elle exécuta toutes les demandes qu’on attendait d’elle mais sans s’en vanter, elle ne voulait pas davantage attirer l’attention et le mécontentent ou la jalousie de certains de ses camarades. Ceux qui ont fini par l’apprécier malgré ses silences, et ses rares sourires finirent par la surnommer « la force tranquille ».

Une explosion suivit d’un incendie, le soldat Haneul a été aperçu la dernière fois entrant dans le bâtiment en feu après avoir entendu le cri d’un enfant. Mais une seconde explosion a rendu l’usine inaccessible aux autres soldats, et ce n’est que cinq heures après l’extinction du feu que les recherches ont pu commencer mais aucun des deux corps n’a été retrouvé. Le soldat Haneul a péri dans l’exercice de ses fonctions.


***


Inconsciente depuis plusieurs jours, lorsqu’elle ouvre les yeux, tous ses sens sont saturés ; l’odeur de la terre, le son de la forêt et de ses habitants, le goût de sang dans la gorge, le contact désagréable de ses blessures, et la lumière du soleil lui agressant la vue. Elle se lève malgré la douleur et la raideur de ses muscles. Écorchée, blessée, elle boite et certaine blessure se rouvrent de nouveau. Mécaniquement, elle enlève ses vêtements, beaucoup trop lourd, beaucoup trop sale. Mais la douleur n’est pas ce qui la préoccupe, sa tête est vide. Elle a perdu tous ses souvenirs.

Tout devient noir et quand elle se réveille, un adolescent la regarde. Il l’avait trouvé, au milieu de ce bois et de sa force, avait réussi à la ramener dans une petite cabane qu’il avait bâtie et qui était comme son jardin secret quand il voulait fuir ses frères. Il s’était occupé d’elle, avait pensé ses blessures de la même façon qu’il avait vu sa mère, doctoresse, le faire. Cette drôle de cohabitation dura quelques jours, il lui parlait de ses journées, de sa famille, et de ses amis, et elle, l’écoutait attentivement. Ne pouvant s’exprimer car elle ne semblait pas être capable de parler, elle lui répondait par des sourires, ou des signes qu’ils avaient établis entre eux.

Mais le jeune homme ne revint plus pendant quelque temps et à son tour, elle partit, poussée par la curiosité. Elle voulait voir ses rues qu’il décrivait, ses gens et leur histoire, elle voulait le retrouver parmi eux mais elle se perdit. Et puis, elle tomba sur cet homme. La façon dont il lui avait agrippé le bras, la façon dont il la regardait… il semblait la connaître. Et c’est bien pour cette raison qu’elle finit par le suivre. Il l’intriguait.


Behind the mask...


∞ Pseudo : Eunhee
∞ Age : xx ans
∞ Tu penses passer ici : environ 4/7 jours.
∞ Où as-tu trouvé le forum ?  en ramassant les cailloux blancs de Kuan Ti
∞ Qu'en penses-tu ?  

© sobade.


Dernière édition par Jeong Haneul le Sam 11 Oct - 19:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 17:09

Les cailloux blancs de Kuan ti .... DI SUITE
bienvenue à toi - -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 17:37

Bienvenue =) !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 19:11

Kuan Ti ; Ouiii, les mêmes petits cailloux blancs du Petit Poucet pour retrouver le chemin de la maison voyons ! Pourquoi caches-tu le gourdin ;; Etjemepasseraisbiendetonderniergif n__n

Ushi ;  Merci à toiiii ♥




Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 19:15

c'estfaitexprèslederniergifjustepourt'ennuyerhahaha.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 19:28

....*facepalm*
Et après, tu te décris comme gentleman .w. !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 19:56

non mais ça c'était la joueuse derrière le pc ne confond pas è_é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   Sam 11 Oct - 20:08

Bienvenue à Lansan !
Après une courte période d'angoisse, tu peux maintenant crier au monde que tu es fier d'être Lansanais !

De l'autre côté de la frontière, nous t'invitons à courir ouvrir ton journal intime, histoire de pouvoir faire connaissance avec tes futurs voisins, collègues, amis, etc. (Le jour où tu retrouveras une vie normale, tiens compte de ce qui suit : Le gouvernement ne laisserait jamais l'un de ses citoyens dormir dans la rue, alors n'oublie pas d'aller demander un logement. Pour survivre à Lansan, tu devras étudier ou travailler ; aussi, nous te conseillons d'aller jeter un oeil par du côté du répertoire des métiers.) Tu devras après ça remplir ton profil ! Si jamais, en chemin, tu as un petit doute sur les coutumes de notre magnifique contrée, tu trouveras tout ce qu'il y a à savoir dans ce livre précieux - que tu devrais déjà avoir lu - et au détour d'une ligne de cette notice explicative.

Tu as effectué toutes ces démarches ? Alors empoigne ton parapluie bleu et, surtout, fais en sorte de t'amuser !


Bon séjour à Lansan !


_________________________________________________________

Le petit mot de Son Sil :

Et une demoiselle, une ! Quel bonheur de voir autre chose que des hommes ici (je t'aime aussi Jia'Hao) ! J'adore ta façon d'écrire et l'histoire que tu nous as racontée ! Il y a quelques petites erreurs de frappe, mais rien de bien grave. Il ne me reste plus qu'à souhaiter que Kuan Ti reste gentil avec toi ! Que ton séjour ici soit agréable et rempli de péripéties réjouissantes !  
made by © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeong Haneul ☂ I'll erase the memories, to start again
» cherche code Bubble Memories svp?
» [Pale Memories] Premières Photos de ma nouvelle Miss P2
» [WII] Another Code: R - A Journey into Lost Memories
» ys : memories of celesta,le rpg sur psvita sort du japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dans un monde sans despote :: Cartes d'identité-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points