AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Terminé] I Need You || Ft.Aran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Lun 25 Jan - 2:03


I need you
Sang Min & Aran


Elle aurait due être parfaite. Elle aurait due se passer comme prévue. Mais parfois on se fait avoir. Les tirs filent, les coups fusent, les échanges deviennent féroces et violents. Ils avaient quasiment réussi, mais ils se sont fait prendre. Ils avaient quasiment pu tout faire sauter, mais ils les ont trouvé. Ils avaient presque pu mettre le bordel comme prévu, mais ils leurs sont tombés dessus. Les rebelles se sont enfuis, ils les ont pris en chasse, les armes à la main, leurs tirant dessus. Sang Min avait senti la douce augmentation de son adrénaline. Un sourire sur les lèvres, car malgré tout, ils avaient réussi à les déranger, les gêner, et leur faire perdre du temps, et à tout de même faire exploser ce hangar pourtant si important, Sang Min se sentait loin du danger. Et c'est souvent dans ces moments là que l'on se prend un retour en pleine face et que l'on réalise que l'on n'est jamais à l'abris de rien. Un coup de feu. Puis un autre. S'en suivit une douleur lancinante dans son épaule, suivie d'une autre dans l'omoplate. Il chuta. Il aurait été seul, il aurait fini là. Mais ce n'était heureusement pas le cas. Ses amis le transportèrent plus loin. La chute de Sang Min avait coupé court à la chasse.

Ils étaient cependant assez loin des fermes les plus proches. Cela leur prit une journée entière et demie pour rejoindre la campagne. Les deux amis se relayaient pour porter Sang Min. Ils ne visaient qu'une chose : arriver chez l'un d'eux. L'épaule avait un garrot rudimentaire, l'omoplate avait été bandé à la vavite. La fièvre prenait Sang Min. Il ne sentait presque plus son bras. Finalement ils débarquèrent chez In Soo. Enfin sur un lit, Sang Min prit le temps de se reposer. In Soo lava ses blessures et resta près de lui, tandis qu'Ho Seok était parti direct à la recherche d'un médecin dans la région.  Et c'est par hasard qu'il croisa la route d'Aran. Il avait entendu parlé de ce vétérinaire. Il hésita un instant mais fini par se diriger vers lui, se présenta et pressé, il ne prit pas le temps avec les politesses :
- Dites, vous savez faire des premiers soins non? Notre pote... il s'est fait tiré dessus, on a besoin de quelqu'un en urgence... Vous pourriez pas nous aider?

De son côté Sang Min avait deviné qu'Ho Seok était parti chercher quelqu'un. Il ne misa pas sur Aran. Pourquoi? Parce que cela faisait déjà un bon bout de temps qu'ils étaient devenus de vrais étrangers. A vrai dire le rebelle ne s'était pas attendu à retrouver la campagne qu'il avait cessé de fréquenter, sauf pour aller voir Gyalden. Mais il se disait qu'Ho Seok n'obtiendra rien du vétérinaire. Et qu'il allait devoir sillonner toute la campagne pour aller jusqu'au dispensaire... chose trop longue à réaliser vu l'urgence... Il n'était pas du genre défaitiste, mais il voyait mal comment il s'en sortirait.


Dernière édition par Nam Sang Min le Lun 18 Avr - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 26 Jan - 2:01


I need you
Sang Min & Aran


Depuis quelques temps, Aran n’allait pas forcément bien. Le ventre noué depuis plusieurs jours et une inquiétude inconnue, indéfinissable, inexplicable, lui pesant sur les épaules, il ne se sentait pas toujours d’aller travailler. Il ne savait pas bien pourquoi, ou refusait en tout cas de le comprendre.
Ce jour là, Aran avait terminé fort tard sa journée et avait mit du temps à ranger sa clinique, s’étant adonné à un rangement plus poussé qu’en temps normal afin de s’occuper l’esprit et tenter de supprimer cette anxiété toujours présente. Il n’avait vu l’heure sur sa montre, jusqu’à ce qu’il ne se décide à poser les affaires pour le nettoyage. Ouvrant des yeux surpris, il avait tout de même rangé dans un coin l’attirail de ménage et avait prit sa veste avant de sortir du cabinet qu’il refermait derrière lui. Bien évidemment, il avait emporté avec lui sa mallette au cas où quelqu’un sonnerait à sa porte en plein milieu de la nuit, estimant que l’on n’est jamais trop prudent.

Ce fut à quelques mètres de sa clinique qu’il fut accosté par un homme qui lui était inconnu. Particulièrement sceptique, il s’était dit que c’était un moyen de l’emmener à l’écart et le voler. Mais en analysant leur entourage, il constatait qu’ici ou ailleurs, s’il avait s’agit d’un voleur, il aurait très bien pu commettre son méfait ici également.
Malgré le fait qu’il avait réellement envie de rentrer chez lui, l’image d’un certain Nam Sang Min lui vint à l’esprit. L’espace d’une seconde, il eut peur que ce soit lui. Mais cette possibilité fut bien vite balayée. Que ferait-il blessé à Lapanalda ?

Acquiesçant faiblement quant au fait d’accompagner l’inconnu, il le suivait avec prudence. Le doute qu’il puisse réellement y avoir un blessé le poussait à le suivre, ne se sentant pas d’abandonner quelqu’un dans le besoin de soins. Ils mirent un certain temps à arriver chez l’homme et fut accueillit d’un air suspicieux par un camarade tout aussi inconnu au bataillon. Comme toujours, le visage d’Aran n’exprimait aucune émotion, mais son regard s’était montré perçant. La personne qui devait être la plus méfiante ici était lui qui entrait dans la cage aux lions.

Suivant les deux individus, il fut mené à un homme allongé sur l’unique lit de ce qui devait être la chambre principale de cette maison, voir l’unique. Le cœur d’Aran manqua un battement lorsqu’il prit conscience de qui se trouvait là, gisant sur ce lit. Il se penchait alors tout à coup et regardait le sang ayant taché une bonne partie des bandages. L’inquiétude se lisait clairement sur ses traits et il tournait alors un regard furieux vers les deux acolytes de Sang Min. « Qu’est ce qu’il s’est passé, bordel ?! »

Finalement, il ne prit pas réellement le temps de les écouter et retirait les bandages médiocres de Sang Min sans lui laisser le temps de discuter et analysait les plaies. « … Une seule des balles est ressortit. » Il soufflait de voir des bandages utilisés avec un certain manque d’intelligence. C’était comme coudre une plaie empoisonnée, ça ne sauverait personne.
Prenant une pince de grand calibre dans son sac, il allongeait le blessé sur le ventre et demandait sans douceur à ses amis de le tenir.
La nuit promettait d’être assez longue entre les soins à prodiguer et la surveillance de Sang Min.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 26 Jan - 12:53


I need you
Sang Min & Aran


Son bras était plus qu’endolori. Allongé sur le côté valide, Sang Min ne ressentait que la douleur et le mal envahir son corps. Il tentait de penser à autre chose mais c’était peine perdue. Son ami lavait ses blessures et tentait à sa façon de stopper au moins l’écoulement du sang mais les grognements du rebelle dès qu’il touchait ses plaies ne lui rendait pas la tâche facile. Il avait l’impression de lui faire plus de mal que de bien. Alors il finit par au moins essayer de faire descendre la fièvre soudaine de Sang Min. Le blessé savait que son autre camarade était parti chercher de l’aide. Il ne pensa pas tout de suite à Aran. Simplement parce que ce dernier avait pris la décision de prendre ses distances et ne voulait plus l’avoir dans son champ de vision. Le rebelle avait respecté cette décision mais avait aussi pris l’initiative de s’enfermer dans le travail et de ne passer par Lapanalda que si vraiment il n’en avait pas le choix. Pourquoi ? Pour ne pas avoir à agir comme il le fait avec le monde entier, avec le médecin-vétérinaire.

Alors allongé là sur le lit, il s’attendait à ce que ce soit un médecin de campagne inconnu qui arrive. Et puis peu lui importait. Tant que l’on pouvait le tirer de là. Mais le temps s’écoulait trop vite. Il faisait de son mieux pour rester conscient. La fièvre, la douleur et les frissons qui le prenaient par moment lui faisaient comprendre que tôt ou tard tout sera définitivement terminé pour lui. C’est triste parce que quelque part il aurait aimé voir Aran au moins une dernière fois. Jusqu’à ce qu’il entende une voix trop familière.

Aran ? Il n’y croyait pas. Il entendit ses amis expliquer la situation au médecin. Il devait halluciner. Le visage qui se trouvait là devant ses yeux, ce regard inquiet… il voyait Aran. Mais était-il vraiment là ? Il n’osait pas bouger son bras, mais il aurait bien voulu tenter de saisir cette hallucination. Il prononça le prénom du vétérinaire d’une telle voix… Aux yeux de ses acolytes il devait déjà être en train de perdre la boule. Il était lucide pourtant puisque ce qu’il pensait être irréel, l’était vraiment. Aran ? Là ?... Amour, douleur et fièvre ne faisait pas bon ménage. Le vétérinaire n’aurait jamais accepté de venir si ? Il ne le voyait là, que parce qu’il n’était pas loin de la fin, que son corps était totalement endolori, et qu’il voulait voir quelque chose d’agréable avant. Non ?

Il ne quittait pas le vétérinaire des yeux alors qu’il lui retirait ses bandages rudimentaires plein de sang. Pourquoi ce visage lui paraissait si réel… Les hallucinations finissent toujours par se dissiper. Et ce n’était actuellement pas le cas. Sang Min était tellement focalisé sur Aran, qu’il ne voyait plus ses acolytes en train de culpabiliser. Ils avaient fait comme ils pouvaient au moins pour que Sang Min ne perde pas trop de sang mais la colère du médecin les avait vraiment terrifiés. Ils ne bougèrent que lorsqu’Aran leur demanda de l’aider.

Et Sang Min comprenait finalement qu’il ne pouvait pas halluciner ni même rêver lorsqu’on l’allongea sur le ventre et qu’on commença à lui retirer la balle fichée dans son omoplate. Il n’avait jamais ressenti une telle douleur. C’était trop réel pour que ce soit faux. Trop réel pour qu’il rêve. Il serra les dents et grogna la tête contre l’oreiller. Ses mains s’étaient agrippées violemment à ses amis qui lui tenaient les épaules. Son regard leur lançait des éclairs comme s’ils étaient responsables de ce qu’il subissait là. Il respirait comme s’il venait de courir un marathon, une fois qu’Aran eut terminé de lui enlever le plomb de sa blessure. Et il savait que ce n’était que le début. Que la suite serait tout aussi douloureuse. Ou pire ? Il tourna la tête vers Aran après avoir fait signe d’un geste fatigué, à ses amis, pour qu’il les laisse seuls. Ce qu’ils s’empressèrent de faire, ne voulant pas en voir davantage. La porte de la chambre se ferma, et Sang Min était maintenant rien qu’avec Aran.

Une question se posa dans sa tête. Aran serait-il venu s’il n’avait pas été blessé ? Il en doutait. Il aurait pu ne pas venir. Vraiment. Il était vraiment loin d’avoir un cœur de pierre comme il pouvait donner l’impression. Sang Min savait que même si ça n’avait pas été lui, Aran serait venu tout de même l’aider. Et puis il le sentait différent dans sa façon de faire. Il avait eu mal, oui, mais pas parce qu’Aran avait cherché à lui faire mal, comme il aimait le faire parfois. Et pour une fois, le rebelle voyait une vraie expression sur le visage du médecin et pas un visage impassible.

- Tu m’as manqué… Il ne prenait pas la peine de réfléchir à ses propos parce qu’il n’en avait pas la force et disait uniquement ce qu’il pensait. Il se sentait fatigué, mais parler lui permettait de se focaliser sur autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 26 Jan - 17:33


I need you
Sang Min & Aran


Combien de temps ne l’avait-il pas vu ? Combien de temps Sang Min n’avait ne serait-ce que croiser son regard ? Bien assez longtemps selon Aran qui s’était lassé de l’absence du rebelle. Il avait cependant dû assumer son choix en éludant l’idée même que Sang Min lui manque. Alors lorsqu’il l’eut fasse à ses yeux, il aurait pu, peut-être, sentir son malaise constant s’évader, mais l’état dans lequel il le retrouvait ne faisait qu’amplifier son malaise. Il avait envie de lui en mettre une et de le serrer entre ses bras, ce qu’il n’avait jamais ressenti pour quelqu’un autre que ses parents. Il avait toujours su, même sans que Sang Min l’ait réellement dit, qu’il faisait parti des rebelles. Mais le confirmer comme ça et tout simplement voir l’ouvrier blesser lui faisait du mal.

Il paniquait tant à cet instant qu’il s’était empresser de prendre en main son attirail. Pourtant, alors qu’il allait lui retirer la balle encore bloquée dans son omoplate, il prit tout à coup conscience qu’il ne faisait pas les choses correctement et la panique montait d’un cran. Soufflant un instant, il avait prit quelques minutes à préparer ses outils de manière plus médicalement correcte et enfiler bien sûr ses gants qu’il n’avait jusqu’alors pas mit. Inspirant un grand coup, il se mit enfin à la tâche. Pour la première fois, il se sentait mal de faire souffrir Sang Min, mais cette fois, il n’avait pas le choix. Pour la première fois il aurait voulu soulager sa peine plutôt que l’accentuer. Il avait tenté d’écourter au possible cet instant douloureux tout en faisant bien son travail mais la tension naturelle du blessé était une plaie en soi. Il mit plusieurs minutes à dégager la balle mais ce fut une tâche à faire en moins. Durant son traitement de cette blessure, il avait forcé l’un des collègues du blesser à maintenir un point de pression avec un tissu sur la seconde blessure.

Ce fut d’ailleurs une fois qu’il avait fait ces étapes avant d’autres. La panique lui faisait perdre ses moyens et cela ne l’aidait pas à positiver la situation. Reprenant une seconde pour souffler, il fit travailler les deux personnes intactes le temps qu’il en avait besoin puis finalement ce fut le patient qui demandait à ce qu’on les laisse. Heureusement, les derniers soins à appliquer n’était pas nécessairement à prodiguer en groupe, même pour les deux blessures.

Alors que Sang Min lui dit qu’il lui avait manqué, Aran se sentait se radoucir alors qu’il prenait son poult. Il ne lui dirait pas mais lui aussi lui avait manqué. En appuyant sur les deux plaies en même temps, Aran s’était penché sur le patient et avait posé 5 secondes maximum son front sur la tempe du jeune homme. « Crois-moi, tu vas me détester de m’occuper de ta blessure. »

Il s’était ensuite redressé pour s’occuper de panser les plaies correctement, faire quelques points de suture s’il le pouvait. Enfin, faire ce qu’il avait à faire. Il tentait de limiter la douleur mais ce n’était pas gagner non plus. En même temps, il demandait à Sang Min de lui raconter ce qu’il voulait, pour être sûr de le garder avec lui. Ce ne fut pas infiniment long, mais pour le blessé, la notion de temps devait être différente.

Lorsqu’il eut terminé, il prit le soin de faire attention à tout signe pouvant avoir une quelconque importance et enfin il put se départir de ses gants. Après une brève caresse dans les cheveux de Sang Min, Aran s’éloignait le temps de nettoyer ses outils. Avant de pouvoir de nouveau choyer son patient, il était allé donner la balle aux autres rebelles et avait demandé à ce qu’ils la détruise, de telle sorte de ne laisser aucune trace physique autre que la blessure du jeune homme allongé dans la pièce à côté.

De retour près de lui, Aran s’était assit au sol en s’adossant au lit, prenant délicatement la main de Sang Min. Il ne savait pas si c’était une bonne chose, mais les gens faisaient ça pour rassurer une personne plus ou moins mal, non ? Et puis Aran avait envie de faire plaisir au blessé en lui accordant un petit peu de gentillesse. « Je ne veux plus jamais te voir dans cet état… Compris ? » Sa voix était faible, mais étrangement incroyablement douce.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 26 Jan - 21:15


I need you
Sang Min & Aran


Revoir Aran, jamais il ne l’avait espéré. Il s’était toujours dit que le jour où il pourrait le revoir serait loin. Trop loin. Alors, savoir que c’était lui qui le soignait, Sang Min se sentit mitigé. Était-ce bien ? Etait-ce bon ? Ils ne se revoyaient pas de la meilleure des façons non plus. Il ne lui avait jamais dit concrètement qu’il faisait partie des rebelles. Il lui avait seulement montré son aversion pour la dictature. Mais finalement, les choses et les évènements ont fait en sorte qu’Aran l’apprenne réellement de cette façon. La plus cruelle en somme. Il avait du mal à réfléchir, tant il ne sentait que la douleur dans son corps. Il ne voyait pas non plus Aran comme à son habitude, mais il n’avait clairement pas la force de lui en faire la remarque ou même simplement de lui prendre la main pour le rassurer. Il avait juste à faire son travail, non ? Comme toujours…

D’habitude, Aran lui faisait mal exprès. D’habitude, Sang Min ne réagissait pas plus que cela parce qu’il savait que c’était dans ses habitudes histoire de faire fuir les malades qui venaient chez lui pour des petites blessures de routines alors qu’il n’était pas médecin mais vétérinaire. Mais là, il ne savait pas. Tout le moment où Aran retirai la balle lui parut durer une éternité, durant laquelle il s’était fait violence pour ne pas hurler et où il avait fait le mieux qu’il pouvait pour supporter ce moment. Et il le savait. Ce n’était rien de plus que le début des réjouissances. La suite fut tout aussi douloureuse. La pression sur la deuxième plaie et les soins qu’Aran apportait à la première le rendait fou. Il n’arrivait pas à penser à autre chose. Crispé comme jamais il ne s’aidait pas, mais il n’arrivait pas à faire autrement. Il faut croire qu’on faisait bien de le tenir, parce qu’il aurait pu faire des gestes violents pour se tirer de là…

Et puis ce fut le calme de nouveau, la douleur se dissipant progressivement. Et puis il fit partir ses acolytes. Durant cette pause, il sentait la sueur couler le long de ses tempes. Il avait hâte que ceci se termine. Qu’il puisse être tranquille sans ressentir autant de douleur et de mal. Il regarda de nouveau le médecin. Non vraiment jamais il ne l’avait vu ainsi. Et puis il revint faire pression sur ses plaies. Il serra les dents, même si la simple présence d’Aran rendait les choses moins difficiles à supporter. Son cœur eut un battement sans doute plus fort au simple contact du front d’Aran sur sa tempe. Jamais Aran n’avait été si proche avec lui. Jamais il n’avait eu un tel comportement avec lui.

-… Finis ça vite… C’est tout ce que je demande... avait-il simplement répondu. Il ne le détestait pas pour ça. Il faisait son taff. Ce qu’il détestait c’était tout le temps que ça prenait. Il ne savait pas si Aran prenait son temps ou s’il allait vite, mais c’était tout sauf plaisant. Il avait l’impression qu’encore une fois ça prenait une éternité. Il lui parlait comme il pouvait, de tout, de rien, lui disant tout ce qui lui venait. Des jurons surtout. Beaucoup de jurons.

Il put enfin se détendre complètement quelques instants plus tard. Il reprenait déjà une respiration plus normal. Il sentait encore la douleur dans son épaule et son omoplate, mais c’était déjà plus supportable. Il n’allait pas mourir donc… Une caresse dans ses cheveux. Ce geste de la part d’Aran provoqua aussi une secousse plus forte que les autres dans sa poitrine. Il le vit se lever et partir de la chambre. Ah… Comme toujours une fois les soins terminés il allait remballer ses affaires et partir…

C’était ce qu’il crut. Parce qu’Aran revint près de lui. Et il lui prenait même la main. Sang Min avait l’impression de voir un autre Aran. Les paroles d’Aran le touchèrent. Jamais il ne l’avait entendu lui parler ainsi. Sans lâcher la main du médecin, la sienne alla instinctivement effleurer la joue d’Aran, se voulant rassurant. Il baissa sa main et serra doucement celle du médecin. Il le regarda de nouveau pendant un moment. Il n’aimait pas voir Aran ainsi s’en faire pour lui.
- … T’as eu peur de nouveau… J’suis juste doué pour ça apparemment... Ironisa-t-il. Il préférait finalement rire de la situation. Et puis prenant un air rassurant, malgré la fatigue que tout ces soins venaient de lui donner :
- … J’ferai attention. Promis. Je n’ai pas envie que tu t’en fasses pour moi… Dit-il. Merci. Encore. Ajouta-t-il peu après. Encore parce qu’Aran finalement l’aidait plus qu’il ne l’aidait lui ou lui rendait service toujours plus qu’il ne le faisait lui. Blesser, inquiéter ou effrayer Aran était tout ce qu’il ne voulait pas faire.

- … Tu peux rester ? Demanda-t-il. Il crut faire un caprice. Mais il n’avait dans le fond pas envie qu’Aran parte ou ne le laisse là avec les deux autres. Et puis, il ne l’avait pas vu depuis si longtemps… Il ne voulait plus du tout qu’il parte et qu’il continue de se tenir loin de lui, hors de son champ de vision. … Restes s’il te plaît… insista-t-il comme pour l’empêcher d’émettre un refus.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 26 Jan - 23:44


I need you
Sang Min & Aran


Il ne comprenait pas bien ses propres réactions, sa douceur envers Sang Min ou la peur qu’il avait de le perdre. Parce que pour lui, il ne s’agissait pas simplement de ne pas réussir professionnellement à sauver une vie, mais de perdre cet homme de manière plus…personnelle. Il voulait encore l’entendre encore l’embêter, encore être étonner, enfin mieux comprendre ce qui le poussait jusqu’à un certain temps à tenir à lui. Etait-ce réellement l’image de sa défunte mère ? Il voulait l’entendre jacasser tout seul. Mais ce n’était pas mort qu’il le pourrait. Alors oui, il avait fait ce qu’il avait pu, avec un certain matériel, pour le sauver, bien qu’il se soit connu plus doué.

Il l’avait écouté parlé de manière si peu correcte, avait éludé les paroles afin de n’entendre que sa voix et s’assurer qu’il ne perde pas connaissance. Il avait fait de son mieux pour que le temps des soins soit le plus court possible. Il avait prit sa main dans la sienne en partie pour le rassurer. Mais malgré tout, tout ceci avait avant tout été fait de manière particulièrement égoïste, puisqu’il s’agissait avant tout de son propre désir plutôt que d’une action purement professionnelle.

Lorsqu’il avait prit sa main, Aran avait apprécié, silencieusement, l’initiative de Sang Min de lui caresser la joue. Mais sa main avait une température bien différente de celle qu’il avait habituellement. Alors lorsque l’ouvrier lâchait sa main, Aran dû la quitter pour aller chercher un tissu qu’il humidifiait dans une bassine d’eau mise à disposition dans la pièce. Il vint alors de nouveau tout prêt du patient et tout en reprenant sa main de l’une des siennes, il se mit à passer le tissu sur son visage pour le soulager.

Il sourit presque tristement à ses paroles et continuais de nettoyer son visage délicatement. « On dirait que tu aimes ça m’inquiéter… Crétin ! » Il posait ensuite le tissus sur la table de chevet et remettait ses cheveux en place. « Cette promesse là, tu penses vraiment la tenir ? Ou est-ce que ce sera sur du court terme ? »

Il posait par la suite le menton sur le matelas et l’observait un long moment en l’écoutant avant de fermer les yeux. Lorsqu’il insistait pour qu’il reste, le médecin eut pour la première fois depuis bien des années un sourire sincèrement amusé bien que léger. « Dois-je prendre cela comme un ‘restes jusqu’à ce que j’aille mieux et occupes toi de mes soins jusqu’à ce que je sois guéri’ ? Ou comme ce qui marque la fin de la promesse que tu m’as faite à notre dernière rencontre ? » Il se cachait derrière leurs mains liées, mais une toute petite étincelle dans les yeux tout juste de nouveau ouvert d’Aran témoignait de ce tout petit amusement. Personne ne pourrait lui reprocher cette petite joie qui l’animait après autant d’émotions. Il avait sauvé Sang Min. Même si le lendemain, Sang Min venait à souhaiter que la promesse tienne, bien que cette fois le médecin accepterait la douleur que cela lui causait en réalité, il ne pourrait pas regretter de l’avoir soigné. Il se consolerait simplement en se disant qu’il avait bien rempli son rôle, tant auprès de la défunte mère de Sang Min que de sa vocation. Le fait était qu’il ne pourrait regretter ce qu’il avait fait là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Jeu 28 Jan - 23:11


I need you
Sang Min & Aran


Les soins enfin terminés, Sang Min pouvait se consacrer pleinement à la présence d'Aran et en oublier sa fièvre et son mal. Sa main dans celle du médecin, il avait un peu de mal à se dire que le vétérinaire était vraiment là, et qu'il devait avoir mis fin à la promesse. Il se disait tristement qu'Aran devait encore ne pas avoir envie de le voir. Mais voir les nouvelles expressions sur le visage du vétérinaire quelque part le touchait et le rassurait en même temps. Il ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de les regarder. Parce que jamais Aran ne lui avait montré de tels visages auparavant.

Sa main dans celle du vétérinaire, prendre l'initiative de lui caresser la joue c'était aussi un moyen comme un autre de s'assurer qu'il était vraiment là, que c'était bien lui. Et puis parce qu'il voulait qu'il soit rassuré. Il détestait vraiment de le voir ainsi inquiet ou effrayé par sa faute. Il le laissa partir, presque résigné, de nouveau, de le voir finalement prendre la décision de s'éloigner... pour finalement le voir revenir avec de quoi apaiser sa fièvre. Il ferma les yeux sous la fraîcheur du tissu, appréciant vraiment ce contact presque apaisant. Il les rouvrit quand à la remarque qu'Aran lui fit.
- ... Non au contraire... Je n'aime pas ça... avait-il répondu de sa voix calme et fatiguée. Il appréciait le nouveau geste affectueux du vétérinaire, lorsqu'il passa de nouveau sa main dans ses cheveux. Il sourit doucement :
- Je tiens toujours mes promesses... Et ce sera sur le long terme cette fois.

Sang Min le regarda ensuite s'installer le menton sur le matelas et fermer les yeux. Il n'avait pas envie de ferme l'oeil. Il voulait pouvoir le regarder encore et encore. Sa main alla remettre quelques mèches rebelles du médecin en place, dans un geste de tendresse. Si seulement... Si seulement il pouvait rester là avec lui. A jamais? Peut-être était-ce trop hardis de sa part de le penser... Mais si déjà tout pouvait redevenir comme avant? Il n'avait plus envie qu'Aran l'évite. Il ne voulait plus de cette promesse. Alors il fit un caprice et insista pour qu'il reste.

A la question d'Aran, il garda son air sérieux bien que fatigué. Il ne le quitta pas du regard. Sans doute que moins fatigué et pas blessé, il aurait pu voir cette petite flamme amusée et joyeuse dans les yeux d'Aran, mais là, il se contenta de lui répondre ainsi :
- Cette promesse... Oublions-la. Laisse-moi venir te voir, être avec toi... Et reste avec moi ce soir. Et les autres jours aussi, mais ce serait peut être exagérer de le réclamer ça aussi. Alors il le garda pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Ven 29 Jan - 0:48


I need you
Sang Min & Aran


La pression était pleinement retombée à présent. Sang Min était, d’après Aran, en sécurité maintenant. Sa vie n’était plus en danger. En observant les bandages, le sang avait, semblait-il, cessé de coulé. Aran continuait brièvement de faire la conversation avec Sang Min afin de s’assurer qu’il restait bien conscient encore quelques minutes, par mesure de précaution. Alors tous deux pouvaient se reposer. D’ailleurs, durant leur conversation, leurs deux voix étaient calmes, peu audibles et montrait les premiers réels signes de fatigues. Pourtant, trop heureux de se retrouver l’un et l’autre, dans le cas d’Aran, il commençait à s’agir de lutter contre le sommeil afin de faire perdurer ce moment de plénitude.

« J’espère qu’à l’avenir, tu éviteras alors… » avait-il répondu concernant la manie involontaire de Sang Min à rendre le vétérinaire inquiet. Il s’occupait encore quelques instants du blessé avant de reposer le tissu humide et caressait par la suite les cheveux du même blessé. « Tu as tout intérêt à la tenir celle-là. Crois-moi. » Oh, il s’occuperait lui-même de son cas si l’ouvrier venait à être blessé et il lui ferait amèrement regretter de n’avoir tenu sa parole. Aran pouvait être, à sa manière, quelqu’un de particulièrement effrayant, un peu sadique parfois, et connaissant surtout la valeur de la vie, bien qu’il rejette les vivants loin de lui.

C’était dans cette atmosphère qu’il avait clos quelques instants les yeux, répondant à l’appel du sommeil tout en luttant bien vite contre celui-ci, se concentrant sur l’action de Sang Min sur ses cheveux. C’était étrange mais venant de lui, les contacts lui semblaient moins répugnants. Il semblait même que, bien qu’à l’époque ce fusse déjà en partie vrai, chaque nouvelles rencontres entre ces deux individus avait habitué Aran à ce genre de gestes, des effleurements. Il n’était pas vraiment sûr de pouvoir supporté d’être de nouveau prit par surprise dans l’étau des bras de l’ouvrier, mais son touché était toujours plus acceptable et même, quelque part, plutôt agréable au médecin-vétérinaire. Il ignorait bien les désirs du blessé de le faire sien, de son amour pour lui, mais il n’ignorait pas l’attachement qu’il avait.

En rencontrant de nouveau son regard, Aran écoutait la réponse que lui donnait son vis-à-vis concernant leur vieille promesse et doucement, sa main se resserrait sur celle de Sang Min. Il voulait aussi le retrouver, avoir un œil sur lui, s’assurer qu’il ne ferait plus d’actions trop dangereuses pour sa vie. Il ne voulait pas apprendre sa mort par quelques rumeurs ou ignoré son devenir.

Refermant les yeux, commençant sérieusement à sombrer bien malgré le fait que le sol soit inconfortable, il se souvint alors d’une question restée sans réponse de Sang Min. Une boutade en apparence mais qu’Aran avait éludé. Ce fut d’une voix particulièrement faible qu’il se mit à y répondre, n’ayant rien à perdre et pouvant soulager peut-être un peu plus Sang Min en reportant son attention sur autre chose que la situation actuelle. « J’ai toujours fait partie, de bien loin, de ta vie, ennuyeuse ou pas. Déjà à l’école. » Etant né à Lapanalda tous les deux la même année, il était plus que probable qu’ils se soient déjà croisés, notamment dans leur école. Mais bien que ni l’un ni l’autre n’ait particulièrement fait attention à cela, Aran qui connaissait le profil de bien des élèves déjà à l’époque, se souvenait d’un certain Nam Sang Min. Rien de bien concret dans le souvenir, juste quelques bribes, mais certainement Sang Min était-il de ces enfants qui jouaient en groupe et souriait la plus part du temps, un garçon comme les autres.

C’était avec ces souvenirs en tête que la conscience d’Aran semblait s’évader.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Sam 30 Jan - 12:30


I need you
Sang Min & Aran


Sang Min était du genre à toujours faire attention en mission. Il prenait souvent des risques, mais arrivait toujours à s'en sortir juste avec deux ou trois égratignures. Mais que l'on soit fort ou non, les armes à feu pouvait mettre à terre n'importe quel homme. Et Sang Min n'avait pas prévu le scénario dans lequel ils avaient atterri. Se faire tirer dessus, jamais ça ne lui était arrivé. A croire donc que la distance avec Aran n'avait pas rendu son travail aussi bon qu'il avait toujours été. Même à l'usine il n'avait pas été souvent bien concentré et avait été repris par son supérieur. Il dormait toujours aussi mal en plus, voir même encore plus qu'avant. Inquiéter Aran n'avait jamais fait partie de ses plans, mais il s'en voulait de le faire. Alors bien sûr qu'il tiendra la promesse qui lui faisait de ne plus l'inquiéter de cette manière.

Il sourit au médecin. Il savait de quoi Aran était capable de faire. Les soins qu'il lui avait donné aujourd'hui avaient été douloureux oui, mais le vétérinaire aurait pu rendre les choses encore pire s'il l'avait souhaité. Puis il le regarda fermer les yeux. Le rebelle caressa les cheveux du vétérinaire. Il n'avait aucune envie non plus de rompre le contact physique qu'il avait actuellement avec le médecin. Il n'avait pas envie de fermer les yeux. Aran pourrait en profiter pour disparaître et il ne le souhaitait pas. Il voulait qu'il reste. Il exprima son caprice. Il insista. Et Aran lui parla de la promesse.

Cette promesse, Sang Min ne l'aimait pas. Il voulait que les choses soient comme avant. Et il le lui fit savoir. Il avait besoin du vétérinaire dans le fond. Peut être un peu trop. Il se sentait tout aussi fatigué, et voyait Aran prêt à dormir là par terre. Et puis le médecin parla de l'époque où ils allaient à l'école. Il le connaissait déjà de cette période là? Sans doute qu'il l'avait remarqué aussi, mais il ne souvenait de plus grand chose de cette époque. Il fut tout de même étonné de savoir qu'Aran l'avait déjà remarqué à cette époque là. Il sourit de nouveau.
- Désolé.... je n'ai quasiment pas de souvenir de cette période... Mais je devais être bien différent d'aujourd'hui...

Et voyant qu'il commençait vraiment à dormir, il lui tapota l'épaule et faisant de la place sur le lit :
- Mets toi là... Dors pas par terre... Tu vas te faire mal au dos. Il aurait pu le tirer sur le lit, mais il n'avait pas envie de revivre l'expérience de la clinique. Si Aran acceptait, il viendrait. Si non, il restera là où il est. Il n'y avait pas besoin de le pousser vraiment à s'installer près de lui. Pour lui ça pouvait être une fausse explication pour l'avoir près de lui, mais pour le vétérinaire, ce sera sans doute une raison suffisante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Dim 31 Jan - 17:33


I need you
Sang Min & Aran


Aran était là, assis au sol, à demi endormi, luttant contre la fatigue pour rester attentif à son patient. Son patient, lui, ne semblait pas vouloir se laisser enlacer par les bras de Morphée alors que le repos lui était implicitement conseillé. Alors qu’il parlait brièvement du passé, Aran se souvint de la première fois que Sang Min avait amené sa mère chez le médecin-vétérinaire, faute de pouvoir trouver un médecin plus spécialisé dans le corps humain. Lorsqu’il lui avait donné son nom, Aran avait eut quelques flash de l’école de Lapanalda. Rien de précis, mais c’est ce qui lui faisait dire qu’ils s’étaient déjà croisés par le passé. C’était maladroit, mais il avait surtout voulu dire que comme il avait été dans un recoin caché de la vie de Sang Min par le passé, il ne comptait pas se séparer de lui de nouveau.

Malgré la douleur produite par le sol sur lequel il était installé ainsi qu’une douleur au flan créée par un animal paniqué plus tôt dans la journée, Aran se sentait doucement échapper à la réalité pour le pays des songes. Si Sang Min ne l’en avait empêché, probablement ne se serait-il pas réveillé avant le lendemain en milieu de matinée puisqu’il était en jour de repos.

Relevant la tête vers l’ouvrier, Aran cligna quelques instants des yeux avant de réaliser le message que lui faisait passer son vis-à-vis. Prenant appui sur le matelas, il se redressait avant de s’allonger en délicatesse près de son patient, remontant la couverture sur eux. Un peu étrange comme situation. Mais, concrètement, le médecin était bien trop fatigué pour refuser de dormir dans un lit ou pour refuser quoi que ce soit. Ses forces semblaient lui avoir échappées et il aurait probablement pu se demander comment avait-il fait pour se lever, mais son esprit semblait tout autant dénué de force que ses muscles.

Faisant face à Sang Min, il y avait une certaine proximité, mais également de la distance. Ils n’étaient pas l’un contre l’autre, Aran ne créait pas de contacts visuels ou physiques au départ. Mais ils partageaient le lit, ce qui était assez exceptionnel pour le vétérinaire qui avait un réel souci avec autrui. Finalement, alors qu’il fermait les yeux, il posait sa main sur le torse de son patient, à hauteur de son cœur. Il le comprit presque instantanément, mais les secousses de l’organe vital, la peau plutôt douce du torse de Sang Min et sa chaleur, là, contre la paume de sa main, ces trois éléments l’aidèrent à trouver un sommeil plus apaisé que ce qu’il n’aurait pu rêver trouvé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 2 Fév - 1:56


I need you
Sang Min & Aran


Allongé sur le lit, il voyait Aran s'endormir par terre. Il lui avait alors proposé de s'allonger près de lui sur le lit. Il le regardait encore, se demandant s'il accepterait. Le lit n'était pas bien large pour eux deux, mais il s'était décallé assez pour laisser Aran s'allonger. La proximité était telle que le rebelle avait sentit son coeur rater un ou deux battements sur le coup. Mais ceci n'alla pas plus loin. Il se sentait trop attiré par morphée pour pouvoir réagir. Et puis son épaule était encore légèrement endolorie pour qu'il puisse même tenter quoi que ce soit. Son autre bras sous l'oreiller d'Aran, il s'autorisa de fermer les yeux. Respirant doucement, il se sentit bien, calme, et même capable peut être pour une fois de dormir véritablement. Il ressentit un frisson lorsqu'Aran posa sa main sur son torse. Mais il resta calme, ce toucher l'apaisant quelque part. Il se concentra même sur la chaleur apportée par cette main sur sa peau, oubliant ainsi le mal dans son épaule. Il finit alors, comme le vétérinaire par s'endormir. Il n'avait de toute façon plus la force de résister, malgré la crainte que le vétérinaire ne se lève et ne s'en aille pendant la nuit.

La nuit se passa dans le calme. Et le lendemain matin, ce fut les rayons du soleil qui le réveillèrent. Il cligna des yeux et sa vue enfin nette, il fut surpris de voir Aran près de lui. Il se rappela alors que c'était lui qui lui avait demandé de s'allonger là près de lui. Il aurait bien tenté un mouvement, mais à peine avait-il bougé son bras, qu'il ressentit de nouveau la douleur dans son épaule. Il renonça alors, se contentant de regarder Aran dormir. Il se sentait aussi mieux. La fièvre avait du retomber déjà pas mal durant la nuit. De sa main valide il remit en place des mèches de cheveux du vétérinaire, l'observant toujours. Il le trouvait si mignon à dormir ainsi. La distance entre eux n'avait pas changée, mais Sang Min se faisait violence pour ne pas la réduire.

Il se surprenait lui-même aussi. Depuis quand n'avait-il pas aussi bien dormi? Cela faisait plusieurs semaines qu'il n'avait pas eu de vrai sommeil, ni de vraies nuits. Il avait même accumulé à outrance les nuits blanches. Alors après un sommeil pareil, il se fichait bien de savoir qu'elle heure il était. On frappa à la porte de la chambre. Le rebelle avait levé la tête et voyant son ami, il mit son index sur sa bouche pour lui faire comprendre de se taire, et puis il lui fit signe de partir, ce que son ami fit sans soucis.

Aran dormait trop bien, pour qu'on puisse oser le réveiller. En tout cas, Sang Min ne voulait pas qu'on les dérange, ou que l'on réveille le vétérinaire qui était vraiment un ange à dormir ainsi. Le rebelle attendait donc patiemment, ne se lassant pas de le regarder. Et lorsqu'il put voir Aran ouvrir les yeux, il lui sourit doucement.
- Bonjour, Aran. dit-il. Bien dormi?
Il espérait ainsi balayer aussi ses inquiétudes, et lui montrer qu'il allait déjà mieux par rapport à la veille au soir. Sa blessure lui faisait toujours mal, mais déjà il se sentait bien moins mal, la fièvre ayant disparut lui semblait-il.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mar 2 Fév - 23:34


I need you
Sang Min & Aran


En oubliant le fait que le lit ait été fort étroit pour les deux hommes, tous les deux avaient aussi bien dormi l’un que l’autre. Plus que la présence de quelqu’un dans le même lit qui aurait probablement, en temps normal, gêné Aran, il avait dût se sentir en quelque sorte relaxé par le retour de Sang Min près de lui. Tout le long de la nuit, il n’avait retiré sa main de sur le pectoral de l’ouvrier et n’avait d’ailleurs pas bougé le moins du monde, tout simplement.
Cette nuit là, il avait fait un rêve un peu étrange où se trouvait Sang Min, mais par pudeur et dans l’incompréhension des signes de ce rêve, jamais il ne lui en parlerait. Ce songe avait duré une partie de la nuit avant que son sommeil soit si profond qu’il ne lui permette plus de créer quelques rêveries.

Si Sang Min prenait plaisir à découvrir un nouvel Aran dès son réveil, on pouvait imaginer, en connaissant les difficultés du médecin à quitter son lit lors de ses repos, qu’il serait particulièrement servit lorsque celui-ci ouvrirait les yeux. Ce ne fut par ailleurs pas étonnant qu’il fut le premier éveillé. Pourtant, le son des coups portés sur la porte pour annoncer une entrée le fit sortir de son sommeil. Il n’avait pourtant aucune envie de se réveiller ni de se lever, aussi, il fit mine de dormir, tel un acte de paresse. Il pouvait se le permettre, se disait-il, faisant au mieux pour satisfaire tout le monde en dehors de ses seuls moments de repos.
Encore à demi endormi, bien que sa main se soit trouvée encore posée sur le torse du blessé, il ne réalisait pas de suite qu’il n’était pas seul une fois la porte refermée. Ce fut petit à petit qu’il ouvrit un unique œil pour voir face à lui Sang Min, sourire aux lèvres.

A sa question et sa salutation, Aran se contenta de grogner avant de se tourner dos à lui, collant celui-ci à son torse, et enfoncer son visage dans l’oreiller sous lequel était posé l’un des bras de l’ouvrier. Un bref « Tais-toi… » avait filtré d’entre ses lèvres, mais rien de bien méchant. Il restait là une minute ou deux, collé à lui, avant de tendre le bras vers l’extérieur du lit pour fouiller faiblement dans son sac et chercher un flacon. Après plusieurs mauvais, il trouvait le bon, en sortait une gélule et se redressait doucement pour tendre le verre d’eau présent depuis la veille sur la table à Sang Min.

Une fois les deux objets entre les mains du blessé, Aran se frottait fébrilement les yeux et ouvrait la bouche pour s’expliquer, d’une voix fatiguée et presque inaudible. « J’ai oublié l’antidouleur hier soir… C’est ça. » Mieux vaut tard que jamais, non ? Enfin, une fois le message passé, il se rallongeait et remontait la couverture sur son nez, cette fois allongé sur le dos à observer Sang Min les yeux à demi-clos. « T’as mal… Sinon je me serais retrouvé collé à toi au réveil… » articulait-il à peine, bouche contre le drap. Il s’en voudrait presque d’avoir été si peu professionnel, allant jusqu’à dormir avec son patient. Mais Aran était humain et avait également besoin de satisfaire à quelques besoins primaires dans les meilleures conditions possibles, au moins une fois de temps en temps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mer 10 Fév - 20:37


I need you
Sang Min & Aran


Dormir avec Aran. Il aurait traité de fou le premier qui aurait fait cette petite farce ou dit ces mots là. Et pourtant c'était le cas. Il avait partagé son lit avec Aran durant la nuit. Bien sûr qu'il n'avait pas pu bouger, ni faire quoi que ce soit. Et même, il n'aurait pas osé, blessé ou pas. Réveillé avant le médecin, il s'était perdu dans l'observation de ce visage endormi à côté de lui. La main du médecin se trouvait encore sur son torse et diffusait toujours une douce chaleur. Min n'aurait jamais pu penser qu'Aran puisse dormir ainsi aussi paisiblement alors qu'il était si près de lui. Il se souvenait encore de la façon dont il l'avait repoussé à la clinique.

Son ami était passé voir ce qu'il se passait dans la chambre, mais Min s'était débrouillé pour qu'il les laisse encore tranquille, Aran étant encore en train de dormir. Et puis le voyant se réveiller, Min avait souri. Parce qu'il voyait là pour la première fois un autre visage d'Aran. Et il le trouvait adorable.. Trop même. Il était d'autant plus adorable alors qu'il se mettait dos à lui, mais contre lui. Min avait eu un léger rire, bref, tellement cette réaction de la part du médecin était tout sauf similaire à ce qu'il faisait d'habitude.
- Hum... j'imagine que cela veut dire oui? fit-il reprenant son habitude de le taquiner, se sentant déjà mieux.

Il l'entendit fouiner dans ses affaires. Min se demandait ce que le médecin pouvait bien trafiquer et puis fut surpris de voir Aran lui tendre un verre d'eau et un cachet avant de se remettre sous les draps, le nez caché derrière. Il le regarda un moment assez surpris et puis le trouvant de nouveau adorable, il sourit. Il prit le cachet avant de se rallonger après avoir remis le verre vide à sa place de son bras valide, non sans faire tout de même une grimace alors qu'il se rallongeait à côté du médecin.
- J'ai pas eu trop besoin finalement, puisque y'a deux minutes, tu t'es mis tout seul contre moi le taquina Min. Il lui sourit amusé. Mais je te rassure, blessé ou pas, j'aurais jamais osé faire quelque chose que tu n'apprécies pas, et surtout pas là, dans un lit

Dit ainsi, il savait bien que ça pourrait sonner étrangement aux oreilles d'Aran, mais il s'en fichait un peu, l'important pour lui étant d'être honnête avec lui. Il l'aimait oui, et peut être qu'il en aurait eu envie dans d'autre circonstances, mais malgré tout, il n'aurait pas osé. Pas sans son accord. Il préférait même que cela vienne d'Aran lui-même pour ne pas avoir de problème. Du moins... pour l'instant? Il ne sait pas si dans un futur proche ou dans l'avenir, il aura le même contrôle de soi.

- Merci en tout cas... De m'avoir soigné. J'ai cru mourir hier soir. avait-il ensuite enchaîné pour changer de sujet. Il était sincère. Il le remerciait vraiment. Sa vie avait été sauvée par Aran et il lui en sera de nouveau éternellement reconnaissant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mer 10 Fév - 23:45


I need you
Sang Min & Aran


Aran avait beau ne plus être endormi, il se refusait à quitter cet état de veille dans lequel il se trouvait toujours entre les premiers battements de cils et le levé. De fait, il mit un petit moment avant d’ouvrir un œil et faire remarqué qu’il était réveillé. Quelque part, lorsqu’il vit Sang Min sourire et commencer à ouvrir la bouche, avant même qu’il n’eut produit un son, le médecin se disait qu’il avait bien fait de faire trainer la chose. Bien que les mots de l’ouvrier aient été plein de bonnes intentions, Aran ne se sentait pas prêt à y répondre, souhaitant encore profité de la plénitude qu’apportait le fait de pouvoir se permettre de trainer au lit. En se collant au jeune homme, il avait grignoté un peu de place sur le matelas et avait redécouvert la chaleur accueillante du corps de Sang Min. Mais la remarque du jeune homme le fit bien vite rompre ce contact qu’il aurait dû chérir, lui qui avait toujours recherché l’attention du vétérinaire, afin que celui-ci ne recherche au fond de son sac de quoi soulager le blesser. Il ne répondit pas à sa taquinerie, mais celle-ci le rassurait. Sang Min n’était pas devenu aussi froid qu’il lui avait promit s’ils venaient à se recroiser. Il le retrouvait comme dans le passé.

Bien malgré ses taquineries, Aran ressentait une immense affection émané du regard de Sang Min lorsqu’il le portait sur lui. Ce regard le rassurait, lui qui avait ressentit une sourde hantise à l’idée d’être aux yeux du rebelle tel que les dictatoriaux. Il aurait presque pu se détendre de nouveau, mais les nouvelles boutades de Sang Min lui firent froncer les sourcils. C’était connu qu’il était un brin en marge et les plaisanteries ne l’atteignaient pas réellement, l’irritant en temps normal d’avantage. Mais finalement, il laissait couler, rassurer par le fait qu’il lui assure qu’il ne lui aurait rien fait contre son consentement. A l’évocation du lit, Aran ne fit aucun rapprochement de nature charnelle, mais il perçut tout de même le lit comme un ‘lieu’ propre au couple lorsqu’il était partagé et tout à coup ses émotions se bousculèrent, mitigées entre pudeur et envie de faire taire cette langue trop bien pendue. Le fait était qu’il gardait toujours le silence, cette fois bien trop perdu pour trouver les mots corrects.

Un court instant de pause et il reçu quelques remerciements sincères du rebelle. A l’évocation du fait qu’il avait cru être sur le point de mourir, Aran grimaçait sous le drap. Progressivement, il percevait l’inflexion de sa perception vis-à-vis de Sang Min. Il avait faillit le perdre et cette pensée lui glaçait le sang. Il réalisait de plus ne plus vouloir être loin de lui. Et à ces pensées là, il prenait conscience du chemin scabreux dans lequel ils se trouvaient tous les deux engagés : Sang Min en étant rebelle et Aran en étant attaché à lui bien qu’il y ait et aurait de nombreux dangers sur la route de l’ouvrier.

Gêné, il détournait les yeux et sortait du lit. Dos à Sang Min, il remettait sa chemise correctement et articulait d’une petite voix : « Ne me remercies pas. J’aurai pu ne pas réussir à te sauver… Et puis… » Là, son regard se posait droit dans celui encore allongé, son expression impassible de nouveau sur ses traits. « Toi et tes copains allez me payer ce service, ainsi que me payer de nouveaux bandages. »

Un soupir irrité filtrait de ses lèvres alors qu’il se dirigeait vers un vase maladroitement fleuronné. Arquant un sourcil, il tournait son attention vers ce qu’il se passait à l’extérieur en observant au travers des rideaux. Il prit de nouveau la parole, d’une voix juste assez audible pour que seuls ceux dans la pièce entendent : « Pourquoi vous ne vous êtes pas réfugiés dans un petit village. Se cacher à Lapanalda n’a rien de discret si tu veux mon avis. » Oh, il savait que la panique ajouté à la blessure de Sang Min n’avait pas du aidé à prendre cette décision, la proximité d’un médecin devant être plus limité ici. Mais il voulait Sang Min en sécurité maintenant, comme le voudrait sa mère si elle s’était trouvée là.

Les yeux de nouveau posés sur Sang Min, Aran l’observait avec insistance, bras croisés, avant de soupirer encore une fois. Il s’inquiétait pour un rebelle. C’était comme s’inquiéter de la chute inéluctable d’une enfant en bas âge faisant ses premiers pas. La rébellion engendrerait automatiquement des soucis à l’ouvrier et ces blessures fraichement soignées ne seraient probablement pas les dernières. Si la mère de Sang Min avait été là, sûrement sa santé se serait-elle dégradée par l’inquiétude. Et à présent, c’était lui qui ressentait un énorme poids sur la poitrine. « Je ne veux plus jamais te voir blessé de la sorte. » Avait-il dit dans un murmure qu’il ne pensait aucunement audible pour le patient à quelques pas de lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Ven 4 Mar - 11:22


I need you
Sang Min & Aran


Il est vrai qu'avec la promesse qu'ils s'étaient faite, Sang Min aurait pu ne plus regarder Aran comme il l'avait toujours fait. Si pour un dictatorial, son regard détaché, rusé et plein de malice était toujours présent, envers Aran, il l'aurait juste simulé. Mais tout ceci finalement s'était délité de lui-même en une nuit. Parce qu'au final, il lui était impossible de le regarder autrement qu'avec la plus grande tendresse du monde. Aran ne méritait pas à ses yeux d'être traité comme les hommes qu'il haïssait le plus. Il n'était pas pareil, il était différent, et bien plus important que n'importe qui. Et s'il pouvait être avec lui et rien qu'avec lui, jusque sa mort, alors il serait l'homme le plus heureux du monde.

Lorsqu'Aran sortit du lit, Sang Min se redressa pour se mettre en position assise. Ce fut un peu plus compliqué que prévu, étant donné l'état de son épaule, mais il y parvint, se retrouvant donc en tailleur, sur le matelas. A ne plus être sous les draps, un frisson le prit et il éternua. Rien de bien alarmant en soi, finalement, puisqu'il n'était pas enrhumé. Il sourit. Il retrouvait le vétérinaire qu'il connaissait d'habitude. Mais il trouvait cela dommage. Quelque part, il aurait aimé qu'Aran reste cet homme adorable qu'il avait vu sous les draps un moment plus tôt. Le vétérinaire avait raison cependant. Il aurait pu ne pas réussir à le sauver. Sang Min le savait. Mais c'est aussi pour ça qu'il le remerciait.

Sang Min quitta le lit à son tour, faisant attention encore à son épaule, et enfila sa chemise, histoire de diminuer la sensation de froid qui le prenait. Il fit une légère grimace quand son épaule le lança, mais ce ne fut que passager.
- On te paiera. Tu auras tout ce que tu voudras. Après tout, je te dois la vie. avait-il simplement répondu. Et puis il se tourna vers Aran, lorsqu'il lui demanda pourquoi ils s'étaient caché là, à Lapanalda.

Il n'avait pas tord... La dictature était partout après tout. C'était un peu comme une pieuvre menaçante, qui étendait ses tentacules, arrivant toujours plus ou moins à attraper ses victimes parmi la rébellion ou bien ces hommes ou femmes qui ne respectaient pas les règles, et faisait peser au dessus de la tête de ses citoyens, une épée de Damoclès plus ou moins prête à leur tomber dessus.
- Je ne sais pas. Je n'étais pas assez conscient à ce moment là, pour pouvoir te donner une explication sur ce sujet. Sans doute que je leur ai foutu une trouille telle qu'ils n'ont pas pris le temps de réfléchir et ont simplement décidé d'aller dans le premier lieu qu'ils connaissaient, puisqu'on est chez l'un des deux.

Sang Min se déplaça dans la pièce. Il connaissait déjà l'endroit et les objets qui remplissaient à leur manière les lieux. Il se tenait maintenant plus très loin d'Aran et avait alors entendu sa demande. Ces mots le troublèrent assez pour qu'il s'approche un peu plus, tout en gardant une distance normale avec lui. Le rebelle le savait à présent. Il avait généré de l'inquiétude, voir même de la peur chez le vétérinaire. S'il s'écoutait, il le prendrait dans ses bras pour le rassurer. Ou bien il passerait sa main dans ses cheveux... Il observa longuement le vétérinaire, comme s'il voulait savoir quoi faire. Et puis finalement il s'approcha de lui, passa son bras valide autour de son cou, et lui tapota doucement le dos, comme il le ferait avec un ami.

Il ne le serrait pas et ne lui faisait pas un câlin en tant que tel. C'était comme s'il lui faisait une accolade en somme. Et puis cela ne dura pas longtemps puisqu'il le lâcha après trois ou quatre petites tapes sur son dos. Il lui adressa un nouveau sourire. Au fond de lui, il ne voulait pas l'inquiéter. Mais son statut de rebelle le placerait bien plus souvent face à un danger de mort que ce que le vétérinaire pouvait avoir pu imaginer jusqu'à présent.
- Je ferai de mon mieux pour ne pas réapparaître ainsi devant toi. avait-il donc dit. Il n'était pas en mesure de pouvoir dire que ça n'arrivera plus jamais. Et il ne voulait pas donner un tel espoir à Aran. Il fallait rester réaliste.

Sang Min lui mit de nouveau une légère tape amicale sur l'épaule, pour que le vétérinaire quitte son état morne. Eh quoi... Il était vivant, pas mort, et surtout capable de se tenir debout là devant lui.
- Veux-tu manger ici, avec nous? Après tout, il lui avait apporté des soins. Aussi lui et ses camarades pouvait bien lui offrir le repas déjà en guise de premier paiement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mer 9 Mar - 0:13


I need you
Sang Min & Aran


Il détestait ces dernières heures, et probablement les détesterait-il longtemps encore.

Il avait fuit les draps afin de se préparer à partir, et éviter les boutades de son patient qui était un peu trop de bonne humeur pour quelqu’un qui aurait pu mourir durant la nuit. Pour Aran, l’heure n’était pas aux rires. Sang Min ne devait pas se rendre réellement compte de la douleur ressenti par le médecin à l’idée de perdre cet homme là en particulier. De la douleur d’avoir la confirmation de ses doutes concernant l’implication de cet homme dans la rébellion de cette manière. De la peur qu’il avait ressenti le soignant sans être sûr qu’il puisse y arriver. Il ne pouvait d’ailleurs pas se rendre compte de ces choses, ne pouvant se placer dans la situation inverse. Et s’il y arrivait, Sang Min connaissant ses propres sentiments vis-à-vis du vétérinaire, aurait-il simplement réussi à supporter cette situation ? Le fait était que tous les deux auraient préférer trouver l’autre dans un autre état. Pas qu’Aran ne comprenne pas l’attitude de son patient, mais il trouvait ça particulièrement indélicat pour lui qui était encore affaiblit les découvertes de la veille.

Heureusement qu’ils allaient lui payer cet énorme service. « Tout ce que je voudrais, dis-tu ? » avait-il prononcé, faisant un petit rebond sur les paroles du rebelle. Peut-être devrait-il mieux penser aux mots qu’il emploie.

En tout cas, le regard d’Aran se montrait le plus fuyant possible d’une part, et d’autre il posait sur lui un regard dur parfois, comme pour le punir, faute de pouvoir lui faire mal comme il le faisait habituellement. Mais lorsqu’il prononçait cette petite supplique qu’il pensait inaudible, il ignorait de fait le rapprochement de Sang Min qui entendit par conséquent les quelques mots faiblement articulés. Alors lorsqu’il se retrouvait face à lui pour passer son bras ainsi autour de ses épaules à tapoter son dos, Aran mit d’abord du temps à comprendre avant que tout ne s’éclaire à ce que lui dit Sang Min. Ses poings se serrèrent alors, faisant blanchir ses phalanges.

Si on lui avait dit qu’il agirait comme il allait le faire, il aurait probablement imaginé une situation drolatique tant elle aurait été ridiculement insensée. Mais doucement, certaines choses s’éclairaient et se mettaient en place dans l’esprit du médecin-vétérinaire.

Ce fut dans une tentative suppliante que, tête baissée, il enlaça ses doigts entre eux sur la nuque de l’homme face à lui et avait murmuré, tremblant : « Tu as dis que tu ferais ce que je veux… Si ce que je veux c’est que tu arrêtes ce que tu fais ? Ce qui te met en danger. ». Il se sentait presque à bout de force, comme vidé alors qu’il montrait un visage que personne, pas même lui, n’avait pu dévoiler, d’aucune manière. Mais, comme désespéré, il continuait après quelques inspirations pénibles : « L’autre fois… Tu voulais que je sois… ». Il hésitait une fraction de secondes, pas bien sûr que ce ne fut pas qu’une boutade de la part de l’ouvrier, et finalement préférait tenter. « Tu m’as proposé d’être… l’ingrédient principal de ta vie d’ennuie rêvée… S-si j’accepte… Arrêtes d’être un rebelle. » Il ne se savait pas si pathétique. Pire encore, il ne se savait surtout pas aussi buté concernant la sécurité du rebelle pour tenter de manipuler ses sentiments.

Car doucement mais sûrement, il réalisait l’intérêt qu’il suscitait auprès du citadin. Plus encore, que cela n’était pas qu’un simple intérêt et qu’il s’agissait probablement de ce que le rebelle nommait amour. Et peut-être que c’était contagieux, en tout cas l’intérêt. Puisqu’il ne se sentait plus simplement l’ancien médecin de la mère de Sang Min mais se sentait pleinement concerné par lui.

Après une minute ou deux à regarder le sol, il réalisait enfin qu’il devait être ridicule vu de l’extérieur. Se redressant en lâchant son patient, il s’en éloignait comme si de rien n’était, se tenant le plus droit possible. Il s’assit alors de nouveau sur le lit pour fouiller son sac et en sortir un calepin. En remettant sa blouse, il se retrouverait certainement. Aussi, il griffonnait quelques mots dessus, sous la forme d’une liste qu’il finit par tendre à Sang Min une fois la page arrachée. « En plus de la somme que j’ai marqué, je veux que vous alliez me chercher les choses en dessous. Ce n’est ni plus ni moins que ce que j’ai du utiliser pour te soigner. »

Regroupant ses affaires d’un bras, il passait une main dans ses cheveux pour les remettre en place puis regardait l’heure sur sa montre. « Pour le repas, tu connais ma réponse. Je déteste les Hommes. En plus, tes petits copains ont pris peur hier soir lorsque je leur ai reproché certaines choses concernant les soins qu’ils t’avaient donnés. A la limite, dis leur de me mettre à manger dans une boite. L’un de vous, en venant m’apporté ce que je veux, récupérera au passage son matériel. »

C’était la première fois qu’il jouait l’indifférent afin de rattraper les actions qu’il n’avait su contrôler précédemment. Et pour ajouté un peu plus à son personnage, il fit une tape faussement sadique sur la blessure de Sang Min tout en concluant avec quelques mots : « Et ne me touche pas sans m’en avertir avant. J’aurai pu mal réagir, comme la dernière fois. ». Et si Sang Min lisait correctement entre les lignes, il comprendrait que son contact ne le dérange pas tant, ce qui était chagrinant était d’avantage la surprise qu’entrainaient certaines de ses actions.

Il ouvrait alors la porte de la chambre et tombait nez à nez avec les deux autres rebelles, munis d’un plateau avec deux bols servit dessus. Les toisant un instant, Aran constatait poches sous leurs yeux. Ils manquaient cruellement de sommeil de toute évidence. Ce fut dans un soupir qu’il leur dit : « Je suis plutôt populaire pour toujours bien faire mon travail, Sang Min va bien. ». C’était un peu maladroit, mais il tentait ainsi de les rassurer avant de faire un pas en arrière pour les laisser entrer dans la pièce.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mer 16 Mar - 14:40


I need you
Sang Min & Aran


Être dans la rébellion avait toujours été pour lui comme une évidence. Se venger de son père, mettre un terme à la dictature qui lui a volé tout ce qui comptait pour lui. Son père rebelle aurait voulu le voir participer avec lui dans ses grands projets. Sa mère était peut être morte malade, mais n'avait-elle pas elle aussi payé le prix de cette dictature qui ne faisait que peu de cas de ses habitants? Pour Sang Min, être rebelle représentait beaucoup, cela donnait du sens à sa vie.

Mais il y avait aussi Aran. Il ne lui avait pas encore dit, ou du moins qu'à demi-mots, mais il tenait énormément au médecin. Il voulait rendre leur pays plus beau pour qu'Aran aussi puisse vivre dans un monde meilleur. Il voulait pouvoir l'aimer sans limite, sans qu'on ne le juge pour ça, ni qu'ils encourent quoi que ce soit comme châtiment. Il voulait pouvoir vivre avec lui dans un pays libre, l'aimer librement.

Il avait frôlé la mort des tas de fois, pouvant en témoigner la plupart des cicatrices parsemées sur son corps. Mais les plus graves seront celles laissées par les blessures reçues la veille. Il avait été au bord de la mort, et Aran l'en avait sauvé. Il aurait pu ne pas prendre tout cela à la légère, et garder son sérieux, mais il préféra prendre ces blessures là comme toutes les autres. Il préférait avancer, plutôt que de se figer dans la peur ou l'angoisse. Il savait bien qu'il avait inquiété Aran. Il avait fait peur à tout le monde. Mais il voulait aussi que le médecin ou même après lui, ses amis, passent à autre chose. Le fait qu'il soit là, encore en vie, à sourire, n'était-ce pas là le plus important?

Le sérieux d'Aran le déstabilisait un peu même s'il ne voulait pas le montrer. Au fond de lui, il espérait que le médecin puisse s'ouvrir un peu à lui. Il savait que le service n'était pas gratuit. Et vu la quantité de travail qu'il lui avait demandé, il s'était dit que lui donner ce qu'il voulait serait le mieux. Et puis il entendit la supplique, ces paroles qui confirmèrent son intuition quant au fait qu'il lui avait fait peur. Très peur même. Mais encore une fois, il n'aurait pas du agir comme il le faisait avec n'importe qui. Du moins Aran lui faisait sentir qu'il n'aurait pas du le faire. Pourtant, il n'avait pas trouvé mieux pour le rassurer que de passer son bras autour de ses épaules et lui tapoter doucement le dos. Il fera sans doute de même avec ses amis après tout. Il se souciait de ce que pouvait ressentir le médecin, voilà ce que ce geste voulait dire après tout.


Ceci dit, le médecin avait la fâcheuse manie de lui faire regretter les paroles ou les gestes qui s'étaient voulu être de bonnes intentions. Et sa demande le surpris. Il n'était pas sérieux... Payer ses soin par son renoncement à la rébellion... Savait-il qu'il s'y était jeté corps et âme? Qu'il avait construit sa vie autour de tout ça? Il n'aimait pas du tout cette demande là. Ceci tranchait tellement avec son comportement et notamment le fait que cette fois il ne le repoussait pas et avait même passé ses mains derrière sa nuque. Dans un autre contexte, il en aurait eu des frissons, des battements de coeur irréguliers. Mais en cet instant ce n'était rien de tout ça. Il afficha une expression blessée. Son regard même fuyait celui du médecin. Il se rendait compte de ce qu'il lui demandait? De nouveau, il voulait le pousser à faire quelque chose qu'il détestait. Mais contrairement à la promesse de l'autre fois, il ne se sentait vraiment pas le cœur à accepter une telle demande. Qu'Aran ait eu peur pour lui il le comprenait. Qu'il lui demande de ne plus réapparaître dans un état comme celui de la veille il le comprenait aussi. Mais lui demander de rejeter tout ce qui avait donné finalement un sens à sa vie...

- Je ne peux pas faire ça. Il était honnête, franc et direct avec lui. Certes je t'ai déjà fait cette proposition, mais que tu t'en serve pour me demander une telle chose en contre-partie... Il attrapa doucement les poignets du médecin et le fit le lâcher. Il s'écarta aussi de lui, remettant une bonne distance entre eux. Il se sentit quelque part un peu déçu d'avoir entendu Aran lui faire une telle demande. Surtout que si on lui proposait le même genre de chose, si on lui demandait de quitter sa clinique et d'arrêter son travail, Sang Min était persuadé que ça blesserait Aran tout autant. Il garda simplement cette réflexion pour lui.

Il prit la liste peu après que lui donnait le médecin, sans dire un mot supplémentaire. Il hocha de la tête également au refus de manger avec eux. Il lui amènera ça avec le reste sans doute. Il fit ensuite une grimace retenant au fond de sa gorge une plainte, suite à la tape que lui mis Aran sur l'épaule. Il avait compris le message que lui faisait passer le médecin et ça le touchait, mais ça ne lui faisait pas non plus oublier cette demande folle qu'il lui avait faite.

Sang Min aperçut ses amis sur le seuil de la porte et chassa son amertume pour leur adresser un joli sourire comme d'habitude. Il s'approcha, affichant un immense sourire à ses amis avant de dire :
- C'est un vrai pro vous savez ! en même temps il mit une belle tape dans le dos d'Aran. Puis il tendit à celui qui ne portait pas le plateau, la liste qu'Aran avait faite. D'ailleurs faudra lui ramener tout ça en retour. Et à celui qui portait le plateau : Malheureusement... Notre médecin doit rentrer à sa clinique. Le repas en sa compagnie, ce sera pour une autre fois ! il ne pouvait décemment pas donner la véritable explication. Ça risquait de blesser ses amis et il ne le voulait pas.

En tout cas, lui aussi avait remarqué la fatigue qui tirait les traits de ses amis. Il prit donc le plateau et les poussa dans la chambre : Allez dormir ! Vous avez des têtes de trois pieds de longs. Et ne dites pas non ! Je peux manger seul, vous en faites plus pour moi et reposez vous.

Il alla ensuite poser le plateau sur la table de la pièce principale, soulageant son épaule au passage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   Mer 23 Mar - 0:19


I need you
Sang Min & Aran


Il était là, face à Sang Min, l’implorant à sa manière. Il était pitoyable, la tête baissée tandis qu’il usait de mots pour manipuler les sentiments du rebelle. Malheureusement pour lui, le choix du citadin était déjà fait et la rébellion l’emportait. Probablement, se dit-il, s’était-il fourvoyé sur les sentiments de Sang Min à son égard. Sûrement avait-il était trop sûr de lui. Ce sentiment de confusion et de déception fut fortement accrût alors que son patient le repoussait et s’éloignait.

S’il avait réussi à donner la sensation de reprendre contenance et agir comme il l’aurait fait habituellement, ce tumulte de sentiments désagréables ne le quittait pas. Et plus ceux-ci s’immisçaient en son esprit, plus son visage semblait perdre toute forme d’émotions. Son cœur semblait s’être déchiré, son égo lui semblait avoir été piétiné, il était mitigé entre la sensation d’avoir prit une douche gelée et brûlé de l’intérieur. Ce fut lorsqu’il rédigeait sa liste qu’il prenait conscience que ses yeux lui semblait brûler plus ardemment encore et sa vue se brouiller. Qu’était-ce ? La fatigue devait lui jouer des tours, tentait-il alors de se convaincre. Mais s’il avait été plus honnête, il aurait compris que le rejet de Sang Min l’avait brisé, bien que ce fût un sentiment exagéré. Il n’avait jamais imaginé pouvoir s’offrir à quelqu’un. Alors ne pas être le premier choix et ne pas ressentir ce sentiment de sécurité étrange en la présence de Sang Min lui avait fait perdre de nombreux repère. Il avait été trop imbu de sa personne.

Lorsqu’il tombait nez à nez avec les deux compagnons de Sang Min, sa conscience professionnelle ressortie, ainsi que son incapacité à montrer de la sympathie envers les autres. Pourtant, ses yeux restaient humides et rouges, et sa voix tremblait imperceptiblement alors que sa gorge semblait s’être serrée. Après avoir glissé quelques mots, ce fut au tour de Sang Min d’accueillir les deux individus dans la pièce et lorsqu’il donnait un coup dans le dos d’Aran, une larme roula sur sa joue. La veille, l’un des animaux qu’il avait soigné lui avait donné un coup de sabots dans le bas du dos, mais le bleu semblait s’être étendu et bien évidement, cette douleur associée au coup qu’il venait de recevoir ne faisait pas bon ménage.

S’il n’avait pas focalisé son attention sur le fait de supporter la douleur et sur le fait de cacher son visage, Aran aurait probablement fusillé son ‘agresseur’ du regard. Mais la situation empira alors que Sang Min annonçait le départ du médecin plutôt que de le retenir comme il l’aurait certainement fait en temps normal.

A cet instant, toutes les émotions les plus néfastes que pouvait ressentir Aran semblaient à leur apogée. C’était étrange. Mais quelque part, pour quelqu’un qui ne ressentait que rarement certaines émotions, lorsque celles-ci se manifestaient, elles semblaient démesurément grandes. Alors lorsque Sang Min s’éloignait, il se détournait de lui, prit la peine de faire une courbette aux deux autres personnes en cachant son visage derrière sa mèche et son écharpe puis se faufilait dehors.

En ressortant de là, il n’eût même pas la tête à penser à son image face aux amis de Sang Min ou ceux qui le croisaient alors qu’il rentrait enfin chez lui. Toutes ses pensées étaient tournées vers sa propre santé qu’il pensait altérée vu sa sensibilité.

Sang Min l’ignorait, mais il avait rejeté là l’une des rares chances qu’il pouvait un jour avoir de se rapprocher du vétérinaire.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] I Need You || Ft.Aran   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] I Need You || Ft.Aran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Lai d'Ameth'Aran
» Val d'Aran 1944
» Samus Aran. [validée]
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lansan, vaste & mystérieux :: Lapanalda :: Habitations-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points