AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Terminé] Why are you here again?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Terminé] Why are you here again?   Dim 10 Jan - 23:53


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Depuis deux jours déjà, Aran s’était trouvé en déplacement dans la région de Rinota. Après une inspection de toutes les bêtes qu’il avait pu voir, il se décidait enfin à rentrer à Lapanalda. Son petit chez lui manquait à son cœur. Il prit l’une des navettes passant en fin d’après-midi pour finalement arrivée à la tomber progressive de la nuit. Il n’était pas si tard, mais les journées d’hiver étant connues pour être courtes, il s’avérait que peu avant 18h la nuit tombait déjà.

Saluant le conducteur, il sortait du véhicule et inspirait une grande bouffée d’air frais. Qu’il est bon de rentrer chez soi. S’étirant légèrement, il avançait doucement vers sa clinique. Il faisait toujours cela à son retour. Après tout, en son absence, peut-être que quelques éleveurs de la région avaient eu besoin de lui et lui avait laissé un mot. Il voulait être sûr que tout allait bien pour pouvoir optimiser son emploi du temps du lendemain.

En chemin, il fit la rencontre de deux femmes à peine plus jeunes que lui. Il les connaissait de vue comme étant les filles de l’un de ses clients, d’ailleurs, il semblait qu’elles sortent le chien de leur paternel qui gardait habituellement les plantations de la famille. Les saluant, il aurait préféré que cela se tienne à cela, mais les demoiselles en avaient décidé autrement et marchèrent avec lui vers la clinique. Il ne s’y connaissait pas bien quant aux charmes des femmes, mais il se doutait qu’il était apprécié par les deux demoiselles. Allez savoir pourquoi, l’intérêt semblait se trouver dans chacune d’elles. Peut-être était-ce un concours ? En tout cas, le père des demoiselles aurait été bien heureux qu’Aran porte un intérêt quelconque à l’une d’elles.

Faussement gentil afin de garder un bon contact avec la totalité de la famille qui était cliente à son cabinet, il caressait la tête du chien quelque fois et avançait en discutant avec les jeunes femmes. Bien que cela s’apparente d’avantage à une discussion entretenue par la gente féminine et une oreille attentive de l’homme présent, elles semblaient appréciées ce moment en sa compagnie. Pourtant, le temps semblait bien long pour Aran qui espérait rentrer au plus vite mais qui devait s’adapter au rythme des personnes l’accompagnant.

Finalement, il aperçut enfin la petite bâtisse faisant office de cabinet vétérinaire et il commençait à sentir la crispation de ses épaules disparaître à chaque pas le rapprochant de son but. Une fois assez proche, il vit une silhouette se dessiné sous le perron et après une courte observation, il mit un nom à cette dite silhouette. A cette heure, et plus tard encore, il ne pouvait s’agit que d’une personne de toute façon.

Il hésitait un instant avant de s’approcher d’avantage, mais toujours inconsciemment inquiet pour le jeune homme à quelques mètres de sa position, ce ne durait pas longtemps. Prenant congé de ses accompagnatrices, il leur offrit un beau sourire et leur dit de passer le bonsoir à leur paternel, leur souhaitant également un bon retour chez elles. Une dernière caresse sur la tête du chien de garde et il reprit son chemin vers la clinique.

Sous le perron se trouvait bel et bien Nam Sang Min. Etait-il blessé ? Passant son vis-à-vis, ouvrant la bâtisse et il invitait le jeune homme à y entrer, toujours sans un mot, laissant simplement la porte ouverte derrière lui.



Dernière édition par Sang Aran le Lun 25 Avr - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Mer 13 Jan - 18:47


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Il avait enfin pu remettre les pieds dans son ancien chez lui. Combien de temps n'avait-il pas vu Lapanalda et l'ancienne ferme familiale? Sang Min ne le savait plus. Il faut dire qu'entre l'usine et la rébellion, parfois il en oubliait l'essentiel. Le travail a l'usine était prenant. La rébellion aussi. Et l'investissement qu'il y mettait pour faire tomber le régime était tel que comme toujours, il ne dormait pas beaucoup, ne comptait plus vraiment les jours, ne sachant même plus quel jour il commençait au travail. Il n'y avait que les heures qu'il percevait.

Pourquoi revenir à Lapanalda en fin de journée? Parce que quelque part, quoi que l'on fasse, on ne peut pas oublier d'où l'on vient. Et puis même. Il se l'était promis, et il l'avait promis. La femme qu'il avait sauvé des camps de travail et qu'il avait confié à des personnes de confiance était maintenant sa protégée. Sa fragilité lui avait rappelé sa mère. Il passa donc chez les Hee, pour prendre des nouvelles, la voir et lui parler un peu. Et puis, le soir, il passa par son ancien chez lui. Cela lui fit quelque chose. Il se rappelait de chaque objet, chaque pièce, et même si l'odeur y avait changé, un simple touché et voilà que tout revenait en mémoire. Même la pièce cachée de son père qu'il avait vidé. Les lieux était encombré et témoignait du fait qu'ils n'avaient pas été occupé depuis longtemps, mais Sang Min resta là un moment.

Il quitta l'ancienne ferme un peu plus tard. Quelle heure était-il? Il n'en sait rien. Il s'en moque surtout en fait. Il avait besoin d'un remontant. Il se demandait si le médecin-vétérinaire était là. Il n'avait tout de même pas besoin de prétexte pour aller chez lui, si? Instinctivement, il se mit à en chercher un... Le manque? non ça ne fonctionnera pas avec lui... La fatigue? Il allait sans doute le foutre à la porte en lui disant de rentrer pour dormir chez lui... Il n'avait pas d'animal malade... Ni de personne malade à soigner... Il arriva devant la porte de Sang Aran quand il pensa à tout ça. Il frappa mais n'eut aucun retour. Bizarre... Il n'était pas là? Étrange. D'habitude, il était chez lui à cette heure-ci. Sang Min se mit donc à attendre sur le perron, persuadé que le médecin allait pointer le bout de son nez. Cela lui laissait du temps pour trouver un prétexte...

Le dernier bus pour Dalis passé, Aran n'était toujours pas là. Min se demandait s'il avait bien fait d'attendre. Il allait renoncer quand il entendit des voix se rapprocher des lieux. Il tourna la tête. Il rêvait ou Aran était bien accompagné? Deux filles... Et pas moches en plus. Sang Min n'aima pas du tout ce qu'il voyait. Mais il resta de marbre. Laissant le médecin chasser les demoiselles poliment et venir ouvrir son chez lui, laissant la porte ouverte, comme pour l'inviter à y entrer. Min était bien sûr habitué à ce que le médecin ne lui dise pas même un bonsoir. Mais après ce qu'il venait de voir...

- Oh tu sais, je ne voudrais pas déranger. Tu n'aurais pas du les renvoyer. J'aurais pu partir et te laisser pépère. Tu as l'air moins heureux en tout cas de me voir, moi, que d'avoir été avec elles. Aran lui envoyait souvent des piques cinglantes. Mais Min par moment ne s'en privait pas aussi. Surtout après avoir vu un truc pareil. Jaloux? Un peu. Beaucoup. Mais Aran ne le savait pas. Enfin si, maintenant il pourrait le savoir. Mais qui sait.

Il franchit le seuil de la porte tout de même et ne se priva pas pour s'assoir direct sur la chaise face au bureau du médecin, accoudé à la table, le menton soutenu par la paume de sa main. Il fixa Aran du regard. Comme s'il cherchait sur ce visage impassible, une quelconque réaction, aussi infime soit elle.
- Enfin, t'en fais pas je vais pas bouffer trop de ton temps. Tu pourras toujours aller les chercher après. De toute façon, je doute que tu as ce que je cherche dans ta pharmacie...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Mer 13 Jan - 20:02


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Même s’il ne s’était pas permit de le montrer, Aran était fatigué de ces deux jours. Bien qu’il ait pu dormir chez l’un de ses clients, faire la tournée de tous les élevages, ou au moins les trois-quarts, de la région Rinota avait été épuisant. Certaines bêtes avaient été dociles, d’autres n’avait que de petites blessures sans gravités, mais certaines s’étaient montrées peu enclin à coopérer, effrayées ou tout simplement énervées. Sans vouloir se plaindre, le vétérinaire était forcé d’admettre que ce métier n’était pas des plus reposants. Une chance qu’il l’appréciait malgré tout.
Alors lorsqu’il était arrivé, être accompagné par les deux demoiselles, bien qu’elles n’aient pas été la plus désagréable des compagnies possibles, fut une fatigue supplémentaire. Quelque part, il aurait pu remercier Sang Min de s’être trouvé devant la clinique ce soir là, lui donnant un prétexte afin de se séparer de leur présence de manière plus rapide que s’il n’y avait eu personne. Cependant, Aran s’avait que ce n’était qu’un court repos avant la « Tornade Sang Min ». Aussi contradictoire que cela puisse paraître, bien que voir le citadin le rassurer quant à sa santé, le médecin ressentait aussi souvent beaucoup d’épuisement après le passage du jeune homme. Néanmoins, cet épuisement s’avérait surtout mental puisque Sang Min avait le don pour laisser un certain trouble dans l’esprit d’Aran après chacun de ses passages.

Ayant enfin pu entrer dans son lieu de travail après avoir perdu quelques minutes de son temps à marcher au rythme des jeunes femmes étant précédemment à ses côté. Il avait donc laissé la porte ouverte à l’homme ayant attendu son retour. Silencieux, il ne lui portait pas particulièrement attention, sachant que Sang Min ne ferait rien pouvant lui porter atteinte. Il retira ses gants avant d’ouvrir son sac et fouiller son contenu afin de ranger les différents médicaments qu’il avait emportés avec lui durant son déplacement professionnel. Mais le calme, tout comme il l’avait prédit, ne durait pas bien longtemps.
Il écoutait toujours attentivement lorsque l’on s’adressait à lui, même Sang Min. Et sans qu’il ne se doute des raisons de ce qui semblait être de l’irritation chez rebelle, il répondit du tac-o-tac en tournant la tête vers lui, affichant son éternelle Poker Face pour commencer.

« Tu ne serais pas parti. » Et bien que son ton resta neutre, il arqua un sourcil après cette phrase pour en enchainer une seconde : « Plus heureux en leur compagnie ? Je crois que ta vue s’est dégradée. » Ne se sentant pas l’obligation de se justifier alors qu’il n’avait rien ressenti de tel, à par une irremplaçable irritation, il ne le fit guère. Enfin, son expression reprit sa neutralité initiale pour conclure. « Et je ne suis jamais heureux de te voir, Sang Min. »

Toujours à piquer là où cela peut faire mal, parfois même sans le souhaiter. Il ne se voyait pas prendre l’homme, venu s’asseoir à l’intérieur, avec des pincettes. Pas alors qu’il tentait constamment de l’éloigner, en toute logique. Terminant de mettre en ordre les différents médicaments, il vint ensuite face à Sang Min, à l’opposé du bureau avant de fouiller un deuxième sac et trouver quelques feuilles de thé qu’il avait acheté pour ses patients. Il prit quelques unes d’entre elles qu’il posait sous le nez du rebelle avec un délicatesse calculée et ouvrit de nouveau la bouche.

« Je pense avoir, au contraire, ce dont tu as besoin. La fatigue doit troubler ta perception. Ceci devrait te convenir. Tu le mets dans l’eau chaude et tu bois le liquide, une fois qu’il s’est coloré, le matin. Cela permet d’être mieux réveillé. » Il posait ensuite son sac, plein de petites quantités de différents aliments offerts par ses clients pour le remercier de son déplacement et de son dévouement, avant de reposer les yeux sur Sang Min et prendre place sur son propre siège. « C’est un cadeau, mais ce ne se reproduira pas deux fois. Quel type de médicament souhaitais-tu autrement ? Bien que tu ne m’écoutes pas, à force de te le répéter, l’information a du filtrer quelque part dans ton crâne : il y a des médecins plus compétents afin de te soigner, notamment en ville. Vas les consulter plutôt que venir ici. »

Il n’était pas particulièrement méchant, et pour le coup, il ne pensait pas pouvoir être blessant ou irritant. Il avait prit l’attitude du médecin modèle, aux conseils avisés. Mais malgré le temps passé avec Sang Min, il ne comprenait toujours pas le comportement de celui-ci à revenir le voir. S’il sentait avoir une dette, Aran avait été particulièrement clair dès le départ : il ne recherche pas sa sympathie, pas plus qu’il ne recherche tout autre chose de sa part. Il a fait ce qu’il avait fait, jusqu’à présent, par soucis de professionnalisme, d’après lui (bien qu’il ait simplement eut un bon fond), et non pas pour avoir la gratitude de ses clients et donc de l’employer d’usine.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 15 Jan - 1:20


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Comment se faisait-il que le médecin vétérinaire, avec son air aussi froid qu'un mur, pouvait se retrouver en compagnie de deux femmes? Le rebelle se demandait même pourquoi le médecin ne les avaient pas chassées avant. Il réfléchissait à tout ça, tandis que le médecin lui répondait. Ah, sa répartie habituelle... Quelque part ça lui avait manqué! Sang Min eut même un sourire à la réponse du médecin. En effet, il ne serait pas parti. Il serait resté. Juste pour tenter aussi de faire rager les demoiselles et les faire partir loin de son vétérinaire préféré.

- Non, en effet, je serai resté là, sur le perron ou dans ta clinique, juste pour voir si à un moment donné tu m'aurais jeté un regard implorant mon aide Il n'est pas dupe, il sait très bien qu'il n'aurait jamais eu ce genre de réaction, tant il reste toujours aussi inexpressif. Il pencha la tête légèrement sur le côté. ... Masochiste alors? Parce que te connaissant, tu aurais pu les chasser depuis des lustres... Alors pour supporter leur compagnie... Sang Min ne put s'empêcher de sourire et de rire légèrement amusé. Je sais oui. Mais que veux-tu? Je me sens comme à la maison dans cette clinique. Et puis je ne m'ennuie jamais en étant avec toi. Tu es peut-être antipathique, mais j'apprécie beaucoup ton caractère. Oh. Voilà qu'il en avait trop dit. Décidément. Bah! Tant pis, Sang Min se doutait d'avance qu'Aran ferait sans doute peu de cas de tout ceci.

Il observa Aran ranger ses affaires, s'installer en face de lui, fouiller dans son bureau et lui tendre un petit sachet contenant des feuilles de thé. Ah... S'il savait qu'il pouvait presque dire qu'il était son fournisseur privé... Il en avait tout une boîte de ce thé là, dans sa cuisine. La seule petite boîte à thé qu'il consommait avec modération parce que justement, il n'y avait qu'Aran qui lui en donnait, tant ces feuilles étaient chères à Lansan.
- Un cadeau? Toi? Me faire un cadeau? Tu penses qu'en m'offrant quelque chose j'arrêterai de venir ici? Mais c'est gentil, je retiens. Aran malgré tout restait quelqu'un de fort sympathique. Mais c'est dommage, son prétexte aujourd'hui ce n'était pas la fatigue. Il rangea le thé dans la poche intérieure de sa veste et reprit sa position initiale, accoudé au bureau, tandis qu'Aran lui rappelait qu'il pouvait voir d'autres médecins plus qualifié que lui. Ah décidément.... il ne comprendrait jamais les choses...

- Je suis arrivé ici très tôt ce matin. J'ai revu... Des amis que je n'avais pas vu depuis longtemps, je me suis occupé de quelqu'un que j'ai sauvé dernièrement, et je suis même rentré là où j'ai grandit pour y remettre de l'ordre. Au départ, je comptais passer uniquement de faire un coucou, mais je me suis dis que tu ne m'aurais jamais laissé entrer sauf si j'avais une bonne raison pour venir te voir. Alors vois-tu, j'ai attendu sur ton perron. C'est idiot, puisque finalement j'ai raté le dernier bus pour Dalis. Aussi comment tu veux que j'aille voir des médecins plus compétent à une heure aussi tardive et... Principalement en ville? Sang Min ne reprochait rien à Aran. Mais il savait bien qu'il n'était qu'un vétérinaire pouvant uniquement le dépanner quand il le fallait avant de voir quelqu'un de compétent. Enfin... Compétent... C'est un bien grand mot...

- Je me demandais juste s'il n'y avait pas quelque chose permettant d'oublier. Quelque chose qui ne soit pas de l'alcool évidemment. Ce serait trop évident, et puis par expérience, je sais pertinemment que l'effet "oubli" provoqué par l'alcool n'est que temporaire et fort désagréable. Il avait lâché ça, comme ça, son index s'amusant à retracer une rainure inscrite dans le bois du bureau d'Aran. Il fixait d'ailleurs les mouvements de son doigt, avant de lever les yeux vers Aran, l'air très sérieux. Parfois il se demandait vraiment s'il pouvait oublier ce qui l'avait poussé dans la rébellion. Il n'était jamais calme au fond de lui. Même devant Aran, il sentait la tempête rester simplement toute contenue dans ses entrailles et sa poitrine, bien que devant lui, il pouvait être réellement ce qu'il était et est réellement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Sam 16 Jan - 23:18


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Avant de répondre à Sang Min, Aran avait préféré terminer son rangement. Pour autant, son oreille restait attentive et il ne fut pas surpris de la réponse qu’il reçu. Quelque part, lui aussi appréciait la langue bien pendue de l’homme qui tenait tant à lui. Il prenait des piques, savait les rendre, mais ne se braquait pas, contrairement à certains qui devenait rapidement nerveux et se sentaient outrés. Quelque part, même s’il le trouvait collant, il était l’un de ceux qu’il considérait le mieux. Mais bien qu’il en ait pleinement conscience, il ne l’aurait pas montré. Pire encore, il préférait le rejeter. Il avait vu tant de gens déçus de leurs proches qu’il se refusait à risquer de le vivre.

Après s’être occupé de son rangement et avoir prit place en face de Sang Min, le médecin s’était accoudé sur son bureau d’un bras et avait posé son menton sur le dos de sa main. D’un regard toujours très calme et peu expressif, il s’était permit de répondre à ce qu’avait pu lui répondre son vis-à-vis, plus tôt. « Tu espères bien trop de choses de ma part, concernant mes réactions. Je me serai, de plus, débrouillé. Quant à la question de masochisme, réfléchis un instant, Sang Min. Toi et moi avons le même âge, hors, il ne nous reste pas tant de temps que ça avant d’être forcé à se marier ou pire s’il on s’y refuse. Je dois pleinement calculer les choses afin que le boulet qui nous incombe à tous soit le plus léger pour moi dans un avenir proche comme lointain. » Enfin, un soupir passa le barrage de ses lèvres alors qu’il ajoutait. « Je suis un bon médecin, nuance. Mais je regrette déjà mon geste, puisque j’ai la nette impression qu’il va te pousser à revenir encore. » Il n’avait pas tout relevé et c’était peut-être mieux ainsi.

Un silence concernant la journée de Sang Min s’empara de la pièce et Aran haussait les épaules avec lassitude, ne prenant pas la peine de lui répondre. Il n’était pas censé s’occupé de lui, pas non plus censé connaître son emploi du temps, alors ses propos n’avaient pas manqué de logique. Quelque part, ce fut à ce moment là qu’il se posait plus que jamais la question ‘Pourquoi fait-il ça ?’ mais étrangement craintif à l’idée de connaître la réponse, il y avait simplement répondu avec la réponse de toujours : parce qu’il lui rappelle probablement sa mère. Bien qu’il résidait de nombreux doutes sur la réponse, il tentait vainement de les étouffer… Vainement car une part de lui était ébranlé, et il ne tardait pas à s’en rendre compte.

Son cœur se serrait bientôt alors qu’il l’écoutait dans son souhait d’oubli. Le médecin se sentait incapable d’oublier son passé, mais rien ne l’avait autant ébranlé comme la perte de parents. Etait-ce uniquement cela ? Ou était-ce autre chose également ? Inspirant et expirant un air qui lui semblait lourd, il rencontrait un instant le regard de Sang Min avant de fermer les yeux quelques fractions de secondes. Aran se sentait oppressé. Il détestait les problèmes qu’on lui posait et auquel il n’avait pas de réponse. Ses soins étaient physiques. Psychologiquement, il ne pouvait rien faire, sa présence elle-même n’était pas rassurante. Aucun médicament ne pouvait, à sa connaissance, créer l’effet recherché par le rebelle. Et Sang Min, en étant ce qu’il était, bien que n’en ayant jamais parlé à Aran, ne s’aidait pas à oublier. Il faisait même tout le contraire. Ce fut dans un souffle à peine audible que le vétérinaire murmurait : « As-tu réellement envie d’oublier… » Bien que grammaticalement, cette phrase fut une question, il ne la lui posait pas vraiment. Il avait simplement exprimé la question qui trottait dans sa tête mais qui avait déjà, d’après lui, une réponse.

Ce fut comme un flash dans sa tête, mais un souvenir d’enfance lui revenait à l’esprit. C’était un moment de détente tel qu’il en oubliait ses soucis autrefois. Quelques-uns de ses muscles se tendaient à l’idée de faire ce qu’il allait faire, mais Aran se levait doucement et rejoignait son client de l’autre côté du bureau. Placé rapidement derrière lui, il avait posé la tête de l’homme encore assis contre son torse et était doucement venu passé ses mains dans les cheveux de celui-ci, appliquant quelques caresses et massages au cuir chevelu avec une grande douceur. Sa mère faisait ainsi lorsqu’il était plus jeune et plus en proie à diverses émotions.

Mais la situation étant ce qu’elle était, Aran se sentant plutôt mal à l’aise, il se décidait à reprendre son attitude naturelle et ouvrit la bouche. « Trouves toi une nouvelle fiancée. Elle pourra te faire ça tous les soirs. Tu n’auras comme ça plus de raisons de me casser les pieds et, bonus, tu seras détendu, avec de nombreux autres avantages d’après quelques clients. » Il ne connaissait pas les détails à dire vrai, pas réellement intéressé par les activités de couple et les efforts fournis, mais certains y trouvaient leur compte. « Tu pourrais même avoir un gosse. Avec un peu de chance, ce ne serait pas un emmerdeur que toi. Tu t’occuperais de choses plus simples que celles dans lesquelles tu t’engages et ta vie te paraîtra d’un ennui plaisant. » Un faux rire qui se voulait sincère et il conclut avec ces mots : « Si tu pouvais faire ça, ça serait la meilleure chose pour moi. » Autrement dit, il pourrait ainsi être loin de lui et la vie d’Aran, si tranquille, ne serait plus chamboulé par la venu d’une énergumène.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Mer 20 Jan - 18:06


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Sang Min sourit cependant à Aran. Le mariage. Dire qu'il avait failli l'être avec Choe Min. Avait-il bien fait de les rompre juste pour pouvoir avoir plus de temps pour se rapprocher du médecin? Absolument. Au moins, il n'avait pas à jouer les maris transi. Et puis Min méritait mieux que lui. S'il devait épouser quelqu'un il prendra une femme qu'il n'aimera pas plus que ça, et qui ne l'aimera pas plus que ça de sorte qu'ils puissent vivre leur vie chacun de leur côté. Et le mariage ne sera que pour les beaux yeux de la dictature.
- A mon humble avis tu te prends trop la tête sur ce sujet. Avait-il simplement répondu au médecin. Il eut un sourire amusé quand Aran déclara qu'il regrettait déjà de lui avoir donné du thé.
- Tu ne me ferais pas de cadeau, je reviendrai sûr de sûr ici, de toute façon. Je suis assez têtu sur ce sujet, mais ça tu dois déjà le savoir. Il ne mentait pas. Qu'Aran soit agréable ou non avec lui, il reviendrait encore et encore. Jusqu'à ce qu'il se montre un peu plus direct. Mais pour l'instant il prenait son temps. Il ne faut pas brusquer les choses.

Il fixait le médecin du regard, toujours accoudé au bureau, racontant vaguement sa journée pour lui expliquer pourquoi il était là et pas chez un médecin plus compétent. Et puis il lui demanda ce qu'il recherchait. Les yeux toujours rivés sur le médecin, il attendit patiemment une réponse de sa part. Pouvait-il oublier? Il s'était déjà posé plein de fois la question. Et surtout s'il le voulait vraiment. Après tout, pourquoi oublier ce qui le pousse à agir et être ce qu'il est aujourd'hui? Oui, mais est-ce que la vengeance vaut le coup? Parfois il se posait la question. Mais ce n'est que lorsqu'il réalise une mission jusqu'au bout avec succès qu'il se rend compte que oui, il fait bien. Parce qu'il défend et libère la liberté des Lansanais que la dictature enchaîne.

Aran lui posa la question. Voulait-il vraiment oublier... Il n'en sait rien. Mais parfois ça le hante assez pour qu'il en ait envie. Il regarda Aran faire le tour du bureau. Et puis ne s'y attendant pas tellement, il se retrouva avec un massage crânien. Il ferma les yeux. C'était agréable, comme si les caresses et geste sur son crâne chassaient les soucis les plus récents pour ensuite s'attaquer au reste, le calmant directement. Il rouvrit un oeil quand Aran s'éloigna en lui disant de se trouver une fiancée pour le faire. Il fit une grimace quand Aran évoqua les enfants. Il était sérieux? Encore des suggestions pour l'éloigner de lui. Il fronça légèrement les sourcils.
- J'aurais pas de gosses, parce que j'aime pas coucher avec les femmes. Et même pour les beaux yeux de la dictature, je ne ferai jamais rien de tel. Déjà que me marier c'est lui faire un cadeau, me conseille pas ce genre de trucs. Il leva les yeux vers le médecin et le fixant droit dans les yeux il lança :
- Et puis maintenant que tu as déjà commencé à faire ça, je ne vois pas qui arriverai à le faire aussi bien. Il recala sa tête contre le torse du médecin et avec un petit sourire : Je sais d'avance que les bienfaits de ce massage n'arriveront que si c'est toi qui le pratique.

Il laissa le médecin digérer l'info avant de se tourner face à lui et le tirer sur ses genoux, le rapprochant peut être un peu trop dangereusement de lui, ne le quittant pas des yeux.
- Pourquoi ne pas être l'ingrédient principal de cette vie pleine d'ennui que tu me proposes? Il y avait comme un jeu derrière tout ça. Bien sûr Sang Min avait fait exprès de le rapprocher de la sorte. Mais il y avait aussi de la sincérité. Il voulait qu'Aran fasse partie intégrante de sa vie. C'est le médecin qui ne rendait pas la tâche facile. Surtout pour le faire se décrisper. Il se demandait même si la situation actuelle n'avait pas un peu secoué le médecin. Il le tint cependant fermement sur ses genoux, se doutant déjà qu'il compterait se dégager de là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Mer 20 Jan - 23:38


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Si le médecin pouvait être bavard, il pouvait également être très silencieux. Généralement, il était d’ailleurs silencieux et plutôt concis dans ses paroles. Hors, à cet instant, il se trouvait mitigé entre les deux formes d’expressions puisque selon ce que pouvait dire son ‘client’, il gardait ou non le silence. Lorsque Sang Min lui dit qu’il se prenait trop la tête, lui ne dit rien, lorsque Sang Min lui dit qu’il reviendrait toujours, ce fut aussi un silence et ainsi de suite jusqu’au fameux massage. Aran avait profité du massage pour amener quelques sujets sur la table et ainsi pouvoir peut-être faire naître quelques idées dans la tête du jeune homme et l’éloigner de lui.

Bien évidemment, l’aversion de son vis-à-vis concernant la dictature n’était pas une surprise, pourtant, Aran n’appréciait pas qu’il le dise sans détour. Non pas que le médecin soit d’accord avec les dictatoriaux, mais plutôt parce que Sang Min devrait être plus discret. Bien qu’ils soient seuls, Aran aimait la prudence. Ce fut d’un ton morne qu’il lui répondit d’ailleurs : « T’es idiot ? Ne parles pas aussi aisément de ton dégoût pour notre régime à n’importe qui. » Tous les deux savaient qu’ils pouvaient se faire confiance, mais tout de même, prudence reste mère de sureté. Il dit ensuite, sur un ton tout aussi peu expressif : « Que tu aimes coucher ou non avec une femme, le processus de procréation est un acte utile. On ne te demande pas d’apprécier celui-ci. » A vrai dire, Aran ignorait que coucher avec une autre personne pouvait être plaisant, pour lui, cela ne servait à rien d’autre qu’enfanter. Quant à l’amour entre hommes… Il ignorait que cela existait, qu’il s’agisse de l’amour ou de l’attirance de deux personnes du même sexe. Pourtant, il avait tilter le « avec des femmes » et avait haussé un sourcil. Sang Min avait-il fait ce genre d’action avec plusieurs femmes malgré qu’il n’apprécie pas cela ? Pourquoi aurait-il fait ça ? Les enfants n’étaient pas la raisons en tout cas. Alors, pour une fois, Aran se montrait curieux. « Pourquoi as-tu couché avec des femmes ? » Une phrase un peu maladroite, mais il ignorait comment la tourner à dire vrai.

Les yeux dans ceux de Sang Min, le contact fut rompu quelques instants alors que l’homme assit reposait la tête contre son torse. Dans un soupir, il avait simplement répondu, sans avoir à réfléchir : « Tu n’en sais rien. Pourquoi mes massages seraient meilleurs que ceux de quelqu’un d’autre ? Je ne sais même pas les faire correctement, en plus. » Mais le temps qu’il eut dit ceci, il se retrouvait tout à coup tiré vers le bas et se retrouvait maladroitement assis sur les genoux de l’ouvrier. Clignant un instant des yeux, il mit une ou deux secondes avant de réaliser ce qui lui arrivait et poser ses yeux dans ceux de son assaillant. Ses mots ne l’amusèrent pas plus que d’habitude, mais son cœur, lui, se mit à paniquer, tambourinant à un rythme plus rapide dans sa poitrine. Pour la première fois, inconforté par la situation et ne sachant comment réagir devant pareil inconnu, il tentait de s’échapper, mais Sang Min ne semblait pas l’entendre de la même oreille, le gardant bloqué entre ses bras.

La panique commençait à envahir Aran sans qu’il ne puisse comprendre pourquoi et tout à coup, sa main, encore maladroitement blottit entre les cheveux de Sang Min, s’agrippait à ceux-ci et tirait son visage en arrière. Le médecin planta alors ses yeux droits dans ceux de l’ouvrier et la colère, mêlée à la peur, si lisait. Il ouvrit la bouche et le ton produit était aussi sec qu’un aboiement. « Sang Min, lâches moi tout de suite ! »

Sang Min avait réussit à apercevoir un nouveau visage chez Aran, celui de la fureur. Pourquoi s’était-il énervé ainsi ? Pour commencer, Aran n’était habitué qu’à des contacts à titre professionnel avec les autres humains, seule sa mère l’avait un jour étreint ou porté sur ses genoux. Cette redécouverte l’effrayait. De plus, l’acte était en soi indélicat puisque le vétérinaire n’avait aucunement donné son approbation quant à le créer. L’énervement de se sentir forcé naissait de là. Et enfin, Sang Min créait en Aran des choses nouvelles : la peur et l’énervement, mais aussi ce trouble constant dans sa tête et à présent dans son corps.

Aran tremblait, contenant ce surplus d’émotions. Lui qui était toujours si peu troublé ou touché par quelqu’un, il s’était énervé en un claquement de doigts.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Jeu 21 Jan - 22:57


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Un sourire apparut sur son visage alors qu'Aran le réprimanda pour avoir ainsi parlé de la dictature et de ce qu'il en pensait. Il trouvait ça assez adorable de la part du médecin d'agir de la sorte. Il avait raison, Min normalement faisait attention à ce qu'il disait. Les murs ont des oreilles. Et qui sait? Même Aran pourrait bien le vendre s'il lui en prenait l'envie. Parfois il y pensait. Parfois même il se posait la question si Aran le ferait vraiment.

- Pourquoi ne pas te le dire à toi? Avait-il du coup demandé. Mais ce n'était que le début de la question. Le rebelle prenait quelque part sans vraiment s'en rendre compte l'air qu'il pourrait bien avoir face à un dictatorial. Un air bien trop mystérieux pour qu'on sache vraiment le fond de sa pensée. Tu me vendrais? Il avait relevé les yeux vers le médecin pour lui poser la question. Avant de sourire en coin. Mais après tout, si vraiment tu en étais capable, je pourrais bien trouver un moyen de te faire taire. Il était comme ça. A ce niveau là, ils devaient bien se ressembler tous les deux. Aran n'appréciait pas tellement les humains, Sang Min était méfiant avec quasiment tout le monde. Alors quelque part, si Aran s'avérait être peu digne de cette confiance qu'il lui donnait, Sang Min savait très bien qu'il en serait vraiment blessé et qu'il agirait alors comme avec tout le monde. Distant, froid, énigmatique... Tout cela à la fois. Mais il ne voulait pas l'imaginer. Pas avec Aran.

Et puis ils parlèrent mariage. Les paroles d'Aran l'amusèrent. C'était fou comme il pouvait vraiment recracher en toute innocence ce que la dictature lui avait gravé dans la tête, imprimé à l'encre indélébile. Coucher avec une femme... un acte de procréation utile.... C'était bien une parole digne d'un médecin vétérinaire ayant subi un lavage de crâne par la dictature. Voir ça que comme de la reproduction naturelle, sans qu'il y ait besoin de sentiments d'amour là dedans... pourtant il était bien placé pour savoir qu'il fallait de l'amour même entre les animaux pour que ça marche non? ou alors il faisait exprès de ne pas le voir....

- Penses ce que tu veux Aran. Pour moi, s'il n'y a pas d'amour, ça ne peut pas et ça ne pourra pas marcher. La question du médecin le surpris tout de même. Il ne s'y attendait pas. Il avait l'impression que le médecin ne pouvait vraiment pas comprendre, du fait de son esprit encore trop plein des instructions dictatoriale.
- ... Pour voir si je les aimais. Mais ce n'est pas le cas. Et ça ne sera jamais le cas. Avait-il alors répondu. Il se demandait si Aran comprendrait. Peut être que pour lui aimer un être du même sexe était tout simplement biologiquement et naturellement pas possible.. Il n'en savait rien.

Il sourit. Même si ce n'était pas parfait, Min aimait son massage. Pourquoi lui et pas un autre? Pouvait-il simplement lui dire... Vu l'esprit d'Aran, Sang Min en doutait grandement. Alors plus pour l'embêter, et plus pour son plaisir personnel, il tira le vétérinaire sur ses genoux, se faisant taquin et joueur aux yeux du médecin. Il évita la question, et lui en posa une, à laquelle il n'eut pas d'autre réponse que la colère du vétérinaire. Il ne l'avait jamais vu ainsi. Il manqua même de faire une grimace sous la douleur que la poigne du médecin faisait au niveau de ses cheveux. Le lâcher? Il ne lui avait fait aucun mal et le seul à se montrer violent était le médecin. Lire la fureur dans son regard lui avait donné un frisson.

- Pourquoi tu trembles? il le sentait. Il ne bougea cependant pas d'un pouce, comme si la réaction et le geste d'Aran ne le dérangèrent pas le moins du monde. Je te lâche si tu me lâches. son regard était plongé dans celui d'Aran. Il n'allait pas non plus baisser les yeux ni même répondre à ce geste ou à se soumettre. Ce n'était pas son caractère. Loin de là. Il était toujours du genre à tenir tête. Aran ne fera pas exception.
- Sauf si tu veux vraiment m'arracher les cheveux... Mais, si tu me lâches... je te lâche... Ses mains ne bougeaient pas non plus d'un pouce. Son emprise s'était faite moins forte. Il aurait pu le provoquer un peu plus. Mais chaque chose en son temps. Prendre son temps. C'était tout.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Jeu 21 Jan - 23:44


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Aran était quelqu’un de confiance parce qu’il était de ceux si peu intéressés par les autres qu’il ne se sentait guère concerné. Aussi, il arqua brièvement un sourcil à la question de Sang Min qui semblait pourtant si souvent prétendre du regard le connaître. A ses questions et sa manière de lui parler, si peu familière à ce qu’Aran avait toujours connu de lui, le médecin se sentait un peu chamboulé et avait quelque part ressenti combien l’ouvrier était commun à tout humain, changeant. Quelque part, il avait ressenti un pincement fébrile au cœur de faire cette constatation, et ce pincement n’était autre que de la déception. Il savait pourtant que le jeune homme était pareil que ses semblables, mais sa manière de s’accrocher à lui sans jamais se lasser de la froideur du vétérinaire l’avait fait penser, un instant, qu’il était différent. Reprenant son impassibilité, il plantait ses yeux droit dans ceux de Sang Min et répondit avec un ton morne, plein du désintérêt qu’il lui inspirait soudain : « Ton cas m’importe peu. » Ni oui, ni non. Aran n’était pourtant pas le genre de personne à vendre quelqu’un, partant du principe qu’il ne ferait pas aux autres ce qu’il n’apprécierait pas qu’on lui fasse. C’était… Décevant pour le médecin de recevoir de telles questions alors qu’il avait simplement prévenu son patient que tout le monde ne serait pas toujours aussi laxiste que lui.

La manière de voir le monde d’Aran avait été, bien sûr, en partie modelé par la dictature et son éducation, mais il était avant tout une personne désintéressée de tout, sauf des animaux et de son métier. En d’autres termes, lorsqu’il citait l’acte d’amour comme étant un acte de procréation, il se montrait d’avantage sous un angle de médecin. Quand il montrait si peu de connaissances dans le sentiment amoureux, il était par contre d’avantage un être humain paumé, abîmé et éduqué par des idées particulières, rejetant tout sentiment amoureux. Ceci était à la fois le résultat de la dictature, mais également le résultat de sa solitude. En cela, Aran et Sang Min étaient très différent, l’un ne croyait pas en l’affection autre que celui de ses parents et encore moins au sentiment amoureux pouvant lier deux individus, l’autre, lui, était prêt à abandonner sa fiancée afin de se rapprocher d’un homme dont il était amoureux et qu’il n’aurait probablement jamais. « Mes parents ne s’aiment pas, et pourtant ils m’ont conçut. » C’était la première fois qu’il parlait d’un sujet personnel à Sang Min, mais il passait rapidement cette phrase par une autre. « A part une femme, que veux-tu apprécier ? C’est toi qui réfléchis trop aux détails, à mon avis. » Si Aran savait, il était peu probable qu’il comprenne. Il verrait certainement l’amour de Sang Min comme un acte pour le blesser ou comme une moquerie bien ridicule. Aucun facteur n’était logique dans l’attirance de l’ouvrier pour le vétérinaire.

Bien vite, la situation changeait sans que le médecin ne comprenne ce qui lui arrivait. Ce qu’il savait cependant, c’était que Sang Min l’effrayait et il voyait tout à coup rouge. Le sang lui montait aux tempes et il tremblait comme une feuille, son regard était humide et ses yeux grands ouverts, sa mâchoire était serrée et ses doigts se crispaient de plus en plus sur le prise. Les mots d’Aran semblaient vriller sur un mur alors que l’écoulement du sang d’Aran se faisait entendre dans ses oreilles. Ce fut, entre de grands guillemets, un coup de chance que le médecin-vétérinaire décide de lâcher les cheveux de son assaillant pour le pousser d’un coup en réussissant au passage à se tenir debout.

Les pieds de la chaise basculèrent entrainant dans la chute de l’objet Sang Min qui se cognait la tête dans ce mouvement incontrôlé. Témoin de l’impacte de son action, Aran ne savait pas, ou plutôt ne savait plus, comment réagir. Il avait peur pour l’ouvrier, peur qu’il ne l’ait blessé… Mais plus encore, il était effrayé par ce type au sol. Reculant pas à pas jusqu’à butter contre une étagère, Aran se prit la tête entre les mains et exerçait une pression plus forte sur ses tempes. Il avait peur de tellement de choses et parmi celles non citées, il y avait également la peur de blesser de nouveau Sang Min et celle de son propre état à lui, Aran, qui ne s’énervait jamais ni ne ressentait rien d’autre que de la lassitude et de l’ennui.

« Va-t-en… » Avait-il alors articulé faiblement. Il ne voulait plus de la proximité du citadin, ni aucun contact d’aucune sorte. Cet homme était dangereux pour lui, d’après sa pensée.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 0:34


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Il n'était pas dupe. Il croyait en Aran. Il savait qu'il n'était pas comme tout le monde. Mais c'était comme si cette mise en garde l'avait implicitement mis dans le même panier que tous les autres. Sang Min ne voulait pas mentir à Aran. Il n'en était pas capable. Alors il avait été honnête comme toujours. Un peu trop peut-être? Il sentit en tout cas toute l'indifférence soudaine et l'infime déception chez le médecin. Sans doute que découvrir cette autre part changeante chez lui l'avait marqué. Sang Min n'était pas comme tout le monde non plus. Il aurait pu rester innocent, naïf et tout ce que l'on veut. Mais la dictature lui a volé tout cela. Il ne croit plus en personne. Aran est juste une exception. Il lui adressa un nouveau sourire, reprenant alors son air habituel.
- Dans ce cas, aucun problème pour moi de te dire le fond de mes pensées. Et puis ton cabinet est suffisamment bien isolé pour que mes mots ne quittent pas ces murs. Je le sais. Je n'en ai jamais douté. Il était sincère. Il le pensait vraiment. Aran n'était pas du genre à répéter les secrets de ses clients. Du moins il y croyait.

Entendre Aran lui dire quelque chose de très personnel le toucha quelque part. Mais imaginer ses parents le concevoir sans amour.... il trouvait ça... Tellement triste. Il n'osait pas du tout imaginer sa vie si ses parents ne s'aimaient pas. Comment simplement cela pouvait-il être possible? A part à être sans sentiment et à penser qu'une femme était juste là pour procréer, peu importe le prix du choc émotionnel que cela pouvait provoquer... Sang Min n'aimait pas du tout l'idée. Il ne la supportait même pas. Tout comme il ne pouvait pas s'imaginer infliger ça à une femme. Quand a la dernière question, il sourit en coin de nouveau.
- Même si je te l'expliquai tu ne pourras pas comprendre... Non il ne pourra pas comprendre comment ça pouvait être possible. Et puis quel regard porterait-il sur lui? Déjà qu'il ne le supportait pas... C'était suffisamment compliqué de l'approcher qu'il n'allait pas en rajouter en lui expliquant le pourquoi du comment.

Et puis tout devint étrange. Aran tremblait sur ses genoux. Sang Min pendant un instant se demandait si le vétérinaire ne ressentait pas de la peur. Il ne bougea donc plus, ne fit plus aucun geste, gardant toujours les yeux fixés sur ceux d'Aran, tentant quelque part de comprendre ce qu'il se passait. Et sans qu'il comprenne quoi que ce soit, il se retrouva poussé, la chaise basculant dans le vide et lui se cognant la tête et finissant par terre. Le choc n'avait pas été si fort que ça, mais suffisant pour lui infliger une douleur lancinante sur le côté gauche de sa tête. Il avait été supris de cette réaction. Il se releva malgré tout et observa Aran. Qu'est-ce qu'il lui faisait là? A reculer de cette manière... A avoir l'air aussi terrifié qu'un animal sauvage et blessé? C'était la première fois qu'il le voyait ainsi. Sang Min fut déstabilisé. Il voulu se rapprocher pour le rassurer, mais l'impératif d'Aran le bloqua. Il n'avait pas pensé pouvoir lui faire peur. Aussi il garda ses distances, comme le médecin le voulait.

La douleur sur sa tête lui revenant, il y passa la main. Le sang sur ses doigts lui fit comprendre qu'il était blessé. Aran ayant ainsi peur de lui et le voyant ainsi, il n'osa pas lui dire, ni même lui demander quoi que ce soit. Il alla tout seul vers la pharmacie, se trouvant de l'alcool, des compresses et une bande adhésive. Il le vit dans le miroir, la plaie n'était pas grave. Toujours sans dire un mot, il se soigna lui même la tempe gauche. Jamais il n'aurait cru voir Aran ainsi. Quelque part ça le blessa de le savoir ainsi. Se faire repousser de cette manière, aussi brutale soit-elle, jamais il n'avait pensé provoquer un tel effet chez Aran. L'effrayer était la dernière chose qu'il voulait provoquer chez lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 1:04


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Ils se trouvèrent finalement dans une situation qu’ils n’avaient tous les deux pas contrôlé. Ce qui avait été une taquinerie et une forme de confession pour Sang Min envers Aran n’avait pas été accueillit comme telle par le médecin qui ne savait nullement plaisanter et qui n’était pas habitué à de telle familiarités. Pour Aran, beaucoup de choses s’étaient bousculées et pour lui au contrôle presque parfait, cela n’avait pas été facile à encaisser, d’autant plus qu’il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Mais face aux réactions produites par sa peur, qu’est ce qui se trouvait être le plus effrayant pour lui : Sang Min ou lui-même ?

Son cœur semblait aussi paniqué qu’après un marathon et tout semblait si flou que cela lui donnait la nausée. Il ne comprit de fait pas tout de suite qu’il n’avait pas simplement fait une bosse à l’ouvrier. Ce ne fut que lorsque celui-ci s’était mit à faire ses propres soins que le médecin sortait progressivement de cet état pour finalement redevenir lucide. Toujours tremblant, il observait le blessé un instant et fit un pas vers lui avant d’en faire un second. Mais ce fut tout. Il resta là, pétrifié au centre de la pièce. Il avait fait du mal à quelqu’un, à Sang Min qui plus est. Cette simple idée lui retournait l’estomac.

Après avoir prit une bonne inspiration, bien que ses tremblements ne semblaient pas vouloir disparaitre, il s’approchait du blessé et réajustait fébrilement les bandages. Une fois fait, il s’éloignait de nouveau et tombait péniblement sur sa propre chaise avant de fixer un point invisible. Il était épuisé tout à coup.

« Vas voir un médecin dès demain… La blessure pourrait être sérieuse… » Il n’avait vu l’ampleur des dégâts mais tout choc crânien méritait son analyse approfondit. Il parlait d’une petite voix, comme endormit ou traduisant une certaine distance. « Si tu ne peux pas rentrer dans l’ancienne maison de tes parents… prends mes clés et va dormir chez moi. Demain matin, rentres chez toi et surtout… » Il prit un instant pour réfléchir à ce qu’il s’apprêtait à prononcer. Le souhaitait-il réellement ? Oui et non. Aran était sa seule réelle compagnie, qui n’était pas simplement un client et qu’il ne sentait pas intéressé par son statut ou comme étant bon à marier à une sœur par exemple. Mais il était également celui qui malmenait le cœur et les émotions du médecin. Il lui faisait peur et, pire encore, Aran ne se contrôlait plus parfaitement en sa présence, tout à coup. Prenant une grande inspiration, il termina finalement sa phrase :

« Surtout, restes loin de moi, à l’avenir… »

Il ne souhaitait plus être blessé ou blesser, Sang Min tout particulièrement. Pour sa défunte mère, de laquelle il s’était occupé, mais aussi pour lui qui ne méritait pas d’être blessé, ou encore pour Aran qui se sentait un danger, lui qui n’aspirait qu’à soigner les blessures. Son cœur était serré et lui faisait mal, sa bouche lui semblait pâteuse et ses mains s’étaient crispées alors qu’elles arrêtaient à peine de trembler. Il aurait voulu lui dire pardon, mais ne se sentait pas le droit de recevoir un pardon. De plus, malgré tout, sa fierté et son manque d’habitude quant à cet acte le bloquait.

Fouillant faiblement la poche de son manteau, posé sur le dossier de sa chaise, il sortait une petite clé et la posait sur le coin du bureau avant d’enfoncer son visage entre ses bras contre le bureau, comme un enfant se cache le visage après s’être fait réprimandé.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 11:27


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Faire peur à Aran. C'était bien la dernière chose à laquelle il avait pensé pouvoir être capable de faire. Il ne l'avait jamais vu ainsi. Jamais il ne s'était dit qu'il pourrait provoquer une telle réaction de la part du médecin. De ce fait, il n'osait plus faire grand chose, ne voulant pas aggraver les choses. Aran lui rappelait pas mal de gens qu'il avait pu aider dans ses missions. Gyalden aussi pendant un temps l'avait regardé d'un air effrayé. Mais à chaque fois Sang Min s'était montré compréhensif. Il n'était pas un méchant garçon, surtout avec Aran, il n'avait aucune raison d'être cruel ou simplement effrayant. Aran était spécial à ses yeux et bien trop précieux pour qu'il tente de le blesser. Alors se retrouver ainsi dans cette situation le perturbait pas mal.

Il se soigna, n'osant pas demander à Aran de le faire. Avant de croiser la route du médecin, il avait toujours prit soin de ses blessures tout seul. Bien sûr depuis qu'il allait voir Aran quand il était blessé, les cicatrices étaient moins nombreuses. Mais là, ce qu'il avait subit n'était pas si grave. Il terminait ses soins lorsqu'il surpris Aran près de lui à réajuster le pansement. Sang Min le regardait sans rien dire. Il ne le toucha pas non plus, même s'il mourrait d'envie de calmer les tremblements du médecin. Le rebelle eut même du mal à comprendre. N'avait-il pas peur de lui? Il poussa un léger soupir, voyant Aran dans un état qu'il ne lui connaissait pas. S'en voulait-il? Et puis de quoi avait-il peur au juste?

Il ne dit rien et ne fit rien. Du moins pas avant de voir Aran croiser les bras sur son bureau la tête dans ses bras. Le rebelle finit par s'approcher doucement du vétérinaire. Il prit la clé et la regarda un moment avant de regarder Aran.
- Je te fais peur et tu ne veux pas que je me tienne près de toi. Si je vais chez toi tu dormiras ici ? T'iras ailleurs ? Autant moi je peux dormir n'importe où ou même pas du tout, autant toi... Il poussa un soupir et il posa la clé la poussant vers son propriétaire. Rentre et Va dormir chez toi... J'irai chez moi... Il rangea ses mains dans ses poches. Il n'aimait pas du tout l'idée que le médecin se rende malade à cause de lui. Ou même rien que l'idée de le mettre dans un état pareil lui faisait de la peine.

- ... Tu n'as pas à t'en vouloir pour tout à l'heure. C'est moi qui m'excuse... Il n'était jamais doué pour demander pardon. Parce qu'il ne l'avait quasiment jamais fait. Il ne sut pas trop quoi dire après ça. Il posa doucement sa main sur l'épaule d'Aran, un peu pour tenter de lui apporter du réconfort et lui montrer qu'il n'avait jamais voulu lui faire du mal. Et puis il contourna le bureau et se dirigea vers la sortie. Il se tenait au milieu de la clinique à mi chemin entre la porte et le bureau. Il n'avait pas envie de partir, la vision d'Aran dans cet état ne lui donnait pas l'envie de le laisser là. C'était fou l'emprise qu'il avait sur lui. Il ne dormira pas cette nuit. Il le savait. Quoi qu'en dise Aran. Tout ça allait l'en empêcher suffisamment pour qu'il passe de nouveau une nuit blanche.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 12:30


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Alors que Aran avait déposé sa clé sur le bord de la table et s’y était avachit, il avait très rapidement créé autour de lui une sorte de bulle. Ainsi, il s’était coupé du monde extérieur et avait trouvé le moyen de calmer son état devenu instable tout à coup. Progressivement, il reprenait contenance, sa respiration était moins saccadée et la crispation de son corps commençait doucement à disparaitre. Il redevenait doucement l’homme qu’il avait toujours été, bien que son esprit n’oublierait pas aussi vite ce qu’il avait fait.

Seules les paroles de Sang Min semblaient retenir Aran dans la réalité. Bien que cela lui parut nettement plus compliqué qu’en temps normal, le médecin tentait d’assimiler toutes les informations contenues dans les paroles du blessé. Et il lui répondait, silencieusement, dans sa propre tête. Il lui disait qu’il ne rentrerait pas dans tous les cas ce soir, qu’il n’avait pas la force d’en sortir ni même l’envie. Il le réprimait également faiblement, sachant parfaitement que Sang Min ne dormirait probablement pas. Mais tout ceci restait un discourt silencieux. Malgré tout, le fait que le citadin ait un toit sous lequel logé le rassurait un peu, il n’attraperait pas un rhume en plus de sa blessure.

Quelque part, malgré sa lucidité retrouvée, Aran avait tout de même les idées embrouillées. A vrai dire, quelque part au fond de lui, il dramatisait la situation dans laquelle il avait placé Sang Min. Et s’il tombait dans les pommes ? Et s’il ne pouvait pas rentrer et se trouvait à devoir dormir dehors ? Beaucoup de questions qu’il aurait bien préféré ne pas se poser. Et cette espèce de brouillard intérieur ne s’arrêtait pas à quelques questions, mais également à l’envie de repousser Sang Min mais également celle de le retenir qui germait tout doucement chez le médecin. Il avait prit l’habitude de voir Sang Min au moins une fois par mois, si ce n’était plus. Est-ce que lui retirer ce rendez-vous aléatoire changerait quelque chose pour lui ?

Lorsqu’il posait sa main sur l’épaule d’Aran, Sang Min ne fut pas repoussé. Aran se disait qu’il s’agirait probablement de leur dernier contact et pouvait bien le lui accorder. De plus, il ne détestait pas tellement la chaleur de la peau de l’ouvrier, si ses gestes n’étaient pas trop soudains ou trop imposants, bien qu’il s’en plaigne, Aran ne les repoussait normalement pas. C’était toute la différence avec l’action de Sang Min ayant rendu Aran aussi nerveux, elle avait été soudaine et il ne s’agissait plus simplement d’un contact léger puisque le médecin s’était senti piégé et bien trop proche également en plus d’être prit dans une forme « d’étreinte » soudaine tant elle fut rapidement mise en place.

Concernant les excuses qu’il recevait, Aran ne se sentait pas plus la force de répondre que précédemment. Il estimait Sang Min coupable de certaines actions, mais les plus graves avaient été ses propres actions. S’il acceptait les excuses du jeune homme, il devrait lui-même en faire, et il n’était pas prêt à passer ce cap.

Les pas de Sang Min retentir faiblement à leur impact léger contre le sol et ceux-ci s’éloignaient clairement du vétérinaire. Ce fut sans qu’il ne sache où il en avait trouvé la force qu’Aran se redressait et observait l’homme planté entre lui et la sortie. Son cœur était serré et tentait de lui faire passer le message comme quoi le départ de Sang Min n’était pas tellement ce qu’il voulait. Mais pour lui qui n’écoutait que sa raison ayant d’hors et déjà poussé l’ouvrier loin de lui, il ne réussit qu’à le rejeter d’avantage, se faisant du mal à lui-même « pour leur bien ».

« Sang Min, j’ai besoin que tu me promettes de ne jamais plus croiser ma route... » Sa voix semblait peiner à sortir de sa gorge incroyablement serrée, mais sa raison lui avait dicté de poser pareille phrase. Pourquoi ? Parce que Sang Min était probablement le genre d’homme à tenir ses promesses et que le tenir éloigné n’était pas une mauvaise chose. En cet instant, quelque part, il ressentait le fait que s’il avait été comme Aran, peut-être la douleur dans sa poitrine aurait été plus légère. Il se sentait pour la première fois malhonnête envers lui-même et envers Aran. C’était étrange et désagréable. Certainement valait-il réellement mieux qu’ils séparent leurs routes, le fantôme de cette soirée allait très probablement planer sur leur tête encore longtemps.

De manière pour la première fois hésitante, il posait ses yeux sur Sang Min, en l’attente de sa réponse et pouvoir croiser son regard.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 14:22


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Sang Min n'aimait vraiment pas du tout cette situation. Il était mal à l'aise face à l'état d'Aran. Il se sentait mal d'avoir été responsable de son malaise. Au moins, il savait maintenant qu'il ne devrait plus provoquer Aran... Mais quelque part, comment faire autrement? Tôt ou tard, il ne pourra pas reculer et faire comme si de rien n'était. Il ne pourra pas renier aussi longtemps qu'Aran le voudra, ses sentiments. C'était fortement peu possible. Aran le repousserait de la même manière? Si c'était le cas, Sang Min risquait de mal le prendre.

Il s'était écarté du médecin, et se préparait à partir à contre coeur. Au fond de lui il n'avait pas envie de laisser le médecin comme ça. Quelque part il s'en voulait et n'avait pas envie qu'Aran garde une telle image de lui. Puis même... il avait du mal à suivre Aran. Il ne voulait pas qu'il reste près de lui et en même temps il lui proposait d'aller chez lui... Il ne pouvait pas être... Un peu plus clair sur ce qu'il voulait vraiment? Il devait vraiment choisir. Entre l'un ou l'autre... Sang Min se sentit obligé de faire le choix lui-même. Il ne dormira pas oui. Ça c'était certain. Mais debout là, à mi chemin de la sortie et d'Aran, il s'était retourné comme pour voir s'il y aurait du changement chez le vétérinaire. Le changement oui était là, mais pas comme il l'aurait espéré. Aran le regardait qui lui fit pousser un soupir. Sa demande lui serrait le coeur quelque part.

Mais il ne pourra jamais mentir à Aran. Alors tenir une promesse qu'il ne pourrait jamais tenir, c'était pas possible non plus. Il ne regarda pas très longtemps Aran dans les yeux. C'était lui maintenant qui risquait de le prendre mal.
- Honnêtement... Je te répondrai que je ne peux pas te promettre ça, parce qu'un jour ou l'autre je risquerai de rompre cette promesse. Commença-t-il. Puis relevant les yeux vers lui, il poursuivit :
- Ceci dit... C'est vraiment ce que tu veux?... Si c'est le cas, tu ne me reconnaîtra plus. Je ne te ferai pas de cadeau. Parce que tu es spécial pour moi. Trop peut-être. Et parce que ce que tu me demandes... me fait plus mal que tout le reste. Cependant tu le sais. Je suis quelqu'un qui tient ses promesses. Je la tiendrai. Si c'est vraiment ce que tu veux. Et je ne ferai pas les choses à moitié. C'était quitte ou double.

Il fronça les sourcils. Il n'aimait pas du tout l'idée. Il détestait même l'idée de faire les choses ainsi. Parce que si c'est ce qu'Aran lui demanderait vraiment, alors il ne sera plus du tout le Sang Min qu'il aura toujours été. En étant avec Aran, il pouvait prendre une pause, oter le masque, etre pleinement lui même. En ne pouvant plus l'être... Il ne sera que ce qu'il joue. Un rôle. Et Aran ne pourra plus être l'exception. Et ca le tuait. Parce qu'il n'avait vraiment pas envie de lui infliger ça. Il serrait les dents, contenant la frustration que ça générait chez lui. Mais même s'il tenait à lui, il ne pouvait pas lui refuser... Ce serait trop égoïste...
- Je tiens à toi... Quoi que t'en penses. Aussi si c'est vraiment ce que tu veux... Parce que ça te rendrait plus heureux... Alors je la tiendrai. Autant que je le pourrai. Par contre, attends toi à ce qu'un jour, je lâche prise et la brise. Au moins, il était prévenu. Il ne pourra pas lui en vouloir de ne pas tenir sa promesse jusqu'au bout.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Ven 22 Jan - 16:33


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Ils s’observèrent un court instant avant que Sang Min ne rompe le contact visuel. Il lui annonçait alors une première chose : qu’il se sentait incapable de promettre une telle chose. Puis, il lui dit une nouvelle chose : que si Aran le souhaitait vraiment, alors il la tiendrait quitte à devenir impitoyable avec lui si malgré tout leurs routes venaient à se croiser. Mais ce qui interpellait également Sang Min fut la petite déclaration d’affection de l’ouvrier. C’était tellement illogique ce qu’il lui disait parfois. Et le traiter comme les dictatoriaux l’avancerait à quoi finalement ? Yeux clos l’espace de quelques secondes, Aran parlait de nouveau, d’une voix faible et hésitante. « Tu me traiterais comme ceux que tu détestes parce que je te demande de consentir à une décision qui me paraît être la plus judicieuse pour nous deux ? Et tu dis tenir à moi… Qu’est ce que tu racontes encore ? C’est… Ridicule. Illogique. Impossible. Tu es… Plein de vie, même si tu mets ta propre vie en danger à cause de tes opinions. Je n’ai rien à voir avec toi, je suis juste un vétérinaire insociable. » Il soupirait faiblement en remettant une mèche de ses cheveux en arrière.

Finalement, il se remit à l’observer intensément alors qu’il parlait une nouvelle fois. Finalement… Est-ce que la situation n’arrangeait pas le dilemme d’Aran ? Il pouvait faire l’homme embêter par l’attraction qu’il produisait sur l’ouvrier, mais il pourrait ne pas le perdre en faisant semblant que c’est uniquement de la faute du jeune homme s’il cède.

Soupirant doucement, il ouvrit de nouveau la bouche : « Ce que tu me dis là, c’est que tu es prêt à me promettre quelque chose, mais pas sur du trop long terme. Ce n’est pas la promesse que j’attends de toi… » Il était un peu chamboulé encore malgré son manque d’expression revenu sur ses traits. Allait-il regretter d’abandonner, en un claquement de doigts, sa raison l’espace d’un court instant d’égoïsme émotionnel ? Ou allait-il regretter de trop faire confiance à son esprit quand ses sentiments semblaient prendre une route contraire ? A dire vrai, toutes ces questions lui permettaient à présent de reprendre toute la contenance que l’on pouvait d’habitude observer chez lui, mais il s’agissait d’une véritable tempête à l’intérieur.

« Ça ne sert à rien donc… de croire que tu ne reviendras jamais ou de te faire promettre quelque chose qui te semble impossible… » Il donnait la sensation d’abdiquer, mais la situation lui allait plutôt bien comme ça. Il se disait que peut-être, avec l’énervement soudain, ses idées peu claires avaient bousculées son envie de séparation définitive de tout lien avec le citadin. Sûrement valait-il mieux prendre une décision à tête réellement reposée. De plus, accepter d’abdiquer contenter tous les partis. Actuellement, une part de lui ne voulait pas perdre Sang Min, Sang Min ne semblait définitivement pas perdre Aran, et pour la partie souhaitant au contraire mettre des distances, si celle là venait à prôner après s’être calmée, alors il pourrait toujours prendre sa décision plus tard.

S’ils venaient à rompre tout lien maintenant, ils ne le retrouveraient jamais pareil, alors… Etant donné qu’il recommençait à être rationnel dans ses choix, Aran préférait ne pas se précipiter. Le calme retrouvé à chaque seconde le détendait et effaçait toute peur, il était Aran, l’éternel insatisfait et ermite dans l’âme, quelqu’un qui préférait utiliser sa tête plus que son cœur, quelqu’un qui ne voulait rien regretter dans le futur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Dim 24 Jan - 23:22


Why are you here again?
Sang Min & Aran


Tout cela devenait compliqué et difficile à gérer. Aran posait trop de question, lui demandait aussi quelque chose qu'il ne pouvait qu'accomplir qu'à contre coeur, quitte à en souffrir.  Aran ne le savait peut être pas, ou ne le sentait peut être pas, mais il rendait sa vie moins triste et moins monotone. Sang Min tenait à lui pour ça et pour plein d'autre chose. Et puis il le voyait comme une personne trop proche pour lui, pour devoir le traiter comme les autres.
- Une décision judicieuse pour nous deux, dis-tu? En quoi est-ce judicieux pour moi ? Tu me ferai du mal, ou tu as peur de me faire du mal c'est ça? Ou alors tu serai une nuisance pour moi? Non. Pas à mes yeux. Surtout si c'est juste par rapport à ce qui s'est produit y'a dix minutes. Cette décision ne serait bonne que pour toi, puisque j'ai l'air de t'effrayer ou de te déranger.

Sang Min fixait maintenant vraiment Aran droit dans les yeux, les sourcils légèrement froncés. Il avait l'impression qu'Aran tentait de se fermer derrière un mur exprès, pour se protéger. De quoi au juste? Lui-même? Ou bien tout simplement de lui, Sang Min ? Et puis les autres paroles qui lui sont renvoyées le heurtèrent.
- ... Ah oui? Je deviens ridicule à ressentir ce genre de sentiment? Si ta mère ou ton père peut le faire, pourquoi pas moi? Ou sont-ils tout aussi ridicules que moi? Je ne suis peut-être pas de ta famille, ou suffisamment proche de toi, mais ça ne me retire pas le droit d'avoir ce genre de sentiment... Que tu te juges insociable ou non...

Sang Min poussa un soupir. Il savait que ce n'était pas ce que le vétérinaire attendait de lui. Mais qu'y pouvait-il? Il avait au moins l'honnêteté d'admettre qu'un jour leur route se recroiserait et qu'il ne pourrait pas forcément se comporter comme un étranger. La façon de penser du médecin l'affectait grandement. Que voulait-il vraiment alors? Qu'il sorte de sa vie? Ou bien qu'il y reste? Il ne savait pas quoi penser même des derniers mots d'Aran. Était-il déçu?
- Si tu souhaites vraiment qu'on ne se voit plus... prends l'initiative toi-même... Moi je n'en ai simplement pas le cœur, c'est tout.

Sang Min avait envie aussi qu'Aran s'ouvre. Qu'il lui dise clairement ce qui l'embête chez lui. Ce n'est jamais agréable à savoir, ou à entendre ses défauts et ses vérités, et il savait très bien qu'Aran n'avait jamais sa langue dans la poche, mais ne pas savoir c'était pire.
- Tu es insociable, dis-tu.... Mais à mes yeux tu ne l'es pas. T'as juste aucune envie de t'ouvrir... Tu t'enfermes derrière un mur... Parfois je me demande si ta famille aussi voit ce visage-là... ou si elle a la chance d'en voir un autre... Si c'est le cas, elle aura de la chance. Il les enviera. Les jalousera. Il aimerait que le mur disparaisse, que la glace s'en aille. Tu serais insociable, tu ne dépannerais pas les gens de la campagne en plus de sauver leurs animaux.... Tu n'aurais pas aidé ma mère...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Médecin-vétérinaire
Sang Aran

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Lun 25 Jan - 0:13


Why are you here again?
Sang Min & Aran


En fait, le calme était toujours dérisoire chez Aran, le moindre mot de travers ou la moindre incompréhension risquait de nouveau de le crisper et faire ressortir sa frustration. Il pensait sincèrement qu’il était un danger pour Sang Min qui le mettait dans des états qu’il ne se connaissait pas. Alors lorsque celui-ci lui dit qu’il ne considérait pas, lui, Aran comme un danger, Aran serrait des dents et fronçait les sourcils avant de se relever tout à coup et frapper du plat de sa main droite le bureau. « Je t’ai blessé physiquement il y a quelques minutes alors que ce que tu as fait m’a simplement surpris et a entrainé avec de la peur ! Si quelque chose me mettait dans de pires états la prochaine fois, qui sait comment je serrai et comment je réagirai ! Tu réveilles des choses en moi qui ne me ressemblent pas, et moi je te blesse… D’ailleurs… Quand je vois ton regard actuellement, toi qui ris tout le temps face à moi… Je suppose que les blessures ne sont pas que physiques… » Il s’évertuait, tant bien que mal, à avoir un discourt cohérent et assez clair pour exprimer son point de vu.

Par la suite, les paroles qu’Aran avait prononcées furent assez bien manipulées pour qu’il se morde la lèvre. Sang Min était loin d’être bête et tenait aussi un discourt intelligent. Néanmoins, Aran ne pouvait pas comparer sa famille et Sang Min, un étranger. « Ne te compares pas à ma famille, Sang Min. Ils m’ont aimé avant ma naissance et bien que je les aie déçus quant à mon comportement avec les autres, je n’ai rien fait pour ne pas les rendre fier de moi en dehors. Ce sont mes parents et tu es… un étranger ! » Il n’avait jamais rien fait pour plaire à Sang Min ou l’attirer d’une quelconque manière. Il avait simplement agit comme lui se sentait d’agir. Il était d’ailleurs cassant avec l’ouvrier depuis un bon moment déjà. Malgré tout, il n’avait pas mesuré ses mots : Sang Min n’était plus un étranger pour lui. C’était même la personne la plus proche de lui en dehors de sa famille. Pour lui qui ne voulait plus blesser le jeune homme… Ce n’était certainement pas ce soir là, de toute évidence, que cela arriverait.

Sang Min lui disait ensuite que s’il voulait l’éloigner, il devait prendre l’initiative et Aran soupirait également. Il l’avait prit, il avait explicitement demandé à son vis-à-vis de s’en aller et de ne plus croiser sa route, il lui avait même demandé de promettre. Croisant les bras en se renfrognant, ce qui lui fit perdre sa bonne résolution de ne pas se hâter, en plus de l’énervement, fut le fait que Sang Min parle de sa mère. Encore une fois, Aran prenait d’avantage conscience que Min s’accrochait à lui également par rapport au souvenir de sa mère. Il ne voulait pas retenir quelqu’un prêt de lui pour le souvenir d’un défunt.

Ce fut en serrant les poings qu’Aran murmurait ces mots qui briserait certainement leur lien, certainement définitivement : « Sors d’ici, ne te retourne pas et ne croise plus jamais ma route. Est-ce assez clair comme souhait ? Dégage. » Il aurait pu être surpris par sa dernière phrase, ayant d’habitude un langage plus « propre », mais l’énervement et la frustration aidant, il ne fit point attention à ce détails prononcé en parfait harmonie avec le reste. Ce n'était pas un souhait ferme et indiscutable, mais ses émotions jouaient en cette instant un réel rôle sur cette décision qu'il regretterait peut-être plus tard...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 24 ans
Emploi : Ouvrier - Rebelle
Nam Sang Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   Lun 25 Jan - 0:55


Why are you here again?
Sang Min & Aran


C'était donc bien ça. Aran n'aimait pas le blesser physiquement ou psychologiquement. Mais ça ne faisait pas peur à Sang Min. Bien au contraire. Il se disait capable de pouvoir rassurer assez Aran à ce sujet. Sauf que les choses prenaient une tournure que même lui ne semblait plus savoir contrôler. Il savait Aran assez têtu pour ne pas se laisser apprivoiser et donc rassurer sur cette question. Le voir ainsi en colère, se mettre dans un état émotionnel qu'il ne lui avait jamais vu, il décida de ne rien lui répondre. Parce qu'il avait souvent assez dit à Aran qu'il ne craignait pas les dangers et qu'il aimait au contraire les surmonter.

Les évènements et les mots dégénérèrent. En entendant Aran dire qu'il n'était qu'un étranger, Sang Min compris maintenant le comportement du vétérinaire vis à vis de lui. Oui bien sûr tout faisait sens ainsi... Ou presque. Quelque part, ça le rendait triste, mais d'un autre côté, il savait maintenant ce que le vétérinaire ressentait vis à vis de lui.

Et peut être qu'il n'aurait pas du insister sur le fait de savoir si oui ou non il voulait qu'il disparaisse à jamais. Mais plus sur le fait de savoir si ou ou non il voulait qu'il reste... Les dernières paroles d'Aran ceci dit furent suffisamment claires. Il ne l'avait jamais entendu employer un tel ton formel...  Mais cela suffit pour qu'il hoche la tête et refoule toutes ses émotions derrières son masque quasi parfait, devenant un autre progressivement, avant de regarder de nouveau Aran. Ce sera comme il le voudra. Et sans un mot supplémentaire, Sang Min quitta la clinique, après une légère courbette et rentra son ancien chez lui. Comme prévu, il n'en dormi pas de la nuit, et reprit le premier bus le lendemain matin pour retourner à la capitale.


Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] Why are you here again?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Why are you here again?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray
» [Terminé] Event # 27 - Nightmare Castle - Astuces
» Lily Evans [Terminée]
» [Indéterminée] [Caco] plus de connexion internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lansan, vaste & mystérieux :: Lapanalda-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points