AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jamais deux sans trois || Hwang Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Mer 23 Déc - 16:45




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


J’avais des engourdissements dans les doigts, à force de tourner et retourner le papier dans ma main. Toutes les secondes, je jetais un coup d’œil nerveux à l’horloge, puis la porte d’entrée. Le temps passait à la fois trop vite et trop lentement. Intérieurement, je priais pour qu’il ne rentre pas tout de suite. D’un autre côté, je me sentais de plus en plus nerveuse en constatant que le temps défilait lentement. Sérieusement, combien de minutes devais-je encore attendre ? Je m’étais éloignée autant que je le pouvais de l’objet de tous mes tourments. Partagée entre l’idée de me réjouir et de fondre en larmes, je décidais de m’occuper les mains en faisant un peu de vaisselle. Jetant le bout de papier dans la poubelle, je m’attelais à ranger la cuisine, relevant les yeux pour râler sur les aiguilles qui ne tournaient pas aussi vite que je l’aurais espéré. Voilà plusieurs jours que je m’inquiétais en silence. Pendant ces dernières semaines, je cachais mes doutes à Hwang Sun. Mais je ne pourrais pas jouer la comédie encore bien longtemps. Nerveuse, une tasse me glissa des doigts et elle vint s’écraser sur le sol. Allant chercher un balai et une pelle pour nettoyer tout ça, je me rendis soudainement compte que le temps était écoulé. Je me précipitais presque sur la poubelle pour tout balancer dedans et couru dans la salle de bain. Il trônait là, sur le lavabo. Je marque un temps d’arrêt parce que je sais que tout va se jouer une fois que je l’aurais attrapé et que j’aurais interprété le signal. Je savais pertinemment que rien ne valait une prise de sang, mais je voulais un premier avis tout de suite. Ma mère me l’avait également conseillé. Cette dernière semblait bien plus réjouie à cette idée que moi. Non pas que je fus déçue ou triste. Disons que je ne savais pas bien où me positionner. Dans un sens, nos pères respectifs nous laisseraient la paix pendant longtemps. Mais …

Inspirant un grand coup, je m’avance, ferme les yeux, me saisit du test et attend. Je n’ose pas ouvrir les yeux. J’ai peur d’être déçue, d’espérer ou de regretter. J’expire bruyamment et ouvre les yeux. Et la première chose que je vois, sont ces deux traits. Mon cœur s’emballe alors que mon cerveau est encore en train d’interpréter. Je suis … Ma main, nouveau réflexe certainement, se pose instantanément sur mon ventre. J’ose à peine y croire. Et là, je suis partagée entre bondir de joie ou paniquer complètement. Je ne me sens pas prête, même si mon père m’y pousse et me harcèle de questions depuis plusieurs semaines. Je suis à peine à peine mariée que me voilà enceinte. Ce qui paraitrait totalement normal dans un jeune couple normal. Mais Hwang Sun et moi n’avons rien du couple traditionnel. Notre union est politique et même si j’ai énormément d’affection pour Hwang Sun, lui … Ma tête s’abaisse, soudain lourde. Lui, il en aime une autre. D’un coup, je me sens coupable pour lui et pour cette relation dans laquelle je me suis immiscée. Même si je ne connais pas cette Hae Mi, je me mets à sa place et me mords la lèvre. Hwang Sun va me détester. Et puis je pense à ma mère, ma mère que je viens de sauver, ou tout du moins, de lui accorder un répit.

Vient alors le moment de la décision. Selon moi, je n’en ai aucune à prendre. J’ai rempli ma part du marché, aussi abjecte que cela puisse paraitre. Mais j’ai de la peine pour Hwang Sun. Cela est une chose d’avoir des relations intimes avec une autre femme que celle qu’on aime. Mais c’en est une autre que d’avoir un enfant avec cette même personne. J’ai le sentiment de l’emprisonner dans quelque chose qui nous dépasse tous les deux. Que va-t-il lui dire ? La voit-il seulement ? J’espère que non, car j’ai envie d’être la seule pour lui. Aussi égoïste, je n’ai pas envie que Hwang Sun revoit celle qu’il aime, parce que ça me blesse et que, maintenant que j’attends son enfant, j’ai encore moins envie qu’il partage sa vie entre moi et elle. Une voix intérieure, que j’essaye de repousser depuis que j’ai découvert mes sentiments naissants pour mon mari, me dit que j’ai un argument qu’elle n’a pas, voire deux. Mon regard se dirige vers mon annulaire et intérieurement, je me sens un peu plus rassurée. Je sais que Hwang Sun ne m’abandonnera pas, parce qu’il a promis de m’aider, pour ma mère et moi. Je sais qu’il n’est pas le genre d’hommes à fuir ses responsabilités et à se montrer cruel. J’abuse vraiment de sa gentillesse, mais présentement, j’ai besoin de lui plus que jamais.

Je jette le test de grossesse dans la poubelle, que je cache bien évidemment sous des couches de papiers et retourne dans la cuisine finir mon ménage. Je réfléchis à comment le lui annoncer et espère qu’il prendra cela comme une bonne nouvelle.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Jeu 24 Déc - 0:58




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun s'était rendu au travail comme à son habitude ce jour là. Bien entendu, il ne s'y amusa guère d'avantage que les autres jours, et tout ce à quoi il pensa toute la journée fut l'instant où il aurait fini et qu'il pourrait rentrer. Il se rappelait l'époque où il étudiait, où personne ne venait l'embêter, personne ne lui disait rien qu'il passe ses journées à dormir à sa table, mais là, il devait travailler et garder le sérieux, il en avait marre.. Il se demandait quand est-ce que tout cela prendrait fin. Soupirant discrètement, il entama son sandwich pour le déjeuner avant de retourner bosser. C'était vraiment pas son truc. La journée passa lentement, bien trop lentement à son goût. Et c'est plus content que jamais qu'il prit le chemin vers chez lui. Hwang Sun arriva chez lui après avoir fait quelques courses pour le dîner et entra pour aller déposer le tout dans la cuisine au moment où So Hui sortait de la salle de bain. Il posa les yeux sur elle la trouvant étrange.

« Tout va bien? »

Il demanda en scrutant la jeune fille. C’était étrange car il avait un pressentiment, sans savoir si c’était bon ou mauvais.

« Je vais prendre une douche, je fais vite », lui dit Hwang Sun avec un petit sourire.

Avant d’aller s’enfermer dans la salle de bain où il se dévêtit rapidement et se lava pour ensuite ressortir. Il se pressa d’aller aider sa femme pour préparer le dîner mais un étrange silence planait entre eux.

« La journée a été longue aujourd’hui.. », il soupira en posant les couverts sur la table.

Lorsque tout fut prêt, ils passèrent à table et il commença à manger en silence tout en l’observant du coin de l’oeil?

« Tu as eu des nouvelles de ta mère? », demanda Hwnag Sun à sa femme.

Peut-être que c’était ça les nouvelles qu’il allait entendre? S’était-il passé quelque chose? Etait-ce grave ? Pourquoi est-ce qu’il avait le sentiment qu’elle voulait lui dire quelque chose ? Pourquoi ne le lui disait-elle pas? Plus elle tardait à le faire et plus il avait l’impression que c’était grave ou important, il tentait cependant de ne rien laisser paraître de sa nervosité ou de sa curiosité et de son impatience face au silence de sa femme.



©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Jeu 24 Déc - 2:34




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


Une simple réponse, à peine audible. C’est tout ce que je venais de lui accorder. En même temps, j’étais tellement préoccupée par la nouvelle que je n’avais pas encore eu le temps de digérer, que j’avais été incapable de paraitre, disons, normale. Je continuais de m’affairer en cuisine, profitant du laps de temps que m’accordait Hwang Sun dans la salle de bain pour tenter de me vider la tête. Penser, penser à n’importe quoi du moment que ça ne concernait pas ça ! La cuisson, les ingrédients, la table à nettoyer, les assiettes à sortir. Je me surpris même à compter mes pas. Mais rien n’y fit. Je revenais perpétuellement au test de grossesse qui se trouvait maintenant au fond de la poubelle. Je n’arrivais toujours pas à trancher sur mon état d’esprit. Bien sûr, j’étais heureuse de cette nouvelle. Je n’avais pas à en avoir honte. Et puis, il fallait le reconnaitre, je savais que mon père ne pourrait plus rien faire à ma mère et ce pour un certain temps. Mais plus j’y réfléchissais, plus je me disais que cet enfant ne tombait pas au moment idéale. Depuis ma rencontre avec Hwang Sun, notre relation était faite de perpétuelles montagnes russes. Dès que nous touchions du doigt une certaine proximité et complicité, nous chutions par un événement inattendu. Est-ce que l’annonce de ma grossesse en ferait partie ?

— La journée a été longue aujourd’hui …

Je relevais la tête, presque étonnée de le voir à mes côtés. Pour me rattraper, je lui adressais un sourire compatissant et lui demanda ce qu’il s’était passé. Je savais que Hwang Sun n’aimait pas particulièrement son travail. Je me demandais quel genre d’hommes pouvait aimer ce type de travail. Des hommes comme mon père, sans doute. Nous nous installâmes pour manger. Mais je cherchais tellement un moyen de lui annoncer la nouvelle, que le silence retomba entre nous. Est-ce qu’il y avait une façon de le dire qui passe mieux qu’une autre, de toute façon ? De toute manière, je ne devais pas être enceinte de plus de 3 mois. Donc …

— Tu as des nouvelles de ta mère ?

Je m’étouffe avec un grain de riz et repose mes baguettes tandis que je tousse. Je crois qu’il n’y avait pas de meilleure approche que celle qu’il venait de m’offrir. Je lui répondis simplement que je n’en avais pas eu depuis quelques jours déjà. Je pensais qu’il n’y avait rien d’alarmant là-dedans. Mon père m’avait assuré qu’il ne lui arriverait rien avant la fin du délai. Je pose mes mains sur mes jambes et ne sais quoi dire. En fait, si, je sais quoi dire. Mais je ne sais pas comment commencer. Est-ce que je tente une approche brutale et directe, du type « je suis enceinte » ou quelque chose de plus détourné comme « je crois que nos pères vont être contents » ? Je soupire enfin et me lève de table, lui demandant au passage s’il veut quelque chose à boire. Sans attendre de réponse, je lui propose une bouteille d’alcool, parce que je pense qu’il en aura besoin dans quelques secondes. Je me ressers un peu d’eau que je bois d’un seul coup. Comme si ça m’avait donné un peu de courage, je plonge mon regard dans le sien.

Tu sais, j’ai appris quelque chose, juste avant que tu ne rentres. En fait, je m’en doutais un peu depuis quelques jours. Mais je n’avais pas de certitude.

Je me racle la gorge, gênée par la tournure des choses. Je ne devrais pourtant pas être aussi gênée face à Hwang Sun. Après tout, avec le temps, il était devenu quelqu’un d’important pour moi. Et qui plus est, il m’avait déjà vu nu, alors niveau intimité, nous étions très proches.

Voilà, il me faut encore faire une dernière démarche, pour être sûre. Mais il semblerait que … Il semblerait … Je fronçais les sourcils, tête basse. Que je sois enceinte.

Voilà, le mot était lâché. J’avais choisi l’option brutale et claire.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Jeu 24 Déc - 17:42




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


Lorsque Hwang Sun lui demande si elle avait eu des nouvelles de sa mère, So Hui s’étouffe avec la nourriture et reposa ses baguettes sous le regard perplexe du jeune homme. Que se passait-il en fin de compte? Il aurait aimé la presser de questions pour qu’elle finisse en fin par lui dire ce qui se tramait, car il avait l’impression qu’elle devait lui dire quelque chose d’important, il espérait que ce ne soit rien de grave. Mais elle finit par répondre qu’elle n’a pas eu de nouvelles. Donc il ne s’agit pas de sa mère.. So Hui se lève pour aller chercher à boire, lui proposant au passage avant de lui ramener de l’alcool. Il ne fait aucune remarque et se contente de remplir son verre tout en la regardant du coin de l’oeil vider un verre d’eau. Alors elle plonge ses yeux dans les siens et commence enfin à parler. A lui dire ce qui la tracasse. Et il est loin de s’imaginer de quoi il s’agit en réalité.

— Tu sais, j’ai appris quelque chose, juste avant que tu ne rentres. En fait, je m’en doutais un peu depuis quelques jours. Mais je n’avais pas de certitude.

Hwang Sun l’écoute sans l’interrompre, de quoi veut-elle parler? De quoi elle est certaine? Qu’a-t-elle apprit? Pourquoi prend-t-elle autant de temps à l’éclairer sur le sujet de la conversation? Il saisit son verre d’alcool et le bois alors qu’elle se racle la gorge pour poursuivre.

— Voilà, il me faut encore faire une dernière démarche, pour être sûre. Mais il semblerait que … Il semblerait …Que je sois enceinte.

Son verre presque vide se repose doucement sur la table et il fixe le liquide à l’intérieur un instant, tentant de saisir le sens de ses paroles. Il semblerait qu’elle soit.. enceinte? Sa main se resserre sur le verre. Enceinte ? Enceinte de lui. Elle est enceinte..de lui. Elle veut dire qu’elle va avoir son enfant? C’est presque aussitôt qu’il comprend et réalise l’ampleur de ses mots que l’image de Hae Mi lui apparait devant les yeux. Il ne l’a pas trahit une fois en se mariant à une autre. Ni deux fois en touchant une autre femme sous l’emprise de la drogue. Ni trois fois en touchant cette même femme sans aucune excuse. Il l’a trahit quatre fois. Il a mit So Hui enceinte, comme leurs pères l’attendaient d’eux, ils ont rempli leur contrat.. et il a trahit la femme qu’il aimait. Hwang Sun ne sait plus comment réagir face à une telle révélation. Il est complètement perdu, et l’homme mature et ordinaire qu’il avait tenté d’être tout ce temps disparait laissant place au Hwang Sun qu’il est au fond. Un rire s’échappe de sa gorge, de plus en plus fort alors qu’il fixe So Hui.

— Enceinte.. elle est enceinte, il dit entre deux ricanements. Mariés avec bientôt un enfant, voilà ! L’accord a été respecté maintenant qu’est-ce qu’on doit faire hein?!

Hwang Sun n’arrive plus à stopper son fou rire, il se lève de la table le regard dans le vide et saisit sa veste avant de sortir. Dehors il pleut mais il ne s’en rend même pas compte puisqu’il est dans un état second. Enceinte.. Il rit encore. Il rit fort, hurlant presque pour que son père puisse l’entendre de la campagne jusqu’en ville.



©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Jeu 24 Déc - 18:29




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


Je lève à peine les yeux pour le voir. Il ne dit rien, tenant son verre dans sa main. Le silence retomba, pesant. Je ne sais pas trop quoi dire. Est-ce qu’il y a seulement quelque chose à ajouter ? Quelque chose pour rendre la nouvelle moins importante, moins étouffante ? Soudain, se produit quelque chose auquel je ne m’étais pas du tout attendue. Je le regarde, perplexe, quand il se met à rire. Rire ? Hwang Sun me fixe et son rire s’amplifie, devenant presque tonitruant. Je ne comprends pas sa réaction et ses mots me blessent. Oui, nous avions rempli notre accord, oui nous avions fait ce que nos pères attendaient de nous. Mais est-il obligé d’être aussi blessant ? Nous sommes tous les deux dans cette même galère. D’accord, je ne suis pas exactement dans la même situation que lui. Je ne partage pas ma vie avec quelqu’un, pensant trahir une autre personne. Non, je ne peux sans doute pas imaginer ce que cela fait, d’apprendre qu’une autre est enceinte de son enfant. Effectivement, à l’heure actuelle, Hwang Sun est sans doute le plus à plaindre de nous deux. Mais son rire me blesse tout de même. Parce que ce n’est pas ce que je m’étais imaginé de la vie à deux. Je ne m’étais pas imaginé devoir vivre avec quelqu’un que je n’ai pas choisi. Même si c’est Hwang Sun, ce n’est pas moi qui ai décidé de faire ma vie avec lui.

Je reste silencieuse, le laissant rire tout son saoul. Parce que je ne sais pas quoi ajouter. J’ai envie qu’il s’arrête de rire comme ça, que nous discutions calmement de tout ça. Mais il finit par se lever. Mon regard le suit prendre son sa veste, mettre ses chaussures et ouvrir la porte. Je me lève pour l’arrêter, mais il est déjà dehors, son rire résonnant dans les couloirs. Je retombe mollement sur ma chaise, sentant les larmes me monter aux yeux. Tout, mais pas ça. La colère, la stupéfaction, la joie – je pouvais toujours rêver. Mais certainement pas à ce qu’il me renvoie son rire en pleine figure. Je m’essuie furieusement les yeux, parce que je ne veux pas me laisser aller. Il n’est pas question que je le laisse me blesser de cette façon. J’estimais ne pas être plus coupable que lui sur ce coup. Ajouté à ça, que pouvions-nous faire d’autre ? Nos pères nous attendaient en tournant et la date limite approchait à grands pas. Qu’avons-nous d’autres comme option ? Aucune, parce que nous n’étions pas suffisamment importants, pas assez forts dans le milieu social pour nous battre contre ces deux-là. Il nous fallait du temps et du temps, nous n’en avions pas, malheureusement.

Je range le tout et retourne dans la salle de bain. Mon regard se pose malgré moi dans la poubelle et mon cœur fait un bond. J’ai du mal à me dire qu’à l’intérieur de moi, il y a un être vivant. Je ne me regarde pas dans la glace, parce que ça me forcerait à me regarder sur toutes les coutures. Le peu de bonheur que je ressentais face à cette nouvelle s’était dissipée. Maintenant, j’envisageais même de ne pas l’annoncer à mes parents. Finissant de me préparer, je referme la porte à clé de la chambre et m’écroule sur mon lit. Les pieds ballants, les mains sur le ventre et le regard tournés vers le plafond. Je redessine les formes des nuages que Hwang Sun a dessinés le premier jour de mon arrivée. Si tout pouvait être aussi simple que cette journée-là. Je souhaiterais que les résultats de la prise de sang contredisent le test.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   Jeu 24 Déc - 19:56




Jamais deux sans trois
Hwang Sun & So Hui


Ce n'est que plus tard qu'il rentre à la maison, la nuit est alors déjà tombée. Hwang Sun ne rit plus, à vrai dire, il a beaucoup bu et il ne marche pas droit alors qu’il pénètre dans la maison en chancelant. Voilà qu’il se prend le fauteuil. Il se masse la jambe avant de se diriger vers la chambre à coucher mais la porte refusa de s’ouvrir alors il soupira et retourna se coucher sur le canapé. Il s’endormit assez vite et en se réveillant le lendemain il fut saisi d’un mal de crâne horrible. Il alla boire un verre d’eau et sortit pour aller en ville rendre visite à son père et lui annoncer la bonne nouvelle, mais surtout s’assurer que ce dernier remplirait sa part du contrat, c’est-à-dire laisser Hae Mi tranquille. On informa ensuite la belle famille et Hwang Sun retourna chercher So Hui pour qu’ils rendent ensuite visite à leurs familles. On les félicita et on offrit des cadeaux à So Hui, des vêtements pour l’enfant.. Il se contenta d’hocher la tête et les remercier poliment. Aucun mot ne fut échangé entre So Hui et lui, et ils rentrèrent dans le même silence le lendemain, Hwang Sun l’accompagnant jusqu’à la maison avant de partir au travail.

Le malaise entre eux ne se dissipait pas et se rappelant de sa réaction quand elle lui avait annoncé être enceinte, il culpabilisait. Il n’avait pas réalisé sur le coup que son rire avait peut-être été mal interprété par la jeune femme. So Hui était distante, et il l’était aussi, mais il voyait bien qu’il avait fait une erreur. Il n’aurait pas du agir ainsi envers elle, il aurait du agir comme un homme mature, réfléchir et parler calmement avec elle quand elle lui avait dit. Au lieu de quoi il avait laissé son rire nerveux l’envahir et il était partit sans rien ajouter. Il n’avait rien contre elle, elle était tout aussi prise au piège que lui, or il lui avait promit l’aider.. Il était trop faible pour l’aider. Il ne pouvait même pas s’aider lui même.. En rentrant à la maison le soir, il se pencha pour cueillir une fleur, décidé à s’excuser auprès d’elle. Quand il entra, il ne la vit pas dans le salon ni dans la cuisine, et il alla frapper à la porte de la chambre mais elle n’était pas non plus à l’intérieur.

— So Hui ?

Il regarda partout avant d’aller vérifier dans la salle de bain, lui rentrant dedans alors qu’elle en ressortait. Il passa alors ses bras autour de sa taille pour la retenir avant qu’elle ne trébuche et ne tombe. Son regard croisa celui de sa femme et il resta un moment silencieux, tentant de trouver que dire. Il finit par se décider à parler, s’excusant doucement en baissant les yeux sans pour autant s’écarter et la lâcher.

— Je suis désolé.. pour ma réaction. Je prendrais soin de toi, et de l’enfant..

Il retrouva ses yeux et lui sourit légèrement avant de presser ses lèvres contre son front. Comment avait-il pu lui en vouloir ? Quand elle lui avait annoncé ça, il n’avait pu s’empêcher de se sentir trahi par elle aussi, mais elle n’avait rien fait de mal, il avait été vraiment stupide. Elle subissait tout ça tout comme lui, sa pauvre So Hui. Il voulait la protéger mais il ne savait comment, et il se sentait responsable d’elle. Dorénavant, il ferait attention pour ne pas la blesser ni la vexer et ferait en sorte de lui rendre les choses plus faciles. Il lui sourit à nouveau avant de s’écarter et lui prendre la main.

— Tu veux aller prendre l’air?

Même si la nuit était tombée, l’air frais leur ferait certainement du bien à tous les deux. À présent il se promettait de ne penser qu’à elle et non plus à lui comme un égoïste. Maintenant qu’il avait sauvé Hae Mi même s’il l’avait fait d’une manière qu’il aurait préféré éviter, il n’avait plus à se soucier d’elle et devait plutôt s’inquiéter pour son épouse. Elle était la plus à plaindre à présent. Maintenant que les choses étaient faites, il n’y avait plus de possibilité de revenir en arrière, il devait assumer sa responsabilité et s’occuper d’elle du mieux qu’il le pouvait, oublier Hae Mi et rendre So Hui heureuse.


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois || Hwang Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jamais deux sans trois || Hwang Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamais deux sans trois
» Jamais deux sans trois :D [Validée]
» Jour 4 : Jamais deux sans trois...Ou pas ?
» La Foudre ne tombe JAMAIS deux fois au même endroit
» Jamais 2 sans 3.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lansan, vaste & mystérieux :: Lapanalda :: Habitations-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points