AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Dim 8 Nov - 23:20




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun se sentait nerveux. Il n’avait jamais été aussi nerveux. Toute cette foule venue pour assister à son mariage. Tous ces gens « importants » qui avaient tant de pouvoir.. Son père lui avait mit la pression. Il disait savoir exactement où se trouvait Hae Mi, il disait avoir envoyé quelqu’un pour la surveiller en douce, et savait exactement ce qu’elle faisait, et il semblait que ce n’était pas bien légal. En plus d’être une fugitive, elle avait rejoint le mouvement des rebelles, et son père lui avait clairement fait comprendre que s’il ne la dénonçait pas elle et tous les autres c’était pour lui. S’il honorait sa promesse de lui obéir et de le rendre fier, de se marier à So Hui et de prolonger leur lignée… Il ne toucherait pas à Hae Mi. Il fermerait les yeux sur tout. La vie de la jeune fille dépendait de la décision de Hwang Sun. Il n’arrivait pas à croire qu’il allait faire ça. Qu’il allait définitivement devoir renoncer à elle pour la sauver. Lui épargner une mort horrible à elle et à ses compagnons rebelles.. Il se sentait oppressé, et avait du mal à tenir en place. Mais il le fallait bien, car sa fiancée venait de faire son entrée, magnifiquement habillée, elle marchait vers lui, aux bras de son père. Lorsque le beau-père lui laissa la main de sa fille, Hwang Sun la prit et s’inclina en signe de respect devant ce dernier avant de se tourner vers So Hui. Il aurait aimé que tout cela soit faux.. un simple rêve.. Ou que celle qui se tenait devant lui soit Hae Mi. Il ne réussit pas à lui sourire, mais il s’efforça tout de même, ce qui donna un résultat pitoyable. La cérémonie se déroula sans encombres, et Hwang Sun prononça les mots que son père lui avait répété à plusieurs reprises. Il suivit à la lettre les ordres de son père. Il ne voulait faire aucune erreur qui aurait pu couter la vie à sa bien aimée. Ensuite l’on passa aux festivités. Alcool, repas, amis, collègues, famille, inconnus… Discussions ennuyantes, félicitations ininterrompus.. Il avait l’impression qu’il finirait par exploser, très bientôt. Heureusement tout ce carnage dans sa tête prit fin, lorsqu’ils furent enfin laissé seuls tous les deux dans le silence agréable de leur chambre à coucher, décorée soigneusement avec des bougies et des pétales de fleurs.. Hwang Sun observa tout ceci avant de laisser échapper un soupire. Son regard s’arrêta sur l’anneau qu'il avait au doigt. C’était fait, il était marié à So Hui. Il avait du mal à y croire, pourtant c’était vrai et indiscutable. Il tourna la tête pour croiser le regard de cette dernière. Le silence entre eux semblait la mettre mal à l’aise. Il y a encore quelques heures, ils se parlaient comme des amis. Leur premier jour ensemble, ils avaient refait la déco de l’appartement et cela les avait rapproché. Enlevé cette tension qu’il y avait eu entre eux. Et puis, dans la nuit, So Hui l’avait rejoint dans le lit tremblante de peur à cause de l’orage. Bien sûr il en avait été tout perturbé et mal à l’aise, mais il n’avait pu s’empêcher de se sentir désolé pour elle. Et il ne l’avait donc pas repoussé. Le soir en rentrant elle lui avait même préparé un dîner en s’excusant, ce qui l’avait indéniablement touché. Il était rassuré de ne pas être tombé sur une mauvaise personne, sur quelqu’un qui ne cesserait de l’agacer et le mettre hors de lui. Mais au final, So Hui l’attendrissait, il voyait bien qu’elle était quelqu’un d’honnête et tout aussi victime que lui. Il avait compris qu’elle n’avait pas non plus été très à coeur avec ce mariage, et se doutait qu’elle devait avoir une raison tout aussi peu charmante que lui, pour avoir consentit à l’épouser, lui, un inconnu. Cela lui faisait de la peine. Peut-être aurait-il été mieux alors qu’il soit tombé sur quelqu’un de détestable ? Il aurait pu la haïr et aurait eu quelqu'un sur qui déverser toute sa colère et sa haine ? Mais Il ne pouvait le faire avec elle, il se sentait mal, pour elle, pour Hae Mi, et pour lui même. Ce n’était pas mieux. Hwang Sun sortit de ses pensées et sourit à So Hui en se levant. « Je propose que l’on boive un peu! » Il rit comme s’il était heureux de la situation, mais elle avait certainement compris qu’il voulait détendre l’atmosphère. Il s’empara de la bouteille de vin et des deux bocaux qu’on leur avait laissé puis en versa pour elle et pour lui même. Il tendit le verre à So Hui et s’occupa de vider le sien d’une traite. Voir cette chambre, ces bougies et ce lit couvert de pétales de roses.. cela le mettait mal à l’aise, il en avait un haut le coeur rien qu’à l’idée de ce qu’on lui demandait de faire. Il ne pouvait pas infliger cela à Hae Mi. Ni même à So Hui. Comment oserait-il lui faire cela alors qu’il n’épousait absolument rien pour elle ? Comment pouvait-il alors qu’il avait donné son coeur à Hae Mi ? Si elle l’apprenait, cela la briserait sans doute. Pourtant cela faisait partie du contrat. De l’arrangement entre son père et lui. Mais non… Pas ce soir. Il ne pouvait tout simplement pas s’y résoudre. C’était par dessus ses moyens. Il en était incapable. Non que So Hui soit repoussante, bien au contraire, mais il ne la voyait pas comme telle. Elle était une amie, non sa femme. Sa femme, c’était Hae Mi. Hwang Sun se versa un autre verre qu’il vida tout aussi rapidement. Il n’arriverait sûrement pas à dormir ce soir, autant boire. Il fixa le vide en abordant le sujet qui les mettait tous les deux mal à l’aises. « Je ne te toucherais pas.. tu n’as pas à t’inquiéter. J’aime une autre femme. » Puis il reposa les yeux sur elle et lui sourit. Par chance, elle avait aussi été forcée d’accepter cette union et il n’avait pas à s’excuser de ne pas consumer leur mariage.. Il retira son costume et défit sa cravate avant de se lever. Il avait l'impression d'y être allé trop fort sur le vin. « Je vais te laisser dormir, tu dois être fatiguée. Je vais dormir dans le salon. Bonne nuit So Hui.»


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 0:14




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Ou comment le jour le plus beau de ma vie se transformait en torture. J’ai toujours été une romantique et pour moi le mariage était un symbole d’amour, une sorte de consécration. Mon père avait décidé de transformer mes rêves et mon existence en alliance politique. J’avais beau me regarder plusieurs fois dans le miroir, mais je ne voyais pas une future mariée heureuse. Pourtant, j’essayais de le faire croire au moins devant ma mère. Elle était très au courant des réalités de ce mariage, mais je ne voulais pas l’inquiéter outre mesure sur mes réelles motivations. Elle ne cessait de me répéter que mon père allait trop loin, qu’elle ne comprenait pas pourquoi je n’avais pas refusé, pourquoi j’avais été aussi loin. Je ne pouvais pas lui avouer que j’avais peur pour sa vie. Je ne pouvais pas lui dire que l’homme qui lui servait de mari avait fait d’elle l’objet d’un immonde chantage. Alors je souriais, lui disant que Hwang Sun serait parfait, qu’il était gentil et que nous nous entendions bien. Que je serais heureuse. Mon sourire de façade se perdit. Mais il était déjà l’heure. Mon père me fit milles recommandations, me rappela l’objectif de ce mariage, que je ne devais absolument pas perdre de vue. Depuis le début, il n’attendait qu’une chose. Cette alliance ne serait efficace qu’à la naissance d’un enfant. Il accentua sa pression sur mon bras, me demandant de lui répondre. Je ne fis qu’acquiescer, regardant droit devant moi. J’étais dégoûtée de toutes ces magouilles, mais je n’en étais pas la seule victime. Dans mon malheur, j’avais trouvé un allié. Il ne souriait d’ailleurs pas et je ne pouvais que le comprendre. J’en avais les larmes aux yeux. J’avais envie de hurler, de leur cracher mon mépris. Mais … Ma mère me sourit, agitant la main. Elle était émue ; elle ne pensait pas marier sa fille aussi vite, son unique enfant. Je retins mes larmes et écouta les vœux de celui qui deviendra mon mari. A mon tour je pris la parole, nous nous regardâmes brièvement en échangeant les anneaux. Qu’aurions-nous pu nous dire pendant ce bref instant ? Ni lui, ni moi ne voulions de tout ceci. J’aurais tellement aimé avoir un amant, ouvrant les portes de l’église en s’opposant à cette comédie. Mais personne ne vint et le prêtre nous déclara mari et femme.

Tout le monde semblait bien plus heureux que nous. On venait nous saluer, nous féliciter. Nous acquiescions, remercions avec plus ou moins de chaleur, de gêne. Je n’étais pas à mon aise, tous ces regards concentrés sur nous. Je crois avoir attrapé une fois ou deux le bras de Hwang Sun, comme si je voulais m’assurer de son soutien, qu’il me dise que lui aussi ne voulait pas de ça. L’ambiance me monter à la tête et je finis par dire que je ne me sentais pas très bien, que j’avais besoin de me reposer. Alors on consentit à nous laisser rentrer. Ce n’est qu’en poussant la porte de chez nous que je pus enfin respirer. Il n’y avait plus ce bruit assourdissant de rires et de félicitations, ces regards nous scrutant, guettant si nous jouions bien nos rôles. Je défis avec hâte ma robe et me rua dans la salle de bain pour retirer tous ces artifices. Je les jetais presque. Ce n’est qu’en apercevant l’anneau à mon doigt que les larmes me montèrent. Je haïssais tellement mon père à ce moment précis. J’essuyais mes larmes avec rage avant de revenir dans la chambre à coucher où était Hwang Sun. Plus confortable, j’avais enfilé une simple robe. Le silence s’était installé entre nous ; tendue, je frottais nerveusement mon bras.

— Je propose que l’on boive un peu !

J’acquiesçais avec un peu trop de hâte et me saisit du verre qu’il me tendait. L’imitant, je vidais d’une traite en grimaçant. L’alcool n’était pas mon ami, mais je pense qu’il allait rapidement le devenir. Je ne savais plus comment regarder Hwang Sun ou même comment lui parlait. C’est comme si un nouveau mur s’était dressé entre nous. Je savais ce que nous devions faire ce soir et l’arrangement de cette pièce ne faisait que trop bien me le rappeler. Si je n’étais pas prête pour le mariage, je l’étais encore moins pour ça. Je n’étais pas amoureuse de Hwang Sun, je ne voulais pas …

— Je ne te toucherais pas… Tu n’as pas à t’inquiéter. J’aime une autre femme.
Ah

Je me trouvais bête. Pourquoi est-ce que ça m’avait blessé ? Pourquoi devais-je exiger qu’il ne regarde que moi si je n’étais pas amoureuse de lui ? En cet instant, je ne me comprenais pas ; je comprenais uniquement que j’avais été touché. Mes doigts se crispèrent sur le verre vide. Non, il ne pouvait pas partir comme ça. Si je ne faisais rien, c’était sûr, ma mère … Sans y réfléchir, je versais quelques gouttes dans son verre que j’avais de nouveau rempli.

Hwang Sun ! Je … Je n’ai vraiment pas la tête à dormir, surtout là-bas. Ça t’ennuie si je reste un peu avec toi ? Au moins jusqu’à ce que je sente un peu de fatigue ?

Je suis désolée. J’étais vraiment désolée pour lui. Je ne pouvais pas lui faire ça, surtout qu’il en aimait une autre. Mais je ne pouvais pas sacrifier la vie de ma mère pour son histoire d’amour. Je lui tendis son verre, avant de boire dans le mien.

Je suis désolée de ne pas lui avoir laissé la place.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 1:08




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Il s'était redressé avec l'intention de partir se coucher dans la pièce d'à côté mais So Hui l'interrompit en appelant son prénom. Il pivota pour la regarder lui tendre son verre de vin remplit. «Hwang Sun ! Je … Je n’ai vraiment pas la tête à dormir, surtout là-bas. Ça t’ennuie si je reste un peu avec toi ? Au moins jusqu’à ce que je sente un peu de fatigue ?» Il fixa le vers en hésitant. Même s'il avait bien envie de se souler jusqu'à l'ivresse il ne savait pas ce qu'il pouvait bien débiter comme bêtises dans un tel état et redoutait de dire ou faire quelque chose qui puisse offenser So Hui. Après tout elle n'y était pour rien dans toute cette histoire.. Mais lorsqu'elle ajouta «Je suis désolée de ne pas lui avoir laissé la place.» Hwang Sun serra les dents et s'empara du verre qu'elle lui tendait avant de le vider d'un traite, encore. Il se rassit lourdement sur le lit, gardant une distance respectable entre eux, et soupira. C'était vraiment insupportable et douloureux. Que dirait Hae Mi si elle le voyait ? Il ferma les yeux un instant, se sentant vraiment pas dans son assiette. Il avait la nausée. Il avait chaud.. Et froid ? Il avait du mal à respirer, ses vêtements semblaient ne comprimer, l'étouffer. Il défit quelques boutons de sa chemise et se mit à rire. «Ce n'est pas à toi de t'excuser. C'est à mon père.» Ce n'était pas un rire joyeux non, mais un rire nerveux. Il était tellement en colère que ses mains en tremblaient. Il se sentait tout à coup capable d'aller briser la nuque à son père. Mais il ne pouvait pas, après tout il n'était pas n'importe qui mais son propre père. Même s'il l'avait pendant longtemps abandonné.. Il tapota son verre de vide des doigts. Il avait trop d'énergie tout à coup. Et en même temps, il se sentait faible.. Hwang Sun se sentait agité en proie à quelques sentiments étranges et contradictoires. Lorsqu'il reposa les yeux sur la jeune femme près de lui, sa vision devint floue. Dans la faible lueur des bougies, ce n'est nulle autre que Hae Mi qu'il aperçut. Assise près de lui. Magnifique.. Son coeur se serra. Que se passait-il ? Était-ce un rêve ? Il secoua la tête en ferma les yeux et rit encore. « Je crois que je suis fatigué, je vois des choses...» en ouvrant à nouveau les yeux il se tut. Elle était toujours là. Elle le regardait de ses grands yeux sombres. Ses pommettes avaient pris une teinte rosâtre.. Hwang Sun se passa les mains dans les cheveux, les ébouriffant au passage. Il devenait fou? Non il l'était déjà depuis longtemps. Simplement les derniers mois il avait tant vécu qu'il avait cru être devenu quelqu'un d'autre. Mais au final il n'était que le vieux fou de la campagne dont tout le monde se moquait et que tout le monde évitait. Même si son père avait tenté de changer son apparence au fond il restait le même. Il ferma à nouveau les yeux et les rouvris mais aussi étrange que cela puisse paraitre il la voyait toujours clairement assise face à lui le regardant silencieusement. Hébété il la dévisagea avant de tendre une main vers elle. Sa main se posa sur la joue de la jeune femme qu'il caressa doucement comme s'il avait peur qu'elle ne s'efface. Il avait complètement oublié que quelques minutes auparavant, au même endroit se tenait So Hui. Il avait oublié So Hui. Il avait oublié l'alliance qu'il portait. Les derniers évènements aussi semblaient lointains, sortis des souvenirs d'une autre personne. Dans l'instant présent, il n'était sûr que d'une chose : c'était Hae Mi, et elle lui avait tant manquée qu'il sentit ses yeux le picoter. «Hae Mi..?». Hwang Sun la saisit par les épaules et l'attira brusquement contre lui, la serrant dans ses bras comme s'il s'apprêtait à ne plus jamais la relâcher. «Tu m'avais manquée.. Je suis desolé de t'avoir abandonné aussi longtemps..». Elle ne réagit pas, mais elle avait toujours été timide au fond. Il s'écarta juste assez pour regarder son visage, sans desserrer son étreinte. Elle était si belle ce soir.. Une force invisible le poussait vers elle. Il avait envie de l'embrasser.. Il se pencha, ses lèvres approchant dangereusement de celles de la jeune femme quand cette dernière détourna le visage. Il fut surpris tout d'abord avant de mettre ça sur le compte de sa colère. Elle devait lui en vouloir, de l'avoir laissé aussi longtemps seule. Il posa une main sur sa joue, pour qu'elle crois son regard et lui sourit tendrement. «Je ne te laisserais jamais tomber. Je serais toujours à tes côtés. Fais moi confiance.» Il posa son front contre le sien, un petit sourire heureux sur le visage. «Je t'aime». Hwang Sun déposa un baiser sur ses lèvres. Il se sentait irrésistiblement attiré par elle ce soir. Elle était splendide. Son petit baiser devint plus passionné. Une main toujours sur la joue de la jeune femme, il l'embrassa comme si ce fut leur premier et à la fois dernier baiser. C'était surprenant. C'était bien la première fois qu'il l'embrassait de la sorte mais il se sentait transporté, il éprouvait tant d'amour et de désir pour elle.. Il était consumé par le désir à vrai dire.. C'était bien trop. Il n'avait jamais éprouvé ça à ce point. Il avait envie d'elle, chaque pore de sa peau avait besoin d'elle, de la sentir, de la serrer, jusqu'à ce qu'ils fondent littéralement l'un dans l'autre. Tout ce désir se faisait sentir dans son baiser. Il ne s'arrêta que pour reprendre son souffle, il aurait tout aussi bien pu étouffer, mourir dans ce baiser. Le front à nouveau contre le sien, il eût un sourire comblé, caressant d'un geste tendre la joue de sa bien aimée. Murmurant à nouveau ces mots dans un souffle. «Je t'aime!». Confondant l'amour avec son désir charnel.


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 1:53




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Je souris faiblement. Non, ce n’était pas de ma faute, mais je me sentais redevable, fautive aussi. Je fis un geste pour saisir son verre au moment où il était en train de le vider, mais me retins. Mon esprit n’était pas tranquille. Je savais que ce que je faisais n’était pas juste. C’était sûr, j’allais attirer le malheur sur moi. Mais la vie de ma mère était plus importante. Elle ne méritait pas ça, elle n’avait pas à être impliquée. Hwang Sun n’était qu’un objectif, il n’était rien pour moi, il ne comptait même pas pour moi. Après tout, il n’y avait plus que mon nom oublié dans le sien. Je le fixais désormais, tentant de me convaincre qu’il ne serait jamais plus qu’un pion, comme je le suis pour mon père, comme il l’était sûrement pour le sien.

— Hae Mi … ?

Alors pourquoi sentais-je mon cœur se briser lorsqu’il appela une autre que moi ? Je voulais le repousser, je ne voulais pas qu’il m’appelle comme ça. Je n’étais pas elle. Je voulais le ramener à lui, lui dire que c’était moi So Hui, qu’il n’y aurait jamais plus de Hae Mi. Pourquoi devait-il me regarder avec les yeux qu’il lui faisait à elle ? Pourquoi est-ce qu’il devait me faire partager ce qu’il rêvait de vivre avec elle ? J’avais envie de pleurer lorsqu’il m’enserra. Non, elle ne pouvait pas lui manquer, il ne pouvait pas me dire ça, il ne pouvait pas agir aussi familièrement avec moi, en me confondant avec elle. C’était moi, So Hui. Pourquoi ne me voyait-il pas, moi ? Je restais molle dans ses bras. J’avais envie de le repousser, mais je n’en avais soudainement plus la force. Je détournais mon visage lorsqu’il approcha le sien, sentant les larmes couler sur mes joues. J’étais bien punie de lui avoir donné cette drogue. Pourquoi l’avais-je écouté ? Pourquoi avais-je acquiescé lorsqu’il me tendit la fiole, me disant que si je mettais ça dans le verre de Hwang Sun, il ne sera attiré que par moi ? Qu’avais-je fait ? Je me dégoutais moi-même, me sentant contaminée, impliquée dans leur complot.

— Je t’aime.

Je n’avais plus le courage de le repousser. Malgré moi, ces quelques mots me firent battre le cœur. Ils ne sont pas pour toi, ma pauvre So Hui. Tu n’as que ce que tu mérites, un homme qui ne te voit déjà plus et qui en aime une autre. Sans la connaitre, je me pris à haïr cette Hae Mi, la haïr de l’avoir rencontré avant moi. Tout aurait été tellement plus simple sans elle. Je la haïssais car c’était plus simple que de détester Hwang Sun pour ce qu’il disait. Je voulais la blesser elle, lui prouver qu’il ne peut pas lui rester dévouer, qu’elle n’est qu’un souvenir fugace, une ombre. Je ne sais pas si c’était ce fichu vin ou l’étreinte de Hwang Sun qui faisait grandir en moi cette haine pour Hae Mi et ce désir pour Hwang Sun. Mes bras enserrèrent ses épaules, accentuant son baiser. Mon corps me brulait. Il répéta qu’il l’aimait encore et je ne le supportais pas, parce que ça me faisait réaliser ce que j’étais en train de faire. Je me détesterais demain. De toute façon, il me détestera aussi demain. Je me surpris à me montrer plus insistante, grimpant sur ses genoux, défaisant les derniers boutons de sa chemise. Sa peau à lui aussi brulait. Je ne voulais pas réfléchir, car si j’y pensais, je m’arrêterais de suite. Or, une partie de moi n’avait pas envie de le faire. Cette partie de moi me soufflait qu’il était à moi, que nos alliances étaient là pour le prouver, qu’elle n’avait qu’à avoir su le garder. Sa chemise glissa sur son corps tandis que je le poussais sur le lit. Mes cheveux encadrèrent nos visages et un bref instant, nos regards se croisèrent. Mes doigts pianotèrent les traits de sa nuque, puis de son visage. Comme il était beau. J’aimais l’éclat de ses yeux en cet instant, ses cheveux bouclés que mes doigts agrippèrent. Je crus un instant que ce fut moi qu’il regardait, moi et pas ce qu’il pensait voir. J’étais idiote de frémir juste parce qu’il me regardait. Mes yeux se fermèrent, rompant le contact, saisissant ses lèvres pour la première fois. J’avais peur de parler et de lui faire prendre conscience de ce qu’il faisait réellement.


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 11:58




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun se sentait sur-excité. Il été emplit d'un désir fou, d'une soif trop grande qui semblait impossible à satisfaire. Il redoutait d'effrayer Hae Mi par son insistance, son désir, mais la jeune femme semblait partager cela avec lui. Elle semblait elle aussi en proie à ce désir insurmontable. Tandis qu'ils s'embrassaient à s'en dévorer les lèvres, elle monta sur ses genoux, et défit sa chemise. Elle lui retira sa chemise et le poussa sur le lit, sans qu'il n'y montre aucune résistance. Il était brûlant, son corps brûlait de désir. Elle se pencha au dessus de lui, leur regards se croisant un instant. Et ce n'est pas les yeux de Hae Mi qu'il vit, ils n'appartenaient pas à Hae Mi. Même son visage devint flou et different. Elle passa ses doigts sur sa nuque et son visage en l'observant, anticipant la suite. Mais le visage de Hae Mi avait l'espace d'un instant été effacé, et c'est une autre qu'il crut voir, avant qu'elle ne se penche pour l'embrasser, rompant le contact visuel et mettant fin aux interrogations qui venaient le perturber. Hwang Sun répondit à son baiser avec insistance, passion, désir. Il l'embrassait à la fois tendrement et avec force. Sa main se tendit pour glisser dans les cheveux de la jeune femme, qu'il attira un peu plus contre lui. Son autre main glissa sous la robe qu'elle portait s'emparant de sa cuisse. Il était au summum de l'excitation, il ne pouvait se contenir plus longtemps, la voir toujours dans cette robe qui était un obstacle insupportable à son désir. Il se redressa donc en la repoussant de son corps et la fit s'allonger sur le dos, inversant leurs positions. Ses mains vinrent défaire ce tissu qui emprisonnait son corps et il l'en débarrassa totalement. La robe se retrouvant jetée au sol comme une vulgaire ordure. Hwang Sun se pencha alors pour l'embrasser à nouveau, ses bras venant entourer sa taille, ses mains se plaquant dans son dos pour l'attirer contre lui, leurs corps nus et bouillants l'un contre l'autre. Il l'embrassa encore et encore, ses lèvres glissant le long de sa gorge jusqu'à son épaule, sa poitrine, son nombril. Il retira ses sous vêtements et défit par la même occasion sa propre ceinture. Son corps n'attendait et ne désirait qu'une chose en cet instant, se fondre en elle. Ses baisers brûlants se posaient partout sur le corps frêle de la jeune femme. Et il finit par revenir à ses lèvres puis enfouit son visage dans ses doux cheveux s'arrêta un instant, inspirant à pleins poumons son doux parfum, qui semblait avoir quelque peu changé. L'avait-il oublié ?

©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 17:25




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Etait-ce si mal de prendre du plaisir de cette situation ? Etait-ce mal de réclamer ce qui de droit me revenait ? Si les circonstances avaient été autres, m’aurait-il regardé de la même façon qu’en cet instant ? Dès que nos corps s’éloignaient un bref instant, je sentais déjà le manque et l’inquiétude me gagner. Des pensées comme « que se passera-t-il demain ? » entraient en moi avec force et me terrorisaient. Mes lèvres sur les siennes répondaient à son emprise autour de ma taille avec avidité, comme pour chasser les pensées qui me feraient le repousser. Mes doigts glissèrent sur sa colonne vertébrale. Je n’en pouvais plus de ses baisers sur mon corps. J’en voulais encore plus. Ma jambe remonta la sienne, tandis que je lui mordillais le lobe, descendant à mon tour sur le creux de sa nuque. Je le sentis soudain hésiter. Réalisait-il que … ? J’étais effrayée à cette idée, car ne voulait pas m’arrêter en si bon chemin.

— Je suis là maintenant, avais-je murmuré dans le creux de son oreille.

C’était sorti malgré moi. Je me mordis la lèvre, réalisant que j’aurais peut-être dû me taire. Je tournais mon visage de manière à ce que nous soyons en face. Fallait-il qu’il me regarde de cette façon ? Serais-je … Je l’embrassais à nouveau, jalouse qu’il pense à une autre, honteuse de le vouloir pour moi. Puis, mon baiser s’adoucit, lui transmettant toute la tendresse que j’éprouvais en cet instant pour lui. Il me plaisait, je devais bien me l’avouer. Il m’avait attendrit, il était le seul à me comprendre, il me rassurait. Comment ne pouvais-je pas éprouver de l’affection pour lui ? Il n’était pas qu’un objectif. Je murmurais son nom entre deux baisers. J’étais soudain hésitante. Je glissais sur le lit, l’amenant contre moi. Nous nous regardâmes à nouveau. Je ne pouvais pas lui faire ça. Je murmurais à nouveau son nom, troublée, caressant à nouveau son visage. Voyait-il les hésitations qui retenaient mon geste ? Ou ne voyait-il qu’Hae Mi ? Il fallait que j’arrête de me poser toutes ces questions, sans quoi je finirais par être gênée par l’absence de vêtements sur nos corps. Je détournais le regard, ne pouvant plus supporter ses yeux sur moi. J’avais cet étrange sourire béat sur le visage, car j’avais l’impression d’être dans un rêve. Mes yeux se baissent sur son torse et je sens l’envie me gagner de nouveau. Mes joues s’empourprent, ma tête me tourne même un peu. Je le plaquais à nouveau contre le lit, me plaçant au-dessus. Je bloquais ses bras, sachant que je ne pourrais lutter longtemps contre lui. Mes lèvres, avides de nouveau, descende le long de son corps, m’attardant sur son torse avant de relever les yeux vers lui.


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 19:32




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun se sentait si bien, si serein malgré toute son excitation et son désir. Serrant la jeune femme contre lui, il se permit un petit instant de pause. Pas qu’il n’avait plus envie d’elle, bien au contraire, mais toute cette vague d’émotions violentes l’avaient épuisé. C’est alors que, elle lui chuchota au creux de l’oreille « Je suis là maintenant. ». Il redressa la tête pour croiser son regard. Sa vision devenant à nouveau floue. Sa voix lui semblait aussi avoir changée. Elle l’embrassa avant qu’il ne se pose d’avantage de questions. Un baiser doux, tendre, et son prénom murmuré entre deux baisers. Son excitation remonta à nouveau. Il croisa encore son regard alors qu’elle se glissait sur le lit, l’attirant lui aussi par la même occasion. Lui caressant le visage, elle murmura encore son nom. Pourquoi avait-il un étrange sentiment en cet instant? Comme si quelque chose clochait ? Elle détourna les yeux, un sourire aux lèvres, puis elle le bouscula le faisant à nouveau tomber sur le dos, pour venir se pencher au dessus de lui, l’embrassant le long du torse avant de relever les yeux, trouver son regard.. Il avait l’impression que son coeur avait gonflé et n’avait plus assez de place dans sa poitrine, tant il battait pour elle. Mais aussi à cause de ce désir qui ne demandait qu’à être contenté. Il en avait assez de joué. Il la voulait. Maintenant. Il retira son pantalon, et ses mains vinrent la saisir par les cuisses, lui ôtant aussi son sous-vêtement au passage. Il s’empara de son menton pour l’attirer plus près de lui, avant de plaquer ses lèvres contre les siennes. Et tout en l’embrassant, il s’introduit en elle, sans la brusquer. Elle était libre à présent de trouver son rythme, assise sur lui. Les bougies dans la chambre s’étaient presque toutes consumées et la chambre était quasiment plongée dans l’obscurité. Mais cela ne le dérangeait pas. Il ondula son bassin, soutenant la jeune femme par les hanches avant de la laisser faire, quand elle eût saisit le mouvement. Ses mains remontèrent alors à sa poitrine qu’il caressa doucement, renfermant ensuite ses mains dessus tandis qu’elle, lentement prenait plus de rythme. Elle semblait prendre de l’assurance, les ondulations de son bassin devenaient plus réguliers et rapides. Hwang Sun ferma les yeux, la tête posée sur le lit, ses mains toujours sur sa poitrine, jouant avec ses tétons entre ses doigts, jusqu’à ce qu’ils en deviennent durs. Le plaisir qu’il éprouvait semblait incomparable à la première fois. Autant sa première fois avec Hae Mi était tendre et douce.. autant ce soir là, tout semblait n’être que passion, fougue, et soif insatisfaite.. Son corps en demandait toujours d’avantage, comme s’il n’en avait pas assez d’elle. Il voulait la sentir par tous les pores de la peau. Attentif, il écoutait les petits bruits qu’elle faisait, prenant plaisir elle aussi dans leurs ébats.. Il la laissa faire, quelques minutes, avant de prendre le dessus. Il la renversa doucement pour changer leurs positions à nouveau, s’allongea sur elle de tout son poids, comme si ça lui permettrait de fondre en elle, ses lèvres plaquées contre les siennes, son torse contre sa poitrine sa main sur son sein, l’autre entre ses cuisses.. Il chaque membre de son corps voulait une part d’elle. Il voulait la sentir toute entière. Hwang Sun avait la respiration haletante, non qu’il soit déjà épuisé mais tout ce désir et son coeur qui battait la chamade le faisaient respirer bruyamment. Il glissa sa main entre les cuisses de la jeune femme, à la recherche de ce petit bourgeon qui lui procurait des délices et des ivresses. Il le titilla doucement, attentif à sa réaction, afin d’apprendre à connaître son corps, et ce qu’elle aimait. Il s’y prit de différentes manières, y joignit même la langue et son excitation fut à son climax lorsqu’il l’entendit lâcher un gémissement de plaisir qu’elle semblait avoir contenu longtemps. Elle s’agrippa à lui, ses ongles s’enfonçant dans son dos, comme si elle avait peur de tomber, et un sourire se dessina sur les lèvres de Hwang Sun, qui déposa un baiser derrière son oreille. « Je crois que je suis dingue mon amour.. ». Il eût un petit rire bas, amusé par ses propres propos. En effet, ce n’était plus un secret pour personne le fait qu’il soit fou, mais ce soir il l’était d’avantage. Il était fou d’amour pour elle. C’était certainement la meilleure nuit qu’il passait depuis toujours. Son visage venant se nicher au creux de son cou, il se glissa à nouveau en elle avant d’entamer les va-et-vient dans un rythme d’abord lent, puis plus appuyé.

©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Lun 9 Nov - 23:17




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Mes lèvres s’étirèrent en un sourire quand il vint les embrasser à nouveau. Si je pouvais, je souhaiterais que tout s’arrête et qu’il n’y ait que nous deux, nos deux corps se fondant en un. Mon corps se raidit en le sentant entrer en moi. A partir de ce moment, je pressentis que je ne voudrais que lui. Je fis tomber mes cheveux sur le côté droit, caressant son sorte tandis que nos bassins ondulèrent en rythme. Je remontais à ses bras et saisis ses mains, accentuant la pression sur ma poitrine. Mes lèvres glissèrent sur sa nuque, à bout de souffle, avant de me redresser. Mes mains accompagnèrent les siennes tandis qu’elles descendirent sur mes hanches. Envahie par le plaisir, ma tête bascula en arrière, retenant un gémissement, mon corps alternant des mouvements de va-et-vient et d’ondulations. Ma respiration se faisait plus bruyante. Je posais mes mains sur le bas de son ventre, avant de les faire glisser jusqu’à ses épaules, mon corps s’inclinant vers lui, ma poitrine venant toucher son torse. J’étais en feu, mais comment m’arrêter ? J’en voulais de plus en plus. Je vins mordiller son épaule, m’avançant vers son visage au rythme de nos corps à l’unisson. J’étais si excitée que j’en oubliais parfois de respirer. Je l’observais, sentant son plaisir, son envie, son bonheur. Au-dessus de lui, je pouvais lire que lui aussi en voulait plus. Je soufflais sur ses lèvres alors qu’il me renversait à nouveau. Perdant quelque peu l’équilibre, je me saisis de son visage tandis qu’il m’embrasser. Je ne me lassais pas de nos étreintes. Je lâchais un soupir d’extase en sentant sa main glisser entre mes cuisses, resserrant l’emprise, accentuant les sensations. J’empoignais les draps avec force, sentant le désir monter de plus en plus moi, les seins durcis.

On ne distinguait presque plus rien dans la chambre. Il n’y avait que la lumière de la lune et des étoiles pour nous éclairer. Mais je pouvais le deviner à travers cette presque noirceur, ses expressions, ses yeux, ses sourires. Mes ongles griffèrent son dos, ne sachant plus comment retenir mes gémissements. Je souris pour moi-même en l’entendant, enfouissant mon visage dans le creux de son épaule. Je devenais folle aussi, folle de lui, folle à cause de lui. J’empoignais ses cheveux humides, le sentant entrer une nouvelle fois en moi, ne retenant pas le cri d’extase qui sorti de mes lèvres. Oui il était fou, mais c’est ce que j’aimais chez lui. Hwang Sun n’était pas comme les autres, c’était ce qui me faisait vibrer moi. Il avait cette façon à lui de me faire sentir unique. Ma jambe droite vint caresser la sienne, exerçant des mouvements de va-et-vient, avant de s’enrouler autour de son corps. Mes hanches copièrent ses mouvements, ma respiration dans le creux de son oreille, mes doigts blanchissant à force d’appuyer sur sa peau. La tête me tournait, il m’enivrait. A chaque accentuation de ses hanches, je mordillais un peu plus fort son lobe, lui faisant comprendre d’accélérer le rythme. Je fis glisser ses mains sur mon corps, accompagnant mon empressement de baisers sur son cou. J’écartais un peu plus les cuisses pour le laisser entrer un peu plus profondément, me saisissant de ses fesses.

— Encore … Je crois que tu me rends folle aussi …

C’était à mon tour de sourire, je me sentais si comblée, si heureuse. Je traçais de mon doigt sa colonne vertébrale, remontant sur sa nuque, soulignant le contour des muscles de son bras, m’attardant sur ses hanches, pianotant sur son torse. Mes ongles s’enfoncèrent dans sa peau, le sentant réagir à mes caresses. Je n’arrivais pas à faire partir ce sourire de mes lèvres. Je recommençais une nouvelle fois le chemin emprunté par mon doigt, passant franchement ma main sur sa hanche, descendant un peu plus. Son visage face au mien, je le voyais m’observer. Ses yeux, ce n’était que ce que j’arrivais à voir distinctement. Mon autre main s’attardèrent sur ses lèvres, les dessinant, avant de mordiller sa lèvre inférieure et de l’embrasser franchement. J’étais folle de cet homme.


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mar 10 Nov - 0:33




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun avait le sentiment, pour la première fois depuis quelques temps d'être comblé. Tout était parfait. Cette nuit était parfaite. «Encore … Je crois que tu me rends folle aussi …» ce murmure à son oreille le fit sourire. Tandis que leurs bassins ondulaient en rythme, elle caressait son torse et ses hanches, faisant monter son plaisir d'avantage encore. Elle caressait sa mâchoire et ses lèvres avant de les mordiller puis de les embrasser. Il lui rendit son baiser. Tout aussi passionné que le sien. Alors il sentit une vague de courant électrique envahir son bassin. Son bas ventre et jusque son entre jambes. Sa mâchoire se crispa tandis qu'il son dos se cambrait, et un dernier coup de reins plus puissant le fit finir en elle. C'était comme être noyé dans un mélange de toutes les sensations agréables et folles.. C'était comme après s'être saoulé jusqu'à ne plus se souvenir de lui même. Le monde semblait avoir disparu. Il n'y avait qu'elle, lui et le plaisir intense.. Il sentit sous elle le corps de son amante, secoué par une vague de plaisir semblable à celle qu'il venait d'éprouver. Et c'est hors d'haleine qu'il s'écroula sur elle, son visage venant se nicher entre ses seins. Il ferma les yeux en souriant. C'était la meilleure chose au monde, meilleure chose a laquelle il avait pu gouter jusque là. Il passa ses bras autour d'elle et se voulut reprendre son souffle. Mais à peine eut-il fermé les yeux qu'il sombra dans le sommeil, quelques minutes plus tard. Un sommeil profond, serein. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas dormit ainsi. Le matin il fut réveillé par les rayons de soleil traversant la fenêtre. Il posa sa main sur son front pour se faire de l'ombre et finit quelques temps après par ouvrir les yeux, un sourire aux lèvres en se souvenant de la nuit qu'il avait passé. Mais en ouvrant les yeux il vit des nuages. Enfin non. Il vit le plafond sur lequel étaient peints des nuages. Tout a coup confus il posa les yeux sur Hae Mi, blottie dans ses bras. Mais ce n'était pas Hae Mi.... C'etait So Hui ! Il regarda autour d'eux puis leurs mains portant les anneaux démarrage. Tout lui revint alors. Le mariage, l'accord, les bagues, les voeux, la nuit.. Il avait... Il avait cru qu'elle etait Hae Mi. Il avait bu au point de la confondre avec Hae Mi ! Fronçant les sourcils de frustration, il retira son bras qui enserrait la taille de la jeune femme. Il sortit du lit et ramassa son pantalon qu'il enfila avant d'aller se poster a la fenêtre. Qu'est ce que tout cela voulait dire? Il ne voulait pas y croire. Il était en colère contre lui même et ne comprenait pas pourquoi So Hui l'avait laissé faire. «Aaaargh...!» Il se passa furieusement les mains dans les cheveux. Non c'était imposs.. Son regard croisa celui de So Hui qui venait de se réveiller. Il traversa la chambre en deux trois pas et s'assit dans le lit près d'elle. « Que s'est-il passé ? Comment tout cela est-il arrivé?» il ne comprenait pas. Peut-être qu'elle, elle pourrait lui expliquer ? «J'ai rêvé c'est cela ? Réponds !» il l'avait saisit par les épaules et secoué avant de se rendre compte qu'elle était toujours nue sous cette couverture qu'elle tentait de retenir contre son corps. D'ailleurs lui même était torse nu.. Il soupirs et se redressa pour quitter la chambre. Prendre une douche et réfléchir.. « Je suis desolé.. Je ne voulais pas te toucher je ne comprends pas..» Une nouvelle fois, il se passa les mains dans les cheveux en quittant la pièce.


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mar 10 Nov - 19:04




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Mes doigts entortillèrent les mèches de ses cheveux. On ne distinguait que quelques bougies, sur le point de s’éteindre. C’est comme si j’avais été plongée dans un rêve et je refaisais peu à peu surface. J’étais au stade où les choses me revenaient peu à peu en mémoire, mais par bribes, sans m’inquiéter. Je réalisais difficilement que nous étions dans la même journée du mariage. Les images de la journée me revenaient. Mais avant de sentir l’inquiétude, je m’endormis à mon tour. J’eus froid, enserrant les draps sur moi, les yeux obstinément clos. Je ne voulais pas me réveiller. Je voulais rester dans cet état léthargique, de plénitude. Parce que l’inquiétude m’avait finalement gagnée. Je sentis bouger à côté de moi et mon corps se crispa. J’ouvris les yeux, l’observant. Il se tenait contre la fenêtre, ses mains frottant ses cheveux. Je ne voyais pas son visage, mais j’imaginais ses expressions. J’inspirais profondément, redoutant le moment où il me demandera des explications. Il croisa finalement mon regard, que je détournais rapidement, gênée. Je repensais à ce qu’il m’avait dit sur elle et me mordit la lèvre. Comme je ne répondais pas, il me secoua un peu plus, mais je ne me décidais pas à le regarder en face.

— Je suis désolé … Je ne voulais pas te toucher je ne comprends pas…

Je le laissais quitter la chambre, avant de m’écrouler sur le lit, les deux mains plaquées sur mon visage. Que devais-je faire ? Bien sûr, j’avais les réponses à ses interrogations, mais je me sentais l’avoir trahi. Lui qui commençait à me faire confiance. Je m’habillais à mon tour avant de sortir de la chambre, allant m’assoir sur le canapé. Si j’avais pu, je pense que je serais sortie de cet appartement dans lequel je me sentais d’habitude bien. Je maudissais l’anneau à mon doigt, mais plus que tout, je me maudissais moi-même. Je m’en voulais d’avoir blessé Hwang Sun, de ne pas être assez forte pour protéger ma mère. Je sursautai en entendant la porte de la salle de bain se refermer. En me retournant, je le vis me faire face, cherchant de nouveau des réponses. J’ouvris d’abord la bouche. Mais ne sachant pas par où commencer, je la refermais. Je n’y arriverais pas si je continuais à le regarder. J’entortillais une mèche de cheveux autour de mon doigt, mon regard fixant le sol, comme coupable. Je pouvais lui mentir, lui dire qu’on avait trop bu, ce qui n’était pas faux. Je pouvais lui faire entendre qu’emportés par les événements, nous nous sommes laissés aller, que nous n’avions pas pu résister. Je pourrais peut-être rajouter quelques détails, étoffant les choses. Mais je lui devais la vérité. Je n’aimais pas l’idée de lui mentir, il ne méritait pas ça. A la place, j’inspirais profondément, m’agenouillant. Je prenais mon temps, gagnant des minutes, reculais l’inévitable. Je finis par m’incliner, mes cheveux cachant mon visage.

Je suis désolée, c’est amplement ma faute. Hier soir, j’ai mis quelque chose dans ton vin et …

J’avais du mal à finir ma phrase. Comment aurais-je d’ailleurs pu la finir ? « Et c’est là que tu l’as vue, que tu m’as prise pour elle. » ? Non … Je ne dis rien pendant quelques minutes, gardant résolument la tête inclinée pour ne pas le voir et qu’il ne voit pas mon visage. J’avais honte de moi. Même si je me disais que je l’avais fait pour sauver ma mère, parce que je n’avais pas le choix.

Je n’ai pas d’excuses suffisantes pour justifier ce que j’ai fait … ce que je t’ai fait. Je … Je ne te demande pas de me pardonner.

A quoi bon lui avouer ma tragédie familiale ? A quoi bon lui ajouter du malheur ? Pour avoir le beau rôle à ses yeux, pour faire l’innocente, la pauvre fille prisonnière de son père ? Je refusais de lui avouer qu’en fait j’avais peur pour elle, que pour elle, j’aurais pu faire bien pire, si c’était pour rallonger sa vie d’un jour de plus. Peut-être qu’il m’aurait comprise, peut-être qu’il aurait reporté sa colère sur mon père. Mais alors quoi ? Cela reviendrait à me cacher derrière lui, à lui remettre mon fardeau, à me reposer sur lui. Est-ce que j’étais en droit de lui faire ça, malgré qu’il fût désormais responsable de moi ? Mes mains se resserrèrent, venant froisser ma robe.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mar 10 Nov - 19:58




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun avait l’impression qu’il allait s’exploser le crâne d’une minute à l’autre, ne trouvant pas de réponses à ses questionnements. Que lui avait-il prit cette nuit ? Pourquoi avait-il fait ça? Pourquoi So Hui ne l’avait-elle pas arrêté ? Non il ne devait pas le lui reprocher, tout était entièrement de sa faute, mais il n’arrivait pas à comprendre ce qu’il avait bien pu lui passer par la tête, comment il avait pu se résigner à faire cela à Hae Mi. Il se souvint avoir confondu So Hui avec Hae Mi. C’était donc l’alcool ? Il avait bu quelques verres et en voilà le résultat ? Son poing vint atterrir contre le mur de la salle de bain. Il prit une rapide douche voulant se rafraîchir la tête et les idées, mais son état n’était pas mieux lorsqu’il ressortit avec l’intention d’aller s’excuser auprès de So Hui. Lorsqu’il sortit, elle était assise sur le canapé, et semblait vraiment mal à l’aise. Tous les deux voulurent parler sans que les mots ne puissent sortir de leur bouche. Hwang Sun chercha comment s’y prendre pour s’excuser mais So Hui le devança. Elle se leva et vint s’agenouiller devant lui, le laissant hébété. Que faisait-elle ? Il ne comprenait pas son attitude.

— Je suis désolée, c’est amplement ma faute. Hier soir, j’ai mis quelque chose dans ton vin et …


Yi Hwang Sun crut avoir mal entendu. Il en resta bouche bée, stupéfait par ce qu’elle venait de dire. Elle avait mit quelque chose dans son vin ? Pourquoi ? Pourquoi avait-elle fait cela ?!

— Je n’ai pas d’excuses suffisantes pour justifier ce que j’ai fait … ce que je t’ai fait. Je … Je ne te demande pas de me pardonner.


Pourquoi agissait-elle de la sorte ? Elle devait plaisanter, elle ne savait pas ce qu’elle disait n’est-ce pas? Sa mâchoire se crispa alors qu’il serrait les poings, prenant peu à peu conscience de la situation. De la gravité de ce qu’elle avait fait. Serrant les dents, il la fixa tandis que la colère montait en lui. Elle ne l’aimait pas. Elle n’avait jamais voulu de ce mariage, tout comme lui. Il s’était sentit mal pour elle, il avait eu de la peine pour cette jeune fille qui s’était vue obliger d’épouser quelqu'un qu’elle n’aimait pas.. Il lui faisait confiance. Et voici le résultat. C’était lui l’imbécile, il n’aurait pas du baisser sa garde, son père ne lui avait certainement pas choisit une femme d’une main innocente, peut-être avaient-ils prévu ça ensemble ? Il se contenait, contenait sa colère, et même s’il ne disait mot, à l’intérieur son sang était en ébullition. Ils avaient fait l’amour… Il l’avait touché, l’avait embrassé, avait parcouru chaque parcelle de son corps avec désir, et lui avait fait l’amour.. en la prenant pour Hae Mi. Il se sentit horriblement cruel en pensant à Hae Mi. Comment pourrait-il lui avouer tout cela ? Et comment le lui cacher ? Il n’aurait plus le courage de lui faire face. De soutenir son regard. Tout était donc fini ? So Hui venait-elle donc de mettre fin à tout espoir de s’échapper de cette situation ? Pourquoi lui avait-elle fait cela ? Pourquoi avoir agit de la sorte alors qu’il avait toujours cherché à se montrer bon et rassurant envers elle ? Alors qu’il la pensait être son amie..? Il s’écroula lui aussi à genoux devant elle, la saisissant par les épaules, penchant la tête pour trouver son regard qu’elle baissait obstinément, se cachant derrière ces longs cheveux dans lesquels il avait plongé son visage cette nuit..

— Pourquoi as-tu fait cela ? Explique moi. Je veux comprendre.. Dis moi qu’il y avait une bonne raison… Je veux comprendre ! Dis moi que tout est faux ! Je ne pourrais plus regarder Hae Mi dans les yeux..

Il sentit ses yeux s’humidifier mais il n’allait pas se mettre à pleurer devant elle, il était un homme après tout. Pourtant, cela ne changeait rien au fait qu’elle l’avait blessé. Trahit sa confiance. Il laissa échapper un soupir de désespoir. Il ne savait absolument pas ce qu’il devait faire à présent. Comment devait-il continuer ? Vivre avec elle sous le même toit, pendant encore combien de temps arriverait-il à le supporter ? Il se releva d’un coup et avec un cris de rage frappa le mur derrière lui se blessant la main par la même occasion. Puis il posa sur elle un regard vide, incapable de penser. Il ne pouvait plus rester là, qui sait ce dont il était capable dans une telle colère et une telle frustration. Hwang Sun quitta l’appartement sans dire un mot de plus, claquant la porte derrière lui.


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mar 10 Nov - 22:20




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


— Pourquoi as-tu fait cela ? Expliques-moi. Je veux comprendre… Dis-moi qu’il y avait une bonne raison… Je veux comprendre ! Dis-moi que tout est faux ! Je ne pourrais plus regarder Hae Mi dans les yeux…

J’essayais d’éviter son regard. Mon cœur se serra. Non, ne me parle pas d’elle, ne me dis pas ça, ne me demande pas de m’expliquer. Je ne supportais pas son regard humide, je voulais tout lui dire. Je ne voulais pas qu’il me déteste. J’avais l’impression d’avoir trahi un ami, de l’avoir blessé. Je redressais la tête pour plonger mes yeux dans les siens. Qu’avais-je fait ? J’avais de plus en plus de mal à m’auto justifier, me dire que je n’avais pas le choix, que si j’avais mal agi c’était pour sauver une vie. Mais en le regardant souffrir comme ça, je n’étais plus sûre de moi. Il me faisait douter, je regrettais cette nuit. Oh, si je pouvais revenir en arrière, je m’y serais prise autrement. Peut-être que nous n’aurions rien fait, mais peut-être aurais-je pu être en bonne voie pour. C’en était trop, tant pis pour ma fierté, pour mes convictions, je devais le lui dire. Je fis un mouvement pour le retenir, mais il s’était déjà relevé et son cri me fit sursauter. Un bruit sourd me fit relever la tête. Je vis le sang sur la main et j’écarquillais les yeux de surprise. Je voulus me relever pour attraper sa main blessée, mais il claqua la porte. Je restais là, interdite, les mains sur les yeux, m’interdisant de pleurer. J’étais faible, incapable d’aller au début des choses, de piétiner les sentiments des autres. Je fonçais dans la salle de bain, me débarrassant de ma robe, je laissais couler l’eau sur moi, me noyant dans mes pensées, laissant les larmes ruisseler sur mes joues. Appuyée contre le mur, je glissais jusqu’à pouvoir enrouler mes bras autour de mes jambes. Hae Mi … Je n’avais que son nom dans la tête. “Je ne pourrais plus regarder Hae Mi dans les yeux” J’enfonçais mes ongles dans ma peau, me forçant à penser à autre chose. La peau rouge écrevisse, je décidais enfin à sortir de la douche et enfila d’autres vêtements. La main dans mes cheveux trempés, j’entendis qu’on frappait à la porte. Ce ne pouvait pas être Hwang Sun, mais je n’avais pas envie de répondre. On se fit plus insistant, je m’approchais sans pour autant répondre. J’entendis des pas s’éloigner et après quelques minutes, j’ouvris la porte. On avait laissé une enveloppe et son seul contenu me glaça le sang.

N’oublies pas ton devoir et ne me déçois pas.


Je reconnaissais cette écriture penchée, serré comme celle de mon père. Je froissais le papier et le balança à l’autre bout de la pièce. Il percuta la petite table et atterri sous le canapé. Je ne risquais pas de l’oublier, celui-là. J’étais folle de rage. Même éloignée de sa maison, j’étais toujours dans son emprise. Adolescente, j’avais des rêves. Je pensais qu’une fois mon diplôme obtenu, je pourrais m’évader de cette maison étouffante et faire sortir ma mère. On vivrait n’importe où, dans une ferme, on changerait d’endroit tous les jours s’il le fallait. Mais on n’aurait plus à vivre dans la crainte qu’il nous sépare à jamais, toutes les deux. Mariée, je me sentais encore plus coincée qu’avant, parce qu’il avait fait de moi ce qu’il voulait depuis le début. Une femme comme il faut, mariée dans une famille influente. J’étais folle de penser que Hwang Sun pourrait me sortir de là, de penser qu’avec lui à mes côtés, j’y arriverais. Il ne pourrait rien faire de plus, il n’avait pas le pouvoir suffisant. De toute façon, à partir de ce jour, je ne pourrais plus jamais compter sur lui. Nous allions devenir ce genre de couple, en perpétuel conflit, mais toujours ensemble. Je claquais la porte de la chambre, avant de m’écrouler, épuisée, sur le lit.


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mar 10 Nov - 23:19




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Combien de temps cela faisait-il depuis qu’il avait quitté l’appartement ? Depuis qu’il errait sans réel but ? Combien de temps depuis qu’il tentait de se vider la tête, d’oublier ce qu’il avait fait, de réfléchir à ce qu’il devait faire ? Il l’ignorait. Trop longtemps, des heures peut-être. Il errait dans cette campagne qui ne faisait que lui rappeler Hae Mi. Pouvait-il aller lui rendre visite ? Non, quelle idée. Pour lui dire quoi ? Qu’il l’avait trompé ? Qu’il était marié ? Qu’il l’avait trahie ? À nouveau, Hwang Sun poussa un cris de rage en ébouriffant ses cheveux comme un fou. Oui un fou, voilà ce qu’il était. Un fou dont on abusait de la confiance, un fou qu’on ne cessait de montrer du doigt, et dont tout le monde se moquait. Que personne ne prenait au sérieux, et que tout le monde voulait manipuler. Il s’en voulait, d’être un fou. Il s’en voulait d’avoir cédé la nuit dernière, même s’il savait qu’il l’avait fait sous l’emprise de la drogue. Il se reprochait d’avoir trahie Hae Mi juste à cause de quelques gouttes d’une substance chimique. C’était immonde. Il soupira et s’assit sur le bord de la route sans savoir ce qu’il devait faire, ni où il pouvait aller. Il y resta un moment, attendant que son destin décide pour lui. Puisqu’il semblerait que sa vie lui échappait, il n’avait plus le control. L’avait-il déjà eu ? Pas si sûr. Au bout d’un certain temps tout de même, il se releva. Voilà, cela recommençait. Le destin tirait les ficelles, le conduisant dans le bios, dans cet endroit où il y a longtemps, il avait échangé son premier baiser avec Hae Mi. Il y resta longtemps, allongé sur l’herbe, à attendre que le soleil se couche, et que les lucioles s’éveillent telles des étoiles descendues sur terre. Le soleil finit par se coucher, et il observa les petits insectes qui s’illuminaient lentement. Rien n’avait changé ici. C’était comme un petit bout de monde à part, exclu de tout, hors du temps.

Lorsqu’il se décida à rentrer, la nuit était déjà tombée, et bien avancée, le temps qu’il arrive à l’appartement. Bien sûr il aurait aimé fuir d’ici, le plus loin possible. Mais fuir où ? Il n’avait nul part d’autre ou aller. Et il ne pouvait pas, puisque la vie de sa bien aimée était entre ses mains. Enfin non, entre celles de son père, et ses actes feraient pencher son père d’un ou de l’autre côté. Ce que Hwang Sun ferait, et déciderait allait sauver la vie à Hae Mi, ou la tuer.. Avant d’entrer et d’ouvrir la porte, il posa la main sur la poignée et ferma les yeux un instant pour se calmer. Puis il entra, découvrant l’appartement plongé dans l’obscurité. Comme il s’y attendait, elle semblait déjà être partie se coucher. Il ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait fait cela. Il n’arrivait réellement pas à la comprendre, même s’il y réfléchissait depuis ce matin. Soupirant, il alla se débarbouiller puis se coucha sur le canapé. Le lendemain matin il se rendit au travail assez tôt, bien qu’on lui ait accordé quelques jours à cause de son mariage, il n’avait rien à faire, et pas vraiment l’envie de passer des heures enfermé avec So Hui. En rentrant le soir, il ne dîna pas, et ne fit pas vraiment attention à elle. Il se coucha simplement et s’endormit. Ce schéma se répéta durant quelques jours encore. Puis une fois, au travail, il eut le plaisir de recevoir la visite de son père.. Ce dernier lui rappela sa promesse : il avait promit de devenir digne de son nom, de sa famille. Promis d’oublier Hae Mi, et de fonder une nouvelle famille avec So Hui. Promis qu’il consumerait leur mariage, et qu’il offrirait un petit fils à son père. Tout cela pour permettre à Hae Mi de rester saine et sauve, et pour qu’il ne la dénonce pas. Pour qu’elle recommence une nouvelle vie sans lui.. Ce marché.. Il en avait malgré lui remplit une partie. Ce dont il informa son père, à contre coeur, afin qu’il sache qu’il pouvait lui faire confiance, et qu’il ne touche pas à Hae Mi. Satisfait, son père le quitta avec un sourire et lui rappelant qu’il était surveillé de près, tout comme Hae Mi l’était, jusqu’à ce qu’il ait tenu toutes ses promesses.

Ce soir là, lorsqu’il rentra à l’appartement, il ignora encore So Hui. Mais il accepta tout de même de dîner avec elle. En silence. Puis il retourna à sa place : sur le canapé. Il sortit quelques bouteilles d’alcool qu’il vida lentement, se lamentant intérieurement sur son sort. Et en marmonnant contre son père qui le manipulait de la sorte. Ce père qu’il haïssait mais aimait malgré tout. Voilà deux sentiments bien contradictoires.. Il buvait tellement qu’il dû vider plusieurs bouteilles. Finissant complètement ivre. So Hui était partie se coucher lorsqu’il se décida lui aussi à dormir. Mais le canapé était horrible et inconfortable. Il en avait des douleurs au dos. Et puis c’était son lit. Il n’avait qu’à virer So Hui. N’est ce pas? Hwang Sun soupira en secouant la tête. Non, il allait dormir sur le sol, tant pis. Il poussa la petite table et s’étendit sur le sol, en se couvrant avec sa petite couverture qui ne bougeait plus du canapé depuis plusieurs jours. Il resta là à fixer le plafond ne réussissant pas à s’endormir, et changea de position, s’allongeant sur le ventre. Puis il aperçu quelque chose sous le canapé. Une feuille chiffonnée. Il tendit la main pour la prendre et la déplia. Il y avait un mot inscrit dessus, qu’il réussit à lire :

N’oublies pas ton devoir et ne me déçois pas.

Cela ne lui appartenait pas. Il observa plus attentivement mais il ne connaissait pas cette écriture. Non, ce n’était définitivement pas à lui. Et puis cela ressemblait fort bien à une sorte de menace, une du genre de celles que lui faisaient son père… Soudain il fronça les sourcils, intrigué par ce mot. Et si… Se pouvait-il que.. Se pouvait-il qu’en plus de le menacer lui, son père menaçait So Hui ? Il n’était pas sûr de vouloir connaître la réponse à cette question. Hwang Sun se redressa et se rendit dans la chambre à coucher. Les lumières étaient éteintes, et So Hui semblait dormir. Il se glissa dans le lit et l’observa dans l’obscurité se disant qu’il n’avait pas à se montrer cruel avec elle. Malgré ce qu’elle avait fait. Peut-être avait-elle aussi ses raisons pour aller jusque là ? Maintenant qu’il y réfléchissait.. Cette possibilité ne lui paraissait pas improbable. Son père la menaçait-il tout comme Hwang Sun ? Avait-elle aussi quelqu'un qu’elle aimait et voulait protéger ? Il voulait lui demander, pour le mot, mais le rangea dans le tiroir de sa table basse. Puis il se retourna vers elle, l’entendant murmurer quelque chose. Elle semblait rêver, ou plutôt faire un cauchemar, tout à coup agitée dans son sommeil. Hwang Sun posa une main sur son épaule et le tapota doucement pour la calmer, et resta ainsi, jusqu’à s’endormir.



©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 0:01




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Les jours se ressemblaient un peu tous ces derniers temps. Je me noyais littéralement dans le travail, acceptant tous les scripts, même ceux que personne ne voulait. Je me levais aux aurores, je rentrais à la nuit tombée. Je me disais que comme ça, j’oublierais ce qu’il se passait chez moi. En franchissant les portes, j’affichais ce sourire qui ne me quittait plus. Mes collègues m’interrogeaient sur ma bague les premiers jours, me félicitant. Certains me réprimandaient gentiment, me demandant pourquoi je devais toujours être si cachotière, que c’était un grand événement et qu’il fallait fêter ça. Je n’avais pas vraiment la tête à fêter ça, mais je ne pouvais pas faire autrement. Sans quoi, j’allais éveiller des soupçons et on m’interrogerait un peu plus. Les jours suivants, comme je me résignais à ne pas donner plus de détails, on abandonna et ma vie repris son cours normal. Je rentrais avec une pile de dossiers, m’enfermant dans la chambre, n’en sortant que pour préparer quelque chose pour me ravitailler. C’est comme si nous vivions en colocation. Nous ne dinions plus ensemble. Je lui laissais sous une cloche le repas du soir et repartais. Nous n’étions plus que des courants d’air. Il nous arrivait pourtant de nous croiser, de nous heurter lorsque nous nous tenions chacun d’un côté d’une porte. Si les premiers temps nos gestes étaient maladroits, hésitants, nous prîmes rapidement l’habitude de nous éviter en passant l’un à côté de l’autre. Je baissais la tête tandis qu’il regardait ailleurs. Si j’aurais souhaité que cela se passe de façon différente ? Oui, même des cris auraient été cent fois plus facile à supporter que ce silence pesant, écrasant. Nous nous ignorions totalement. Il n’y avait plus que les anneaux à nos doigts pour nous rappeler le lien qui nous unissait.

Je croulais volontairement sous les scripts, les demandes incessantes de mes supérieurs. Mais cette soudaine charge de travail m’épuisait. Deux jours avant, j’en oubliais même de diner. Plus pressée de m’écrouler quelque part que de penser à me nourrir. Mais au moins, j’avais la tête ailleurs. Je n’avais plus mon cœur qui se serrait en entendant une porte claquer, mes larmes ne coulaient plus parce qu’il ne m’adressait plus la parole. Nous en étions là et cet accord tacite semblait nous convenir. Est-ce qu’il l’avait revu ? Je ne sais pas et par moment j’espérais que ce soit le cas, qu’elle lui a pardonné, qu’elle me blâme moi, qu’il soit un minimum heureux. Je ne pouvais même pas dire dans quel état il se trouvait en ce moment. Lorsque je le croisais, je prenais soin de disparaitre la seconde d’après. Durant ces quelques jours, je rendis visite à mes parents. Ma mère me trouvait une mine affreuse ; je lui expliquais que j’avais beaucoup de travail. Mon père me regardait d’un œil sévère, m’indiquant qu’une femme débordée ne trouvera pas le temps pour s’occuper de son mari. Je l’ignorais, car je savais où il voulait en venir. A la place, je demandais des nouvelles à ma mère et voir sa mine radieuse me rassurait. J’étais soudain ragaillardie. Tant que je tenais ma promesse, elle irait bien, elle continuerait d’avancer comme elle l’a toujours fait. Au moment de faire mes adieux, mon père congédia ma mère et me prit à part. J’eus le droit à son sermon habituel et il me posa la question fatidique « Qu’attends-tu donc !? » Je lui dis que ces choses-là prenaient du temps et m’enfuis. En rentrant chez moi ce soir-là, l’ambiance était toujours aussi pesante. Je vis Hwang Sun sur le canapé. Je n’échangeais que très peu avec lui, je n’obtenais jamais de réponse. Mais cette fois-ci, je fus surprise de le voir s’assoir en face de moi pour diner. Je ne lui en fis pas la remarque et continua mon repas dans le silence. En refermant la porte de ma chambre, je me sentais étouffée. C’est drôle, j’avais cru être libérée de cette sensation le jour où j’avais emménagé ici. Je fis de nouveau ce rêve où mon père, lassait d’attendre un petit fils, mit ses menaces à exécution. J’avais beau crier, alerter, personne ne m’écoutait et je finissais par me retrouver seule, dans une immense pièce sans fenêtre. J’avais le sommeil agitée, car tous les matins je retrouvais les draps froissés et les coussins sur le sol. Mais en ouvrant les yeux, j’eus la surprise de sentir quelque chose sur mon épaule, un contact chaud et rassurant. En me retournant, mon visage se tenait à quelques centimètres de celui de Hwang Sun, endormie. Dans la précipitation, je reculais brusquement et glissa du lit, en poussant un cri. Je me frottais la tête, sentant une vive douleur. Je me redressais, voulant m’assurer de ce que je venais de voir :

Mais … Qu’est-ce que tu fais là ?


©TENNESSEE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 0:30




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun n'avait pas réellement prévu de dormir avec elle cette nuit là, du moins ce n'était pas son intention lorsqu'il avait décidé d'entrer dans cette chambre.. Enfin peut-être ? Qui sait, il avait tellement bu la veille qu'il se demandait s'il n'avait pas fait une erreur. Pourtant rien de mauvais dans ses intentions puisqu'il l'avait surpris en plein cauchemar et s'était endormi en voulant la rassurer dans son sommeil. Cependant, lorsqu'il fut soudain réveillé par un bruit sourd et découvrit So Hui, le fixant ébahie, tout en se frottant la tête.. Il fut lui aussi d'abord surpris, de se retrouver là il se redressa donc et se frotta les yeux.

— Mais … Qu’est-ce que tu fais là ?

Très bonne question à laquelle il n'avait pas de réelle réponse, du moins pas très crédible. Alors il se passa une main dans les cheveux et détourna le regard mal à l'aise. Que faisait-il là ? Que devait-il lui répondre alors qu'elle le fixait avec insistance attendant qu'il daigne enfin parler.

— Tu faisais un cauchemar.. Je me suis inquiété et je suis resté un peu.. Je voulais m'en aller mais je me suis endormi je crois.

C'était vraiment nulle comme réponse, mais c'était la vérité, il n'allait pas inventer un baratin. Son regard se posa alors sur le tiroir de la table de nuit. Non il n'avait pas envie de lui en parler. Peut-être finirait-elle par aborder le sujet par elle même ? Hwang Sun se leva afin de se préparer pour partir au travail. Avant de quitter la chambre il se retourna vers elle, en ajoutant sur un ton pas vraiment sérieux.

— Et puis c'est mon lit je te rappelle.


Il sourit et sortit, se prépara rapidement, prit une bouchée de pain et partit au travail. Lorsqu'il rentra le soir, So Hui n'était pas encore là. Il s'occupa donc de préparer le dîner puis lorsqu'elle arriva, il s'installa à nouveau à table avec elle. Il avait beaucoup réfléchit et aurait aimé lui poser des questions sur ce mot qu'il avait trouvé mais n'en fit rien. Il n'avais pas le courage d'aborder le sujet. Peut-être devraient-ils tout oublier et simplement jouer leurs rôles ? Il soupira intérieurement. Avaient-ils réellement le choix ? Non. Il ne pouvait plus continuer à l'éviter, et repousser le moment où il devrait faire face à la réalité : si elle ne l'aurait pas fait, il ne se serait jamais résigné à la toucher. Et peut-être Hae Mi en aurait-elle payé le prix.. Devait-il alors lui en être reconnaissant ? Sans doutes. Mais seulement si elle tombait enceinte.. Bien sûr il redoutait cette idée mais en même temps il espérait que cette seule fois aurait suffit, ainsi il aurait tenu entièrement sa promesse envers son père et ce dernier cesserait de le menacer avec Hae Mi. Mais si cela ne marchait pas... alors il devrait encore... Comment devait-il s'y prendre dans ce cas? Lui demander à nouveau de le droguer ? Impensable. Autant prier pour ne plus avoir à le refaire. Vu qu'il était plongé dans ses pensés, le dîner était encore silencieux, mais il se décida à briser la glace.

— Tout se passe bien à ton travail ?


Bon, il n'était pas vraiment doué pour trouver quelque chose de plus consistant à dire mais au moins il avait essayé. La balle était dans son camp maintenant.


©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 1:36




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Je restais scotchée devant sa réponse, ne m’attendant pas du tout à ça. Je ne m’étais pas non plus attendu à le voir endormi près de moi. J’étais touchée par sa sincérité et sur le fait qu’il s’inquiétait suffisamment pour faire fi de notre dispute. Je me faisais violence pour ne pas sourire bêtement et gardais volontairement une tête surprise. Est-ce que cela voulait dire qu’il essayait de me pardonner ? C’était trop tôt pour le dire, alors je préférais rester prudente. Je pris le soin de ne pas répondre. A la place, je passais une main énergique dans mes cheveux pour les recoiffer. Ce n’est que lorsqu’il quitta la pièce, en plaisantant sur le fait que c’était son lit, que je me détendis. Il avait l’air plus serein aujourd’hui. Ou alors, il s’embêtait et avait envie de parler à quelqu’un. Je me forçais à ne pas le suivre, préférant secouer les draps et les repousser. Je ne voulais pas le harceler, le suivre pour lui poser ces questions qui me brulaient les lèvres. Il partit sans un mot de plus, et à mon tour je me dirigeais dans la salle de bain pour me préparer. Il faut dire que tout le reste de la journée, je n’étais pas très concentrée sur ce que je faisais. Le midi, je choisis de déjeuner seule, flânant dans les rues, la tête pleine de questions. Dans ma tête repassait la scène de ce matin. Ne sachant trop comment interpréter le changement brusque de Hwang Sun. Devais-je y faire attention, faire le second pas ou continuer comme ces derniers jours ? Sa présence et sa bonne humeur me manquaient. J’aimais sa compagnie en temps normal. Nous apprenions à nous connaitre et j’appréciais le temps passé avec lui car je le découvrais chaque jour sous un nouvel aspect. C’est fou ce que l’on peut apprendre d’une personne inconnue en si peu de temps, rien qu’en l’observant. J’avais deviné sa solitude, sa réserve par moment. Je le voyais angoissé à d’autres moments, ou complètement inconscient. La pensée que Hae Mi avait de la chance d’être aimée par un homme comme lui me traversa l’esprit. Je la balayais immédiatement et repartis travailler.

Le soir, je rentrais à nouveau tard, déposant mollement un script sur la table à l’entrée. J’entendis du bruit et devinais la présence de Hwang Sun dans la cuisine. Je le saluais rapidement en inclinant légèrement la tête avant de me défaire de ma veste et de mes chaussures. Après une rapide douche, je constatais qu’il n’avait pas bougé de la cuisine et qu’il semblait même m’attendre. Intriguée, je m’assis face à lui et commença à manger. Le repas se déroula comme d’habitude, c’est-à-dire dans le silence. Comme je ne savais pas quelle attitude adopter, je laissais la situation s’éterniser.

— Tout se passe bien à ton travail ?
Epuisant … Surtout que mes collègues me tannent pour que je leur présente ce mystérieux mari. Mais je leur ai dit qu’il était un homme occupé et que de toute manière, il n’avait pas le temps. Ca m’a fait rire de voir leur mine désolée, comme si c’était moi la victime dans l’histoire.

Un sourire en coin, j’agitais la main en l’air, histoire de lui faire comprendre que c’était sans importance, que j’attachais peu d’importance aux opinions des autres et que c’était une façon pour moi de protéger mon intimité. Enfin, je ne sais pas s’il l’avait compris dans ce sens. Je continuais à manger, instaurant un nouveau silence. Je l’observais du coin de l’œil, guettant ses réactions, mais ne sut trop quoi y lire. Je finis par poser mes couverts, mais j’hésitais encore sur ce que je devais dire. Je restais immobile un long moment, avant de parler de nouveau :

Est-ce que tu l’as revu … Hae Mi ? Nouveau silence. D’une certaine manière, j’envie sa position. On doit se sentir tellement important quand on a quelqu’un qui nous aime autant.

En fait, je regardais Hwang Sun sans vraiment le voir. Ma vision devenait floue. Son nom à elle m’était resté ancré dans la tête. Pourtant, j’avais essayé de l’oublier. Mais à chaque fois que je me mettais à penser à cette nuit-là, son nom me revenait violemment à l’esprit, comme marqué au fer rouge. Où était-elle à l’heure actuelle ? Est-ce qu’elle retrouvait Hwang Sun dans la journée ? Avait-il leurs habitudes ? Sortant de mes songes, je repris mes couverts, finissant mon repas.

Oublies ce que je viens de dire. Ce ne sont pas mes affaires.

Et pourtant, si. N’étais-je pas en droit de savoir ce qu’il faisait et avec qui ? Etait-ce une aventure extra-conjugale ? J’en doutais, puisqu’elle avait commencée avant notre rencontre. C’était moi l’obstacle qui ne voulait pas s’effacer. J’avais une boule à la gorge que rien ne fit partir. Je me sentais stupide d’avoir posé la question et voulus reprendre mes mots. Il aurait sans doute mieux valu que je dine seule ce soir.


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 2:09

Yi So Hui a écrit:



Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Lorsque Hwang Sun demanda à So Hui comment s’était passée sa journée de travaille, elle lui donna une réponse assez développée, comme si elle n’attendait que ça, pouvoir enfin lui parler. Il sourit et l’écouta franchement lui expliquer qu’elle était fatiguée, et que ses collègues insistaient pour le voir, lui, son mari. Elle balaya ses propres mots d’un geste de la main, comme si ce qu’elle disait n’avait aucune réelle importance. Et le silence retomba donc, Hwang Sun se demandant s’il fallait qu’il accepte de voir les collègues de So Hui. Probablement que cela ferait plaisir à son père, qui y verrait un signe de bonne volonté et de soumission de sa part..

Est-ce que tu l’as revu … Hae Mi ? Nouveau silence. D’une certaine manière, j’envie sa position. On doit se sentir tellement important quand on a quelqu’un qui nous aime autant.

Il releva les yeux et croisa le regard de la jeune femme. L’entendre prononcer le nom de Hae Mi lui fit tout drôle. Comme si jusque là elle avait été son secret, et qu’à présent elle avait été découverte. Il sentit une pointe de reproche dans les mots de So Hui. Bien sûr, elle n’allait pas approuver qu’il ait une relation avec une autre alors qu’ils étaient mariés, c’était tout à fait compréhensible. Même si elle tentait de jouer l’indifférente, il voyait bien que ce n’était point le cas, et qu’elle ne semblait pas apprécier l’idée qu’il revoit Hae Mi. Mais il ne l’avait pas revu, alors il n’avait rien à se reprocher, ni à cacher.

Oublies ce que je viens de dire. Ce ne sont pas mes affaires.
— Je ne l’ai pas revue. Pas encore. Mais quand je la reverrais, je devrais lui expliquer la situation. Hae Mi et ses parents ont été envoyés dans un camp.. Je suis celui qui l’a aidé à s’échapper et éviter une mort certaine. Nous nous sommes cachés pendant plusieurs mois, mais mon père nous a retrouvés.. Si j’ai accepté ce mariage, c’était pour la protéger. En échange, il m’a fait la promesse qu’il ne la dénoncerait pas.


Hwang Sun se leva en ramassant son assiette pour la mettre dans le lavabo. Lorsque So Hui lui apporta aussi la sienne, il se mit à les laver histoire de ne pas la laisser toujours tout faire. Il est vrai que dernièrement il n’avait fait que venir et manger ce qu’elle lui préparait puis dormir sans plus faire attention à quoique ce soit. Elle devait être fatiguée de s’occuper de lui en plus de son travail. Mais il n’avait pas fait l’effort de la décharger de son devoir en tant que femme, parce qu’il considérait que si elle l’avait drogué l’autre nuit, il avait le droit de la punir un peu, et se laisser aller en lui laissant les tâches ménagères. C’était une sorte de punition, ou petite vengeance.. Mais elle n’avait jamais rien dit, et s’était contentée de nettoyer après lui, et de lui préparer à manger à chaque fois, sans rien dire, sans s’énerver, comme si cela était tout à fait normal. Peut-être avait-il été trop dur avec elle ? Malgré ce qu’il s’était passé, il avait envie de lui faire confiance, il avait envie de croire qu’elle n’était pas mauvaise au fond. Bien entendu il lui en voulait toujours, mais qu’un peu, beaucoup moins qu’au début. À vrai dire, depuis qu’il avait vu ce mot, il doutait de toutes les suppositions qu’il s’était faite. Il remettait en question son propre comportement à son égard, se demandant s’il ne faisait pas erreur en la punissant elle, au lieu de punir une autre personne qui était responsable de tout cela. Et au fond il commentait à croire qu’il y avait bel et bien une bonne raison aux agissements de So Hui. C’est pourquoi il lui avait avoué la vérité sur Hae Mi et son père. Il espérait que, en le voyant se confier à elle, elle en ferait de même avec lui. Il attendrait.

©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 2:48




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


A la place, il me répondit de but en blanc. J’avais un peu l’impression de m’immiscer dans leur vie à tous les deux. Il me raconta qui était Hae Mi, je compris qu’elle était visiblement une rebelle. Je n’appréciais pas les rebelles, je les trouvais égoïstes. A vouloir défendre un trop grand nombre d’inconnus, ils oubliaient qu’ils faisaient souffrir leurs proches. Mais je ne fis aucun commentaire là-dessus, ce n’était pas le sujet. Elle devait être quelqu’un de bien, après tout, pour que Hwang Sun aille jusqu’à risquer sa vie pour elle. Je me demandais à quoi devait-elle ressembler, imaginant ce que devait être sa vie à travers ce qu’il me disait d’elle et la façon dont il parlait d’elle. Son ton était neutre mais à certains moments sa voix s’adoucissait quand il l’évoquait. Combien de temps avaient-ils vécus, comme ça, rien que tous les deux ? Que s’étaient-ils promis quand on les a séparés ? Est-ce qu’il lui avait fait la promesse de se marier avec elle ? Par réflexe, mon pouce vint jouer avec mon anneau, le faisant tourner nerveusement sur mon doigt. Je comprenais maintenant les raisons qui l’avaient poussées jusqu’au mariage. Lui aussi, la vie de quelqu’un qui lui était chère dépendait de ce mariage. Tant de vies pour unir deux personnes. J’acquiesçais gravement, comprenant maintenant l’étendue de l’importance de la réussite de notre mariage. C’est comme si un nouveau poids s’ajoutait à mes épaules, mais si ça pouvait l’aider à supporter un peu mieux le fait d’être marié à une autre, je voulais bien faire ça pour lui.

A mon tour, je me levais et déposa mon assiette dans l’évier, pensive. Hwang Sun me faisait suffisamment confiance pour ne pas m’avoir caché la situation de Hae Mi. Après ce que je lui avais fait, je me demandais ce qui le poussait à me faire confiance, une nouvelle fois. Si j’avais été dans sa situation, je ne suis pas sûre d’agir de la même manière. Je n’étais pas certaine que je lui aurais confié mon histoire avec la même franchise. J’étais soulagée que nous soyons différents sur ce point. Ce qui m’amenait à réfléchir sur ma propre situation. Moi aussi, la vie d’une personne importante en dépendait. Mais au contraire de Hwang Sun, je n’avais pas une grande confiance en mon père. Tous les jours, j’étais inquiète à l’idée qu’il finisse par mettre à exécution ses menaces. Mais sans ma mère, il n’aurait plus aucun moyen de pression.

— Et tu sais où elle est, en ce moment ? La seule condition, pour la protéger, c’est que … c’est que tu restes marié avec moi ?

Je fronçais légèrement les sourcils. Est-ce que son père voulait la même chose que le mien ? Est-ce que la seule chose qui les intéressaient tous les deux était une descendance ? Je me demandais comment un enfant puisse grandir convenablement dans des circonstances pareilles, avec des parents qui ne s’aiment pas, un mariage bidon et deux familles qui chercheront à l’arracher dès que le moment viendra ? Baissant les yeux, je me mordillais la lèvre. Etudiant mes perspectives d’avenir, rien de tout cela ne me plaisait. Je ne voulais pas vivre avec un homme qui pense et en aime une autre. Je ne voulais pas être de ces femmes qui tolèrent les aventures de leur mari. Mais est-ce que j’avais vraiment le choix ? Je ne pouvais pas forcer Hwang Sun à l’oublier et à m’aimer. J’avais mille questions à lui poser, ayant le sentiment qu’il y répondrait.

— Hwang Sun, je n’ai pas envie d’être celle qui passera ses journées à se demander ce que tu fais, si tu es avec elle, si elle te manque … Je ne pense pas pouvoir le supporter ou m’y habituer. Pas quand je pourrais …

Je détournais soudain le regard, effrayée de ce que j’aurais pu dire si je ne m’étais pas retenue. Je me raclais la gorge avant de reprendre :

— Mais je comprends ta situation et je ferais de mon mieux pour que cette situation te fasse le moins souffrir. Je ne veux pas être ton ennemie, Hwang Sun.  


©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    Mer 11 Nov - 3:40




Our complicated love story begins tonight
Hwang Sun & So Hui


Hwang Sun finit de laver les assiettes et se mit à les essuyer pour les sécher lorsque So Hui qui l'avait rejoint lui posa une question, enfin, plutôt deux.

— Et tu sais où elle est, en ce moment ? La seule condition, pour la protéger, c’est que … c’est que tu restes marié avec moi ?
—Je l'ignore. Mais mon père le sait. Il la surveille de près. Et il me surveille aussi. C'est exact..


Il finit par essuyer la vaisselle et rangea le tout à sa place avant d'aller boire un verre d'eau. So Hui qui semblait dans ses pensées reprit la parole alors qu'il remplissait son verre d'eau du robinet.

—Hwang Sun, je n’ai pas envie d’être celle qui passera ses journées à se demander ce que tu fais, si tu es avec elle, si elle te manque … Je ne pense pas pouvoir le supporter ou m’y habituer. Pas quand je pourrais … Mais je comprends ta situation et je ferais de mon mieux pour que cette situation te fasse le moins souffrir. Je ne veux pas être ton ennemie, Hwang Sun.  


Il posa sur elle un regard surpris et ne sachant pas vraiment ce qu'il devait répondre à cela. Il lui sourit alors et passa une main dans les cheveux de So Hui, en les lui ébouriffant au passage.

— Je ne la reverrais certainement pas avant bien longtemps. Et je te remercie So Hui.

Au moins elle avait été honnête avec lui, il se sentait rassuré même s'il aurait apprécié qu'elle lui en dise plus sur elle même. Comme par exemple a propos de cette mystérieuse lettre chiffonnée qu'il avait retrouvé sous le canapé. Il but son verre d'eau puis le reposa avant d'aller se coucher sur le canapé. Hwang Sun lui adressa alors un sourire franc et ajouta :

— Bonne nuit So Hui.



©TENNESSEE.


   .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Our complicated love story begins tonight - So Hui — (XXX)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les bons jeux de Tonton Haga : Digital : A Love Story
» [VDS] Lot manga Step Up Love Story
» [Aide] Deck Fluff Rhaegar + Lyanna - A Love Story
» "AKAGO - A love story" par konnron
» KATHERINE ► You hate me uh? That sound like the beginning of a love story, not the end of one

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lansan, vaste & mystérieux :: Lapanalda :: Habitations-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points