AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Mer 28 Oct - 22:02

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

En montant les marches de l’immeuble, je triturais des clés qui me semblaient encore étrangères au toucher. Pourtant, elles allaient être les miennes pendant une durée indéterminée. J’avais cette boule au ventre comme les jours d’examen, mais je choisis de l’ignorer. Y penser n’aurait fait que de l’amplifier. La veille, j’avais reçu cette clé avec l’adresse et le numéro d’appartement. C’est drôle, on se serait cru dans un de ces films où l’héroïne reçoit une enveloppe lui indiquant où retrouver celui qu’elle aime, en cachette. Sauf que la réalité était loin d’être aussi romantique.

Il ne devait pas être là. C’est ce que je déduisis en ne percevant aucun bruit dans l’appartement, ce qui me rassura. Je n’aurais pas su quoi lui dire en entrant dans son appartement. Car il s’agissait bien là d’un appartement d’homme. Je m’y sentie gênée, comme si je pénétrais dans un lieu où je n’avais pas ma place. Je tirais derrière moi mon unique valise que je laissais là, à côté d’un canapé. Le tout était assez sommaire, mais d’une certaine élégance. Mon cœur fit un bond quand je sentis une boite dans ma poche. Mes parents m’avaient dit qu’il serait convenable de lui offrir cette bague, maintenant que nous étions fiancés. Ma mère voulu s’en charger, mais j’avais insisté pour la choisir moi-même. Je la déposais sur une petite table et observa ma main, imaginant une bague à mon doigt, montrant aux yeux de tous mon engagement. Je devrais sans doute me préparer aux questions que ce bijou entraineraient. Mais rien qu’à la plus évidente de toutes, je ne savais pas quoi répondre. « Comment vous êtes-vous rencontrés ? ».

Je me remémorais l’unique fois où je l’avais vu. Nos regards avaient dû se croiser une seule fois, ce jour-là. Je n’ai absolument rien ressenti. Ni enthousiasme, ni dégoût. C’est comme si j’avais été absente. Comme toutes les filles, j’avais imaginé un mariage d’amour. A présent, je devais me résigner à un mariage de raison. Mon père n’avait de cesse que de répéter les avantages qu’apporteraient ce mariage, y trouvant même que je gagnais également au change. Je n’espérais pourtant qu’une seule chose : que nous puissions, avec le temps, devenir amis.



© Gasmask


Dernière édition par Yi So Hui le Jeu 29 Oct - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Mer 28 Oct - 23:21

Bienvenue chez toi.
Yo Sui & Hwang Sun

Hwang Sun était étendu sur le lit depuis déjà un certain temps. Que faisait-il là depuis tout ce temps ? Bonne question, à laquelle lui même n'avait aucune réponse. N'avait-il rien de mieux à faire que de rester là immobile à fixer le plafond de la chambre à coucher ? Pas vraiment non. Il savait que bientôt sa.. Fiancée allait arriver, et peut-être l'attendait-il. Enfin, c'est tout ce qu'il avait à faire à vrai dire. Attendre. Patienter. Ce n'est pas les nuages qu'il voyait mais un plafond tout ce qu'il y a de banal. Lui qui, il y a un an et demi de cela, aimait observer le ciel et les formes aussi surprenantes les unes que les autres des nuages, il avait l'impression que ça remontait à une époque lointaine. Une éternité. Tant de choses s'étaient passées depuis. Depuis qu'il avait rencontré Hae Mi. Depuis qu'il en était tombé amoureux. Qu'elle avait été emmenée loin de lui, et qu'il l'avait retrouvé, qu'ils s'étaient enfuis tous les deux. Ils avaient vécu heureux ensemble, même en étant des fugitifs. Mais tout ce bonheur avait disparu en un instant quand son père les a retrouvé et menacé. Il ne voulait pas que Hwang Sun l'humilie, alors qu'il avait fourni tant d'efforts a se construire une image de parfaite marionnette du dictateur... Hwang Sun serra les dents, mâchoire crispée... Et puis il entendit un bruit. Celui de la porte d'entrée qui s'ouvrait. Tout disparu, et il tendit l'oreille. C'était elle. Cette jeune fille.. Au bout de quelques minutes à écouter et anticiper son entrée dans la chambre à coucher, il finit par se lever doucement du lit et marcher vers la porte devant laquelle il s'arrêta. Il l'entrouvrit sans faire de bruits et regarda dans la pièce d'à côté. Il la vit déposer une petite boite sur la table et elle resta là debout. Elle lui tournait le dos, et ne semblait pas l'avoir remarqué, si bien qu'il continua à l'observer. Il n'arrivait pas à croire dans quoi son père l'avait entraîné. Comment pouvait-il vivre avec cette femme, épouser cette femme... Et oublier Hae Mi ? Il s'inquiétait pour cette dernière. Son père lui avait promit de ne révéler à personne où elle se cachait. Pouvait-il lui faire confiance? Oui. Mais seulement si lui, Hwang Sun honorait sa promesse : celle de ne plus lui faire honte, celle de devenir le fils digne de son nom, digne de son père, celle de lui obéir, et d'épouser cette femme. Il passa ses mains dans ses cheveux, les décoiffant au passage, réflexe qui lui était resté malgré les nombreux changements qui étaient survenus chez lui : comme sa personnalité qui avait assez changé en apparence. Lui, le jeune homme insouciant qui dormait en cours et se faisait rouspéter pour ses conneries.. lui qui riait toujours de tout et se moquait de ceux qui l'évitaient. Il était devenu bien plus sérieux et moins.. étrange. Mais au fond, il restait le même, malgré les douloureux obstacles auxquels il avait été confronté ces derniers temps. Il passa le seuil de la porte et s'avança dans la pièce se retrouvant derrière la jeune femme qui se retourna au même moment. Il l'avait surpris, car n'avait jusqu'alors fait aucun bruit, et les coins de ses lèvres dessinèrent un petit sourire amusé par la façon dont elle sursautât. Avec ses cheveux bouclés et en bataille, et ses grands yeux sombres sous lesquels se dessinaient des cernes assez marquées.. il devait certainement avoir l'air étrange, si ce n'est effrayant. Ils se fixèrent sans dire mot, et la situation en devenait gênante. Hwang Sun brisa alors le silence, prononçant le seul mot qui lui vint à l'esprit. Qu'aurait-il pu dire d'autre ?

— Bonjour.

Il lui tendit alors la main. Parce que c'était leur première rencontre en tant que fiancés.

— Je suis Hwang Sun, ton fiancé..

Puis il porta la main à ses lèvres et se mit à rire. Un rire nerveux peut-être..




© Gasmask


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Jeu 29 Oct - 0:01

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

Pourquoi ne pas faire un tour du propriétaire ? De ne pas connaitre les lieux me rendaient mal à l’aise. Peut-être qu’en explorant l’appartement, je me sentirais moins stressée. Mes doigts pianotèrent la table où se trouvait la petite boite, essayant de trouver du courage. Cet appartement vide de tout bruit me rendait folle. Je pivotais sur moi-même et fut surprise d’y trouver quelqu’un. La main sur le cœur, j’observais cet homme qui se tenait un peu trop près. Je ne me souvenais pas qu’il fût aussi grand, mais l’avais-je seulement vu debout ? Je profitais de cette distance pour l’étudier. Ses cheveux bouclés m’amusèrent et m’attendrirent. Sans doute était-ce dû à mon imagination, mais je me disais qu’une personne comme lui ne devait pas être bien méchante. J’étais rassurée. On dit souvent que les enfants reproduisent le schéma parental. J’étais soulagée de constater qu’aux premiers abords, il n’avait rien de l’homme brutal qu’était mon père.

Nous étions là, tous les deux visiblement gênés par la situation, ne sachant pas vraiment comment nous comporter. Notre relation incitait plus à adopter une attitude intime et relâchée, mais je ne pouvais m’ôter de la tête qu’il n’était qu’un parfait étranger. Que devais-je faire pour le saluer ? Lui faire la bise me semblait prématuré, lui adresser un signe de main trop déplacé.

— Bonjour. Je suis Hwang Sun, ton fiancé…

J’observais sa main tendue, avant de joindre mon rire au sien. J’avais connu mieux comme entrée en matière, mais j’appréciais sa maladresse. Je lui répondais avec le même aplomb, serrant poliment sa main :

Enchantée. Je suis So Hui.

Je laissais ma main dans la sienne, sans doute un peu plus longtemps que la situation étrange ne l’autorisait, avant de réaliser. Je repensais à ce que me disait mon père sur le fait de gagner au change. Hwang Sun était indéniablement très beau. Je ne saurais dire si c’était sa présence ou sa présentation qui me détendit. Moi qui redoutait notre rencontre, je me pris à être soulagée de sa présence. J’enroulais une mèche de cheveux autour de mon doigt, réflexe naturel de stress, avant de poser les yeux sur ma valise.

Ton appartement est très joli … Un peu froid peut-être.

Oups. L’une des recommandations qui s’était transformée en remontrances de ma mère venait d’être enfreinte. Je devais apprendre à être moins directe et franche, surtout lorsque j’émettais des avis négatifs. On m’avait appris à être plus dans les rondeurs. Mais je ne savais pas comment faire. Je restais immobile, attendant comme une autorisation du maitre des lieux. Notre proximité me dérangeait, mais je devais m’y habituer. Je priais pour qu’il y ait deux chambres, afin de me faire peu à peu à l’idée de partager le même lit. La bague trônait toujours dans sa boite, mais j’étais bien trop gênée pour la lui donner. Tout aurait sans doute été beaucoup plus simple si nous nous connaissions.



© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Jeu 29 Oct - 1:23

Bienvenue chez toi.
Yo Sui & Hwang Sun

Elle prit sa main et la serra, avec un petit rire. Ce qui eu le don de détendre l'atmosphère et les mettre un peu plus à l'aise l'un avec l'autre :

— Enchantée. Je suis So Hui.

Hwang Sun lui serra la main, ses yeux sombres plongés dans les siens. Il n'y avait pas dire, elle était belle, magnifique.. Sublime ? Certainement. Son père lui avait venté la beauté, l'intelligence et la bonne éducation de sa future belle fille. Et en cet instant certaines de ces qualités venaient d'être confirmées. Au moins il aurait quelqu'un d'agréable à vivre avec qui supporter cette affreuse injustice... Il sortit de ses pensées lorsqu'elle retira sa main de la sienne et déclara :

— Ton appartement est très joli … Un peu froid peut-être.

Hwang Sun surpris la fixa avant de promener son regard sur ledit appartement. L'avait-il déjà regardé? Il s'était servit de cet endroit pour venir manger dormir aller... Il ne s'était jamais préoccupé de le rendre chaleureux. Passant ses mains dans ses cheveux il soupira après une grande inspiration. Puis il reposa les yeux sur So Hui.

— Tu veux.. Le transformer ?

Soudain il eut une petite idée. Il observa une nouvelle fois l'appartement avant de se tourner vers elle avec un large sourire :

— Attends ici, ne bouge pas.


Puis il sortit en trombe de l'appartement après s'être emparé de son manteau. Il lui fallait un petit moment pour trouver tout le nécessaire et l'indispensable pour le projet qu'il venait d'avoir. Il revint une demie heure plus tard chargé de sceaux de peinture et de pinceaux. Une fois retourné à l'appartement, il retrouva So Hui et déposa le tout devant elle. Elle lui avait donné une idée et c'était peut etre meme une idée géniale pour leur permettre de faire mieux connaissance et de devenir plus à l'aise l'un avec l'autre. Après tout, elle était comme lui, elle n'avait rien demandé et cette situation était autant gênant pour lui que pour elle. Hwang Sun retira son manteau et ouvrit les seaux de peinture avant de tendre un pinceau à So Hui avec un sourire enjoué :

— À toi l'honneur !


Puis voyant qu'elle hésitait, il trempa un pinceau dans de la peinture et se mit à peindre le mur. Il y fit des petites formes rigolotes et se retourna vers elle pour l'inciter à l'imiter. Certes c'etait soudain et inattendu, mais il était comme ça, il n'y pouvait pas grand chose. Il avait toujours autant d'imagination..



© Gasmask


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Jeu 29 Oct - 1:56

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

Je m’étais attendu à ce qu’il le prenne mal. Ma sa réponse me déconcerta. En l’observant, je tentais d’y lire sa désapprobation, quelque chose qui me fasse dire que je suis allée trop loin. Mais il semblait me poser sincèrement la question. Avec prudence, je lui répondis que ça dépendrait de lui. Après tout, il vivait ici depuis plus longtemps que moi et était peut-être rebuté à l’idée d’opérer quelques changements ou même d’y ajouter une touche féminine. C’est là qu’il me demanda de l’attendre et je ne savais pas quoi faire d’autre que de lui obéir. Je découvrais peu à peu la personnalité de l’homme qui serait mon futur mari et loin d’être l’un de ces types coincés, il semblait plus … enfant ? Ses réactions me déconcertaient, mais dans le bon sens du terme. Je perdais mes repères avec lui et j’avais de plus en plus le sentiment que tout ce qu’on m’avait appris sur le mariage et les relations entre les deux sexes n’auraient rien de semblables à la relation que je tisserais avec lui. Ce qui, en y réfléchissant, n’était pas pour me déplaire. En son absence, j’en profitais pour retirer mon manteau et le poser sur ma valise. Puisqu’il agissait avec décontenance, je me disais que cela ne le dérangerait pas si je farfouillais dans les tiroirs de la cuisine à la recherche de tasse pour faire le thé. Les tasses fumaient légèrement quand il revint, les bras chargés de ce que je pensais être des pots de peinture.

— A toi l’honneur !

La main tenant le pinceau, je n’étais pas bien sûr de ce qu’il voulait qu’on fasse. Il était soudain animé d’une joie enfantine à l’idée de repeindre la maison. Je ne pouvais m’empêcher de le trouver attendrissant. J’étais soudain proche de l’état de bonheur à l’idée de partager un bout de chemin avec lui. Je m’étais tellement préparée à faire face à un homme imbu de lui-même, incapable de sourire ou de se montrer gentil que son attitude était une délivrance. Le voyant dessiner sur le mur, je me joignis, trempant le pinceau dans une autre couleur. De toute façon, on pourra toujours rajouter des couches pour recouvrir le tout. Je ponctuais son dessin – en était-ce vraiment un ? – de touches colorées par-ci par-là. Puis je reculais de quelques pas, prenant une mine sérieuse, avant de conclure, sur le ton du professionnel :

Oui ! Du grand art !

Puis d’éclater de rire. La pression se relâchait et ça faisait un bien fou que de rire. Je dessinais autre chose, à côté. A vrai dire, ça ne ressemblait à rien, mais lui demandait son avis. Je repartais, le pinceau en l’air, en attrapant un autre pour le plonger dans une autre teinte.

Tu devrais essayer avec ça !

Il me paraissait tellement plus humain. J’avais le sentiment d’être en sécurité ici. Je pressentais également qu’il ne serait pas le genre d’homme à m’emprisonner dans un rôle que je ne voulais pas jouer parce que lui-même ne ressemblait pas à l’idée que l’on se fait d’un homme influent. Je lui adressais un sourire chaleureux avant de reprendre ma peinture.

Je me sens bien ici. Merci.

Je lui indiquais également que j’avais préparé du thé, parce que, ajoutais-je « tu as dû avoir froid, dehors ». Je crois bien que c’est ce qu’on voulait me dire, lorsqu’on me parlait « d’être attentionnée envers son mari ». Poussée par cette complicité naissante, je lui posais les questions usuelles : ce qu’il faisait dans la vie, s’il vivait ici depuis longtemps. Mais celle qui me venait avec plus de force à l’esprit, mais que je n’osais posé : était-il amoureux d’une autre femme ?



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Dim 1 Nov - 13:27

Bienvenue chez toi.
Yo Sui & Hwang Sun
So Hui finit par venir le rejoindre et trempa le pinceau dans une couleur avant de ponctuer le dessin qu’il venait de faire. Hwang Sun l’observa d’un air curieux et joyeux. Il se sentait détendu. La jeune fille recula pour observer le résultat avant de déclarer :

— Oui ! Du grand art !


Elle éclata alors de rire, et Hwang Sun ne put que l’imiter, amusé par son humour. Cette jeune fille se trouvait dans la même situation que lui. Obligée d’épouser un inconnu. Peut-être elle aussi, avait-elle une personne qu’elle chérissait mais dont elle avait été séparée ? Tout comme lui et Hae Mi..  Il fut sortit de ses pensées par la voix de So Hui.

— Tu devrais essayer avec ça !


Hwang Sun sourit et hocha la tête en suivant ses conseils. Elle s’en sortait mieux que lui avec la peinture. Il continua à peindre le mur avant d’entendre So Hui lui dire qu’elle se sentait bien. Elle le remercia, et il préféra lui répondre par le silence. Il n’y avait de toute façon rien à y répondre. Il était heureux qu’elle ne lui en veuille pas pour ce mariage. Il espérait qu’elle sache, qu’ils étaient tous les deux contres et qu’il n’avait jamais eu l’intention de la prendre de force pour épouse.. So Hui lui indiqua alors qu’elle lui avait préparé du thé puisqu’il avait peut-être eu froid dehors. Il observa les tasses brulantes et sourit en la remerciant. Puis elle se mit à lui poser des questions sur sa vie, ce qu’il faisait, s’il était là depuis longtemps etc, questions auxquels il lui répondit honnêtement. Il n’avait rien à lui cacher de toute manière. Il lui dirait la vérité, afin qu’elle ne l’accuse jamais de l’avoir trompé ni quoique ce soit.. Il se leva ensuite et s’empara de leurs tasses de thé avant de tendre la sienne à So Hui. Ils firent une petite pause pour boire avant de se remettre au travail. Et Hwang Sun eut une petite idée, il emporta la peinture bleue et blanche dans la chambre à coucher, monta sur une chaise et se mit à peindre le plafond. Des nuages. De toutes les formes. Un coeur, un oiseau.. Une fois le travail fait, il redescendit de la chaise et lorsque tous les deux eurent fini, il rangea tout le matériel dans le débarras et alla prendre une douche. Il enfila un jogging et un t-shirt noirs avant de ressortir, ses cheveux encore humides plus bouclés que d’habitude.

— Tu peux aller te laver aussi.


Il lui tendit une serviette propre et la laissa disparaitre dans la salle de bain avant de se mettre à leur préparer un petit quelque chose pour le dîner. Rien de grandiose, du riz avec quelques assortiments et de la viande. Puis il observa le mur qu’ils avaient peint ensemble. C’était vraiment pas mal. Ils avaient réellement transformé l’endroit. Il espérait qu’elle se sentirait à l’aise ici, le temps qu’il trouve une solution pour eux de ne plus vivre ensemble. D’annuler ce mariage qui leur déplaisait à l’un comme à l’autre.





© Gasmask


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Dim 1 Nov - 14:57

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

C’est étrange, mais je ne l’aurais jamais vu être militaire. Je ne sais pas, disons que ça ne collait pas avec ce qu’il dégageait. Là encore, il devait s’agir d’une obligation familiale. Soudainement, je le regardais avec plus d’attention, lorsqu’il peignit le plafond de la chambre. Je me demandais quel genre d’enfance avait-il eu, est-ce qu’il avait des amis proches, comment était-il à l’école, la relation qu’il entretenait avec sa mère, son père. Toutes ces questions que je laissais volontairement en suspens. J’avais envie d’apprendre à le connaitre petit à petit. Je ne voulais pas le soumettre à un interrogatoire et puis, il n’y aurait rien d’intéressant là-dedans. Pour le moment, j’avais remarqué qu’il se détachait des autres et que par moment, il semblait ailleurs.

Je le félicitais de la déco, j’adorais ce qu’il venait de faire, ça donnait plus de chaleur. J’étais pourtant effrayée de constater qu’il n’y avait qu’une seule chambre. J’aurais dû le prévoir, au vu de notre situation. Notre situation … J’avais presque oublié que nous devrons nous marier. Connaissant mon père, le plus tôt serait le mieux et je ne savais pas quoi faire pour l’en empêcher. De toute manière, je n’avais pas le choix : je devais me marier avec Yi Hwang Sun, il en valait de la santé de ma mère. J’étais déjà inquiète à l’idée de la laisser seule avec lui, même si je savais qu’il ne lui ferait rien pour le moment. Je me sentais prise entre deux feux : mon idéal qui consistait à ne se marier qu’avec l’homme qu’on a choisi et la sécurité de ma mère m’obligeant à faire fi de mes convictions. Pendant que nous rangions les pots de peinture, j’hésitais à tout lui avouer. Mais qu’aurait-il pu bien faire ? Depuis le début, j’étais seule et je ne pouvais compter que sur moi-même. Faire part à Hwang Sun de l’horrible chantage de mon père ne changerait rien à la situation.

Face au miroir de la salle de bain, je continuais de m’interroger. Je savais que je n’avais que cette solution : il fallait que je plaise à Hwang Sun et que nous nous mariions. Mais au fond de moi, je ne pouvais m’empêcher de penser que je me montrais bien égoïste envers lui. Qu’avait-il fait pour mériter un mariage imposer par son père ? Je ne cessais de me dire que j’étais peut-être en train de voler la place à une autre. Voilà que je recommençais à me montrer empathique. Si j’éprouvais de la peine pour Hwang Sun, jamais je ne sauverais ma pauvre mère. Il fallait que je sois plus forte.

— Oh, je suis désolée, je t’ai fait préparer le repas. Je me rattrape demain ?

Le boitier trainait toujours là, sur la petite table. Il faudrait bien que je la lui donne à un moment où un autre et plus tôt c’était fait, plus tôt je m’en débarrasserais. Je profitais qu’il est le dos tourné pour m’emparer de la petite boite et me plaça à côté de lui, l’air timide.

— Hum, c’est anti-conventionnel et sûrement déplacé … Mais … Enfin, dans ma famille on m’a dit que ce serait mieux si je t’en offrais une.

Autant dire que je n’étais vraiment pas à l’aise avec la situation. Je sentais mes joues en feu, je devais être rouge pivoine à l’heure qu’il est. Je fuyais son regard tandis que je posais la petite boite sur la table de travail. J’entortillais nerveusement les mèches de mes cheveux autour de mes doigts.

— Mais bon, il n’y a pas d’obligation à la porter ou quoi.

Voilà qui était fait. Je fuyais au plus vite à l’autre bout de la cuisine pour attraper une bouteille d’eau. Pourquoi je devais toujours me mettre dans des situations aussi gênantes que celle-ci ?



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Jeu 5 Nov - 23:11

Bienvenue chez toi.
Yo Sui & Hwang Sun
Hwang Sun attendait que So Hui revienne pour qu'ils passent tous les deux à table. Il avait faim et se souvint qu'il n'avait pas déjeuner comme il était trop tracassé a l'idée de l'arrivée de la jeune femme. Lorsqu'elle sortit de la salle de bain et le rejoignit elle s'excusa.

-Oh, je suis désolée, je t’ai fait préparer le repas. Je me rattrape demain ?
-Fais ce que tu veux, si tu ne veux pas ne le fais pas. Tu ne me dois rien.

Il sourit puis s'empara du plateau pour aller mettre le tout sur la table ou ils allaient manger. Quand il se retourna sa fiancée se tenait derrière lui et lui tendait une petite boite, il comprit instantanément ce dont il s'agissait.

— Hum, c’est anti-conventionnel et sûrement déplacé … Mais … Enfin, dans ma famille on m’a dit que ce serait mieux si je t’en offrais une.

Ses joues devinrent roses et elle detourna le regard en posant la boite sur le plan de travail avant d'entortiller un mèche de ses cheveux autour de son doigt. posais la petite boite sur la table de travail.

— Mais bon, il n’y a pas d’obligation à la porter ou quoi.
— Merci. Assieds toi.

Il lui tira la chaise et alla à son tour chercher l'alliance qu'il s'était procuré pour elle. Il s'installa face à elle et posa la petite boite à côté d'elle sur la table.

— Ça c'est la tienne. J'espère que elle te conviendra.

C'était vraiment étrange et ridicule.. Se donner les alliances de cette manière.. C'était froid, c'était un geste sans profondeur, sans signification... Désinvolte, contraint. Il soupira et lui souhaitant bon appétit, passa à table. Son regard se reposa sur So Hui et soudain il fit attention à elle. Non seulement à sa présence mais à son apparence. Elle était vraiment belle. Et ces cheveux humides qui mouillaient son haut.. Ça lui rappelait Hae Mi.. Il la fixait sans s'en rendre compte, intrigué par cette vision si similaire à celle qu'il avait déjà vécu, quand sous la table leurs pied se frôlèrent. Surpris et sortit de sa transe, il déglutit puis s'empara de ses couverts et engloutit plusieurs morceaux de viande et de grandes cuillères de riz... Jusqu'à s'étouffer. Il prit le verre d'eau et le vida d'une traite puis se leva soudain nerveux. Que lui arrivait-il ? Il se racla la gorge.

— Je n'ai plus très faim, je vais me coucher.

Et il détala dans la chambre, se jetant sur le lit. Qu'est ce qui le prenait ? Il ferma les yeux et revit So Hui assise en train de manger. Il chassa cette pensée de sa tete et se remémora plutôt Hae Mi. Elle lui manquait, c'était sûrement ça. Mais lorsque, une dizaine de minutes plus tard So Hui entra dans la pièce, il se sentit étrange. Il se redressa et l'observa.

— Je peux dormir parterre..

Il se releva lui laissant le lit et se prépara un petit lit improvisé sur le sol. Il ne se sentait pas prêt de dormir avec elle. Il passa près d'elle et sentit le parfum frais de son shampooing. Pourquoi avait-il envie de.. Il secoua la tête pour se ressaisir.



© Gasmask


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Ven 6 Nov - 0:03

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

Je soufflais de soulagement. Ça y est, je venais d’accomplir ma mission. J’étais aussi soulagée qu’on ne s’étale pas sur le sujet, mais en même temps assez frustrée de sa réponse. Mais bon, pour une première rencontre, je trouve que nous nous débrouillons plutôt bien. Le repas était délicieux. Intérieurement, j’étais heureuse d’avoir un si bon cuisinier en tant que fiancé. Venais-je de dire que j’étais heureuse ? Il fallait que je me reprenne. Ce n’est pas que je m’interdisais d’être heureuse avec Hwang Sun. Mais je ne voulais pas perdre de vue le pourquoi de ma présence ici. Aussitôt, l’inquiétude repris le dessus. Comment se portait ma mère ? Elle ne m’avait pas appelé, ce qui m’inquiétait encore plus. Mais peut-être voulait-elle me laisser seule pour cette rencontre. Je me saisis de mon bol de riz et releva la tête. Quelle ne fut pas ma surprise en le voyant m’observer sans retenue. Sans m’en rendre compte, je rougis. C’est l’intensité de son regard sur moi qui me troublait. Pourquoi m’observait-il ainsi ? Nos pieds se frôlèrent et étrangement je ne me dégageais pas. Qu’est-ce qu’il m’arrivait ? Est-ce que je devenais folle ?

— Je n'ai plus très faim, je vais me coucher.

Surprise, je l’observais se lever brusquement et marcher d’un pas rapide vers la chambre. Sa réaction me fit sourire. Qu’avait-il lui aussi ? En plus, il me laissait finir mon repas toute seule. Quelle étrange personne. Je m’assis en tailleur sur ma chaise et finit tranquillement mon repas, perdue dans mes pensées. Mon stress s’était évanouie, je me sentais plus sereine et légèrement excitée par cette situation nouvelle. Je me réjouissais de ma situation, je ne pouvais pas faire autrement. J’aurais pu tomber sur tellement plus catastrophique comme futur fiancé. Et ma tâche aurait été tellement plus ennuyante à réaliser. Mes yeux se posèrent sur le petit boitier contenant ma bague de fiançailles. Devais-je l'ouvrir ? Devais-je l'essayer ? Je me sentais gênée, alors que j'étais seule, sans personne pour observer mes faits et gestes. J'approchais la main et me résigna. Je verrais ça demain. Le repas fini, je m’entrepris à ranger, laver, mettre les restes dans le frigo. Il était encore tôt, je pouvais donc m’atteler à mon travail. En repartant dans la chambre, je constatais qu’il ne dormait pas. Les draps défaits, il avait dû se retourner plusieurs fois. Pour quelqu’un qui avait hâte de retrouver son lit, il ne semblait pas trouver le sommeil rapidement.

— Je peux dormir parterre…
Oh non ! Ca reste ton lit. Je venais juste récupérer quelque chose. J’ai un peu de travail à faire. Je vais me mettre dans le salon pour ne pas te déranger.

Je retirais de mon sac quelques scripts avant de sortir de la chambre et de lui souhaiter une bonne nuit. Je fis craquer mes doigts, me préparant au travail. Il me restait encore pas mal de correction et je me sentais soudain inspirée. On n’entendait plus que le léger crépitement du stylo sur le papier. J’avais écrit une bonne partie, avant de tout effacer, mécontente de mon travail. Au bout d’une heure, je fis une pause, repoussant la pile de scripts qui pesaient sur mes jambes. Je m’étirais, sentant les muscles de mes jambes endolories. Je m’allongeais un peu plus et bercée par le silence de la pièce, je finis par m’endormir.

Un énorme coup de tonnerre me réveilla. Il faisait totalement noir dans l’appartement et je me sentais soudain très seule et terrorisée. Un nouveau coup de tonnerre me fit me blottir contre le coussin, la tête enfouie dedans. Enfant, ma mère m’avait emmené dans une ferme et un soir, il y eu un gros orage. Je trainais dans la grange avec les chevaux quand la foudre frappa la grange. Heureusement, je ne fus pas blessée. Mais depuis, je suis terrorisée dès qu’il y a un orage. Je tentais de plaquer mes mains contre mes oreilles, fredonnant un air pour me calmer. Mais cela ne suffit pas à faire atténuer le bruit assourdissant de l’orage.

Ni tenant plus, je me levais précipitamment et couru jusque dans la chambre. Là, je me jetais dans le lit et me colla contre Hwang Sun, que je venais très certainement de réveiller. Mais je n’arrivais pas à me contrôler. Je n’étais pas accoutumée à ce lieu, alors je ne me sentais pas encore en sécurité. Je tremblais tandis que j’essayais de trouver en Hwang Sun un corps rassurant.




© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : Etudiant & Travaille chez différents paysans
Yi Hwang Sun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Ven 6 Nov - 1:10

Bienvenue chez toi.
Yo Sui & Hwang Sun
Hwang Sun fut coupé dans son élan lorsque So Hui secoua la tête en lui faisant comprendre qu'il n'avait pas à dormir sur le sol :

-Oh non ! Ca reste ton lit. Je venais juste récupérer quelque chose. J’ai un peu de travail à faire. Je vais me mettre dans le salon pour ne pas te déranger.

Elle récupéra ses affaires et quitta la chambre. Le laissant seul, planté là. Il ouvrit la bouche et la referma, la jeune femme n'était déjà plus là. Puis il se coucha tout de même par terre, pensant qu'elle reviendrait. Mais elle ne revint pas, et lui n'arrivait à s'endormir. Et une heure plus tard il se leva pour aller entrouvrir la porte et jeter un coup d'oeil. Mais elle était en train de travailler et il ne voulut pas la déranger. Elle avait l'air déterminée à dormir dans le salon. Peut-être qu'il devrait s'en sentir soulagé après tout? Oui. C'était tant mieux comme ça. Il referma la porte et retira son t-shirt avant d'enfiler le un pantalon de pyjama pour dormir. Puis il se coucha dans son lit frais et ferma les yeux. Bizarrement il s'endormit assez vite, contre toute attente. Et quand il dormait même le ciel qui grondait ne pouvait le réveiller. Sauf quand il sentit quelque chose se jeter sur lui. Il ouvrit soudain les yeux sentant les bras de So Hui l'entourer. Il écarquilla les yeux de surprise se demandant s'il ne faisait pas un rêve mais ça avait l'air bien réel. Elle tremblait, blottie tout contre lui, comme si quelque chose l'avait effrayé. En entendant le coup de tonnerre assourdissant quelques secondes après, il comprît ce qui lui arrivait. Elle avait peur de l'orage.. Comme Hae Mi.. Pourquoi lui semblait-elle avoir autant de points en commun avec Hae Mi ? Pourquoi au lieu de voir une simple étrangère en elle, il voyait Hae Mi ?

— So Hui..?

Il voulut la rassurer, lui dire que tout irait bien mais elle ne bougea pas, et ne pouvant voir son visage blottit contre son torse, il ne put rien faire d'autre que de la laisser là. Puis il leva sa main et la posa dans le dos de la jeune femme, la tapotant doucement d'un geste rassurant. Et il réalisa dans quelle situation gênante ils se trouvaient. Lui torse nu et elle en petite tenue collée à lui.. Il se sentit tout étrange et l'envie soudaine lui vint de la serrer plus fort contre lui.. D'enfouir son visage dans ses cheveux humides et.. Il ferma fort les yeux tentant de chasser ces idées de sa tête. Qu'est ce qui prenait enfin..? Il soupira doucement puis ferma les yeux et finit par se rendormir.

Lorsqu'il se réveilla le lendemain ils étaient dans les bras l'un de l'autre. Bras et jambes entrecroisés. Surpris et pris de court, Hwang Sun retira son bras sans la réveiller de sous sa tête et sauta hors du lit avant de ramasser le t-shirt qu'il avait jeté au sol la veille. Il l'enfila et sortit de la chambre en trombe. Il prit une douche puis prépara le petit déjeuner avant de partir au travail, sa fiancée dormant toujours - par chance.





© Gasmask


   .

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   Ven 6 Nov - 1:51

Bienvenue chez toi.
So Hui & Hwang Sun

Je devais me raisonner. Jamais un éclair ne pénètrera dans l’appartement. J’étais en sécurité ici. Si je me répétais ça plusieurs fois dans ma tête, est-ce que j’arriverais à me détendre ? Ma respiration saccadée me comprimait la poitrine, mais je n’arrivais pas à la calmer. Il fallait que je me concentre sur quelque chose d’autre pour ne plus entendre ce bruit assourdissant qui me faisait sursauter.

— So Hui … ?

Inconsciemment, je m’agrippais un peu plus à lui. Le son de sa voix était surpris, un peu endormie. Je ne voulais pas qu’il me rejette. J’avais besoin de lui en ce moment précis. Je m’entendis le supplier faiblement et me détendre en sentant le contact rassurant de sa main sur mon dos. Je respirais un grand coup pour calmer ma respiration et mes narines furent emplies de ce parfum que je ne connaissais pas encore. L’odeur de Hwang Sun. Je me pris à l’aimer, l’associant immédiatement à quelque chose de réconfortant. Mon corps se détendit encore un peu, mes bras desserrant son emprise autour de sa taille. En relevant la tête, je réalisais que nous étions effectivement très proche, trop proches. Ma main glissa sur son torse et resta figée sur sa poitrine, mes yeux fixant toujours les siens. Mon cœur se remit à battre plus vite. Mais pas pour les mêmes raisons. Etais-je si influençable ? Hwang Sun soupira avant de fermer les yeux et de s’endormir. Je sentis une vague de gêne quant à notre étreinte improvisée mais je restais obstinément là. Sans y réfléchir, ma main caressa son visage, replaçant quelques mèches. Je me blottis un peu plus avant de tomber moi aussi dans un sommeil profond.

Le bruit de quelque chose tapant sur les carreaux me réveilla. Je voulais rester encore un peu endormie, mais j'oubliais que j'avais du travail qui m'attendait. Me retournant, je m’arrêtais brusquement, m’attendant à tomber du canapé. Tâtant l’endroit où je me retrouvais, je me souvenais en même temps que j’avais passé la nuit dans la chambre … avec Hwang Sun … dans le même lit. Je me redressais brusquement. Mais il n’était pas là. En tendant l’oreille, je n’entendis aucun bruit. Mes joues s’empourprèrent en regardant ce que je portais sur moi. Je me cachais dans les draps, mais Hwang Sun n’était pas là. Je me tapais alors la tête avec la paume de ma main. Quelle idiote j’ai été ! Agir ainsi avec un inconnu, de façon si … si … Ah ! Je ne voulais plus y penser. Je me jetais hors du lit. Je devrais aller rendre visite à ma mère aujourd'hui. Je lui dirais que tout va bien, en passant chez elle. Peut-être pourrions-nous également dîner ensemble.

En partant de l’appartement, j’avais laissé le diner que je venais de préparer sous une cloche, avec un mot lui expliquant que je dinais avec ma mère. A la toute fin, j’avais écris

Je suis désolée d’avoir été si gênante hier soir. So Hui.





© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue chez toi || Feat Hwang Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue chez les Gones
» Motorstorm, bienvenue chez les bourrins!
» Bienvenue chez les LSSF
» Imogen & Evelyn - Bienvenue chez toi little sister!
» Bienvenue chez les vieux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lansan, vaste & mystérieux :: Lapanalda :: Habitations-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points