AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mar 27 Oct - 18:53


Jung Sying
ft. Jung Eun Ji (A-Pink)



19 ans 22 Novembre 1995 Habite à LapanaldaPostière Célibataire Citoyenne
PHYSIQUE
Caractère
Sying est une jeune femme de stature moyenne, cent soixante centimètres environ. Bien proportionnée, elle peut se permettre toutes les fantaisies vestimentaires qu'elle souhaite. Cependant, elle préfère la simplicité pour être passe partout, mais féminine quand elle le peut. Elle n'aime pas se faire remarquer et privilègie la discrétion.

La plupart des gens qu'elle croise la qualifient de petit soleil. Son sourire illumine son visage, contaminant son entourage de sa bonne humeur. Sying pense qu'un sourire peut changer la journée de n'importe qui, pourvu qu'il soit sincère. Puisqu'elle prend très à cœur son rôle à la Poste, il est extrêmement rare de la voir la mine triste et éteinte. Ses yeux sont tels 2 onyx brillants et pétillant de vivacité. Ils complètent à merveille son doux sourire. Son expressivité lui donne un certain charme combiné à son visage d'ange.

Une longue chevelure châtain accompagnée d'une frange bien nette, habille son petit minois. Tantôt détachés, tantôt relevés, Sying n'hésite pas à changer régulièrement, mais un rien lui suffit pour se sentir bien dans sa peau.
Positivité, volonté et force intérieure sont les meilleurs mots qualifiant la jeune femme. Bien qu'elle n'ait pas eu une vie facile jusqu'à présent, la perte de ses parents, qui plus est sous ses propres yeux, n'ont en rien simplifié son souhait d'aller de l'avant. Son petit frère, Ushi, de 2 ans son cadet, est sa seule raison réelle de tenir bon et de se battre chaque jour.

Bien qu'elle ne sache réellement pourquoi ils ont été exécutés, elle refuse catégoriquement de croire en la justification du gouvernement. Consciente qu'il ne faut éveiller aucun soupçon à leur sujet, Sying se cache sans grand effort derrière sa timidité et son charmant sourire. Elle garde pour elle ses blessures profondes, ses tourments, et ses réflexions.

Avant ce drame, Mademoiselle Jung était une personne ouverte, plutôt simple à vivre, ne se posant pas trop de question pour avancer, toujours le sourire aux lèvres. Malgré cet incident entraînant un comportement froid et distant, la jeune femme se sentit obligée de se montrer sous son meilleur jour, pour Ushi, ses parents et elle-même. Elle ne laisserait rien, ni personne, altérer sa vie et sa bonne humeur, personne ! Sa volonté inébranlable l'y aiderai, tout comme le fait qu'elle finira par trouver une explication plausible à son malheur, quitte à entendre le pire des scénarios.

Si l'on creuse un peu cette carapace, on peut trouver beaucoup d'affection et de patience. Mais aussi une générosité sans limite, une loyauté solide, et une bonne dose de compassion, ce qui fait d'elle une personne positive, bienveillante toutefois sensible. Toujours prête à aider son prochain, elle ne refusera jamais de rendre un service si elle le peut.
Histoire
Un moment de patience peut préserver de grands malheurs, un moment d'impatience, détruire toute une vie.
Si on peut appeler vie paisible, un enchaînement d’événements globalement positifs, sans bousculer le quotidien outre mesure, alors Sying a connu cette situation jusqu'à ses 12 ans, tout comme son frère cadet Ushi, 10 ans.

Leur père était médecin, tantôt au dispensaire de Lanapalda, tantôt en tournée dans les villages avoisinant. Les périodes où il était présent à la maison variait souvent, ce qui n'était pas toujours évident pour leur mère. Elle devait gérer seule la tenue de la maison, son travail, et l'éducation des enfants.

Les Jung étaient des gens passionnés, par la vie, par les gens et leur contact. Plutôt positifs et avenants, ils croyaient en l'humanité, rendant service avec le sourire. C'était un couple bien vu et apprécié de tout le monde. Mme Jung adorait les fleurs. Etant issue d'une famille d'horticulteurs, elle était destinée à ouvrir sa propre boutique. Malheureusement, elle du renoncer à sa passion, à la naissance de ses deux enfants. Les deux trésors de sa vie importaient tellement plus à ses yeux, elle préféra se consacrer pleinement à sa nouvelle famille. Une fois suffisamment grands, Mme Jung décida de reprendre une activité professionnelle, afin d'arrondir leur fin de mois, proposant son aide dans les fermes avoisinantes.

Sying, enfant, adorait se promener avec son frère dans les champs longeant la propriété de leurs parents, laissant son imagination vagabonder en même temps qu'elle cueillait quelques fleurs par-ci par-là. C'était une enfant tout autant serviable que sa famille, quoi qu'un peu turbulente. Agitation encouragée par son frère pour faire les quatre-cents coups. Ils passèrent tellement de temps ensemble, que leur relation fraternelle devint fusionnelle, bien que deux années les séparaient. Ils veillaient l'un sur l'autre, l'aînée protégeant son cadet, le petit garçon protégeant la jeune fille.

Ils grandirent dans un environnement calme, modeste et simple, entouré par l'affection de leur parents. Plutôt studieux et bons élèves, les deux gamins ne posèrent pas de soucis supplémentaires à leur famille. Sying était plutôt douée au volley, son agilité et ses réflexes complétait à merveille son équipe. Au fil du temps, c'était devenu sa passion.

Alors qu'elle revenait d'un entraînement un peu tardif, elle surprit son frère attendre à la porte d'entrée, visiblement gêné. Comme à son habitude, elle se faufila sournoisement dans son dos et l'effraya sans sommation.

"QU'EST ce que tu fais ?" s'exclamant ravie de son effet.

Sa réaction ne se fit pas attendre, le garçon sursauta mais aucun cri de surprise ne sortit de sa bouche.

"Shhhhh ! T'es folle ! Y a du monde à la maison, et j'ose pas entrer !"

Sying le fixa étonnée. Pourquoi hésitait-il ? D'habitude, Ushi n'était pas du genre à se poser trop de questions. Puis finalement, elle le dépassa et posa la main sur la poignée de la porte d'entrée. A peine l'avait-elle effleuré, que le battant s'ouvrit à la volée, laissant passer trois hommes en uniforme. La jeune fille eut tout juste le temps de s'écarter pour ne pas se faire bousculer. Deux d'entre eux virent se poster, droits comme des piquets, le long de l'allée, attendant le dernier homme. Celui-ci vociférait tellement que c'en était complètement incompréhensible pour la gamine. Seule l'image du militaire colérique pointant du doigt ses parents resta gravé dans sa mémoire. Son visage encré à vie.

"Jung Yu Fan, ne joue pas au plus bête avec moi ! Tu sais très bien ce que tu risques ! Ça en vaut vraiment la peine ? Réfléchis bien ! Mais si je dois revenir, ce ne sera pas pour te rappeler à l'ordre ! Et c'est valable pour ta femme aussi !"

Sur ces mots, l'homme tourna les talons d'un pas rapide et fit signe à ses subordonnés de le suivre. Sying frissonna brutalement, agrippant le bras de son frère pour se rassurer. Elle n'aimait pas ça, vraiment pas ! Les menaces, le ton de cet homme... Cet homme tout court. Apeurée, elle se jeta dans les bras de sa mère, suivie de près par un Ushi tout aussi perdu.

Les mois passèrent, et plus aucun incident ce genre ne se répéta, au grand soulagement des Jung. Leur petite vie bien rangée avait repris son cours. Ce n'est qu'une nuit d'automne, quelques temps plus tard que tout bascula.

Il faisait tellement sombre, une nuit sans lune, un ciel bouché par des nuages annonciateurs de pluie, rien de bien rassurant. Soudain dans le silence nocturne, un grand bruit, un choc violent, tirant de leur sommeil les deux enfants Jung. Ils dormaient à l'étage, dans la même chambre. Paniquée, Sying bondit sur le lit de son frère, cherchant un peu de sécurité. Celui-ci n'était pas beaucoup plus vaillant, serrant sa sœur dans ses bras. Des cris se firent entendre, puis la voix de leur parents : des éclats éraillés. Les enfants n'eurent pas le temps de réagir qu'on venait déjà les chercher, sans aucune délicatesse. On les jeta en dehors de la bâtisse sur le sol mouillé, comme de vulgaires sacs de patates. Il commençait à pleuvoir. Effrayés, ils appelèrent leurs parents, pleurant à chaudes larmes. Que se passait-il ? Pourquoi les avoir réveillé, jeté dehors sous la pluie battante ? Où étaient leurs parents ?

C'est là que la jeune fille les vit : ses parents en tenue de nuit, à genoux dans la terre détrempée, face à un homme menaçant, les secouant, les frappant, vociférant questions et ordres sans relâche. Ce même homme qui avait fait irruption quelques mois plus tôt. Sying voulut se lever, mais une poigne ferme la maintint au sol brutalement. Deux individus en uniforme les surveillaient et s'assuraient qu'ils ne bronchent pas de trop. Tout à coup l'homme se tut, il y eut un déclic métallique, des paroles brèves. Une question ? Un long silence s'en suivit. Les silhouettes de ses parents restèrent immobiles. L'homme, impatient, leva le bras, un éclair masquant ponctuellement ses parents, et une détonation assourdissante accompagna la chute d'une des ombres.

"NOOOOOOOOOOOOOOOON !"

Sying aggripa son frère fort contre elle, le forçant à détourner le regard pour ne pas voir ce qu'il venait de se passer. Non, ce n'était pas possible ! Pas... pas son père !!! Absorbée par le choc, elle ne perçu que la deuxième détonation.

"Ma...MAMAN !!!!!!!!!!!"

Elle serra encore plus fort Ushi, si fort qu'elle sentait que ses bras allaient se détacher de son corps. Ce n'était pas possible ! Elle rêvait éveillée ? Non, c'était un cauchemar. Tout ça n'était pas réel, elle allait se réveiller et retrouver ses parents en vie. Juste un mauvais rêve !

Un nouveau déclic la tira de ses pensées. Son regard se posa sur l'arme pointée sur elle. Figée, son corps ne réagit plus. Hypnotisée, elle se mit à réfléchir, trop vite tout se bousculait brutalement. Elle aussi, elle allait mourir ? Retrouverait-elle ses parents ? Et son frère qu'allait-il devenir ? Non, elle ne pouvait pas le laisser seul. Elle devait empêcher ça ! Mais comment ? A 12 ans, c'est impossible !

Son regard se durcit et elle fixa l'homme droit dans les yeux. Oui, elle le détestait, le haïssait de tout son petit corps. Pourquoi ? Oui, pourquoi ses parents ? Sa famille ? La peur se mua petit à petit en colère. Elle s'apprêtait à se lever pour se jeter sur l'homme, quand une main vint se poser doucement sur l'arme, forçant à l'abaisser.

"Ça suffit ! Tu ne penses pas que tu as fait suffisamment de mal ce soir ? Laisse les, ils n'ont rien fait, ce ne sont que des enfants."

L'homme qui venait de parler était à contre jour, masqué par les phares d'un camion militaire. Il semblait plutôt jeune si on se fiait à sa voix. Elle était calme, posée, presque douce, mais suffisamment catégorique pour ne pas vouloir le contredire. On sentait qu'il était désolé de ce qu'il venait de se passer. Sying surprise et complètement déboussolée, accueillit cette bonne nouvelle avec un soulagement inconscient. Elle grava cette voix dans sa mémoire. Qui était-il ? Pourquoi les avoir épargnés ? Pourquoi n'avait-il rien fait pour ses parents ? Les questions recommençaient à pulluler dans sa tête, quand on la fit se lever. Elle était complètement trempée, et sentait de plus en plus le froid mordre son petit corps frêle. La jeune fille ne lâcha pas son frère pour autant, de peur d'être séparée de lui.

"Les voisins vont s'occuper de vous pendant un moment, le temps qu'on vous trouve une solution plus adaptée."

Ce "pendant un moment" se transforma en trois années. Le gouvernement n'avait pas donné de nouvelle concernant leur situation, mis à part une note informative sur la justification de l’exécution de leurs parents : haute trahison envers Lansan et son peuple.

Ses parents n'étaient pas des gens douteux ou malhonnêtes. Ils étaient bons et aimaient leur prochain. Ça ne collait pas, rien de tout ça n'était cohérent pour Sying. Ses réflexions, ses doutes et ses peines, rien de tout ça ne filtrait en dehors de sa propre tête, montrant à tous qu'elle avait soit-disant tourné la page. Elle devait se montrer forte pour son frère, et digne de ses parents. Bien que l'épreuve fut dure à surmonter, vivant telle une ombre, vide d'émotion, évitant le contact, et commençant à se replier sur elle-même, la petite Jung se ressaisit et fit preuve d'un courage et d'une maturité rare à son âge, veillant sur Ushi du mieux qu'elle le pouvait. Leurs voisins, les Yi, faisaient de leur mieux pour les aider, recevant parfois des attentions de quelques autres Lanapaldais. La maison familiale leur avait été laissée, lavée de toute trace de l'incident.

A ses 16 ans, Sying, fut priée d'arrêter l'école, sur ordre du gouvernement. En effet, on lui avait trouvé un travail, afin de subvenir aux besoins de sa famille et de ne plus être un poids pour les Yi. La poste manquant de personnel suite à une augmentation inexpliquée du nombre de courriers et de lettres transitant dans tout Lansan, elle recrutait massivement du personnel dans chaque office. La jeune fille obéit à contre-cœur, abandonnant ses dernières années d'insouciance relative. C'était une responsabilité d'adulte, mais en tant qu'orpheline et responsable de l'avenir de son frère, elle se devait de filer droit. Ils n'avaient plus de famille et devaient se débrouiller seuls. Ushi, quant à lui, pourrait continuer son cursus scolaire tranquillement, sans avoir à se soucier de son avenir immédiat.

Finalement, les Jung tournèrent la page, reprenant le cours de leur vie, Sying appréciant son nouveau travail qu'elle prenait à coeur, saluant joyeusement les passants qu'elle finissait par connaître, veillant sur son frère du mieux qu'elle pouvait.
Derrière l'écran
Coucou ! Je m'appelle Yunyun et j'ai 23 ans. Cela fait 7 années que je suis dans le monde de RPG. Je pense passer ici environ 3/7 jours pour m'amuser avec vous. Au fait, j'ai trouvé le forum via Jeju Island et je le trouve juste génial ♥. Prenez bien soin de moi mes choux ♥


Dernière édition par Jung Sying le Mar 17 Nov - 21:41, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23
Emploi : Peintre
Lee Song Ki

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mar 27 Oct - 20:07

Ho, bienvenue sur le forum ! En espérant que tu te plaises parmi nous :)


Hey, I love you like a love song baby
You are beautiful, like a dream come alive, incredible, a center full of miracle, lyrical. You've saved my life again and I want you to know baby ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 26 ans
Emploi : Lieutenant-colonel
Bae Jin Kyung
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mar 27 Oct - 21:01

Bienvenue une nouvelle fois ! Je suis très contente que tu prennes Sying ! (surtout Eunji en fait, rien que voir sa bouille me met en joie XD)

Si tu as encore la moindre question, je suis là !



Je ne voulais pas te dire "Adieu"
solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Auteur, écrivain
Kim Jae Soo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mar 27 Oct - 21:33

Je te souhaite la bienvenue parmi nous! Bon courage pour le restant de ta fiche.


Writing is the best way to express your feelings, don't you think so? ~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mar 27 Oct - 21:53

Bienvenue sur le forum et plein de courage pour ta fichette !

Eunji est tellement adorable *-* je suis heureuse de voir enfin ce pv sur le forum ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 28 Oct - 0:38

Bienvenue ici ♥




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 28 Oct - 12:51

Merci à tous !!

Je suis ravie de voir que ce perso était tant attendu !! Et pis bon qui peut résister à Eunji, sérieusement ? (Oui, j'ai craqué et je n'ai pas honte )

Je vais faire de mon mieux pour être à la hauteur de vos attentes !

Par contre, je suis loin d'être une bête en graphisme, ne vous attendez pas à un kit de qualité x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Jeu 29 Oct - 21:52

Depuis le temps que j'attends cette demoiselle !!! Je suis juste amoureuse de ce personnage !
Ravie de te voir débarquer donc ! Bienvenue sur le forum et bonne rédaction~ !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Ven 6 Nov - 21:52

Merci beaucoup ! Je suis en train de finir la fiche, normalement demain elle est finie !

Petite question: J'ai décidé de faire de son père un médecin (si c’est possible), travaille-t-il obligatoirement dans un établissement de soin (hôpital/clinique) ou il est libre d'exercer son métier à la campagne de village en village ?

Quant à sa mère, je pensais que fleuriste lui irait bien. Est-ce en décalage avec l'univers de Lansan ? Si tout va bien, aurait-elle sa boutique ?

Pourquoi ces métiers ? Parce qu'ils ont le sens du contact qui serait transmis à Sying. (Et ce qui pourrait laisser une vaste possibilité de raison pour laquelle ses parent sont été exécutés, les contacts divers et variés ça peut être dangereux...)

Merci d'avance !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : apprenti éleveur à la propriété agricole familiale
Hee Byeong Joo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Ven 6 Nov - 23:19

Bienvenue à toi sur Blum !!
En espérant que tu t'y plaira, bon courage pour ta fichette !


Tu t'entremêles et tu reste enfermé, car tes songes te disent que tu es mieux ainsi. Et le monde t'inspire ce que tu redoutais, car les peines des plaisirs, tu aimes mieux éviter.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Lun 9 Nov - 20:24

Hello ! Désolée pour le délai de réponse, c'est la course pour tout le monde en ce moment...

Alors pour son père, il peut être médecin, sans problème, à la campagne ou en ville. Par contre, en ville ce sera forcément à l'hôpital. A Lapanalda en revanche, il a pu être le seul médecin du village pendant longtemps avant d'être exécuté.

Pour la maman, elle peut également être fleuriste. En revanche, ce sera en ville, Lapanalda n'étant pas assez peuplé pour lui assurer une clientèle (et puis les gens pourraient être tentés de cueillir les fleurs plutôt que de les acheter haha). Du coup, ça impliquerait que les petits Jung n'aient pas vu beaucoup leur maman avant sa mort étant donné le rythme soutenu qu'implique un commerce et le peu de bus en circulation (l'obligeant à quitter la maison tôt et à rentrer tard). A mon sens, ça pourrait être très intéressant dans la construction de ton personnage, mais je te laisse le soin d'en juger.

J'espère avoir répondu à tes questions ; si tu as besoin de précisions ou si tu en as d'autres, n'hésite pas à nous solliciter ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Dim 15 Nov - 10:57

Pas de souci, je suis pas mal interrompue ces derniers temps quand je veux finir mon histoire ! =_=

Pour le père, j'opterai pour le médecin du village.

Pour la mère, je vois le souci ! Dommage pour Lapanalda. Je ne sais pas si je vais garder cette option finalement. Puisque le père n'est pas toujours présent, j'aimerai un minimum de stabilité pour les petits Jung.

Avec plaisir ! Merci encore pour vos réponses !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 26 ans
Emploi : Lieutenant-colonel
Bae Jin Kyung
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 18 Nov - 16:34


Bienvenue à Lansan !
Jung Sying

Après une courte période d'angoisse, tu peux maintenant crier au monde que tu es fière d'être Lansanaise !

De l'autre côté de la frontière, nous t'invitons à courir ouvrir ton journal intime, histoire de pouvoir faire connaissance avec tes futurs voisins, collègues, amis, etc. D'ailleurs, si tu es trop timide pour le réclamer directement ou que tu ne sais pas à qui demander un lien/rp particulier, n'hésite pas à aller faire une requête ici !
Cela fait, tu devras aussi remplir ton profil. Si jamais, en chemin, tu as un petit doute sur les coutumes de notre magnifique contrée, tu trouveras tout ce qu'il y a à savoir dans ce livre précieux - que tu devrais déjà avoir lu - et au détour d'une ligne de cette notice explicative.

Tu as effectué toutes ces démarches ? Alors empoigne ton parapluie bleu et, surtout, fais en sorte de t'amuser !

Bon séjour à Lansan !
Le petit mot de Jin Kyung
Je te souhaite une nouvelle fois la bienvenue parmi nous ! Je suis ravie d'avoir lu ta fiche ! Tu écris très bien, comme une histoire. Et celle de Sying n'est pas facile, mais tu as su très bien gardé le caractère du personnage. J'adore tout simplement. ** J'espère que tu vas bien t'amuser avec elle ~
Que ton séjour ici soit agréable et rempli de péripéties réjouissantes ! ♥



Je ne voulais pas te dire "Adieu"
solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 18 Nov - 16:41

Merci beaucoup !!

Je suis ravie de voir que la fiche colle au personnage et ce que tu en attendais (c'est toujours délicat avec les prédéfinis). J'avoue que j'ai eu un moment de vide pour lui trouver une histoire plausible, ni trop triste, ni trop simple. J'ai laissé deux-trois portes ouvertes à exploiter !

N'empêche j'ai tellement hâte de RP ! J'me sens comme une petite folle !

Merci encore pour la validation !!

Ps: il y a une galerie où on peut demander un kit ? (Vu que je suis une buse en graphisme, ça m'arrangerait ^^")
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 25 ans
Emploi : Chercheur médical
Yu In Su
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 18 Nov - 17:12

De rien ! ~

Tu as pris le temps et tu as bien fais ! Ca me va parfaitement.
Oui, j'ai vu et je trouve ça très intelligent !

J'espère que tu vas bien t'amuser.

Tu veux un lien pour des avatars? Je sais qu'il y en a sur Bazzart: ici Après je ne sais pas. Mais quand j'aurais de nouveau un ordinateur opérationnel ainsi que photoshop je t'en ferais. XD Ca me dérange pas. Tu es pas obligée d'avoir de grand truc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 19
Emploi : Postière (guichetière)
Jung Sying

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   Mer 18 Nov - 17:19

Le perfectionnisme me perdra ! Bacler pour aller vite, très peu pour moi.

J'ai laissé des parts d'ombre par rapport au background, à l'histoire d'Ushi (son point de vue, et la liberté pour celui qui choisira ce personnage), et pour laisser des points à explorer pour Sying elle-même en fonction de la tournure des événements. (je déteste me trouver un perso, et paf rester coincé avec en RP).

Ne t'inquiète pas ! C'est prévu =D

Les avatars, ça va je me débrouille, mais c’est surtout pour les images du journal et pour habiller les pages de rp x) Le découpage des images ça va, après les effets et les gifs c'est la cata. Merci pour le lien je vais y jeter un œil !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jung Sying - Parce que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parce que tout évolue, même soi même... KyuMin's Biography
» Salutation mes cher camarade
» Parce que tout finit un jour...
» [Joute] Pinage ! Enfin bon, normalement, quoi. Si tout se passe bien...
» NUTS! Publishing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières de l'inconnu :: Contrôle d'identité :: Les fiches validées-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points