AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Sam 29 Aoû - 22:52


   
Anh Diem Le
   ft. Bae Su Ji

   
Identité & physique

   
22 ans 15 avril Dalis, Huài Garde du corps
   Célibataire Dictatorial

Diem Le est belle, de ces beautés éthérées, aux traits lisses, elle le sait, mais elle n'en joue pas. En tout cas, pas pour séduire, cela ne l'a jamais intéressée. Cependant, elle sait que son physique est un atout pour son rôle. Ses parents lui ont toujours appris à être féminine, et naturellement elle a aimé adopter cette tendance. Des jolies tenues aux bijoux fins, du maquillage approprié aux parfums délicats, Diem Le a tout d'une femme. Pas fatale, ni même sexy, mais une femme classe, une belle femme.

Elle fait parfois penser à une poupée, dans les traits ronds de son visage, dans ses grands yeux en amande, dans ses cheveux soyeux, et elle le sait, l'exploite. C'est un contraste avec son corps sportif, la plupart du temps recouvert d'habits, ce qui fait que peu font attention à elle comme une menace. Diem Le s’entretient particulièrement, pratiquant le sport de manière quotidienne. Elle a besoin d’être toujours en forme, de conserver sa force et de savoir l’exploiter. Elle est donc musclée, sans non plus l’être trop pour ne pas gâcher sa silhouette féminine.

Elle s’octroie enfin deux petites fantaisies physiques. Tout d’abord, un vol d’oiseaux ombrés tatoués dans le creux de ses reins, symbole de son envolée du domaine familiale alors qu’elle avait dix-huit ans ; et parfois, elle laisse ses cheveux se faire teindre en noir, lui donnant un air plus sombre qu’elle affectionne par moment. En général, cependant, ses cheveux sont d’une teinte caramel-dorée, comme ceux de sa mère.
Caractère
Diem Le est une jeune femme très calme, impassible, mais pas froide ni silencieuse pour autant. Juste quand elle est dans une situation risquée pour la personne qu’elle protège. En général, c’est une jeune femme souriante et avenante. Cela ne veut pas pour autant dire qu’elle est séductrice, en réalité, l’amour ne l’intéresse en rien. Elle a complètement admis ce concept dictatorial, qui lui simple intelligent et pensé. Un trop plein d’émotions empêche une réflexion correcte, voilà ce à quoi elle a toujours pensé. Et elle le met en application au quotidien. Ainsi, Diem Le a toujours été une jeune femme obéissante et attentive. Fierté de ses parents, par rapport à une sœur plutôt réservée, et une autre au contraire trop originale.

Cependant, s’il y a bien quelque chose qu’elle n’a pas fait comme les deux autres demoiselles de son âge, c’est sa passion. Celle du sport, des armes. Depuis qu’elle est petite, elle est tout simplement fascinée par ce que le corps peut accomplir dans le domaine sportif, tout en admirant son père, le général Anh. C’est cela qui lui a donné envie de devenir garde du corps, ne pouvant entrer dans l’école militaire. Elle partage également avec Jin Kyung, son « protégé » actuel – elle n’aime pas le terme client, elle trouve que protéger quelqu’un est bien plus que cela – la passion du thé, adorant cette boisson.

Si Diem Le n’est pas joueuse, on pourrait dire qu’elle « joue » de son physique, mais pas comme la majorité en pense. En réalité, elle profite de son apparence de poupée, pour se faire passer seulement pour une fille de général, bien éduquée et gentille. Ce qu’elle est, évidemment, mais pas seulement. Cela lui permet de ne pas montrer qu’elle est en réalité une battante aguerrie et habituée. Quand il lui faut appréhender une personne menaçante, elle change du tout au tout, sa personnalité avenante s’efface, et elle est mortellement sérieuse. Elle ne supporte pas qu’on s’en prenne à ses protégés, car ce sont tous des personnes haut gradées ou importantes au régime. Et le régime dictatorial est ce pour quoi elle a toujours éduqué, ce en quoi elle croit depuis toujours.
Histoire
Dalis, au matin d’un jour pluvieux d’avril, dans le quartier de Donnan. Le colonel Anh, élément prometteur de l’armée de Lansan, est marié depuis plus de deux ans à l’une des filles d’un des conseillers du Dictateur. Et en ce jour particulier, sa femme donne enfin naissance à l’enfant qu’elle porte depuis presque neuf mois. Rien ne peut plus réjouir le colonel Anh qui a toujours voulu avoir des enfants, pouvoir transmettre son savoir à de jeunes âmes, leur apprendre tout ce qu’on lui a lui-même enseigné. Fille ou garçon, il s’en moque. Il aimera tous ses enfants avec la même ferveur, bien que modérée en public. Au bout de quelques heures d’impatience, de dur labeur de la part de sa femme, voilà qu’enfin l’enfant pointe le bout de son nez. C’est une fille, lui annonce-t-on. Et il est heureux. C’est sa fille. Son aînée. Et il sait que jamais, au grand jamais, il ne pourra faire preuve de sentiments négatifs envers son enfant. Diem Le décide-t-il de la nommer. Anh Diem Le. La première pierre de son héritage.

Deux années plus tard, c’est au tour d’une autre demoiselle de venir au monde, Quyen Le. Le colonel Anh, désormais général de brigade, n’est que plus heureux d’offrir une sœur à sa fille, à son soleil. Une nouvelle année plus tard, une dernière jeune fille arrive. Bien qu’imprévue, un petit accident entre les parents qui ne pensaient pas avoir de nouvel enfant avant au moins trois ans, My Le est accueillie avec la même joie que ses sœurs. Le couple décide alors que c’est assez, trois enfants à élever et à éduquer, c’est conséquent. Et le père de famille doit songer à se consacrer encore plus à son poste, à son rôle important dans l’armée. C’est ainsi que Diem Le grandit, entourée de ses deux sœurs.

Les trois jeunes filles sont assez faciles à différencier. Diem Le, l’aînée, est calme et obéissante. Mais elle se distingue rapidement par sa féminité, ainsi que son amour du sport. Quyen Le est plus réservée, elle se trouve rapidement un intérêt grandissant pour les livres, le savoir, et sa curiosité n’est jamais satisfaite. My Le est plus difficile, plus excentrique. Trop, au grand déplaisir de ses parents, qui doivent rapidement faire face à ses frasques, allant de petites infractions en cours jusqu’à inviter quelques garçons dans son lit. Le général Anh, désormais général d’armée, fait en sorte de camoufler ces histoires et tente de contrôler au mieux sa cadette, à son plus grand désappointement.

Malgré son amour pour ses trois filles, son soleil, sa fierté, reste Diem Le sans conteste. Jeune fille qui a toujours suivi les enseignements de ses parents et de sa patrie, qui s’est rapidement révélée d’une volonté à vouloir aider son pays. Dès ses premières années d’école, Diem Le a porté un grand intérêt au sport. On lui a fait suivre la gymnastique pendant toute sa scolarité, son père estimant que cela lui permettrait une grande facilité de mouvement et un avantage unique. A côté, dans leur appartement de Huài, le général Anh lui enseigne le sport de combat, et l’emmène souvent à la base militaire pour lui apprendre le tir. C’est particulier, mais il est un général exemplaire, et personne ne peut redire sur son comportement. De même pour Diem Le qui est toujours une jeune fille polie et respectueuse. Alors on laisse couler, sans que cela n’attire jamais d’ennuis.

Au mois de janvier de ses dix-sept ans, Diem Le est envoyée dans une ferme de Lapanalda. Elle y travaille à la sueur de son front, sans jamais se plaindre. Elle apprend à connaître plusieurs personnes de la ville, et beaucoup se rendent rapidement compte qu’elle n’est pas cette fille précieuse de la capitale, cette gamine capricieuse, enfant de général, comme on se l’imaginait. Elle lie de nombreuses amitiés, et c’est avec une grande tristesse qu’elle se doit de rentrer à Dalis. Mais Diem Le sait désormais qu’elle veut travailler pour son pays, continuer dans cette voie quasi-militaire qu’elle a entrevu en s’entraînant avec son père. Elle ne peut pas l’être, étant une fille, alors elle décide de devenir garde du corps. De cette manière, en protégeant des personnes importantes au régime, elle aidera forcément son pays. Son père lui trouve ses premiers clients, ses protégés comme elle les appelle rapidement, des fils et filles de militaires comme elle, des conseillers au régime, des officiers hauts placés.

A ses vingt ans, elle rencontre Bae Jin Kyung dans une soirée où elle accompagne son protégé actuel. Il a entendu parler d’elle et est intéressé par ses capacités. Rapidement, c’est lui qui prend en charge ses affectations, la conseillant auprès de personnes de valeur. Le père de Diem Le laisse faire, estimant qu’il est bien qu’elle fasse travailler ses propres connections. Diem Le commence alors à protéger également quelques militaires importants, des officiers dont on craint la vie menacée. A l’aube de ses vingt-deux ans, on lui octroie même quelques acteurs et actrices, sur des missions plus courtes. Puis finalement, quelques mois auparavant, deux ou trois, Jin Kyung la contacte pour lui dire qu’il a personnellement besoin de ses services. Avec la rébellion se faisant de plus en plus insistante, l’Etat-major estime que même les hauts gradés de l’armée ont besoin de protection. Jin Kyung étant un lieutenant-colonel très prometteur, et très efficace, souvent au contact du peuple, on craint pour sa sécurité. Diem Le est alors chargée de sa protection. On lui attribue alors son propre appartement à Huài, juste à côté de celui de Jin Kyung, pour qu’elle le protège au mieux.

Du côté de sa vie personnelle, c’est un calme plat. Enfin non, du côté de sa vie amoureuse. Diem Le est en recherche d’un mari convenable, qui la satisferait et avec qui elle pourrait être amie. Elle ne croit pas en l’amour, et ne recherche pas cela pour son futur mariage. Elle sait, de plus, qu’elle est bisexuelle depuis longtemps, autant attirée par les femmes que les hommes, mais jamais elle n’a craqué et s’est accordée une histoire hors mariage. Elle refuse de souiller le nom de sa famille par une telle tâche, et ce malgré les propositions de nombre de ses protégés. Diem Le a toujours été fidèle au régime, et elle le sera toujours, elle se le jure.
Derrière l'écran
Coucou ! Je m'appelle Marie, Eriam sur le net et j'ai 20 ans. Cela fait quatre années que je suis dans le monde de RPG. Je pense passer ici environ 7/7 jours pour m'amuser avec vous. Au fait, j'ai trouvé le forum via Angie unnie, aka Jin Hyung (entre autre 8D) et je le trouve vraiment bien construit, très complet et intéressant. ♥ Prenez bien soin de moi mes chouquettes en sucre. ♥



Dernière édition par Anh Diem Le le Lun 31 Aoû - 19:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 26 ans
Emploi : Lieutenant-colonel
Bae Jin Kyung
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Sam 29 Aoû - 22:58

Hiiiiiiii



Je ne voulais pas te dire "Adieu"
solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Auteur, écrivain
Kim Jae Soo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Sam 29 Aoû - 23:41

Bienvenue parmi nous. Je te souhaite bon courage pour le restant de ta fiche.


Writing is the best way to express your feelings, don't you think so? ~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Sam 29 Aoû - 23:54

Jin Kyung ; Le bienvenue le plus expressif dans l'histoire des bienvenues !

Jae Soo ; Merciiii !


Dernière édition par Anh Diem Le le Dim 30 Aoû - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 26 ans
Emploi : Lieutenant-colonel
Bae Jin Kyung
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Dim 30 Aoû - 0:08

J'avais écris autre chose mais mon téléphone me l'a zappé. XD



Je ne voulais pas te dire "Adieu"
solosand
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Dim 30 Aoû - 2:23

Toi ~ Je suis heureuse de te voir ici

Bienvenue sur le forum et courage pour le reste de ta fiche. Il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23
Emploi : Peintre
Lee Song Ki

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Dim 30 Aoû - 6:37

Bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'y plaises


Hey, I love you like a love song baby
You are beautiful, like a dream come alive, incredible, a center full of miracle, lyrical. You've saved my life again and I want you to know baby ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Dim 30 Aoû - 10:37

Bienvenue parmi nous ! Contente de te voir nous rejoindre !

Bonne rédaction ! J'ai hâte de voir ce que cette demoiselle va donner en RP parce qu'une femme garde du corps, ça ne va pas être facile tous les jours dans ce pays...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Dim 30 Aoû - 13:58

Jin Kyung ; Ahlalala, le vilain téléphone.

Mizui ; Hi you. Et oui, j'ai finalement craqué et je vous rejoins ! Merchiii, et je dis oui pour le lien ! ♥

Song Ki ; Merciiii.

Bayamori ; Comme tu vois, Angie m'a faite craquer. Je me doute que ce sera même difficile, mais c'est ce qui est drôle. Merci en tout cas ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Lun 31 Aoû - 19:50

Fiche enfin terminée, n'est-ce pas 'spèce de boulette qui me sert de unnie ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 26 ans
Emploi : Lieutenant-colonel
Bae Jin Kyung
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   Lun 31 Aoû - 19:53


Bienvenue à Lansan !
Anh Diem Le

Après une courte période d'angoisse, tu peux maintenant crier au monde que tu es fièr(e) d'être Lansanaise !

De l'autre côté de la frontière, nous t'invitons à courir ouvrir ton journal intime, histoire de pouvoir faire connaissance avec tes futurs voisins, collègues, amis, etc. D'ailleurs, si tu es trop timide pour le réclamer directement ou que tu ne sais pas à qui demander un lien/rp particulier, n'hésite pas à aller faire une requête ici !
Cela fait, tu devras aussi remplir ton profil. Si jamais, en chemin, tu as un petit doute sur les coutumes de notre magnifique contrée, tu trouveras tout ce qu'il y a à savoir dans ce livre précieux - que tu devrais déjà avoir lu - et au détour d'une ligne de cette notice explicative.

Tu as effectué toutes ces démarches ? Alors empoigne ton parapluie bleu et, surtout, fais en sorte de t'amuser !

Bon séjour à Lansan !
Le petit mot de Jin Kyung
Je te souhaite une nouvelle fois la bienvenue parmi nous ! Je sais que tu as craqué à cause de moi, alors ouiiiii je suis fière! XD J'espère que tu vas bien t'amuser avec Diem Le ! Si tu as un soucis, tu sais où me trouver! /hug/
Que ton séjour ici soit agréable et rempli de péripéties réjouissantes ! ♥




Je ne voulais pas te dire "Adieu"
solosand
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Diem Le ∞ Bandaids don't fix bullet holes.
» Aimez-vous le groupe Bullet For My Valentine (BFMV)?
» [Bullet]1966 Ford GT40 Mk II
» [Bullet] Bravado Bullet GT
» [BBCP] Bullet - Vidéos -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dans un monde sans despote :: Cartes d'identité-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points