AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Jeu 6 Aoû - 0:36



will this be ... our last time ?
Ahn Jae Min & Xia Yuhan


Revenir à Dalis le rendait nostalgique. Nostalgique et nauséeux à la fois. Il n’aimait pas cette ville. Non rectification il n’aimait plus cette ville. Elle le rendait malade, elle l’étouffait. Mais il y avait des personnes pour qui Yuhan n’aurait pas hésité une seconde à prendre à bus, à utiliser ses économies, son argent durement gagné pour retourner à la capitale et aller les voir. La personne qu’il devait voir ce jour là en faisait parti. C’est pourquoi il avait pris sa journée malgré le regard noir du médecin de sa petite ville de campagne, il en avait après tout le droit, et s’était levé aux aurores pour arriver à Dalis dans la matinée après de longues heures dans un bus rempli de personnes habitant à la campagne mais travaillant en ville. Il était arrivé dans la matinée mais il ne verrait son ami qu’en fin d’après midi, il travaillait après tout dans l’armée et n’avait pas le loisir de pouvoir modifier à sa guise son emploi du temps contrairement à l’infirmier. Va savoir pourquoi, il aurait très bien pu prendre le bus de l’après midi. Mais Yuhan avait eu cette envie soudaine de redécouvrir la ville de savoir si celle-ci avait changé ou non. A l’occurrence non. Absolument pas. Toujours ce même côté monotone cette absence de couleur et finalement de véritable vie. Pourquoi ce rebelle lui avait-il parlé d’un ailleurs ? Pourquoi y croyait-il aussi …

C’était le grand problème de Yuhan, sa crédibilité. Aussi lucide que pouvait être l’infirmier du haut de ses vingt-trois ans, il était malgré tout encore un enfant dans sa tête à toujours vouloir croire à autre chose à un ailleurs. Un pauvre petit garçon qui n’avait pas su trouver sa place dans sa famille et encore moins dans son pays. Il ne se sentait bien nulle part. Etouffant en ville, trop seul à la campagne. Il était un enfant de la ville après tout. Un enfant qui avait grandi à Dalis dans l’ombre de son frère. Et maintenant qu’il en était sorti de cette ombre, il ne sentait pas bien pour autant. Il n’était toujours pas libre Mais ça il ne le disait jamais. Il avait toujours son air espiègle et un côté un peu supérieur, mais surtout il avait le visage lisse de sentiments. Autant ne pas les montrer. Il avait appris à ne pas les montrer. Il avait tout caché à la mort de sa mère. Tout. Le bonheur, le malheur. Et parfois il étouffait encore plus. De ses sentiments. Soupirant il secoua la tête en sortant du restaurant dans lequel il avait été. Un petit coin tranquille avec de bons cuisiniers et encore dans ses moyens. Un endroit loin du confort auquel il avait été habitué avec sa famille. De toute façon dès qu’il avait pris un appartement à Dalis loin de son père, il avait du se débrouiller seul.

Il avait su faire pensa-t-il pendant qu’il se faisait plaisir dans les boutiques de la capitale. Il était indépendant et totalement capable de prendre soin de lui. De bons amis, un métier stable, un bon salaire. Oui il s’en était sorti. Assez pour pouvoir profiter comme aujourd’hui. Assez pour ne pas à avoir à se soucier de l’argent. Et assez pour rester indépendant sans retourner pleurer chez son père ou pire encore chez son frère parce qu’il avait des problèmes. La mort de sa mère lui avait appris qu’il ne pouvait compter sur personne. Qu’il ne pouvait compter sur plus personne. Il n’arrivait même pas à croire en l’amour. Le seul amour qui existait était l’amour filial. Et encore … S’observant dans le miroir il eut comme une grimace. Et encore oui. Seule sa mère l’avait aimé, pour le reste … Il n’arrivait pas à concevoir ce qu’on lui avait dis. Qu’il existait ailleurs des gens qui se mariaient par amour … C’était tellement insensé. De tendresse, d’affection, d’amitié mais d’amour ? Ce n’était pas la personne qu’il allait voir au soir qui allait lui dire le contraire. Jae Min était ce genre de personne à ne pas s’attacher ou tout du moins pas avec le genre de sentiments qui peuvent lier deux personnes pour la vie. D’amitié oui, mais du reste …

La relation qui pouvait exister entre Jae Min et lui était particulière. Il ne pouvait le nier, l’amitié qui les liait était très spéciale. Après tout n’avait-il donc pas été sa première relation charnelle ? Ne lui avait-il donc pas crié dessus du haut de ses dix-sept, presque dix-huit ans le lendemain en serrant les dents parce qu’il avait mal dans tout le bas du dos ? N’en avait-il pas ri après, la mine déconfite parce qu’il avait joué et s’était brûlé les ailes ? En y repensant, Yuhan ne pouvait s’empêcher de sourire, finissant de passer la chemise qu’il avait trouvé dans la boutique au dessus de son tee-shirt. Jean sombre, chemise blanche à carreaux, un tee-shirt noir en dessous, une veste noire longue sous le bras qui mettait en valeur sa silhouette. Non pas qu’il attendait quelque chose du plus âgé ce soir là. Il avait juste cette tendance à prendre soin de son apparence quoi qu’il arrive, et ses cheveux blonds, présentement caché sous un bonnet, oui en plein été, en étaient un juste représentatif de ce côté narcissique qui existait chez lui. Pour être différent, il s’entretenait physiquement, mais mentalement il n’avait pas forcément l’impression de l’être. Un dernier regard dans le miroir, il paya le la chemise qu’il venait d’acheter et mis le reste de ses achats dans le sac avant de quitter la boutique. Il allait finir par être en retard. Heureusement le café dans lequel les deux hommes se donnaient toujours rendez-vous était un peu plus loin dans le quartier. Il allait bientôt être six heures, et s’il ne se dépêchait pas, on allait vraiment considérer, à tort, le manque de ponctualité comme un trait de caractère chez lui.

« Jae Min ! » appela-t-il pourtant en marchant d’un pas rapide, sac au bras, son ami en se dirigeant vers lui, un regard rapide sur sa montre. Ah ! Il n’était pas en retard. C’était juste Jae Min qui était en avance.

musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~


Dernière édition par Xia Yuhan le Mar 13 Oct - 20:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Colonel
Ahn Jae Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Sam 8 Aoû - 0:00

Xia Yuhan & Ahn JaeMin

« Will this be...Our last time ? »

Jae Min avait été convoqué ce matin, très tôt par son général de père. Il se doutait déjà du pourquoi de cette convocation et il la redoutait, sentant ses mains devenir moites rien qu'à y penser. Le mariage, et pas n'importe lequel, le sien.
Le jeune homme fronçait les sourcils, se penchant sur les derniers papiers qu'il devait signer avant de rejoindre son père. On frappa à la porte et il n'eut même pas le temps de répondre qu'un de ses collègues mais surtout amis pénétra dans son bureau. Il était tôt, à peine huit heures du matin et bien que les deux hommes n'ait pas dormi la nuit précédente, ils étaient frais et à même de travailler.

«On m'a dit que ton père t'avait fait appeler? Demanda Jo Kyun d'une voix de conspirateur, un sourire idiot aux lèvres.»  Il y avait bien peu de gens qui osaient parler ouvertement de la relation de Jae Min et de son père, le général de l'Armée. Mais Jo Kyun avait depuis longtemps cerné la vraie personnalité de ce «fils de». Il ne prenait plus de pincettes.

«Tu es déjà au courant?» Répondit Jae Min d'une voix monotone, ne relevant pas la tête continuant d'examiner ses papiers d'un regard franchement dégoûté. «A peine huit heures et j'ai déjà pas mal de travail, mon père ne peut donc vraiment pas se passer de moi ?» Plaisanta t-il, un sourire narquois aux lèvres tandis que son ami riait tranquillement, déposant une nouvelle pile de paperasse sur le bureau.
«Tiens cadeau, tu as bien fais de t'engager dans l'armée, soldat !» Ricana Jo Kyun en disparaissant du bureau de Jae Min, le laissant comme un idiot sans avoir eu le temps de pouvoir lui répondre. Le jeune homme sourit et s'étira silencieusement pour finir par passer sa main droite contre sa nuque, ce massant un peu. Ça faisait presque 72 heures que Jae Min n'avait pas rejoint son lit, il n'avait pu fermer les yeux que quelques minutes par-ci par-la, sans jamais dormir plus longtemps. Il était fort et entraîné pour tenir  le choc, mais il était tout de même humain et il se sentait les nerfs à vifs, prêt à en démordre avec n'importe qui.
Il fallait  qu'il en termine avec toute cette paperasse, ensuite qu'il aille régler quelques affaires avec des homologues et ensuite il irait voir son père. Seulement et enfin seulement après il aurait un peu de temps libre.
Il soupira, allait-il avoir un peu de temps pour lui ? On aurait dit que le travail affluait par période, pendant des jours il ne faisait rien, si ce n'est profiter de la vie,rencontrer ses amis, boire, fumer,coucher, les choses que les jeunes hommes de son âge et de son milieu faisaient d'ordinaire. Mais pendant des jours entiers il n'avait plus une minute à lui, plus une minute pour respirer librement et encore moins penser librement. Il soupira et compta chaque minutes.

Parce qu'après en avoir terminé avec tout ça il avait rendez-vous, avec Yu Han... Rien que d'y penser, Jae Min ne put s'empêcher de sourire, après tout ce jeune et étrange garçon était une partie de sa vie, une partie secrète et de plus en plus épisodique mais une partie tout de même. Un jeune garçon à qui il avait fait découvrir ce qu'était les relations charnelles et même si ça ne s'était pas très bien terminé la première fois, ils avaient recommencé. Encore et encore jusqu'à ce que Yu Han disparaisse dans la campagne, loin de l'agitation de la ville et de la « relation » qu'ils avaient. Jae Min avait prit cela avec désinvolture, sachant dès le début à quoi s'attendre. Son coté froid et je m'en foutisme, l'avait préservé de cette brutale séparation. Après tout, ils étaient amis avant d'être amants, non ?
Finalement la journée passa tranquillement mais sûrement, Jae Min eut le temps de passer un costume sobre, noir et propre et glissa ses doigts dans ses cheveux pour les remettre un peu plus correctement. Ils se donnaient toujours rendez-vous au même café, la petite serveuse de là-bas les avaient même repéré, leurs servant la même chose que d'ordinaire et cela les faisaient toujours rire.
Il était à l'heure, en avance même lorsque la voiture le déposa devant le café. Il décida d'attendre Yu Han à l'extérieur, s'adossant au mur en brique du café, à côté de la grande baie vitrée. Il leva les yeux vers le ciel lorsqu'une voix le sortit de ses pensées.
« Jae Min ! » Il sourit en reconnaissant la voix du jeune homme, affublé de son éternel bonnet, bonnet qui cachait des cheveux blonds. Chose rarissime dans ce pays. Il sourit en pensant qu'ils étaient décidément bien mal assortis.
« Yu Han ! Je suis en avance ou tu es en retard ? » Demanda t-il d'un air taquin, un sourire aux lèvres alors qu'il indiquait la porte au plus jeune, qui pénétra à l'intérieur du café et qui sans se poser de questions alla s'installer à leur table habituelle. Jae Min le suivit et s'assit en face du jeune blond. Il se rendit compte que cette... Habitude de venir boire un café avec le jeune homme lui avait manqué que son corps aussi lui avait manqué... Même s'il n'en laissait rien paraître.

« Retire ton bonnet à l'intérieur...Yu Han... » Il rajouta son prénom, plus par plaisir de pouvoir le dire à haute voix qu'autre chose. Il fit appeler la serveuse qui ne prit même pas la peine de venir les voir, allant directement préparer leur commande. Cela le fit sourire et il se rendit compte que le plus jeune le dévisageait.
« Quoi ? J'ai quelque chose sur le visage ? » Demanda t-il en reprenant son sérieux, touchant ses propres joues du bout des doigts.
Le jeune homme secoua la tête, baissant un peu les yeux et Jae Min décida de déballer ce qu'il avait à dire au plus vite. Il se racla la gorge et chercha ses mots, des mots qu'il avait cherché pendant des nuits entières... Aujourd'hui tout son petit discours partait en fumée et il dut improvisé. «Je vais me marier tu sais... »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Sam 8 Aoû - 2:07



will this be ... our last time ?
Ahn Jae Min & Xia Yuhan


Yuhan avait toujours aimé le café dans lequel ils se rendaient dès qu’ils se voyaient avec Jae Min. Simple, tranquille, accueillant et surtout chaleureux. C’était quelque chose qui lui avait tout de suite plut dans le cadre un peu terne de Dalis, ces petites touches de couleur, de chaleur. Quelque chose qu’on ne voyait pas souvent. Ca lui faisait rire de savoir que dès qu’ils s’installeraient il aurait un mochaccino caramel devant le nez ne supportant pas l’amertume et le goût du café, et Jae Min sa commande sans qu’ils n’aient le temps de regarder la carte ni même de la demander. Si c’était la plus jeune des serveuses il y avait de fortes chances d’avoir également le gâteau du jour ou alors une des douceurs que proposait l’endroit. Mais ce café, il n’y allait qu’avec Jae Min. Il avait beau aller parfois flâner en ville avec d’autres de ses amis, il ne leur en avait jamais parlé, le café étant comme leur jardin secret.

Lorsqu’il avait repéré Jae Min, le plus jeune des deux s’était élancé dans la rue, son sac de courses au bras, une main sur son bonnet pour être sur qu’il tienne bien en place sur ses cheveux. Car oui Yuhan avait souvent quelque chose sur la tête pour cacher ses cheveux. Non pas qu’il avait honte de sa crinière blonde non. Il savait juste qu’elle pouvait déranger les personnes avec qui il se trouvait. Puis même si Jae Min n’en parlait pas souvent, il faisait parti de l’armée. C’était une chose d’être son ami, c’en était une autre de se promener avec comme compagnie un gringalet blond. Ils étaient après tout si peu semblable pensa-t-il un sourire aux lèvres dans sa course, avalant les derniers mètres qui les séparaient. Tellement différent. Pas le même avenir, pas la même façon d’être, pas le même entourage. Car même si Yuhan était un garçon de bonne famille, il n’avait pas les mêmes impératifs que son ami non …

« Yu Han ! Je suis en avance ou tu es en retard ? La phrase lui arracha un sourire tandis qu’il reprenait son souffle les mains sur ses genoux.
- En avance ! Tu es en avance ! J’étais presque sûr d’arriver avant toi ! » Ca ressemblait à un mensonge et le léger sourire sur les lèvres de Yuhan pouvait le confirmer. Même s’il était arrivé tôt à la capitale, il avait pris tout son temps à flâner et à faire du shopping, si bien qu’il n’avait pas vu l’heure passer. Cela arracha un rire à Jae Min bien sûr tandis qu’il lui montrait la porte lui faisant signe d’entrer.

Ce que Yuhan fit naturellement, clamant un léger bonsoir en entrant dans le café, déposant son manteau sur le dossier de sa chaise et se posant sur celle-ci avec toute la grâce possible qu’il pouvait avoir après avoir descendu la rue en courant, soit quasiment aucune. Déposant son sac contre le mur, son regard erra de nouveau sur l’endroit. C’était le genre de petit café assez simple et bien souvent très peu bondé ce qui le rendait agréable. Leur table, enfin celle qu’ils prenaient toujours était un peu à part non loin du comptoir dans un renfoncement du café les coupant légèrement du monde. Mais Jae Min avait toujours été un monde à part en y repensant. Tellement. Son petit monde secret, rien qu’à lui, rien qu’à eux avec leurs sorties en ville, le café, les nuits à l’hôtel, les petits déjeuners au lit le lendemain. Et ça lui manquait et il savait qu’il était en parti responsable. En parti. Il avait prévenu Jae Min le mois dernier qu’il était muté, qu’il partait à la campagne lors d’un de ces fameux petits déjeuners au lit, dans l’étreinte du plus âgé. En jouant avec ses doigts il lui avait expliqué qu’il avait besoin de changer d’air. Et ça les avait éloignés …

« Retire ton bonnet à l'intérieur...Yu Han... » Il eut un léger sourire contrit lorsque Jae Min lui parla de son bonnet, le ramenant à la réalité. Riant légèrement il se décoiffa comme un enfant pris en faute, s’arrangeant pour ébouriffer légèrement ses cheveux et leur redonner leur volume naturel. Mais plus que la remarque, c’est le fait d’entendre son prénom qui le fit rougir, et cette fois-ci, il regretta de ne pas avoir de carte pour se cacher derrière. Plaçant ses coudes sur la table, il cala le bas de son visage derrière ses mains en profitant pour regarder Jae Min. Il n’avait pas changé pensa-t-il rassuré. C’était toujours le même Jae Min avec son regard charmeur et son sourire doux. Celui qui l’avait eu au détour d’une soirée et qui sans le savoir avait su dompter l’animal sauvage qu’était Yuhan. Parce qu’il n’était pas la personne la plus sociale du coin, oh non.

« Quoi ? J'ai quelque chose sur le visage ? A cette question, Yuhan eut un léger rire avant de placer sa main sur la joue de Jae Min la retirant bien vite quand une des serveuses passa devant leur table. Il se contenta de secouer la tête et de baisser les yeux.
- Non, non … Ca faisait juste … longtemps ? » murmura-t-il en guise de réponse, un léger sourire aux lèvres, sachant qu’il était responsable en partie. Il ne pouvait pas venir toutes les semaines à Dalis, mais la fierté de Yuhan l’avait empêché d’écrire des lettres à Jae Min ou même de lui téléphoner pour prendre des nouvelles, jusqu’à récemment où il avait bazardé sa foutue fierté dans un coin pour appeler Jae Min et lui proposer de le voir.

On leur apporta leurs boissons et comme un enfant Yuhan attrapa la paille pour siroter le mélange savant de chocolat chaud et de mocha, le tout avec une touche de sirop de caramel sur la crème qui trônait sur sa boisson. Il se souvenait la première fois qu’il l’avait commandé avoir eu un regard septique de la part de Jae Min et l’avoir forcé à en boire. Ca avait été un désastre sur leur table. A son plus grand contentement on leur apporta également deux parts de la forêt noire qui trônait sous une cloche au niveau du comptoir. A croire qu’on avait compris ici que l’un de ses pêchés mignons était le chocolat. Alors qu’il entamait le gâteau avec un air gourmand, un raclement de gorge de la part de Jae Min l’arrêta dans son mouvement et lui fit relever la tête. S’il pensait se faire taquiner sur sa gourmandise, ce qu’il entendit le figea tout bonnement. «Je vais me marier tu sais... » Marier … Se marier … Ce fut tellement un choc pour Yuhan qu’il en fit tomber sa cuillère celle-ci résonnant bruyamment contre l’assiette. Jae Min allait se marier …

«  Oh … Félicitations. » murmura-t-il d’une si petite voix qu’il peina à reconnaître sa propre voix.

Et puis ça sonnait tellement faux … Tellement. C’était juste tellement soudain tellement … Inattendu. Mais Yuhan n’était stupide. Jae Min approchait des vingt-huit ans, forcément qu’il allait se marier que ce soit maintenant ou dans un an, ça ne faisait rien. Mais alors pourquoi n’arrivait-il donc pas à être aussi heureux pour Jae Min qu’il ne l’avait été pour Min quand elle lui avait annoncé vouloir se remarier. Ils étaient amis avant d’être amants non … Et puis ça n’avait rien à voir, il n’y avait rien d’officiel entre eux. Rien que deux amis profitant de leur complexité et de leur attirance réciproque. Rien d’autre …

« Oui, félicitations Jae Min, reprit-il d’une voix tremblante, un sourire faux aux lèvres, reprenant sa cuillère pour empêcher sa main de trembler. – Je suis désolé, c’est juste tellement inattendu continua-t-il sans se rendre compte que sa voix n’était qu’un murmure haché et que des larmes avaient commencé à perler aux coins de ses yeux. – Est-ce que tu l’as déjà vue ? Je suis sûr qu’elle doit être sublime, parfaite en tout point … »

Il ne s’était jamais senti aussi ridicule pensa-t-il amèrement.
Jamais.

musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~


Dernière édition par Xia Yuhan le Lun 12 Oct - 0:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Colonel
Ahn Jae Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Sam 8 Aoû - 23:17

Xia Yuhan & Ahn JaeMin

« Will this be...Our last time ? »

On leur servit leurs boissons, un chocolat chaud mélangé à des tonnes de choses sucrées pour le jeune blond et un café noir avec un sucre pour Jae Min. On leurs avaient également servis deux grosses part d'un gâteau assez appétissant. Mais Jae Min n'était pas venu pour manger, il avait autre chose en tête. Il but une gorgée et annonça qu'il allait se marier.
A peine les mots eurent-ils franchit le seuil de ses lèvres que le bruit métallique et désagréable de sa petite cuillère tombant sur son assiette résonna en faisant grimacer Jae Min. Les félicitations du plus jeune mirent quelques secondes à lui arriver et Jae Min se demanda même s'il n'avait pas rêvé tant la voix du jeune blond était à peine audible.
Le militaire regarda son amant, son ancien amant et il vit le trouble, l'incompréhension aussi se peindre sur ses traits et il se surprit lui-même en ressentant une pointe de satisfaction. Il ne lui aurait jamais dis et il ne lui dirait sûrement jamais mais si Yu Han n'avait pas disparu de sa vie si brutalement il aurait presque tout fait pour retarder son mariage, il aurait déployer des trésors d'imagination pour qu'ils continue leur relation. C'était comme avoir un ami, avec tous les avantages et celui d'avoir un compagnon, sans les désavantages.

« Oui, félicitations Jae Min» reprit-il d’une voix tremblante, un sourire étrange aux lèvres que Jae Min sut faux et alors qu'il allait répondre, le jeune blond continua sur sa lancée, la voix tremblante alors que ses yeux commencèrent à briller de larmes.
« Je suis désolé, c’est juste tellement inattendu... Est-ce que tu l’as déjà vue ? Je suis sûr qu’elle doit être sublime, parfaite en tout point … »
Il ne put s'empêcher de sourire, Yu Han ne savait pas à quel point il avait raison, sa future femme était splendide, magnifique et bien que leur première rencontre ne se soit pas bien terminée il savait que la jeune femme et lui finiraient par...Au moins bien s'entendre. Jae Min ne parlait jamais d'amour, même avec ses amants et maîtresses, jamais. Pour lui ce concept était trop abstrait, trop....Lointain. Une fois ils avaient commencé à en parler avec Yu Han mais Jae Min avait vite changé de sujet. Il se savait attaché à lui et appréciait énormément sa présence et passer du temps avec lui. Il est vrai que leur séparation l'avait plongé dans une solitude et une tristesse peu commune, étais-ce ça l'amour ? Il n'en savait rien, autour de lui on évitait ce sujet et il ne connaissait personne qui en avait ressenti ne serait-ce qu'un soupçon.

Il tendit un mouchoir en tissu qu'il sortit de la poche intérieure de son costume et la tendit au plus jeune, sensible à ses larmes plus qu'il ne le laissait paraître. Il avait réussi à se rapprocher du jeune blond mais Jae Min lui même n'était pas un homme au caractère facile. Il fallait composer avec ce côté froid qui prenait parfois le dessus sur son côté plus chaleureux.

« Nous nous sommes déjà rencontrés une fois, elle est magnifique et... D'après ce que j'ai vu elle semble avoir du caractère. J'ai même réussi à la faire me détester en seulement une petite heure. » Il grimaça en repensant à cette après-midi et fixa le jeune homme devant lui, leur première rencontre à eux aussi s'était mal terminée, en y pensant. Il glissa sa main vers celle de Yu Han et effleura sa paume du bout des doigts, voulant en réalité le prendre dans ses bras. Mais il y avait trop de monde autour d'eux. Alors il se contenta de cet infime contact. « Tu es triste mais tu me félicites quand même ? » Demanda Jae Min d'une voix mi-amusé, mi-triste. Ne sachant trop comment agir. « Tu sais bien que je n'ai pas choisi ce mariage et que j'ai pas mon mot à dire... Qu'aurais-tu fais à ma place ? » Il s'en voulut de poser la question, après tout Yu Han avait eu plus de courage, il était parti loin de tout, seul, à la campagne pour échapper à un sort qui lui déplaisait.... Jae Min lui se contentait d'obéir sagement. Agissant secrètement pour ne pas perdre la face. Il se dégoûta lui même mais sut qu'il ne changerait rien, il devait tout à son père, ce père adoptif qui l'avait sauvé d'un futur pire que la mort.

Il secoua la tête et refusa de repenser à tout ça, il fixa le jeune blond et se remémora tous leurs moments, parfois heureux parfois pas. Ils avaient eu une histoire intense et plus que riche en émotions et Jae Min aujourd'hui se demandait se qu'ils allaient faire de tout ses souvenirs. Il ne voulait pas les effacer mais il ne pouvait décider seul et il s'était dit que pour une fois, il se plierait au choix de Yu Han. « Que faisons nous maintenant ? Tous les deux ? » L'emploi du nous le fit frémir une fois de plus, c'était si rare qu'il se l'entende dire. Il plongea son regard dans celui de son ami et attendit.  Il aurait attendu toute l'éternité, dans leur café à eux, sa main sur la sienne... »  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Dim 9 Aoû - 17:26



will this be ... our last time ?
Ahn Jae Min & Xia Yuhan


Yuhan se sentait stupide. Ridicule même. Mais il n’arrivait pas à savoir pourquoi. Etait-ce parce qu’il se sentait trahi, parce que la situation lui semblait totalement étrange ? Il n’arrivait pas à savoir ce qui le mettait dans cet état et ça le rendait encore plus pitoyable à ses yeux. Peut-être qu’il avait réagi comme ça, parce que la nouvelle était tombée d’un coup, peut-être qu’il avait également peur que Jae Min s’éloigne encore plus … Parce qu’ils s’étaient éloignés. On ne pouvait pas dire le contraire. Il n’avait fallu qu’un mois. Un simple mois. Le temps que l’infirmier parle de son départ à la campagne dans les grandes lignes, parce qu’il se voyait mal lui parler d’une quelconque paranoïa envers l’Etat, le temps qu’il parte à Lapanalda et qu’il s’installe là-bas. Un mois, c’est tout ce qu’ils leur avaient fallu pour finir dans ce genre de situation où Yuhan se sentait mal et incapable de garder son masque de garçon joyeux et où Jae Min ne savait plus sur quel pied danser avec lui.

Mais lorsqu’il lui parla de sa fiancée, le sourire qu’eut Jae Min lui fit plus mal au cœur qu’il ne le pensait. Il pensait avoir mis les choses aux clairs depuis le début, aussi bien avec Jae Min qu’avec lui-même. C’était le meilleur d’une amitié et d’une relation. Ils s’entendaient à merveilles, comblaient les besoins sexuels de l’un comme de l’autre, pouvaient se confier à l’autre sans aucun soucis. La seule chose qui pouvait exister entre eux était la tendresse évidente de leur amitié, le soutien, la complicité, mais rien d’autre. Absolument rien d’autre. L’amour n’existait pas. Non. Pas comme ça. Même l’amour filial était quelque chose d’évident. Tu aimais un minimum tes enfants et encore. Non l’amour n’existait pas … Peut-être ailleurs, mais pas ici. C’était bon pour les contes de fée et ça faisait bien longtemps qu’il avait cessé de croire aux contes pour enfants. Et il n’était plus un enfant, donc il n’aurait pas du avoir mal. Il n’aurait pas du laisser les larmes couler le long de ses jours surtout pas après des félicitations.

Yuhan accepta pourtant le mouchoir, enfin conscient des larmes qui coulaient le long de ses joues. Il attrapa le morceau de tissu et eut envie pendant un moment de se cacher derrière parce que oui, il devait avoir l’air ridicule à pleurer pour ça. « Nous nous sommes déjà rencontrés une fois, elle est magnifique et... » Ca aussi ça faisait mal. Vraiment. Mais en séchant ses larmes comme l’ancien garçon de bonne famille qu’il était, il eut un léger sourire, toujours un peu faux mais mieux qu’avant. Mieux valait quelqu’un de bien pour Jae Min. Et puis ce n’était pas comme si on lui avait promis l’éternité. Il n’y avait après tout aucune promesse entre eux. « D'après ce que j'ai vu elle semble avoir du caractère. J'ai même réussi à la faire me détester en seulement une petite heure. » Comme un automate, il eut un léger rire face au discours et à la grimace de Jae Min. Il essuya les dernières larmes qui avaient décidé de jouer les téméraires le long de ses joues, et se contenta de ça. Il reposa le mouchoir plié élégamment sur la table et le poussa vers l’autre. Voilà. Tout allait mieux.

Pourtant le plus jeune des deux du s’empêcher de rougir violemment en sentant ces doigts contre sa paume, et après un temps d’arrêt, de manière hésitante, il glissa sa main dans celle de Jae Min, liant leurs doigts ensemble. ‘Je suis sûr que ça ira’. Voulut-il lui dire. Il aurait voulu le réconforter comme il avait sur le faire avec Min, lui dire que ça irait. Mais les mots ne sortirent pas et il se contenta de sourire doucement. Pas de ce sourire faux qu’il avait offert au colonel non. Le genre de sourire si triste qu’il vous retournait le cœur. Le genre de sourire qu’on n’aimait pas voir sur le visage des gens qu’on appréciait.

« Tu es triste mais tu me félicites quand même ? lui demanda-t-il une pointe de tristesse dans la voix, et le sourire de Yuhan se fit plus doux encore.
- Je m’y attendais pas, murmura-t-il sa voix toujours légère et un peu vague, tentant de vainement de cacher la tristesse qu’on pouvait entendre dans son timbre. – C’est … » Encore une fois les mots se coincèrent dans sa gorge et il baissa la tête.

Il le félicitait parce que c’était ce qu’on faisait à ce moment-là. Après Yuhan n’était pas stupide pour ne pas comprendre que si Jae Min avait accepté ce rendez-vous avec lui, ce n’était pas forcément parce qu’il voulait le voir, mais parce qu’il voulait même les choses au point. Et cette pensée lui fit du mal encore plus que le reste. « Tu sais bien que je n'ai pas choisi ce mariage et que j'ai pas mon mot à dire... Qu'aurais-tu fais à ma place ? » Qu’aurait-il fait à sa place ? Refuser. Il aurait refusé le mariage. Mais il n’était ni fils unique, ni colonel. Il n’était qu’un petit infirmier dans l’ombre de son merveilleux et génialissime grand frère, Xia Lei responsable d’un des camps de travail et adorateur de la dictature. Non il n’était pas à sa place, il n’avait pas à penser à tout, à assurer un avenir. Mais il aurait refusé. Parce que finalement ce n’était pas juste. Ce n’était pas juste et ça lui donnait encore plus envie de croire à cet ailleurs où les gens étaient libres. Libre de choisir qui ils voulaient épouser, qui ils voulaient aimer.

« Que faisons-nous maintenant ? Tous les deux ? » La question l’interpella et il releva la tête peu conscient de l’avoir gardée baissée. C’était ça le problème. Ce ‘nous’. Parce que finalement Yuhan n’était absolument plus sûr qu’il y ait eu véritablement un ‘nous’ entre eux. Et pire il comprit finalement son problème. Il était misérable et pathétique parce qu’il s’était attaché et ce bien plus qu’il ne le pensait. Il s’était attaché à Jae Min, et dans le fond même s’il était parti à la campagne, ce n’était pas pour autant qu’il avait voulu ne plus voir Jae Min. Bien au contraire. Il avait espéré que le colonel l’appelle, en vain. Il s’était entiché de Jae Min. Et à présent il était le problème dans la vie du militaire. Pour que son mariage soit réussi il ne fallait plus qu’ils se revoient. Il avait compris. Son sourire se fit plus douloureux, comme le cœur qui battait contre sa poitrine.

«  Je … commença-t-il avant de s’arrêter, avalant un sanglot qui n’avait rien à faire là, dans cette situation. – J’ai compris Jae Min ... J’imagine que c’est mieux … ainsi. Je vais disparaître de ta vie et  … comme ça, rien ne pourra te poser de problème. Est-ce qu’il bégayait ? Oh non. Souriant de manière un peu plus affolée, il sépara leurs mains avant de se lever, tête baissée, sa frange cachant ses yeux. Ce n’était plus des simples larmes qui menaçaient de couler, non c’était des sanglots violents qui le prenaient. – Désolé … Je vais ... payer … »

Il s’était attaché à Jae Min.
Sans savoir si c’était de l’amour il s’était attaché.
Et à présent ça lui fendait le cœur.
musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~


Dernière édition par Xia Yuhan le Lun 12 Oct - 0:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Colonel
Ahn Jae Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Mer 12 Aoû - 21:42

Xia Yuhan & Ahn JaeMin

« Will this be...Our last time ? »



Le sourire du plus jeune faisait mal au cœur, Jae Min se détesta d'être la raison d'un sourire si triste... Il aurait voulu remonter le temps, refuser d'épouser qui que ce soit. Mais tout ça n'aurait fait que retarder l'inévitable et les deux hommes n'allaient pas se marier n'est-ce pas ? Jae Min ricana et se sentit plus mal encore.

«  Je … commença Yu Han avant de s’arrêter, ravalant un sanglot qui brisa un peu plus le cœur de Jae Min... «  J’ai compris Jae Min ... J’imagine que c’est mieux … ainsi. Je vais disparaître de ta vie et  … comme ça, rien ne pourra te poser de problème. »
Jae Min cligna des yeux, dans un sens le jeune blond venait de lui proposer la meilleure option qu'il pouvait imaginer, il sentit leurs mains se séparer et releva la tête vers le blond qui se préparait à aller payer, marmonnant des mots quasiment incompréhensible à cause des sanglots qui se bousculaient dans sa gorge. Le plus vieux sortit des billets, plus que la note mais il s'en fichait, il prit Yu Han par le poignet et l’entraîna hors du café.... Pour une fois il se fichait bien des regards qu'on pourrait poser sur eux, pour une fois il se fichait des conséquences. Les larmes de son ami et amant l'avait retourné... Il s'était senti mal jusque dans ses tripes et il refusait de couper les ponts si... Tragiquement.

« Allons chez moi, personne n'y sera. » Dit-il d'une voix rauque, pleine de colère, dirigée vers lui même. Ce n'était pas une question et le jeune blond protesta mollement mais Jae Min resserra son emprise autour du mince poignet du blond, il était hors de question qu'ils se quittent dans ces circonstances. Jae Min était peut-être un fils obéissant mais il avait son propre caractère, un caractère plutôt difficile en privé. Les femmes se plaignaient de lui autant qu'elles louaient ses talents. Il ouvrit la portière côté passager et laissa Yu Han grimper à l'intérieur alors que lui même s'engouffrait à l'intérieur de la voiture de l'Armée, démarrant bien vite et verrouillant les portes. On était jamais trop prudents. Yu Han était du genre imprévisible et débile aussi parfois...

Jae Min roula vite tout en ne dépassant pas les (rares) limitations de vitesse, il finit par arriver chez lui et il fit descendre le jeune blond qui continuait de pleurer silencieusement, il voyait bien qu'il essayait de se retenir, de contrôler ce flot de larmes et il est vrai qu'en temps normal Jae Min aurait grimacé, ça l'aurait ennuyé de voir un homme pleurer. Mais cet homme c'était Yu Han et les larmes qui coulaient sur ses joues rougies était de sa seule et unique faute. Il prit la main du plus jeune et les conduisit tous les deux à l'intérieur.
Et une fois s'être assuré qu'ils étaient bel et bien seuls il se tourna vers Yu Han et le prit dans ses bras.

« Ne pleure plus... » Dit-il à son oreille, lui laissant à peine l'espace de respirer tant il le serrait contre son cœur. Coeur qui battait un peu plus vite. Il essayait de repousser toutes les idées perverses que son corps lui hurlait, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça. Et pourtant. Il ressentait comme toujours cette attraction, ce désir permanent qui l'avait un peu effrayé au début et qui l'avait ravi lorsqu'il y avait succombé.
Il garda le jeune blond contre son cœur de longues minutes et sentant le flot de larmes se tarir pour s'arrêter complètement il relâcha son étreinte et s'écarta, laissant ses mains sur ses frêles épaules, et venant du bout des doigts replacer sa mèche de cheveux. Cette mèche qui cachait toujours ce regard incroyable.
Jae Min sourit un peu, avec ce genre de pensées il se sentait mièvre et... Il se sentait... Il ne savait pas ce que c'était vraiment... Mais il le sentait, ça battait dans tout son corps et il dut se retenir de toutes ses forces pour ne pas embrasser Yu Han.
Il le repousserait sans doute.

« Est-ce que tu dois repartir dans ta....Campagne bientôt ? » Demanda t-il, une légère moue aux lèvres. Allaient-ils devoir se quitter si tôt ? Allaient-ils vraiment n'être qu'un souvenir l'un pour l'autre ?
Jae Min rompit le contact en laissant ses bras retomber le long de son corps et il défit les premiers boutons de sa chemise blanche, il avait chaud et il ne se sentait pas bien.
Pas bien du tout. Il s'apprêta à aller dans la cuisine, pour aller leur servir un verre d'eau.  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Sam 15 Aoû - 17:57



will this be ... our last time ?
Ahn Jae Min & Xia Yuhan


C’était la meilleure option non ? C’était bien mieux s’ils ne se voyaient plus. Et puis dans quelques années peut-être qu’ils pourraient se reparler comme de vieux amis, il pourrait lui demander des nouvelles de sa femme, savoir comment sa famille allait … Il pourrait oui. Mais alors pourquoi Yuhan menaçait de s’écrouler sous les sanglots qui l’avaient pris et qui ne voulaient plus le quitter ? Pourquoi ? Ils n’y avaient eu ni promesses, ni relations véritables. Juste deux personnes proches étant attirées l’une par l’autre, juste deux amis. Pendant un instant il essaya de se convaincre que c’était juste le fait de ne plus pouvoir son ami qui le chagrinait à ce point, mais malheureusement il savait que cette excuse ne tiendrait pas la route. Tout simplement parce qu’il s’était attaché à Jae Min et que c’était bien plus qu’une simple amitié … Bien plus que ça. Debout, la tête baissée, il avait eu le temps d’attraper son sac de la boutique et son manteau dans lequel il cherchait de quoi payer les consommations à peine entamées sur la table quand il sentit une main autour de son poignet et qu’il se fit happer en dehors du café.

Trainant maladroitement derrière le plus âgé, il se stoppa pourtant lorsqu’ils furent dehors. « Allons chez moi, personne n'y sera. » entendit-il en guise d’explication, la voix de son ancien amant lui paraissant étrangère. Ancien, parce qu’il n’y avait plus rien à présent non, alors pourquoi ? Parce qu’aller chez lui … Etait-ce bien raisonnable ? Vu que Jae Min n’avait rien dit concernant sa proposition c’est qu’il acceptait non ? Alors pourquoi continuer cette folie ? Pourtant vu la force du militaire, son air froid et implacable, Yuhan se contenta de retenir un peu plus ses sanglots et de monter dans le véhicule, la portière se fermant derrière lui avec un bruit sourd. Tout le voyage se passa dans un silence lourd pour Yuhan. Il ne pouvait s’empêcher de pleurer silencieusement, appuyé contre la portière, légèrement recroquevillé, ses mains sur son bonnet qu’il maltraitait, le reste de ses affaires dans le sac qu’il avait eu sur lui depuis le début. Jusqu’au moment où la voiture s’arrêta et qu’il se retrouva en un rien de temps dehors, puis chez Jae Min. Il n’avait pas l’habitude d’aller chez le plus âgé. L’hôtel oui, réservé par les soins de l’un ou de l’autre auparavant afin de ne pas faire d’esclandre en commandant une chambre pour deux avec un seul lit, ou encore l’ancien appartement de Yuhan. Il vivait après tout seul depuis ses dix-huit ans, et il n’y avait personne pour le juger … Mais il n’avait du venir qu’une ou deux fois chez Jae Min, celui-ci ne tenant pas à ce qu’il voit son père, et dans le fond l’infirmier trouvait totalement compréhensible, il n’avait pas non plus envie de croiser le général, surtout pas en temps qu’amant de son fils …

Mais si Yuhan n’osait pas bouger de le la pièce dans laquelle l’avait laissé Jae Min, il eut un hoquet de surprise en se retrouvant dans les bras de celui-ci, lui faisant lâcher son sac et tout ce qui pouvait occuper ses mains. « Ne pleure plus... » Ce fut la phrase qui fit craquer le plus jeune. Si depuis le début, il s’était contenté de pleurer en silence, de faire comme si ce n’était pas grave, gardant ses sanglots en lui, lorsque Jae Min lui demanda de ne pas pleurer avec cette voix-ci si triste, il s’accrocha à la chemise de celui-ci avant de laisser enfin tous les sanglots qu’il retenait passer ses lèvres. Et il resta longtemps contre le colonel à s’accrocher à sa chemise, sa tête dans le creux son épaule à pleurer le fait qu’il ne le verrait plus. Et c’était cette séparation qui lui faisait mal parce qu’il n’allait plus le revoir après … C’était sans aucun doute leur dernière fois. Mais pourtant Yuhan tenta de se calmer. Ce n’était pas le genre de réaction qu’il avait l’habitude de montrer. Il n’était pas du genre à pleurer. Non. Il était du genre à tout savoir encaisser … Tout, alors pourquoi pas ça … Pourquoi n’avait-il donc pas pu prendre la nouvelle comme l’adulte qu’il était et le féliciter sincèrement ?

L’infirmier releva enfin la tête, observant le militaire à travers sa mèche jusqu’à ce que celui-ci l’enlève, dégageant ses yeux. Yuhan en eut un sourire contrit. Ce n’était toujours pas ça, mais il avait tellement pleuré en si peu de temps qu’il n’était pas sûr de pouvoir le faire encore. « Est-ce que tu dois repartir dans ta....Campagne bientôt ? » La question le surprit tandis qu’il le laissait s’éloigner, tendant un instant sa main pour le rattraper avant de s’arrêter dans son geste. Il le laissa aller jusqu’à la cuisine en profitant de son côté pour s’éventer. Est-ce qu’il devait le dire qu’il avait fait exprès de prendre ce vendredi-ci comme jour de rencontre parce qu’il savait très bien qu’il ne travaillait pas avant le dimanche après midi ? Est-ce qu’il avait le droit de le dire qu’il avait espéré tellement plus, toujours plus ?

«  Je ne travaille que dimanche répondit-il, sa voix un peu plus sûre. – Alors je suppose que … je peux rester … ce soir. » Si au début Yuhan avait tenté de reprendre de l’assurance en voyant Jae Min revenir, deux verres à la main, le col de sa chemise ouvert, il termina sa phrase dans un rougissement monstrueux.

Il se sentit stupide même dans sa réponse. Il avait passé la première partie de leur temps ensemble à pleurer comme si la fin du monde arrivait et voilà que maintenant il rougissait comme une jeune fille en fleur avec des idées absolument peu recommandables en tête. A croire qu’il était bipolaire. A croire en effet. Attrapant le verre que celui-ci le tendait, il le vida en une seule fois avant de le reposer sur la table, les joues toujours rouges. Il se permit ensuite d’observer de nouveau Jae Min. Si c’était véritablement la dernière fois qu’ils se voyaient, Yuhan ne voulait pas avoir de regret. Non. Mieux valait se quitter après avoir profité une dernière fois non ? Il aurait même voulu lui dire qu’il ne voulait pas que s’arrête, qu’il voulait continuer à le voir, mais ce n’était pas raisonnable. Pire c’était égoïste et le colonel allait avoir bien à faire avec sa future femme. Une dernière fois, c’était tout ce que Yuhan pouvait espérer finalement. S’approchant de Jae Min, il posa une main hésitante sur le bras de celui-ci, avant de la remonter pour finalement faire la même chose avec l’autre main, et les nouer derrière son cou.

« Embrasse-moi ? » murmura-t-il d’une petite voix en le regardant de sous sa frange.

Une dernière fois …
C’était vraiment la dernière fois.

musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~


Dernière édition par Xia Yuhan le Lun 12 Oct - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Colonel
Ahn Jae Min

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Sam 10 Oct - 3:20

Xia Yuhan & Ahn JaeMin

« Will this be...Our last time ? »



Il revint, deux verres à la main et manqua de peu de les faire tomber en fracas sur le sol. Dimanche ? Ce soir ? Jae Min se sentit un peu bête avec ses deux verres d'eau dans les mains, se contentant de fixer Yuhan en face de lui, le visage toujours un peu rose d'avoir pleuré, les yeux brillants de larmes.  Jae Min finit par lui tendre un des verres, machinalement alors que ses pensées traversaient son esprit à toute vitesse, des idées saugrenues lui passant en tête. Peut-être que Yuhan avait fait exprès de prendre un vendredi pour venir ici ? Pour avoir jusqu'à dimanche de libre ? Avec lui ? Jae Min fronça les sourcils une seconde en chassant cette idée, le plus jeune devait surement l'avoir oublié depuis longtemps. Peut-être même qu'il s'était trouvé quelqu'un, à la campagne les mœurs étaient plus libres, la milice moins sévère et surtout moins présente...

Le plus jeune vida d'une traite son verre d'eau et Jae Min essaya de l'imiter, il but une ou deux gorgées, tentant de se calmer.
Il ne vit pas vraiment le jeune blond s'approcher de lui mais il sentit sa main sur son bras et une décharge électrique l'embrasa des pieds à la tête. La vache ! Pensa t-il s'en rien laisser paraître, enfin... Il essayait de ne rien laisser voir... Jusqu'à ce que Yuhan vienne nouer ses mains derrière son cou. Jae Min battit des cils, incrédule, certain d'avoir rêver la question qu'il venait d'entendre.

« Embrasse-moi ? »

« Je ne sais pas si je pourrais me contenter de ça. » Parvint-il à dire dans un souffle rauque, quasi inaudible. Jae Min glissa ses mains sur la taille du beau et si frêle jeune homme, soufflant sur sa mèche pour la faire partir de devant ses yeux . Penchant sa tête légèrement sur le côté alors que ses lèvres se posèrent sur la fine peau de son cou. Si Jae Min ne se calmait pas un peu, s'il ne calmait pas son cœur, c' était sur ; il allait faire une crise cardiaque. Il resserra son emprise autour de la taille du plus jeune.

« Une dernière fois alors.. ? » Chuchota t-il dans un murmure qui lui était pénible à lui aussi, il ne voulait pas que ça soit la dernière fois ! Il était pourtant avec cette idée ferme de mettre fin à cette...Relation, mais en face de Yuhan, en face de ses sentiments si confus mais pourtant si forts, il se sentait démuni... Mais il le savait déjà, il se plierait à la volonté de son père, de sa future femme, comme d'habitude il ferait ce qu'on attends de lui.
Mais pour l'instant c'est Yuhan qui demandait qu'on l'embrasse et Jae Min ne se ferait pas prier deux fois.

Il finit par poser ses lèvres contre celles du jeune homme, savourant cette sensation qu'il redécouvrait avec extase, appuyant plus encore ses pulpes, nouant un contact si intense qu'il se sentit étourdi un court instant. Ses doigts glissèrent sous le t-shirt du plus jeune homme et Jae Min poussa le plus jeune de tout son corps jusqu'à ce qu'ils se cognent à un mur, retenant les deux amants de bouger encore. Jae Min accentua leur baiser, il ne s'était pas rendu compte de ce manque qu'il avait éprouvé, qu'il éprouvait en l’absence du jeune homme. Lui qui faisait toujours le fier, le dur et qui ne laissait rien transparaître se retrouvait comme un idiot maintenant. Il pressa son corps musclé contre Yuhan et se retint de toute ses forces. Non faire l'amour à même le sol, dans le salon de ses parents, non décidément ça ne se faisait pas.
Mais sa chambre à lui était juste à l'étage.

 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 23yo.
Emploi : Infirmier
Xia Yuhan

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   Mar 13 Oct - 20:38



will this be ... our last time ?
Ahn Jae Min & Xia Yuhan


« Embrasse-moi ? » avait-il demandé, quasiment supplié. Embrasse-moi. Juste une dernière fois avait-il pensé sans le dire. Espéré même. Une dernière nuit, encore, et encore. Juste un tout petit peu. Aime-moi encore une fois. Garde-moi. Retiens-moi. Oublie-la. Ne me laisse pas. Ne l’épouse pas. Ne m’abandonne pas. Une armée de supplications qui n’avait pas passé les lèvres de Yuhan. Il craignait tellement le rejet, il craignait tellement la fin. Il connaissait le problème à présent. Son problème. Son douloureux problème. Il avait compris à présent cette douleur ignoble qui lui ceignait le cœur. Il s’était attaché alors qu’il n’aurait pas du. Il était sans aucun doute épris de Jae Min alors qu’entre eux il ne pouvait pas y avoir de sentiments, si ce n’est ceux de l’amitié. Rien d’autre. Et peut-être qu’au début ça avait su calmer son cœur, il n’en savait rien. Mais le fait de voir le colonel au moins une fois par semaine avait sans aucun doute pu rassasier son cœur. Mais c’était fini ! C’était la dernière fois. Et il avait l’impression qu’après tout serait différent. Tellement différent. Il ne savait juste pas à quel point il pouvait être épris de son colonel. Il ne voulait pas le savoir dans un sens. Il ne voulait pas concevoir ce qu’était l’amour s’il ne pouvait pas le vivre. C’était inutile et bien trop douloureux.

« Je ne sais pas si je pourrais me contenter de ça. » Alors prends plus. Parce que lui non plus il ne serait pas capable de se contenter de ça. Un baiser était trop sage. Ce n’était que le début de ce qu’il y avait entre eux. Cette passion charnelle et destructrice. Ce feu étrange qui avait enflammé les sentiments de Yuhan. Mais il faudrait pourtant s’en contenter. Il faudrait. S’il s’était fait timide, il dut pourtant s’empêcher de rougir en sentant les mains de Jae Min courir le long de sa taille, et son souffle contre son visage. C’était la dernière fois se força-t-il à se rappeler. La dernière fois continua-t-il en sentant des lèvres dans son cou. La toute dernière fois pleura-t-il dans sa tête tandis que ses lèvres laissaient échapper un gémissement quand celles de Jae Min marquait son cou. C’était leur dernière fois, et Jae Min le lui confirma dans un murmure douloureux. « Une dernière fois alors.. ? » Il hocha simplement la tête en guise de réponse tout à fait conscient que s’il ouvrait la bouche il supplierait pour plus entre deux sanglots déchirants. Mais il avait assez pleuré. Et rien ne pourrait plus changer maintenant. Jae Min allait se marier, et Yuhan allait le laisser faire. Fin de l’histoire.

Et soudain sa supplique fragile fut enfin entendue et comblée. Les lèvres de Jae Min se posèrent enfin sur les siennes, laissant Yuhan serrer ses bras un peu plus autour du cou du plus grand. C’était tellement intense, et tellement douloureux aussi. Mais s’il s’était efforcé de ne cesser de penser, de se rappeler que c’était leur dernière fois, dès que son amant l’avait embrassé, il avait tout oublié. Tout ce qui l’importait c’était cet homme qui l’embrassait, ses mains sous son tee-shirt le faisant frissonner, le mur soudainement contre son dos, le fait d’être plaqué contre Jae Min, de ne voir que lui, de ne sentir que lui. Lui, lui, lui toujours lui, rien que lui. Et naturellement Yuhan ouvrit la bouche. Que ce soit pour gémir, ou pour demander plus ça n’était pas important. Ce qui importait, c’était cette langue contre la sienne, c’était ces mains qui avait du l’explorer tant de fois mais jamais assez, c’était ce corps contre lequel il se cambrait, cherchant toujours plus de contact. Jae Min. Voilà ce qui importait. Juste Jae Min.

Et Yuhan aurait pu suffoquer dans ce baiser qu’il n’en aurait eu rien à faire. Parce que les lèvres du colonel contre les siennes faisaient des miracles, parce que sa langue dansait sinueusement contre la sienne et que ses mains lui tenant la taille le brûlait de désir. S’échappant du baiser pour respirer, il poussa un gémissement quand Jae Min lui agrippa les hanches pour le recoller contre lui, et naturellement il noua ses jambes autour de la taille de son amant, calant sa tête dans son cou, pour y parsemer des baisers, sans pour autant oser marquer la peau de son amant. Mais autant la situation était plaisante, autant ce n’était pas assez. Il lui en fallait plus. Plus que son corps alanguit contre celui musclé de Jae Min, plus que ses mains divines. Plus … Avec délicatesse et quelques baisers persuasif, il se laissa retomber au sol doucement échappant à l’étreinte du plus âgé. Puis mu d’un courage qu’il ne se connaissait pas, il s’éloigna en direction de l’escalier, commençant à gravir les marches de celui-ci, se retournant à moment pour faire un léger sourire à Jae Min. Une fois arrivée à l’étage, il se dirigea vers la chambre de son amant.

Même s’il n’était venu que quelques fois il se souvenait de l’emplacement de sa chambre, c’est pourquoi il poussa la porte sans aucune crainte. Non il était audacieux ce soir là. Il l’était oui. C’était après tout leur dernière fois. Mordillant sa lèvre inférieure il se retourna en entendant la porte se refermer. Là voilà. Le voile pouvait enfin se lever sur le dernier acte de leur histoire. C’était la fin. Mais Yuhan se força à ne pas y penser, laissant tomber sa chemise dans un coin, avant d’enlever son tee-shirt et sa ceinture, ne gardant au final que son jean dont il avait déboutonné le premier bouton. Il n’était pas des plus audacieux, et sans aucun doute pas le meilleur danseur de la terre, mais il savait qu’il avait un déhanché qui avait toujours plût à Jae Min. C’est pourquoi il avait laissé tomber ses vêtements plus ou moins lascivement, tout en bougeant légèrement des hanches, et c’est pourquoi il s’avança d’une démarche chaloupée vers lui, tentant vainement de cacher son corps frêle. C'est sûr qu'il n'avait pas la carrure de Jae Min, ni la taille et encore moins les muscles. Il était fin, frêle, fragile souvent, la peau pâle marquant facilement, les membres délicats voir cassants. Pas forcément l'image de la masculinité surtout sans son tee-shirt pour cacher sa taille fine, ou ses hanches prononcées. Une fois arrivée devant Jae Min, il se pencha sur la pointe des pieds , attrapant le jeune homme par la ceinture pour l’embrasser de nouveau, mais cette fois-ci plus délicatement que l’échange qu’ils avaient eu dans le salon.

« Prends-moi ? » redemanda-t-il à nouveau de cette petite voix peu sûre, son visage contre la nuque de Jae Min, de nouveau avec toute l’insécurité qui pouvait l’habiter.

Aime-moi aurait-il voulu dire.
Mais c’était trop risqué. Trop douloureux.
Il n’y avait pas d’amour, n’est-ce pas ?


musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min   

Revenir en haut Aller en bas
 

will this be ... our last time ? [-16] || ft Ahn Jae Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dalis, capitale de Lansan :: Donnan :: Commerces-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points