AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mise en garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mise en garde   Mer 22 Avr - 0:53

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

 

Ji Sang ferma la porte de son bureau avec un sourire particulier. Son secrétaire et les autres hommes présents dans la salle le regardèrent apeurés. Il ne s'en préoccupa pas comme à son habitude. Ji Sang rabattit sa veste pourpre sur le devant de sa chemise et quitta le palais doré.

Aujourd'hui, il était plutôt de bonne humeur. Pas qu'il ne le soit pas en temps normale, mais il préférait l'action. Ce jour-là était une bonne occasion d'en avoir. Effectivement, il partait sur le tournage du prochain film de propagande. La petite Mizui était certainement déjà sur place et d'une certaine façon, il avait hâte de la rejoindre. Ji Sang n'aimait personne ou presque, mais l'actrice de Lansan était une exception. Pas de là à parler d'amour, mais simplement un attachement dans ce bout de femme qu'il avait vu grandir. Elle remplissait à merveille le rôle que le dictateur lui avait confié, mieux encore le directeur des renseignements pouvait s'instruire en la regardant. La curiosité de ce dernier était à son comble lors des scènes de tournage. Elle pouvait changer de personnalité, d'émotions à la perfection. Ji Sang ignorait cette capacité à réellement ressentir. Pour lui, il n'y avait que meurtre, sang et torture. Il se fichait bien de la souffrance d'autrui. Mais d'un côté, il maîtrisait la manipulation. Chose qu'il pensait avoir en commun avec l'actrice. Enfant, elle réussissait toujours à sourire pour avoir ce qu'elle voulait.

Son sourire ne pas quitta ses traits, au contraire, à l'approche du parc où se déroulait le tournage, il s'accentua. L'équipe du film se figea en le voyant approcher, et tous s'inclinèrent rapidement. D'un geste Ji Sang réclama la reprise du travail. Il arrêta un homme qui portait des gourdes et lui demande le moins poliment possible où se trouvait l'actrice principale. Dès qu'il eut l'information, il s'y dirigea à grands pas. La jeune femme était resplendissante comme toujours, déjà en tenue certainement. Même s'il ne pouvait pas nié que Mizui était toujours très belle.

« Mizui. » Il s'approcha lentement pour finir près d'elle. « Je voulais te voir encore une fois en plein travail. Tu es ravissante. »

Il remis en place une mèche de cheveux et lui caressa la joue dans un geste affectueux. Personne pouvait imaginer ce qu'il passait par la tête du directeur. Mais lui même cet instant ne devait pas le savoir également.

« Tu es seule pour la scène dans le parc? »

Simple curiosité de sa part. Evidemment.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Mer 22 Avr - 13:48


 
Mise en garde
Mizui & Ji Sang
Cette journée est réservée au tournage du nouveau film de propagande. Nous avançons rapidement n'ayant pas besoin de beaucoup de prises différentes. Apprendre le texte et jouer un personnage n'est pas compliqué, ce qui l'est plus est de satisfaire le réalisateur qui est aux commandes du dictateur. Il n'a pas le droit à l'erreur. Et moi non plus. J'essaie de me concentrer un maximum pour donner le meilleur de moi-même. L'histoire me donne la nausée mais je ne montre rien. Je ne fais que m'exécuter, écouter les directives, faire les choses biens. C'est une femme qui est envoyée loin de chez elle pour se marier à un homme qu'elle ne connait pas, le faisant avec le sourire pour espérer honorer sa famille. Aucun amour. Quelle tristesse !

Le rôle colle à ma peau alors que je joue la fille triste de devoir quitter sa famille mais heureuse de faire leur fierté. Cela montre qu'à Lansan le besoin familial passe avant tout le reste. Une fois la scène terminée je m'écarte du décors où se joue la scène finale, lorsque la fille est donnée à son époux. Une bouteille d'eau à la main j'avale plusieurs gorgées la gorge encore nouée des quelques larmes versées pour la scène. Les acteurs jouant la famille de mon personnage se retirent pour laisser place à l'autre acteur vedette. Il est plus loin, discutant avec le scénariste de son texte. Bayamori me donne le sourire en ces jours si durs. La rébellion continue de grandir dans l'oeuf, s'apprêtant à briser sa coquille.

C'est à l'entente de mon prénom que je me retourne pour voir Ji Sang s'approcher. Lentement il parvient à mes côtés. « Je voulais te voir encore une fois en plein travail. Tu es ravissante. » Mes yeux se baissent et se relèvent sur son visage. Il a toujours les mots qu'il faut au bon moment. Un sourire naît sur mes lèvres. Sa main replace une de mes mèches avant de s'attarder sur ma joue. Ji Sang a toujours été comme un grand-frère, veillant sur moi. « Tu es seule pour la scène dans le parc? » Ma tête s'hoche de gauche à droite. Sans trop m'étendre je lui explique la scène, celle où la jeune femme s'en va avec son époux pour vivre le restant de leurs jours ensemble.

« Mon partenaire est juste là. » D'un signe de main je lui demande de nous rejoindre. Ce qu'il fait sans attendre. « C'est le deuxième visage de Lansan. » Certaine qu'il connait déjà Bayamori je laisse ce dernier saluer Ji Sang avant qu'il ne reparte, sans 'avoir au préalable glissé quelques chuchotis à l'oreille et gardé ma main dans la sienne. Je hais lorsqu'il se comporte ainsi devant le monde entier.

Mon sourire ne défailli pas quand bien même je suis embêtée. Un geste ainsi pourrait paraître anodin mais cela ne l'est pas. Et j'espère que Ji Sang le voit comme le monde entier: une simple confidence. « Je suis heureuse que tu sois là pour la dernière scène. » Ou plutôt qu'il soit là tout court. Je l'ai toujours vu comme une personne bienveillante, ne comprenant pas la crainte qu'il inspire aux autres. D'ailleurs il me semble même que mon grand-frère l'apprécie réellement. Je sors de mes pensées en étant appelée pour jouer, souriant une dernière fois à Ji Sang avant de disparaître derrière la caméra.

Là je suis différente. Ce n'est plus Mizui mais ce doux personnage. L'époux dépose un baiser sur le front de sa jeune épouse avant de l'emmener loin de la ville, lui livrant de beau discours sur sa beauté et son engagement. Qu'elle fait la fierté de sa famille et du pays en agissant ainsi. Une fois la scène terminée Bayamori me prend dans ses bras, étreinte que je lui rends chaleureusement bien que gênée par autant de monde. Je file rejoindre mon ami, enfin débarrassée de ce tournage.

« Alors ? Est-ce que j'ai bien joué ? J'ai l'impression d'avoir un peu forcé sur certains aspects du personnage. » Une grimace étire mes traits. J'ai presque peur d'avoir rendue la jeune femme trop attristée par son départ et pas assez joyeuse pour son mariage. Et quand bien même le réalisateur m'a félicitée, je ne suis pas fière de mon jeu. Je cherche le regard de Ji Sang. « J'espère que ça t'a plus même si tu n'as pas tout vu. Et que tu auras l'occasion de voir le film. » Les films de propagande ne sont pas extrêmement long. Mais ils sont emplis de clichés et de règles morales à vomir. Savoir que je représente les citoyens de Lansan et le comportement à adopter me donne mal à l'estomac. Sachant mon comportement en dehors de tournages. Mais c'est la meilleure des couvertures.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Mer 22 Avr - 16:47

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

 
Ji Sang resta attentif à chaque mouvement de la jeune femme, surtout lorsqu'elle fit signe à son partenaire de venir. Bayamori n'était pas un inconnu pour le directeur des renseignements. Mais il n'avait jamais apprécié ses manières désinvoltes et sa naïveté accablante. Seule chose qu'il respecte chez lui, son incompétence à être un problème. "Le deuxième visage de Lansan". Ji Sang ne répondit pas et attendit simplement que le jeune homme parte. Mais son regard s'assombrit à la vue de la proximité de l'acteur à Mizui. Il osait être affectueux ici? L'actrice en fit qu'un sourire, rendant un peu plus furieux Ji Sang. Il tenta de ne rien montrer, mais c'était presque un effort surhumain à cet instant.

« Je suis heureuse que tu sois là pour la dernière scène. »

Il ferma les yeux un court instant et lui sourit un peu. Moins sincère d'un coup.

« Bonne chance. »

Elle s'éloigna pour se remettre devant la caméra. Ji Sang ne la quitta pas des yeux, mais il restait également bloqué sur les agissements du petit nigaud. Il croisa les bras sur son torse signe d'une colère sous jacente, malgré son admiration pour les expressions de Mizui. Ses pupilles virèrent au noir, toute trace de sourire avait disparu. Il avait envie de mettre une balle dans la tête de ce Bayamori. Malheureusement, il ne pouvait le faire devant tout ces gens sans une réelle raison. Enfin, cela le dérangerait pas s'il n'y avait pas la présence de la petite Mizui. Au fond de lui, il avait parfaitement conscience de son attachement pour elle et sa délicatesse. Il n'avait jamais vu de la peur au fond de ses prunelles. Elle retourna vers lui.

« Alors ? Est-ce que j'ai bien joué ? J'ai l'impression d'avoir un peu forcé sur certains aspects du personnage. »

« Non, tu étais très bien. Tu sais bien que je t'admire pour ça. »

Il était honnête pour une fois. En réalité, il ne l'était que très peu dans la vie. Sauf avec ses parents, Mizui et son frère. Il appréciait ce dernier, ils possédaient le même caractère et se comprenaient parfaitement.

« J'espère que ça t'a plus même si tu n'as pas tout vu. Et que tu auras l'occasion de voir le film. »

Ji Sang repassa une main dans les cheveux de Mizui et s'attarda légèrement comme un signe de possession. Il voulait montrer que la jeune femme était sous sa protection. Bayamori l'avait mis en rogne.

« Je le regarderais avec mon oncle. En avant première, comme d'habitude. Je trouve ton partenaire bien tactile. Il sait que tu es fiancée?  »

Son regard ne mentait pas. Il était énervé, la jeune femme devait être honnête.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Ven 24 Avr - 17:59


 
Mise en garde
Mizui & Ji Sang
Après lui avoir demandé si j'ai bien joué une grimace étire mes traits. Je ne suis jamais certaine de pouvoir rendre tout les sentiments tel qu'il le faut à l'écran. Jouer un personnage est une chose, faire croire aux autres que ce n'est pas moi en est une autre. « Non, tu étais très bien. Tu sais bien que je t'admire pour ça. » Sa réponse me rassure. J'hoche simplement la tête. C'est toujours un plaisir d'être admirée par les autres, encore plus par Ji Sang. D'ordinaire c'est la situation inverse: moi qui l'admire pour ce qu'il est. Toujours bienveillant et gentil à mon égard. La seule chose que je pourrait lui reprocher est d'avoir les mêmes idées bien arrêtées que mon frère. Et c'est certainement pour cela qu'ils s'entendent aussi bien. Peut-être bien que c'est à cause de leur même caractère que Kallem apprécie tant le directeur.

La main de l'homme passe doucement dans mes cheveux juste après ma remarque sur le film. Il n'a vu que quelques scènes être tournées ne pouvant pas être toujours présent sur les lieux. « Je le regarderais avec mon oncle. En avant première, comme d'habitude. Je trouve ton partenaire bien tactile. Il sait que tu es fiancée? » Je sourie face à sa réponse sans pour autant être heureuse ou même rassurée. Une fois de plus Bayamori nous met en danger en se montrant si proche de moi et en ayant que faire de ceux qui nous entourent. Nous avons déjà le conseillé sur le dos, j'aimerais éviter d'avoir Ji Sang. Le regard de ce dernier est mauvais, plus aussi bienveillant que précédemment. J'ai du mal à avaler ma salive mais n'en montre rien, restant imperturbable.

« Il sait que je suis fiancée. » Un court silence s'installe avant que je ne daigne reprendre la parole. « Mais c'est normal pour nous d'être un peu plus tactile que d'ordinaire ? » Ma phrase tourne comme une question alors que je voulais en faire une affirmation. Devant cet homme je ne peux être aussi confiante que d'ordinaire, aussi sûre de moi. Il me connait depuis toujours. Et entre sa proximité et sa place à Lansan il pourrait facilement deviner des mensonges. Ce qui m'inquiète au plus haut point. Alors avec un nouveau sourire j'essaie de me montrer plus sûre et convaincante. « Pour avoir une complicité à l'écran il faut en avoir une entre nous. » Je suis certaine de ne pas être convaincante. Et il risque de s'énerver. A cause de Bayamori il faut bien que je trouve une excuse. Pour le protéger et pour me protéger.

Je reste un instant silencieuse, ne sachant quoi dire d'autre. Mon collègue reste éloigné tandis que plusieurs personnes s'affairent à ranger le matériel. Une femme vient me voir pour m'informer que je vais bientôt devoir me changer et retirer ce costume de jeune mariée au profit de mes vêtements. Un signe de tête et elle me laisse à nouveau seule avec le directeur. Une boule se forme dans mon estomac en imaginant la colère qu'il pourrait déverser sur Bayamori. Il a déjà eu de nombreuses mise en garde pour cette proximité. Comme je suis fiancée j'ai encore moins droit aux contacts physiques que d'autres. Cachée de Lansan, je m'en contrefiche. Face aux lansanais, beaucoup moins.

« Tu sais il n'y a pas tant d'acteurs pour le moment. C'est peut-être pour ça... » Nouvelle excuse. Peut-être plus convaincante puisque les cinéma est apparu depuis peu et que les acteurs n'ont pas passé d'auditions. Nous avons seulement été recommandés et recrutés. Et puis si l'on échange un baiser pour jouer une scène de mariage ça ne devrait pas être grand chose de se prendre dans les bras. N'est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Sam 25 Avr - 20:34

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

 

Ji Sang observa le sourire de Mizui se ternir légèrement. Elle pensait certainement le duper, mais il n'était pas si facilement aveugle. Cependant, il ne lui montra rien, estimant qu'elle avait le droit à une explication.

« Il sait que je suis fiancée. » Elle s'arrête. « Mais c'est normal pour nous d'être un peu plus tactile que d'ordinaire ? »

Il releva un sourcil, surpris. Pourquoi elle lui posait une telle question. Pour lui, ça ne faisait aucun doute qu'elle ne devant rien avoir à faire avec cet homme, plus que le travail. En somme, le strict minimum entre eux, pas de câlins, pas d'embrassade et même s'ils pouvaient ne pas se parler. Ca lui éviterai de vouloir étrangler cet acteur à la noix. Mizui lui lança un autre sourire, encore plus faux que le précédent alors qu'il se voulait encore plus convaincant. Mais il n'était pas stupide.

« Pour avoir une complicité à l'écran il faut en avoir une entre nous. »

Ji Sang soupira. Elle essayait de lui montrer qu'il n'y avait rien entre eux. D'un côté, un sentiment qu'il ressentait rarement apparu, il se sentait heureux qu'elle puisse avoir autant de considération pour lui. Une des habilleuses s'approcha de l'actrice, tremblant légèrement alors qu'elle était près de Ji Sang. Il ne la regarda même pas, se contrefichant totalement de sa petite personne. Elle était inutile pour lui.

« Sois prudente Mizui. Les hommes ne sont pas seulement des partenaires derrière une camera. S'il s'approche trop près, il se pourrait que je m'énerve. »

Ou qu'il voit un signe de stupidité. Il détestait ça par dessus tout. Parce qu'être autant naif pouvait conduire à des actes irréfléchis. Bayamori avait l'air idiot à ne rien voir.

« Tu sais il n'y a pas tant d'acteurs pour le moment. C'est peut-être pour ça... »

« Tu es fiancée Mizui. Et je n'aime pas cette façon qu'il a de se comporter. Ne sait-il pas ce que je pourrais faire? »

Il se mordit l'intérieur de la joue. Sa colère avait pris le dessus, il ne voulait pas montrer cette facette de lui à Mizui. Mais ses poings se serrèrent sans qu'il ne puisse rien y faire. Il avait besoin de se calmer. Devant la petite actrice, cette jeune femme qu'il avait vu grandir, il avait besoin de préserver son identité de frère protecteur. Pas de meurtrier sanguinaire. En somme, loin de l'image qu'il avait réellement.

« Vas te changer et rejoins moi. Je t'invite à prendre un thé. »

Il fallait qu'il se rattrape. Rapidement. Il lui caressa les cheveux pour se détendre, mais cela signifier également que la jeune femme était sous son contrôle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Dim 17 Mai - 15:45


 
Mise en garde
Mizui & Ji Sang
Mes excuses semblent se perdre unes à unes. Je me sens totalement ridicule face à Ji Sang. Comme si je pouvais lui mentir. Jouer un rôle est facile, mentir à une personne qui nous connaît bien l'est beaucoup moins. Alors j'essaie de rester impassible et de ne rien montrer. Le jeune homme ignore la jeune femme qui s'approche de nous et se contente de répondre à ces stupides excuses qui ne cessent de franchir mes lèvres. « Sois prudente Mizui. Les hommes ne sont pas seulement des partenaires derrière une camera. S'il s'approche trop près, il se pourrait que je m'énerve. » Je préfère ignorer sa phrase pour jouer l'innocence. Je sais parfaitement que Bayamori et moi ne sommes pas que des collègues derrière les caméras. Mais il n'a pas besoin de le savoir. Si le directeur connaissait les battements de mon cœur il n'hésiterait pas à éloigner l'acteur de moi, par n'importe quel moyen. Au final il est comme Kallem. Dévoué à notre beau pays.

Je lui avoue alors qu'il n'y a que peu d'acteurs, et que c'est sans doutes ce qui nous rapproche tant. Une nouvelle fois il ne semble pas convaincu et je me mords la langue avant de sortir une nouvelle stupidité. Rien ne semble pouvoir le convaincre, lui faire croire que ce rapprochement est normal. Comme je suis fiancée je ne devrais m'approcher d'aucun homme. J'en ai conscience, Bayamori beaucoup moins. Mes excuses essaient seulement de le protéger. Il est si naïf et innocent qu'il ne s'imagine même pas le risque qu'il court à rester si proche de moi. « Tu es fiancée Mizui. Et je n'aime pas cette façon qu'il a de se comporter. Ne sait-il pas ce que je pourrais faire? » Ma tête s'articule de gauche à droite. Que ce soit lui, Kallem ou Son Sil ; chacun de ces hommes pourrait laisser sa colère tomber sur le jeune homme. Pas un seul instant il ne s'imagine de tous ces risques qu'il nous fait courir. Et chaque jour cela me tord les entrailles.

« Vas te changer et rejoins moi. Je t'invite à prendre un thé. » Son poing se desserre et sa main vient se poser sur mes cheveux, presque comme un signe de réconfort. Ma tête s'articule de haut en bas et je retourne dans ce qui semble être une petite cabane aménagée pour les acteurs. Là j'enfile un jean surmonté d'un tee-shirt un peu trop osé pour Lansan, puis enfile un long gilet. Une fois mes cheveux détaché je rejoins le directeur avec un sourire aux lèvres. « Tu as une idée d'où on peut prendre le thé ? » Suite à ma question je le laisse me guider jusqu'à l'endroit désiré. Après tout c'est lui qui a décidé de m'inviter, donc c'est à lui de choisir le lieu. Je salue une dernière fois l'équipe ainsi que mon collègue avant de totalement m'éclipser.

Une fois sur le lieu et les tasses devant nous je me détends, bien moins stressée que sur le lieu de tournage. Avec Bayamori et Ji Sang sur un même lieu je ne pouvais être sereine. Le sourire qui tire mes traits est à présent bien plus honnête. « Bayamori est un gentil jeune homme. Il est juste... parfois il ignore toutes les règles que comprend Lansan. » J'aimerais réellement qu'il puisse comprendre et essayer d'ignorer les agissements de mon collègue. Ce dernier n'a pas été élevé comme tous les Lansanais. Il a eu beaucoup de chance d'être repéré par le conseiller et que ce dernier le prenne sous son aile. L'orphelinat ne donne pas toujours les meilleurs enseignements et oublie de préciser certaines règles. Comme celle concernant les jeunes femmes fiancées.

Un soupire s'échappe de mes lèvres. « Ce n'est pas réellement sa faute... » Presque inaudible la phrase m'échappe. Mes mains accrochent la tasse pour l'amener à mes lèvres comme si j'essayais de plonger dans ce thé pour disparaître, ne plus avoir à excuser le comportement de l'acteur auprès de mon ami. Une fois la tasse posée face à moi je lève mon regard vers l'homme. « Mais cessons de parler de cet acteur. Est-ce que tout va bien au travail ? » Une question qui pourrait paraître anodine entre des amis mais qui est bien loin de l'être en ce qui nous concerne. Faisant partie de la résistance qui se prépare dans l'ombre cela me permettra certainement d'avoir quelques informations en plus. Après tout Ji Sang est le directeur des services de renseignement, service qui tente de lutter au maximum contre les rebelles. Pourvu qu'il ne se doute de rien, qu'il ne voit pas dans mon regard que cette question est moins naïve que ce qu'elle paraît être.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Jeu 28 Mai - 16:10

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

 
Ji sang la surveilla tout le long de son parcours jusqu'à sa loge. Il ne quitta pas des yeux Bayamori par la suite pour éviter tout débordement. Ce garçon n'avait en soi rien de dangereux, le Directeur le savait bien mais il ne pouvait s'empêcher de s'énerver. C'était de cette colère qu'il fallait se méfier, parce qu'elle était impulsive et dangereuse. Ji Sang regarda Mizui sortir de sa petite pièce avec les cheveux détachés et une tenue plus décontractée. Il se fit la réflexion qu'elle était vraiment très belle, mais la pensée que sa femme était plus jolie encore apparue. Ji Sang pensait de plus en plus à Na Yeon ces derniers temps, sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. Bientôt, il devrait y aller pour la voir. Elle semblait aller de mieux en mieux retrouvant sa femme des débuts de leur mariage. Avant qu'il ne la prenne comme cobaye. Il reporta son attention sur Mizui. Il devait se montrer prudent auprès d'elle, pour la jeune femme, Na Yeon qu'elle avait connu, était décédée. La vérité ne devait pas éclater. Il posa sa main dans le dos de Mizui pour la guider et toujours dans cette position de grand frère protecteur.

« Il y a un salon pas loin d'ici, il me semble. » Il fit une pause pour réfléchir « Je ne vais pas vraiment dans ce genre d'endroits. Tu le penses bien. »

Il récupéra un sourire tendre pour lui faire plaisir. Maintenant qu'ils s'éloignaient du parc et du lieu de tournage, il pouvait seulement se concentrer sur la jeune femme. Ils ne marchèrent pas longtemps avant d'atteindre un petit salon de thé cosy. Ils s'installèrent sur une table à l'intérieur près des fenêtres à petits carreaux. C'était féminin sans trop l'être. La vision de Ji Sang dans cet établissement était plus surprenante.  Normalement le Directeur contrôlait tout, ne laissait pas le choix aux autres, mais avec Mizui s'était différent.

« Je te laisse choisir. Tes goûts seront plus sûrs que les miens pour ce genre de choses. »

Il tentait de se reprendre, de ne plus penser à la scène plus tôt. Mais il ne pouvait que revenir dessus. Bayamori était vraiment imprudent.

« Pour revenir à ton partenaire. S'il ne comprends pas les limites que tu dois lui imposer, c'est moi qui vais m'en charger. Tu saisis? »

En somme, ça ne serait pas charmant à voir. Ji Sang n'était pas aussi tendre que Son Sil ou Kallem. Quoique ce dernier lui ressemblait bien plus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Dim 19 Juil - 14:54


 
Mise en garde
Mizui & Ji Sang
Une fois installés près de la fenêtre je me charge de commander les boissons. « Je te laisse choisir. Tes goûts seront plus sûrs que les miens pour ce genre de choses. » avait-il dit. Ma mère s'y connait assez bien en thé, c'est certainement pour cette raison que je passe mon temps à en boire. Même s'il ne fréquente pas ce genre d'endroit Ji Sang à su le trouver et m'y amener. Aux yeux de tous il tente de sembler dur et froid, ce qui colle à sa peau au vu de son statut. Mais je sais qu'au fond de lui il n'est pas ainsi. Avec moi il n'est pas ainsi. Je commande deux thés aux plantes vertes permettant en théorie de faire tomber les tensions et d’apaiser les personnes. Je n'ai jamais été certaine de son efficacité. Ainsi lorsque les deux tasses arrivent je me confond en excuses face au directeur, cherchant de quoi rendre Bayamori moins coupable à ses yeux. Mais plus cela avance et plus j'ai l'impression que ça ne mène à rien.

Ma question se porte alors sur le travail de Ji Sang, tentant à la fois de changer de sujet et d'obtenir des informations de sa part sur les rebelles. Ou du moins sur ce que le gouvernement sait des rebelles. Mais c'est vain. Non seulement je me rend compte qu'il refusera d'y répondre, mais en plus il ignore totalement ma question. Mon ami voit clair dans mon jeu, ou au moins une partie de mon jeu. Cet homme me connait bien, il connait ma façon de m'exprimer et de quelle manière je change de sujet. C'est vain de vouloir fausser quelqu'un qui vous connait si bien. « Pour revenir à ton partenaire. S'il ne comprends pas les limites que tu dois lui imposer, c'est moi qui vais m'en charger. Tu saisis? » Je manque de m'étouffer avec le peu de thé dans ma gorge. Doucement je le laisse couler dans ma gorge avant d'hocher la tête et de baisser les yeux. Pas un seul instant je n'ose imaginer ce qui pourrait arriver à Bayamori. Et pour tout avouer je n'ai pas envie d'essayer.

Un moment je reste silencieuse, ne sachant quoi répondre à cette menace. J'aimerais lui dire que je me fiche de mon fiancé, quand bien même il vient d'un très bonne famille. J'aimerais lui dire qu'à Lansan ce n'est pas ce stupide besoin familiale mais l'amour qui doit l'emporter sur une union. J'aimerais lui dire que tout serait plus simple si j'avais le choix, pouvoir être avec Bayamori et rejeter mon fiancé, arrêter d'ignorer l'un et stopper mes fausse attentions à l'autre. Mais au vu de sa position et des ses idéaux c'est impossible. Il est comme Kallem: envahi par les idées du pays. « Je... Je le mettrai une nouvelle fois en garde. » L'acteur ne s'imagine pas un seul instant le danger qu'il nous fait courir. Entre Son Sil, Ji Sang et Kallem qui me surveillent il risque gros. Je suis préparée à l'éventualité de perdre la vie. Le soulèvement qui se prépare entraînera forcément la perte de rebelles. Mais pas Bayamori. Je le refuse. Pas à cause de ce stupide sentiment.

La tasse s'approche de mes lèvres et je vide entièrement son contenu. Mes mains se posent sur mes genoux afin de cacher le léger tremblement qui les animes. Une nouvelle fois j'essaie de poser un masque sur mon visage pour qu'il ne voit pas à quel point je m'inquiète pour Bayamori. Cela pourrait être suspicieux. Alors je lève mon regard vers lui et me munie d'un sourire, celui que j'aimais tant lui offrir lorsque j'étais jeune et ignorante de ce qu'est véritablement Lansan. « Tu n'as plus à t'inquiéter pour l'acteur. » Mon sourire se veut doux et bienveillant. Encourageant. « Mais moi je m'inquiète pour toi. Je pense... Même si mon avis n'est pas important... Je pense que tu es seul depuis bien longtemps. » Ji Sang a toujours été assez froid et renfermé. C'est pour cela que son poste lui colle parfaitement à la peau. Mais peu de personnes savent qu'il peut se montrer attentif et attentionné. J'ai connu sa défunte femme: Na Yeon. Et je l'aimais beaucoup. Pour autant je n'ai jamais su m'expliquer comment elle avait disparu. Cela tourne dans ma tête et je l'enfoui dans une partie de mon crâne. « Ce n'est pas toujours bon d'être seul... » Ça rend morose et amer. Même les veuf se remarient. Le fait que Ji Sang soit toujours seul ne fait qu'amplifier les questions et je me retiens de réitérer celle sur son travail. Chaque chose en son temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Dim 13 Déc - 19:33

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

 

Ji Sang s'empêchait réellement de ne pas soupirer ou de s'énerver. Mizui essayait tant bien que mal de changer de sujets, de parler du travail ou autres choses dans la vie du Directeur. Evidemment, il s'était toujours abstenu de lui dire quoique ce soit. Elle n'avait pas besoin d'être au courant des agissements de Ji Sang ou des manœuvres dans l'ombre. Elle se devait d'être gentille et de rester à sa place. Pour son bien, mais également pour éviter qu'il ne s'inquiète pour rien. Ji Sang ne voulait pas tourner autour du pot et il changea rapidement la tournure de la conversation pour revenir à ce Bayamori. Cet idiot de Bayamori qui était aussi stupide qu'innocent. Le directeur des renseignements amena sa tasse de thé à ses lèvres alors que la jeune fille s'étouffait presque avec le sien. Il haussa un sourcil mais ne quitta pas son air dur. L'actrice tenta de cacher son léger désarroi mais il vit bien qu'elle dissimulait son réel ressenti. Il n'était pas dupe. Au contraire, c'était grâce à elle qu'il arrivait à si bien repérer les vrais sentiments, des faux. Elle ne pouvait pas se cacher face à lui. Le simple fait qu'elle détournait encore la conversation, commençait légèrement à l'agacer. Il devait vraiment prendre sur lui pour ne pas révéler le fond de sa pensée. Il n'y avait que Mizui pour le faire réagir de la sorte. Ji Sang posa sa tasse alors qu'elle parlait de son statut de veuf. Bien sûr, tout le monde pensait que sa femme Na Yeon était décédée. Mais pour lui, elle était encore une ombre qui reprenait peu à peu de la lumière, loin de lui. Ji Sang vit que cela inquiétait sérieusement Mizui, sans arrière pensée de sa part. Il trouva ça un peu étrange mais n'en montra rien.

« La solitude ne m'a jamais dérangé. Tu le sais bien. Puis, j'ai de quoi m'occuper. » Il se stoppa pour lui faire un sourire. Son travail lui prenait bien tout son temps. Heureusement pour lui puisqu'il s'ennuyait facilement. Les rebelles en faisaient les frais. Nombre d'entres eux était mort entre ses griffes de chasseurs à l'affut. Il détestait l'oisiveté, sans but il n'était rien, vu qu'il ne ressentait rien. Il fallait que ses sens soient mis à l'épreuve. La satisfaction d'un acte barbare, d'une exécution était pour lui une source de plaisir, une réelle émotion.


«Puis, je t'ai Mizui. Na Yeon te manque? »

Il ne pensait pas poser cette question, mais il se rendait compte que si la jeune fille l'avait mentionner, c'est qu'elle devait y penser. Il était curieux des sentiments de Mizui à cet instant. Puis, l'honnêteté était de mise puisqu'elle n'avait aucun intérêt à mentir sur ça.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 20 ans
Emploi : actrice
Huang Mizui

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Dim 20 Déc - 15:43


 
Mise en garde
Mizui & Ji Sang
Mes interrogations sont légitimes. Bien que certains veufs ne cherchent pas de nouvelles femmes, il en existe beaucoup plus qui se marient une nouvelle fois. Surtout dans le cas de Ji Sang. Lui qui n'a pas eu d'enfant devrait songer à trouver une femme pour fonder une véritable famille. J'ai toujours pensé que cette histoire de mariage au nom de Lansan n'était que pour assurer la descendance du pays. Ou du moins quelque chose qui s'en approche. Personne ne nous tient rigueur de ne pas avoir d'enfant pourtant je sais le regard que l'on porte sur les mariages stériles. Quand j'y pense je manque d'avoir des frissons. Mon fiancé sera bientôt mon époux et comme tout autre je devrais fonder une famille. Plus le temps s'écoule et plus mes sentiments pour Bayamori se gonflent et se renforcent. M'imaginer entre les bras de mon fiancé m'horrifie. Ce pays m'écœure !

Le directeur n'a aucune réaction face à mes propos mais le contraire m'aurait étonné. Face aux remarques sur Na Yeon il est toujours resté très silencieux, calme, détaché. Longtemps je me suis demandée si ce mariage portait un peu d'amour mais je n'ai jamais eu de réponse à cette question. « La solitude ne m'a jamais dérangé. Tu le sais bien. Puis, j'ai de quoi m'occuper. » Je me contente de hocher la tête face à ses propos ne sachant pas quoi répondre. La solitude ne devrait pas être une solution et toutes les occupations du monde ne remplaceront jamais une personne à aimer. Je ne m'en suis rendue compte qu'aux côtés de Bayamori. Devoir cacher mes sentiments naissants pour l'acteur me tue un peu plus chaque jour. Bien que j'ai affirmé l'éloigner plus de moi encore, je ne suis pas certaine de pouvoir tenir encore bien longtemps.

Sa voix me fait relever les yeux sur lui. «Puis, je t'ai Mizui. Na Yeon te manque? » Ji Sang se montre adorable, tel qu'il l'a toujours été avec moi. Un court moment je reste silencieuse sachant que si je prends trop de temps à répondre j'en deviendrai suspicieuse. Na Yeon était une femme bien, du moins dans tous les souvenirs que j'ai d'elle. Même si j'étais beaucoup plus jeune je me souviens de son sourire chaleureux et de sa douceur. Elle ne semblait pas être un pantin comme ma mère, même si à cette époque j'ignorais tout. Elle était également très différente de ma sœur avec son fort caractère. C'était une femme de douceur qui ne pouvait qu'apaiser le cœur dur de Ji Sang. « Un peu... Par moment j'aimerais qu'elle soit là. » Elle était comme une seconde sœur, à l'image du directeur qui est comme un second frère. Il s'entend si bien avec Kallem que parfois je me demande s'ils ne le sont pas... Je m'éclaircis légèrement la voix pour masquer mon malaise face à la situation. Parler des morts n'est jamais une chose joyeuse... « Mais elle te manque plus encore, j'imagine ? » Je ne voulais pas réellement poser une question mais la phrase s'est transformée par elle-même.

Mes doigts triturent l'anse de la tasse. « Je veux dire... Je suis certaine que tu voudrais qu'elle soit toujours en vie. A tes côtés ! » J'essaie bancalement de me rattraper. Comme si ma question précédente avait soupçonné un manque d'amour. Mais je ne peux pas lui mentir. Pas à Ji Sang. Jouer un rôle devant la caméra est simple, je sais manier parfaitement les émotions devant un objectif. Mais c'est différent face au directeur. Il n'y a pas de rôle à jouer. Pas de texte. Pas de répliques. Seule moi, face à un homme qui connaît parfaitement mon regard. Alors j'ajoute sans vraiment réfléchir : « Tu l'aimais. N'est-ce pas ? » Au fond je prie pour que ce soit le cas. Na Yeon était bien trop douce pour qu'on l'amène à former un mariage sans amour. Ma question passent simplement sur ma curiosité et je ne remets pas en question les mariages sans amours dans le but de servir le pays. Du moins pas face à cet homme. 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans
Emploi : Conseiller du Dictateur & Directeur des services de renseignements
Oh Ji Sang
Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mise en garde   Lun 4 Jan - 23:56

Mise en garde
Mizui & Ji Sang

Ji Sang porta le thé à ses lèvres alors que Mizui lui faisait part du manque qu'elle ressentait. Maintenant qu'elle le mentionnait, il se souvenait qu'elles étaient assez proches. Il fallait dire que Na Yeon n'avait que quatre de plus que la jeune actrice. Puis la douceur de son épouse faisait d'elle une personne facile à approcher. Même si le coeur du directeur était hermétique de sentiments d'amour, il pensait comprendre l'affection que pouvait ressentir Mizui. Peut-être le voulait-il sincèrement. Enfin, il n'allait pas non plus lui révéler que son amie était en réalité bien en vie à Naji.

« Elle me manque dans des moments banals du quotidien. Je suis navré qu'elle te manque autant. » répondit-il plus ou moins honnêtement. En réalité, c'était tout récemment que Na Yeon venait s'immiscer dans ses pensées. Parfois le matin, une image d'elle au début de leur mariage revenait. Elle n'avait que dix-neuf ans et son sourire était tendre et innocent. C'était cette innocence qui avait plu à Ji Sang pour en faire un cobaye. Non pas qu'il regrettait son choix, mais il ressentait une certaine nostalgie en repensant cinq ans en arrière. Il observa la jeune fille alors qu'elle rajoutait paniquée qu'il devait certainement regretter sa disparition. Ji Sang ne pouvait pas vraiment répondre à cette question. Il fit mine de réfléchir, et baissa la tête dans un signe de tristesse feinte. Le directeur ne s'était jamais poser la question de comment il aurait réellement pu vivre la mort de Na Yeon. Il la voyait assez régulièrement -ce qu'il étonnait lui même- pour ne pas avoir ce genre de pensées. Mais Mizui devait penser à cette perte pour de vrai. « Tu l'aimais. N'est-ce pas ? ». La voix de Mizui sonnait d'un brin de curiosité, voir d'inquiétude. Mais elle laissa juste un moment de vide en Ji Sang. Pour une fois, elle le désarçonnait. Ce n'était évidemment pas la première fois qu'on lui parlait de sa femme en trois ans de disparition. Mais la question le prit réellement de court. Il ne savait tout simplement pas quoi répondre, tout bêtement parce qu'en face de lui se trouvait Mizui. Il ne voulait en aucun cas la blesser, il ne l'avait jamais souhaité. Elle était bien une des seules que Ji Sang voulait préserver de lui-même, de ses agissements. Alors devait-il mentir? Ou peut-être aimait-il Na Yeon? Mais il n'en savait strictement rien.

« Je ne sais pas si je peux réellement te répondre. L'amour est quelque chose de confus. Tu as une idée de ce que sait? »

Pour une fois, il posait une vraie question. Il se rendait compte que la réponse de la jeune fille pouvait aussi le renseigner sur sa vie à elle. L'amour n'était pas appris à Lansan, au contraire, il n'y avait que le "besoin familial". Il fallait deux personnes, et une descendance. C'était tout.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mise en garde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mise en garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Affiche]: Mise en garde du Crépuscule !
» [Guilde] Les Archanges noirs
» Mise en garde ChipAirChip.com, avis aux collectionneurs
» mise en garde store4war (conflits et stratégie)
» Mise en garde eBay: Sebastian Jochmann aka amiga_cd32_cdtv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dalis, capitale de Lansan :: Donnan :: Parc-
votez toutes les 2 heures

demandez vos points